Le jeu suit le cours du temps IRL. Nous sommes actuellement en Juillet 1981.

Partagez | .
 

 l'agence tous risques est de retour ! (mission : sorcha)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: l'agence tous risques est de retour ! (mission : sorcha)   Jeu 17 Avr 2014 - 18:29

Rosario ∞ Sorcha
- AGENCE TOUS RISQUES, EN AVANT ! -
Rosario se plaisait à se le répéter : il n'aurait jamais dû accepter d'entrer dans l'Étoile du Centaure. D'abord ça lui prenait du temps, l'empêchant de vaquer à ses occupations habituelles, et ensuite c'était dangereux. Ce deuxième point le chagrinait particulièrement. Les risques, il connaissait. On ne pouvait pas se livrer à des activités illégales sans courir le moindre danger. Le monde des hors-la-lois n'était pas tendre. Mais risquer sa peau sans rien en retour... Nan, fallait pas abuser. Mais bref, il avait signé, il s'était fait avoir – l'arnaqueur arnaqué, si c'était pas un comble ça... - et maintenant il glandouillait au coin d'une rue, dans un village paumé. La missive était arrivé ce matin, dans la cabane rouge et bleue pour enfants d'un parc de Londres. L'ordre de mission était on ne peut plus clair ais d'abord, il fallait qu'il retrouve son coéquipier. Son identité ? Inconnue au bataillon. Sans doute au cas où que le piaf se perd, on savait jamais avec ces bêtes là. Il s'était aussitôt renseigné sur le village du lieu de rendez-vous avant d'emprunter un réseau de cheminée. Et le voici, à déambuler dans des ruelles de plus en plus petites, des sorciers le regardant de travers depuis leur cuisine. Pour l'occasion, il avait aussi fait un effort, délaissé ses vieux vêtements moldus pour un look un peu plus sorcier. Il n'aurait plus manqué que son futur camarade de mission le prenne pour un bon à rien. Ainsi vêtu d'une cape de sorcier un peu défraîchie, sa baguette dans la poche, Rosario patienta au coin de sa rue, guettant le moindre passant. Il n'y en avait pas beaucoup, certes.

Enfin il repéra l'arrivant. Sans trop savoir comment, il se doutait qu'il s'agissait de son compagnon du jour. Enfin du soir plutôt, puisque la nuit était en train de tomber sur le village. Rosario plissa les yeux en essayant de distinguer le visage de la personne. Trop loin, trop sombre. Alors il opta pour l'option numéro deux. Il lui adressa un signe discret. Il espérait tomber sur quelqu'un de cool, les gens trop sérieux avaient tendance à l'agacer. Et pas non plus un génie, c'était tout aussi barbant. Ah, et tant qu'à faire, quelqu'un avec quelques compétences utiles. Cette mission avait l'avantage d'être à peu près dans les cordes de Rosario et ça serait bien sa veine de tomber sur un type super bruyant, monsieur je-sais-tout et incapable de se la fermer trois secondes.
code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: l'agence tous risques est de retour ! (mission : sorcha)   Lun 21 Avr 2014 - 14:27





« Pourquoi je veux rejoindre l'étoile ? Pour me venger. Ouais pour me venger. »

Sorcha.


La dernière mission avait été un échec. Un vrai é-chec. Il ne manque plus que la petite musique tragique et l'on peut saisir toute l'ampleur de l'échec qu'était la dernière mission. Elle avait aussi été ma première. Erreur de débutants ? Manque de bras ? Ou manques de bombes vivantes tout simplement ? Ils ont pourtant décider de me renvoyer en mission. Je devrais en être honorée, touchée, distinguée, après tout je vais combattre pour la patrie, pour l'honneur, pour la gloire et toutes ces choses. Le truc c'est que je vois simplement une soirée avec mes sœurs ratées. On devait se faire une soirée fondue au chocolat en critiquant nos ex. Bref, un chouette soirée. En plus il fait froid et je ne sais pas avec qui je vais me retrouver. Je paris que cela va être un gros nul, du genre pervers qui respire par la bouche et qui préfère regarder ma magnifique poitrine que mon visage pour me parler. Bref. Pas la joie.

La nuit est en train de tombée et je ne sais sur qui je vais tomber. Comment est-ce que je vais savoir qui sait, hein ? Ah. Y a un type qui me fait un signe et qui à l'air de poireauter. Je remet en place ma perruque brune qui a cette tendance agaçante à glisser et me dirige vers l'inconnu. Après tout c'est le lieux de rendez-vous qui a été donné. Qui d'autres que mon partenaires pourrait rester ici à attendre sans rien faire ? Hésitante je me dirige vers lui. J'espère que c'est bien cette personne. Si je me trompe je vais juste révéler que j'appartiens à une organisation qui est un peu détestée par tout le monde. Pas la meilleure idée pour se faire des amis.

Plus je m'approche, plus j'ai l'impression que je connais cette silhouette, puis ce visage, puis « BOUIDLLOU ! Rosario qu'est-ce que tu fiches là toi. » Je met mes poings sur les hanches et fronce les sourcils. « Ne me dits pas que toi aussi tu t'es fait avoir et que tu as rejoint l'étoile du centaure. » Je ne sais pas si je suis heureuse que je sois avec lui ou si au contraire cela me désespère de voir que mon meilleur ami s'est fait arnaquer lui aussi. Je me gratte le crane dépitée. « J'aurais dû assister aux réunions plus souvent... » C'est pas mal pour savoir qui est membre et qui n'est pas membre de l'étoile du centaure par exemple.


Dernière édition par Sorcha Riddel le Ven 25 Avr 2014 - 16:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: l'agence tous risques est de retour ! (mission : sorcha)   Jeu 24 Avr 2014 - 22:45

Lancé de dés :
 

Rosario ∞ Sorcha
- AGENCE TOUS RISQUES, EN AVANT ! -
La silhouette s'approcha tranquillement et Rosario finit par la reconnaître. Caché sous la capuche de sa robe de sorcier, son visage se fendit d'un grand sourire. Il l'accueillit en tendant les deux mains vers elle. « Faut croire que je ne suis pas le seul couillon à qui c'est arrivé ! » Ouais bon, l'Étoile du Centaure c'était l'arnaque du ciel, surtout quand il fallait courir se battre quelque part sans le moindre remerciement. « Ah, parce qu'il y a des réunions ? » Surpris, Rosario enleva sa capuche. « Ils m'ont pas dit ! » Personne ne lui avait jamais dit que l'Étoile du Centaure se réunissait de temps à autre. Il fallait dire qu'il n'était pas très investi et qu'il ne servait pas à grand chose. Mais il avait quand même signé, il estimait pouvoir être tenu au courant de tout ! C'était la moindre des choses après tout... Il aurait peut-être pu savoir aussi qui se trouvait dans leur ordre, faire même des rencontres intéressantes - il était toujours à la recherche de racheteurs pour toutes ses babioles inutiles. Pris d'une inspiration soudaine, Rosario se pencha et serra son amie contre lui. « Je suis super content de te revoir sans qu'on soit mourant ni rien. » L'étrangeté de la chose le saisit un instant après et il la relâcha vivement en reculant d'un pas. « Euh bref, on devrait y aller. Faudrait pas qu'on soit trop nuls. »

Deux minutes plus tard, Rosario crochetait une serrure. Oui, avec une barrette à cheveux car alohomora était un sortilège toujours profondément obscur pour lui. « J'crois pas que ça soit la bonne baraque, elle est vraiment moche. » D'accord, aucun rapport entre la beauté de la maison et le fait qu'elle contienne des informations cruciales mais... Clic, la porte de déverrouilla. « Sérieux, on n'a aucune info ! On va pas faire toutes les maisons du village, si ? » Non parce que ça en faisait quand même un paquet. Il entra dans la maison sur la pointe des pieds et avisa un fauteuil rose à dentelle. « Euh, je crois que ça commence mal là... » Ranger des papiers dans des tiroirs à dentelle... Rosario avait quelques doutes sur la question.
code by Silver Lungs


Dernière édition par Rosario S. Daugherty le Jeu 24 Avr 2014 - 23:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
MAÎTRE DU JEU
avatar
Hiboux envoyés : 1801
Crédits : phoenix spirit.


MessageSujet: Re: l'agence tous risques est de retour ! (mission : sorcha)   Jeu 24 Avr 2014 - 22:45

Le membre 'Rosario S. Daugherty' a effectué l'action suivante : Lancé de sortilège

'Dé du destin' :


- compte PNJ, prière de ne pas envoyer de MPs sur ce compte -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.marauderscalling.com
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: l'agence tous risques est de retour ! (mission : sorcha)   Ven 25 Avr 2014 - 16:25

Post perdu au cours de la mise en page '-'


Dernière édition par Sorcha Riddel le Ven 25 Avr 2014 - 21:20, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
MAÎTRE DU JEU
avatar
Hiboux envoyés : 1801
Crédits : phoenix spirit.


MessageSujet: Re: l'agence tous risques est de retour ! (mission : sorcha)   Ven 25 Avr 2014 - 16:25

Le membre 'Sorcha Riddel' a effectué l'action suivante : Lancé de sortilège

#1 'Dé du destin' :


--------------------------------

#2 'Dé du destin' :


- compte PNJ, prière de ne pas envoyer de MPs sur ce compte -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.marauderscalling.com
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: l'agence tous risques est de retour ! (mission : sorcha)   Ven 25 Avr 2014 - 21:42

Lancé de dés :
 

Rosario ∞ Sorcha
- AGENCE TOUS RISQUES, EN AVANT ! -
Quand la porte de la vieille maison s'était ouverte, Rosario avait cru halluciner. Trouver la bonne maison puis trouver les informations, le tout sans se faire prendre, serait difficile - il s'en doutait bien. Mais il n'avait pas encore réalisé que ce serait presque infaisable. Le quartier était grand et ça faisait beaucoup d'endroits à fouiller. Le petit voleur n'avait encore jamais accompli de mission pour l'Étoile, il s'était contenté de se rendre dans cette tour. Et il fallait croire qu'il était suicidaire puisqu'il en redemandait et qu'il était encore là aujourd'hui, à servir cet ordre qui n'avait de toute façon aucun intérêt pour lui. « J'sais pas pourquoi ils nous envoient nous mais la mission ne doit pas être très importante à leur yeux. Ou alors elle est particulièrement ardue et puisqu'on ne va jamais aux réunions, ce n'est pas grave si on se fait choper. De toute façon, on ne sait rien des plans. » C'était joyeux ce qu'il disait le Rosario. Toutefois, c'était aussi vrai. Si les adversaires les capturaient, ils pourraient leur faire ce qu'ils voulaient, les deux pinpins n'auraient rien à dévoiler. Il obliqua en direction du salon sur suggestion de la demoiselle et entreprit de fouiller les divers placards, tous bordés de dentelles. « Pff, me dis pas qu'ils cacheraient des trucs super importants dans... Ah ! » En se redressant, il s'était retrouvé nez-à-nez avec un renard empaillé et son coeur avait bondit dans sa poitrine. « Punaise, t'es trop con Rosario, y a pas de renards sur des buffets datant du moyen-âge. » Il jeta toutefois un dernier regard méfiant à l'animal mort depuis des lustres et repartit dans sa quête de document. Il sentait la poussière lui chatouiller le nez et la gorge. L'odeur du tissu moisi occupait tout l'espace. Puis il mit la main sur un vieux paquet de chewing-gums moldu, une liasse de papiers qui semblaient importants et une bouteille de scotch. « Jackpot ! » Il revint vers l'entrée, où Sorcha avait apparemment trouvé des trucs. « Parfait, allons voir ce lieu de rassemblement ! P't-être que des papiers nous y attendent ? » Oui parce qu'en fait, Sorcha et lui vivaient un peu ça comme une chasse aux trésors. « J'ai trouvé des machins aussi. » Rosario montra son butin tout en sortant de la vieille maison aux fanfreluches roses.

Dans la rue, Rosario ne put retenir un éternuement magistral. « Je déteste la poussière. » Tout en râlant, il chercha la rue du regard et l'indiqua à sa camarade. En passant, le petit voleur se servit un cookie dans les mains de sa camarade parce que les biscuits, bah ça donnait du courage. Et du courage, l'ancien Serpentard en avait besoin, il en était cruellement dépourvu à la base. « Là, le numéro quatorze ! » Hop, Rosario se pencha, sa capuche lui retombant sur le visage. En trois secondes, la serrure était crochetée et ils entrèrent délicatement. Il sentait poindre un nouvel éternuement, ce qui était peu recommandé quand on était en mission d'espionnage et recueillement d'informations confidentielles. Le petit voleur referma délicatement la porte d'entrée derrière eux, inspirant profondément pour retenir l'éternuement, et fit signe à sa camarade d'avancer. « Allons-y. Mais attention, il fait noir. » Précision débile : ça se voyait qu'il faisait noir, ils n'y voyaient pas à trois mètres. Reniflement de sa part. « On devrait pas se séparer, c'est un espèce de mini-QG ici apparemment... » Les murs étaient très neutres. Rosario sortit sa baguette volée de sa robe de sorcier. Ces fringues étaient tellement peu pratiques, avec tous leurs pans et compagnie... Il avait l'impression de porter une soutane, comme si le métier de prêtre pouvait convenir à un type comme lui. « On a qu'à commencer par la grande pièce là-bas ! » Il chuchotait instinctivement, comme si son inconscient l'avertissait d'un danger. Il aurait peut-être dû s'y fier car ils avaient à peine fait trois pas dans la grande salle en question que les grandes portes se fermaient derrière eux. Rosario sursauta, éternua au passage car ça le démangeait depuis dix bonnes minutes - foutue poussière toujours - et se retrouva violemment plaquer au sol par il ne savait quoi. La petite croix en argent qu'il portait en collier se retrouva sous son nez. J'vais vraiment devenir prêtre, on arrêtera peut-être de me martyriser chaque fois que je fais un pas. « Sorcha ? » Un truc l'atteignit à la tempe et des petites étoiles dansèrent devant ses yeux. « On se doutait bien que des idiots tenteraient quelque chose... Les guet-apens, ça ne dit rien aux crétins de l'Étoiles du Centaure ? » Rosario ne comprenait absolument rien à ce que racontait la madame - c'était une voix féminine - mais c'était peut-être parce qu'il était un peu sonné. Quelqu'un l'attrapa par le bras et le releva vivement. Sa baguette avait disparu. « Suffit qu'on laisse des papiers dans tous les coins et vous rappliquez hein ? » « Sorcha... Elle est...? » « Elle est là, ta p'tite copine, mais plus pour longtemps. » Ce n'était absolument pas le moment mais Rosario se sentit rougir au terme de petite copine et fut tenté de protester. Toutefois, la sensation d'une pointe d'une baguette le touchant le dissuada d'émettre le moindre son. Et c'était dans des situations comme celle-ci qu'on comprenait vraiment pourquoi l'Étoile du Centaure avait envoyé deux membres comme Rosario et Sorcha. Une embuscade, une seule, et ils fonçaient dedans.
code by Silver Lungs


Dernière édition par Rosario S. Daugherty le Ven 25 Avr 2014 - 22:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
MAÎTRE DU JEU
avatar
Hiboux envoyés : 1801
Crédits : phoenix spirit.


MessageSujet: Re: l'agence tous risques est de retour ! (mission : sorcha)   Ven 25 Avr 2014 - 21:42

Le membre 'Rosario S. Daugherty' a effectué l'action suivante : Lancé de sortilège

'Dé du destin' :


- compte PNJ, prière de ne pas envoyer de MPs sur ce compte -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.marauderscalling.com
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: l'agence tous risques est de retour ! (mission : sorcha)   Sam 3 Mai 2014 - 19:54

Dés:
 






« Pourquoi je veux rejoindre l'étoile ? Pour me venger. Ouais pour me venger. »

Sorcha.


Notre plan était on ne peut plus simple. Aucun plan. On y va. On continue. Les papiers dans la main, j'étais fière de ma découverte. Cette fois-ci ils ne pourront pas me traiter d'incapable, me jeter des regards noirs et me marmonner des menaces. Ces personnes étaient étranges et j'avais de plus en plus l'impression d'être l'un de ces kamikazes japonais. On m'avait appris à décoller, mais pas à atterrir, car cela n'était pas nécessaire. Du coin de l’œil je jette un regard compatissant à Rosa. Je serais bien tentée de lui tapoter le dos d'une manière réconfortante, mais... Cela aurait été... Étrange. C'est le mot. Étrange. Ces derniers temps lui et moi ce n'est plus comme avant, comme s'il devait un être sexué. Nerveusement je croque dans un cookies en jetant un coup d’œil aux baraques. Elles sont franchement chics, faudrait que je contacte l'agence immobilière du coin pour savoir s'il n'y a pas de maisons à vendre. Ça me changerait de mon appartement. Une grande maison avec un super jardin. Et puis une chambre d'ami pour Rosario. Ainsi que mes sœurs. Avant tout mes sœurs. Et Trèfle. D'un geste de la main je me retrouve tiré de mes réflexion immobilière. La rue ne fait pas honte à la précédente. Tout aussi belle, des jardins bien entretenus, pas un chat, c'est calme, trop calme j'aimerai dire. Une boule d'angoisse se forme au fond de mon ventre. Je suis ridicule. Depuis quand est-ce que je me met à avoir peur ? Je suis Sorcha Riddel par Merlin ! Je suis le genre de personne qui fonce tête baissée digne d'une gryffondor et je réfléchis après avoir agit. «  Là, le numéro quatorze !»  « J'espère qu'on trouvera d'autres gâteaux. Tient le dernier. » Amicalement je lui tend le dernier cookies, je n'espère même pas au fond de moi qu'il le refuse. Étrange, étrange. Il doit avoir un filtre chelou dedans.

Sans attendre, il crochète en moins de deux la serrure. Trop facile ! Ouais, c'est bien trop facile. Avec prudence j'entre dans l'obscurité. Je ne suis pas du genre à avoir peur du noir, je zigouille les monstres moi avec ma super épée, mais l'angoisse se fait de plus en plus présente. Non, ce n'est pas une angoisse, mais plutôt un mauvais pressentiment. Difficile de voir au-delà du bout de son nez, mais peu à peu mes yeux s'habituèrent aux noirs et je vis des silhouettes. Humaine. Pas des mannequins. A moins que ce soit des golems on était dans un piège. Et merde. Une main se pose sur un bouche, un coup de poing dans le ventre. J'éructe, mais aucun sons ne sort de mes lèvres. Un simple silencio a suffit a me réduire au silence de toute évidence. Pour des membres de l'ordre de merlin pas étonnant qu'ils maîtrisent l'art des sortilèges non prononcés. Faiblement je me dégât, le coup a résonné dans tout mon corps et m'a mise plus KO que je ne le pensais. Il a touché un de points vitaux de toute évidence. C'est qu'ils savent viser en plus les salauds.

Et Rosario qui avance vers la fin de son destin. Je le sait, j’entends ces pas. Je ne peux rien faire, je ne peux pas bouger. Des fines cordent m'entourent, forcément plus je me débat, plus elles s'enfoncent dans ma chaire. A croire que le type qui a balancé le sort est un fétichiste du bondage. La lumière réapparaît enfin. Ils sont plusieurs. Non loin il y a Rosa au sol, dépouillé de sa baguette. « On se doutait bien que des idiots tenteraient quelque chose... Les guet-apens, ça ne dit rien aux crétins de l'Étoiles du Centaure ?» Crétins ? C'est qui qu'elle nomme crétin ? On n'a pas eut le choix nous ! Je hurle, mais rien ne sort bien entendu. Le ridicule ne tue pas, mais doit bien les faire rire. Après tout une jolie sorcière comme moi, hurlant comme un poisson rouge hors de l'eau et toute attachée. Il n'y a rien de plus ridicule.  «Suffit qu'on laisse des papiers dans tous les coins et vous rappliquez hein ?» « Sorcha... Elle est...? » « Elle est là, ta p'tite copine, mais plus pour longtemps. »  « Je suis pas sa petite copine connasse ! » Ma voix est revenue, ce qui semble fort déplaire à la sorcière qui me donne un coup de pied mesquin dans l’aine. Je serre les dents et tente de lui mordre le mollet, mais elle s'échappe de mon emprise avant. Salope. Quelqu'un la relève, je serre les dents et me prépare a un nouveau coup. « Restez sage, nous allons vous posez quelques questions. Mais avant va falloir payer pour ce que l'étoile du centaure nous a fait. » Okay. Ils nous portent pas dans leur cœur. Mais moi non plus je les porte pas dans leur cœur. «Bande de trolls décérébrés vous croyez qu'on nous a envoyé parce qu'on a de l'importance pour » PUTIN ! Ca fait mal un coup de poing. Je sens le goût métallique du sang envahir ma bouche. A force de se sentir toute puissante, l'étoile du centaure s'est fait de trop nombreux ennemis et maintenant c'est à nous de payer.

«  Il suffit !» Une femme sèche apparaît. Elle jette des regards sombres à la scène qui se joue sous ses yeux et ne l'approuve absolument pas. «  Amenez les dans le boudoir. Et plus de violence ! Nous n'allons pas nous rabaisser à ceux qu'ils font. » Enfin on n'est pas tous du genre à tabasser les inconnus non plus. Certains membres le font, au nom de la justice. Ils voient quelqu'un après le couvre feu, hop on l'embarque. Au début c'était sympa de faire justice soit-même. Maintenant c'est beaucoup moins drôle et cela devient de plus en plus tyrannique. Cela est plus du genre à vous faire froid dans le dos qu'à vous rappeler le désir de justice. Sans précaution, on nous pousse vers un petit escalier en colimaçon. Les liens se défont quelques peu et cessent de s’incruster dans ma chaire, mais ils sont toujours là, m'empêchant de me libérer. Est-ce qu'ils ont fait du mal à Rosario ? Je ne vois que son dos. Pas son visage. Je jette un coup d’œil derrière moi dans l'espoir de me repérer, mais je n'ai que le temps de voir ma perruque traînée dans un coin. L'homme derrière moi pousse un grognement m'indiquant clairement que je n'ai pas trop intérêt à surveiller mes arrières. Merci bien mon bon monsieur.

Rapidement on se retrouve assis sur une chaise, face à nous il y a cette femme qui veut nous parler. D'un geste elle fait signe aux autres de partir. Elle veut être seule à seule avec nous. Elle ne semble pas avoir peur. En même temps on ficelait comme deux belles dindes de noël. Donc c'est un peu dur de s'enfuir. «Vous n'avez pas du thé ? C'est plus agréable pour discuter, non  » La femme ne prend pas la peine de me répondre, mais me jette un regard noir. Ce n'est pas parce qu'elle nous a évité le passage au tabac que l'on va pour autant devenir les meilleures amies au monde. Okay. J'ai saisis le message. « Je n'ai qu'une question à vous posez : que cherchez-vous. » L'argent. La gloire. L'amour. Les chocogrenouilles. Oh. Par rapport à l'étoile du centaure ? Je jette un regard inquiet à Rosario. « Votre dirigeant. » Si quelqu'un devra se faire blâmer ça sera moi. Ils ne pourront lui reprocher. Après tout, je suis la gryffondor et lui le serpentard, je suis celle qui doit prendre les risques.


Dernière édition par Sorcha Riddel le Sam 3 Mai 2014 - 20:59, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
MAÎTRE DU JEU
avatar
Hiboux envoyés : 1801
Crédits : phoenix spirit.


MessageSujet: Re: l'agence tous risques est de retour ! (mission : sorcha)   Sam 3 Mai 2014 - 19:54

Le membre 'Sorcha Riddel' a effectué l'action suivante : Lancé de sortilège

#1 'Dé du destin' :


--------------------------------

#2 'Dé du destin' :


--------------------------------

#3 'Dé du destin' :


- compte PNJ, prière de ne pas envoyer de MPs sur ce compte -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.marauderscalling.com
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: l'agence tous risques est de retour ! (mission : sorcha)   Lun 30 Juin 2014 - 21:54

Lancé de dés :
 

Rosario ∞ Sorcha
- AGENCE TOUS RISQUES, EN AVANT ! -
Elle commençait à devenir redondante comme pensée mais... L'Étoile du Centaure, c'était vraiment de l'arnaque. La justice, c'était bien gentil, mais les membres de ce... Ce club justicier étaient définitivement injustes avec Rosario et Sorcha. Ou alors, ils surestimaient beaucoup leur capacité de réflexion. Un seul piège, un seul qui crevait les yeux, et ils fonçaient dedans tête baissée. Malgré la situation, Rosario ne put s'empêcher d'avoir un pincement au coeur quans sa camarade cracha qu'elle n'était pas sa petite copine. C'est ta pote, idiot, ta meilleure pote même. Hey, c'était pas de sa faute si son coeur n'était pas tout à fait d'accord avec cette version des faits, s'il aurait aimé plus. Non, mais je l'aime pas. Enfin si, c'est ma meilleure pote. Rosario choisissait toujours le bon moment pour se questionner sur ses sentiments pour son amie. Entraîné par la femme qui l'a mis à moitié KO, Rosario se contenta de la fermer et d'avancer le long d'un couloir obscur. Il ne pouvait pas voir le visage des assaillants mais visiblement, l'Ordre de Merlin n'était pas si pacifique que ça face à l'ennemi. Le petit voleur grimaça en entendant les paroles téméraires de sa camarades. Sorcha demandait du thé, lui il avait peur de finir par vexer la femme qui venait de les tirer d'un mauvais pas. En bien ou en mal, Rosario ne savait pas mais elle leur avait évité de se faire tabasser. C'était une bonne chose, selon lui. « Notre dirigeant ? Pourquoi, vous êtes chargés de le tuer ? » Rosario ne put retenir un rire moqueur en entendant ça mais se tut face au regard assassin de la bonne femme. Il abandonna alors la conversation pour se concentrer sur un moyen de s'enfuir. Sorcha et lui étaient seuls dans la pièce avec la femme chargée de l'interrogatoire. Ils pouvaient tout à fait avoir le dessus s'ils parvenaient à se détacher. Sauf que voilà, les cordes qui s'enfonçaient dans la chair de ses poignets étaient sacrément bien serrées. Ses doigts parcoururent le bois de la chaise sur laquelle il était assis, à la recherche de tout et n'importe quoi pouvant l'aider. Sa main droite rencontra un clou. Si je l'enlève, je me casse la gueule ou pas ? Dans tous les cas, ça valait le coup d'essayer. Un clou, c'était une sacrée bonne arme quand même. Du bout de l'ongle, il s'appliqua lentement à dévisser l'objet pendant que madame Aimable continuait à poser ses questions. Il laissa le soin à Sorcha de répondre. Après cinq minutes d'exercice, il avait l'ongle en sang mais il récupéra le clou. Et maintenant ? Maintenant, il coupait la corde. Comme dans les films, mon vieux, comme dans les films ! Comme quoi, tout pouvait servir dans la vie. Les minutes s’égrainaient et il faillit bien se trahir avec un gémissement de douleur quand le clou lui entailla profondément le poignet dans un mouvement maladroit. Mais comme on dit, petit à petit, l'oiseau fait son nid. Et la chaise n'était même pas tombée. Les cordes finirent enfin par céder.

« Quoi qu'il en soit, vous êtes bien stupides, vous autres de l'Ordre de Merlin. » Un bon quart d'heure qu'il n'avait pas parlé le Rosario, aussi la femme lui lança-t-elle un regard mi-perplexe mi-agacé. « Taisez-vous. » Une expression agacée passa sur le visage de Rosario qui bondit de sa chaise comme un diable hors de sa boîte. Clou à la main, il tomba brutalement sur la femme et heurtèrent violemment le plancher. Sonné, Rosario roula sur le côté. « Ouh... » Il leva les yeux sur la bonne femme. Complètement dans les vapes, elle. Le petit voleur secoua la tête et lança un regard à Sorcha. « Aller, bouge, faut qu'on y aille. La fenêtre, vite ! Et, euh... » Il hésita un instant avant de prendre la femme inconsciente dans les bras. « On va, euh, agir comme des membres de l'Étoile du Centaure, hein ? On va l'interroger. » Rosario glissa le clou dans sa poche et ouvrit les battants de la fenêtre. « Vite, avant qu'ils rappliquent ! » La chute n'avait presque pas fait de bruit mais il ne se sentirait pas tranquille tant qu'ils étaient ici. « Ah oui, faut peut-être que je te détache. » Trois minutes plus tard, le chemin était libre... Enfin, Rosario l'espérait.

code by Silver Lungs


Dernière édition par Rosario S. Daugherty le Lun 30 Juin 2014 - 22:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
MAÎTRE DU JEU
avatar
Hiboux envoyés : 1801
Crédits : phoenix spirit.


MessageSujet: Re: l'agence tous risques est de retour ! (mission : sorcha)   Lun 30 Juin 2014 - 21:54

Le membre 'Rosario S. Daugherty' a effectué l'action suivante : Lancé de sortilège

'Dé du destin' :


- compte PNJ, prière de ne pas envoyer de MPs sur ce compte -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.marauderscalling.com
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: l'agence tous risques est de retour ! (mission : sorcha)   Mar 8 Juil 2014 - 21:37

Dés:
 






« Pourquoi je veux rejoindre l'étoile ? Pour me venger. Ouais pour me venger. »

Sorcha.


En fait, cette mission, c'est une mission suicide. En plus on a même pas le droit à du thé. Elle aurait pas été obligée de nous détacher les mains, mais elle nous aurait tenu nos tasses tout simplement. Cela aurait été tellement plus agréable ! En plus, elle en a des questions la cocotte ! «Notre dirigeant ? Pourquoi, vous êtes chargés de le tuer ? » Je pousse un soupir agacé. « Non, je cherche quelqu'un avec qui copuler ! » Elle fronce le bout de son petit nez tordu d'un air désabusé. « Ne faites pas la maligne avec moi ! Vous n'êtes en position ! Je repose donc ma question, êtes-vous chargé de le tuer ? » Je pince les lèvres et soulève les épaules autant que les cordages me le permettent. « On est les sous-fifres, nous, vous savez les sbires qu'on envoie pour servir de repas au dragon. » Elle se pince l'arête du nez, agacée, probablement qu'elle veut se donner un air intéressant. Rosario a mes côtés et étrangement silencieux, il prépare un truc, c'est sûr. Après tout c'est un serpentard, c'est à lui de trouver les coups fourbes ! « Mais bon on est pas super partant de mourir pour eux hein, donc j'peux vous dire tout ce que vous voulez en échange de notre liberté ! » Sans avoir la cervelle d'un troll, elle a de l'espoir et une lueur d'intérêt s'allume dans ses yeux. Parfait, j'ai attiré son attention, suffisamment pour qu'elle oublie pendant un temps Rosario du moins. « Vraiment ? Vous répondrez à toutes mes questions ? » « Techniquement oui, sauf si vous voulez connaître le nombre de mes partenaires sexuels ou la couleur de mes sous-vêtements. » « Vous aimez l'humour à ce que je vois. » « Rose, enfin, ils étaient roses. » Elle me jette un regard d'incompréhension. « Mes sous-vêtements. Ils étaient roses, maintenant, ils sont plutôt délavés. » Parler pour parler, détourner l'attention de la femme tout simplement. Je suis ridicule, mais cela l'agace suffisamment. « Je n'ai que faire de vos sous-vêtements ! » « Vraiment ? Pourtant, je suis sûre que vous pourriez en tirer un bon prix si vous y ajouter une photo de moi. » Oula, elle commence à devenir blanche, un peu plus et elle va exploser et ça va pas être jolie à voir. Je reviens sur un terrain plus prudent. « Et sinon il existe vraiment votre dirigeant ? » Elle se calme. Elle sait quoi répondre, reprenant son petit air supérieur, elle demande avec autorité. « Que lui voulez-vous ? » Je pousse un soupir agacé. « Je vous l'ai déjà dit ! Je ne sais pas moi ! » « Vous mentez ! » « Quoi qu'il en soit, vous êtes bien stupides, vous autres de l'Ordre de Merlin. » Merlin merci ! Enfin ! Je hoche de la tête de haut en bas pour approuver les propos du vilain serpentard qui a enfin finit de mettre au point plan machiavélique. « Taisez-vous. »

Et ensuite tout va très vite. Il se prend de nouveau pour un gryffondor l'idiot il bondit sur la femme, l'assomme au passage et décide qu'on doit sortir par la fenêtre. Je lève un sourcil interrogateur. Et quand est-ce qu'il pense à me détacher. Pour rappel, ils nous ont pris nos baguettes. Rien à foutre de moi, il saute, la nana dans les bras. Mais quel enfoiré de véracrasse celui-là ! Qu'attendre d'autre d'un serpentard en même temps. Bon, pas le choix. J'enjambe tant bien que mal la fenêtre et tombe, faute de pouvoir sauter. Je suis allongée sur le sol, toujours attachée. « Ah oui, faut peut-être que je te détache. » Je réplique « Peut-être oui. » Mon ton est acerbe, mais hé ! Il m'a oublié ! Il se décide enfin à me détacher de mes liens. Je me masse les poignets endoloris. « Bon, on doit se tirer, on a plus de baguettes et ils nous ont très probablement entendus. » Je fixe la femme. « Rectification, on a une baguette : la sienne. » Je me penche pour la ramasser, elle est à moi maintenant. Je la serre contre moi, prête à la garder pour moi tout seule, mais finit par la donner avec une certaine réticence à Rosario. « Avec moi, elle a une chance sur deux de brûlé vif, on pourra toujours leur ramener des steaks de merlins, mais je crois qu'ils préféreraient d'avoir des informations. » Cela m'arrive parfois d'avoir des réactions d'adultes. Je me gratte la tête. Va falloir qu'on trouve un endroit où l'interroger et aux dernières nouvelles, on est tous les deux des SDF. Ce qui est pas très pratique. Et bien entendu vu qu'on ne fait pas ça tous les jours, on a nulle part où aller. « Je l'aurais bien emmené au QG pour l'interroger, mais si elle découvre l'emplacement, on aura des soucis. » Je tape dans mes mains ravies. « On va l'emmener dans cette église bizarre, si on est sortit une fois on peut bien sortir une seconde fois et puis elle, elle se démerdera ! »


Dernière édition par Sorcha Riddel le Jeu 10 Juil 2014 - 12:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
MAÎTRE DU JEU
avatar
Hiboux envoyés : 1801
Crédits : phoenix spirit.


MessageSujet: Re: l'agence tous risques est de retour ! (mission : sorcha)   Mar 8 Juil 2014 - 21:37

Le membre 'Sorcha Riddel' a effectué l'action suivante : Lancé de sortilège

#1 'Dé du destin' :


--------------------------------

#2 'Dé du destin' :


--------------------------------

#3 'Dé du destin' :


- compte PNJ, prière de ne pas envoyer de MPs sur ce compte -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.marauderscalling.com
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: l'agence tous risques est de retour ! (mission : sorcha)   Ven 18 Juil 2014 - 21:42

Spoiler:
 

Rosario ∞ Sorcha
- AGENCE TOUS RISQUES, EN AVANT ! -
Ils étaient dehors, dans la rue, avec une nana inconsciente sur les bras. Et sans baguette pour se défendre – enfin se défendre magiquement, s'entend – en cas de problème. Excepté celle de la lieutenante de l'Ordre de Merlin. Enfin lieutenante ou j'sais pas ce qu'elle est. Sorcha donna la baguette au petit voleur qui l'a saisi du bout des doigts comme s'il s'agissait d'une chose dangereuse susceptible d'exploser à tout instant. C'était peut-être le cas, d'ailleurs. Avec Rosario, on ne savait jamais. Sa première baguette n'avait jamais émis le moindre sortilège et s'était contentée de siffler comme une bouilloire à chaque cours. Ça n'avait rien de glorieux. Mais mine de rien, le contact du bois sur ses doigts le rassura quelque peu et il la tint bientôt fermement, comme si sa vie en dépendait. Les deux sorciers s'enfuirent dans les rues de la petite ville irlandaise et disparurent parmi les ombres, emportant la femme avec eux. Elle était un peu comme un butin ce soir, une garantie de ne pas se faire taper sur les doigts quand ils rentreraient. Pour une fois, Rosario se sentait presque fier de lui : ils menaient leur mission correctement ! Ils avaient réussi à pénétrer dans plusieurs maisons, récupérer des informations, se faire surprendre... Puis s'enfuir en enlevant une mine d'informations vivante. Bon certes, leur méthode était plutôt originale mais bon, l'Étoile du Centaure devait le savoir en envoyant Sorcha Riddel et Rosario Daugherty en mission. Son ravissement retomba bien vite aux mots de sa collègue. « D-dans l'église ? L'église de la dernière fois ? » Il posait la question pour la forme mais des bâtiments bizarres dont il était difficile de sortir, il n'y en avait pas trente-six. « Jamais. J'vais pas offenser Dieu en rentrant pour la seconde fois là-dedans. » Le petit voleur s'arrêta net et la kidnappée flottante lui rentra dedans. Il la renvoya bouler d'un geste agacé et elle cogna une maison avec un bong sonore. Il croisa les bras, une expression butée peinte sur les traits. « Je ne rentrerais plus jamais là-dedans. J'sais pas si tu te souviens, mais on a affronté des armures, des doubles maléfiques, des dragons et d'autres trucs sympas comme une bouche dans un mur. Alors très peu pour moi. » Attrapant la cheville de leur prisonnière complètement KO, il la traîna derrière lui. Les petites maisons du village défilaient et la tête de la femme heurtait des volets à intervalles réguliers mais il n'y fit pas attention. « Non non, on va faire ça à l'ancienne. Dans une maison vide, par exemple. Et on va jouer les vrais membres de l'Étoile du Centaure, pour une fois. » En gros, il comptait bien faire ce qu'il fallait pour obtenir ces fichues informations et tant pis pour son éthique, hein. Rosario s'arrêta brutalement devant une maison et brandit la baguette gentiment empruntée. « Ici, par exemple. Hominum Revelio. »

Ce qui était dingue, c'était que les sortilèges fonctionnaient quand il n'avait pas peur du résultat. En cet instant par exemple, il ne songea pas un seul instant à l'échec. Qu'est-ce qu'un sort innocent comme celui-ci pouvait-il faire, comme dégat de toute façon ? Ne pas marcher ? Bref, c'est sans aucune arrière-pensée que Rosario le lança, et c'est bien gentiment que la baguette obéit. « J'crois que c'est vide. » Rosario manquait d'aventures et de sensations fortes apparemment. Les interrogatoires, ça n'avat jamais été son fort – en fait, il n'en avait jamais mené de sa vie puisqu'il était généralement le type qu'on interrogeait avec plus ou moins de violence – mais ce soir... Il se sentait décidé. Peut-être bien que les méthodes de l'Étoile finissaient par s'ancrer en lui, finalement. « Fais rentrer notre invitée, on va les ramener, ces foutues informations. »

code by Silver Lungs


Dernière édition par Rosario S. Daugherty le Ven 18 Juil 2014 - 22:07, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
MAÎTRE DU JEU
avatar
Hiboux envoyés : 1801
Crédits : phoenix spirit.


MessageSujet: Re: l'agence tous risques est de retour ! (mission : sorcha)   Ven 18 Juil 2014 - 21:42

Le membre 'Rosario S. Daugherty' a effectué l'action suivante : Lancé de sortilège

'Dé du destin' :


- compte PNJ, prière de ne pas envoyer de MPs sur ce compte -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.marauderscalling.com
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: l'agence tous risques est de retour ! (mission : sorcha)   Jeu 24 Juil 2014 - 22:53

Dés:
 






« Pourquoi je veux rejoindre l'étoile ? Pour me venger. Ouais pour me venger. »

Sorcha.


Pour lui c'est clair, on ne retourne pas dans l'Eglise. Ouais, celle avec un e majuscule, ce qui est dommage, car je suis sûre que la bouche dans le mur aurait bien aimé manger une jambe à cette harpie. En plus on n'aurait même pas eut besoin de la taper nous-même. Je peux être violente, mais au fond, je suis plutôt une fille pacifique. Enfin pacifique dans le sens où j'ai encore le droit de taper, insulter et faire exploser les gens. Après je suis pacifiste, en dehors de tout cela. Croisant les bras, avec une mine boudeuse sur le visage pour lui faire comprendre que son plan est nul, digne d'une bouse de véracrasse, je le suis pourtant. Elle se cogne ici et là, probablement qu'après elle n'aura plus toute sa tête. Rentrée dans une maison, la tabasser, lui poser les questions et la retabasser après. Cela fait beaucoup de violences tout de même. Je m'y attendais en rentrant dans l'Etoile du Centaure, mais le jour où j'ai signé on avait tout de même fait cramer mon appartement... Donc bon, j'étais en colère. En plus on l'a connaît même pas ! C'est peut-être une femme tout à fait sympathique, charmante et tout ce qui a va avec. Qui sait ? Peut-être qu'aujourd'hui elle était pas très sympa et ne voulait pas nous offrir de thé, car ce matin son elfe de maison avait fait brûler le porridge. Quoi qu'elle n'ait pas une tête à avoir un elfe de maison. Peut-être son mari ou voir elle-même. En tout cas elle ne ressemble pas à quelqu'un de très méchant et cela m'embête un peu... Que quelqu'un d'autre le fasse okay, mais moi... Ce n'est pas la même chose. Je suis pas vraiment prête à faire cela. Je ne pense pas que tabasser les gens et leur faire du mal pour qu'ils répondent à nos questions soient dans mes habitudes. J'aime quand il décide de jouer les chefs, car son plan est juste archi-nul.

Il finit par trouver une demeure soit disant vide. Je fronce les sourcils, vraiment vide ? Avec notre chance, ils sont en train de se cacher pour un anniversaire surprise ou quelque chose du genre. Je pourrais me tirer, lui dire de se débouser seul, pourtant je le suis dans cette maison. J'attrape la cheville de notre victime et l’entraîne sans ménagement dans la demeure. Elle se cogne un peu trop fort au rebord de la porte, mais tant pis pour elle. « J'ai faim, je vais voir s'il y a pas des gâteaux ou quelque chose du genre. T'as qu'à la préparer. » Comme d'habitude, mon envie de posséder les choses reprend le dessus. Ici une babiole moche probablement fait par gamin que je glisse dans ma poche, là un cadre photo fort jolie avec une petite famille encore plus jolie. La demeure est proprette et sans aucun doute appartient à des sorciers. Nonchalemment j'ouvre tous les placards à la recherche de chocogrenouilles, chaudrons fondants ou encore des plumes en sucre. Je ne tombe que sur des baguettes réglisse, beurk, j'aime pas ça. Pourtant je les mets dans ma poche, car je dois les avoir, je dois les posséder. Elles sont à moi. Ce sont mes précieuses.

Fière du butin que j'ai récolté je retourne dans le salon et là. Et bien il est arrivé ce qu'il devait arriver. Si la situation n'était pas aussi critique, j'aurais lâché un beau, je t'avais bien dit à Rosario. Sauf qu'en fait je lui ai rien dit, car j'ai fait la gueule, donc ça ne marchait. La femme apparut dans la cheminée, nous fixe choquée. Ne savant pas vraiment quoi faire et puis elle voit le cadavre flottant, alors elle hurle, mais du genre très très fort et moi tout ce que je trouve à faire c'est lui balancer un coussin pour la faire taire. Sauf que mes réflexes du quidditch se sont émoussés et le coussin frappe au visage l'homme qui vient d’apparaître dans la cheminée. Sans aucun doute son mari. Interloqué, lui aussi nous regarde comme si on était la mort incarnée. Cela serait le moment de fuir, après tout, le choc nous permettrait de ne pas être embarqué par les aurors, mais sans notre prisonnière ? Dur.


Dernière édition par Sorcha Riddel le Jeu 24 Juil 2014 - 23:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
MAÎTRE DU JEU
avatar
Hiboux envoyés : 1801
Crédits : phoenix spirit.


MessageSujet: Re: l'agence tous risques est de retour ! (mission : sorcha)   Jeu 24 Juil 2014 - 22:53

Le membre 'Sorcha Riddel' a effectué l'action suivante : Lancé de sortilège

#1 'Dé du destin' :


--------------------------------

#2 'Dé du destin' :


- compte PNJ, prière de ne pas envoyer de MPs sur ce compte -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.marauderscalling.com
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: l'agence tous risques est de retour ! (mission : sorcha)   Dim 17 Aoû 2014 - 20:31

Spoiler:
 

Rosario ∞ Sorcha
- AGENCE TOUS RISQUES, EN AVANT ! -
Rosario n’avait jamais trop cru au hasard sauf, peut-être, dans les jeux de dés. Mais vu les problèmes qui s’amoncelaient de minutes en minutes, de jour en jour, il commençait bien à se demander ce qu’il avait pu faire au bon Dieu pour que l’on s’acharne ainsi sur lui. Ou sur Sorcha en fait, car il était généralement avec elle quand il avait des ennuis. Après l’église meurtrière, la mission qui tournait mal. Et comme par hasard, demoiselle Riddel était présente. Ce n’est pas comme si tu pouvais te passer d’elle de toute façon. Eh bien… C’était le propre des meilleurs amis, non ? Se sentir bien en présence de l’autre, rassuré, tranquille… Peu importe la situation. Bon d’accord, là tout de suite elle lui faisait la gueule mais ça lui passerait. Ou ça lui serait peut-être passé si la catastrophe suivante n’était pas apparue dans la cheminée sous la forme d’un couple marié. La première arrivée, une femme d’une cinquantaine d’années, fixa leur étrange trio avec surprise. Le second, son époux, se mangea un coussin dans la tronche. Le carré moelleux glissa au sol, révélant une expression toute aussi perplexe. « Mais qu’est-ce que… » Deux options se disputèrent un instant dans l’esprit de l’ancien vert et argent, et la logique l’emporta. Il ne pouvait clairement pas remporter un duel face à deux sorciers probablement expérimentés avec une baguette qui n’était pas la sienne. Déjà qu’avec la sienne, les probabilités de faire exploser le bâtiment grimpaient en flèche après deux secondes de sortilèges… Mieux valait ne pas tenter le sort. « Jefferson O’Leary, auror envoyé par le ministère de la magie. Ma collègue et moi sommes venus interpeller cette femme alors qu’elle pénétrait chez vous. » « Euh… Ah. » Bon, le type avait l’air un peu benêt, ça allait passer sans problème. On ne s’appelait pas Rosario Daugherty pour rien quand même. Rosario échangea son expression formelle pour quelque chose d’un peu plus doux et tendit la main à l’homme qui la serra sans hésiter. « Ne vous inquiétez pas, monsieur, votre maison n’a subie aucun dommage. Nous suivons cette criminelle depuis un moment déjà. Toutefois, en l’absence de renforts et tant qu’elle n’est pas pleinement neutraliser, je vais devoir vous demander d’évacuer les lieux. » Rosario n’avait pas la moindre idée des coutumes des aurors en cas d’arrestation – seuls les services de police moldus avaient eu la joie de l’attraper à quelques reprises – et… ça passa de nouveau. Il retint un soupir de soulagement quand le quinquagénaire attrapa sa femme par l’épaule. « Je crois qu’on devrait écouter et sortir, au cas où… » Les gens étaient terriblement crédules quand ils se croyaient en présence rassurante des forces de l’ordre. C’en était presque ridicule.

« AAH ! » Le cri de la membre de l’Ordre de Merlin fit sursauter l’intégralité de la pièce et le couple se retourna vivement. « Madame, monsieur, sortez, cette suspecte est toujours dangereuse et il serait regrettable que… » « A moi, au secours ! Monsieur Echols ! » Il y eut un petit moment de flottement dans la pièce durant lequel chacun se jaugea puis le quinquagénaire sembla pris d’une illumination soudaine. « Eh mais… C’est ma patronne ! » Ben voyons. Rosario voulait bien croire que le village était petit mais à ce rythme-là, l’Étoile du Centaure toute entière était maudite. Ce n’était pas possible autrement, tant de malchance. « Ah, c’est votre… » Le petit voleur sentait qu’il était un peu trop tard pour essayer de sauver les meubles. Le type se plaça consciencieusement devant son épouse et tira sa baguette de sa poche. « Oh non, vous savez, nous sommes gentils… » Mmh, superbe argument. Il hésita un instant à s’enfuir mais toutes les issues étaient bouchées. Enfin la seule issue, soit la porte d’entrée. « Assomme miss Merlin, So’ ! Impedimenta ! » Cette baguette était merveilleusement, Rosario allait la conserver. Le sortilège fonctionna et frappa l’homme qui s’effondra dans les bras de sa femme. « Youhou, j’l’ai eu ! » Pour l’épouse, le petit voleur fit moins dans la magie et se contenta de se jeter sur elle. La prochaine fois, il partirait en mission avec un casque. L’épouse poussa un hurlement strident qui s’acheva sur un sanglot bruyant. « Oh ça va, t’es pas morte non plus. »

A présent, ils n’avaient plus un seul otage, mais trois. « On fait quoi maintenant, So’ ? »
code by Silver Lungs


Dernière édition par Rosario S. Daugherty le Dim 17 Aoû 2014 - 21:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
MAÎTRE DU JEU
avatar
Hiboux envoyés : 1801
Crédits : phoenix spirit.


MessageSujet: Re: l'agence tous risques est de retour ! (mission : sorcha)   Dim 17 Aoû 2014 - 20:31

Le membre 'Rosario S. Daugherty' a effectué l'action suivante : Lancé de sortilège

'Dé du destin' :


- compte PNJ, prière de ne pas envoyer de MPs sur ce compte -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.marauderscalling.com
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: l'agence tous risques est de retour ! (mission : sorcha)   Lun 18 Aoû 2014 - 21:13

Dés:
 






« Pourquoi je veux rejoindre l'étoile ? Pour me venger. Ouais pour me venger. »

Sorcha.


Assommée Miss Merlin ? Ça c'est dans mes cordes, il suffit que je trouve un objet assez lourd pour lui taper dessus jusqu'à ce qu'elle perde conscience. Si j'avais eut ma baguette cela aurait été plus aisé, un petit sort et hop ! Bon fébrile comme je suis, il est fort probable qu'elle prenne feu ou explose, je me serai alors fait taper sur les doigts par l'étoile qui n'apprécierai pas trop je pense. Ils veulent des infos sur les dirigeants, pas que l'on tue les personnes. Hum qu'est-ce qui pourrait faire l'affaire, ce livre ? Non les livres sont trop précieux et hooo, mais je ne l'ai pas celui-la. Non So' concentre toi sur ta mission qui consiste à tabasser une petite vieille qui veut ta mort, d'accord ? Hum, je pourrais utiliser cette statue très moche par contre et... Pourquoi elle me regard ainsi la banshee ? Elle a finit de hurler et maintenant elle me regarde bizarrement. Du genre, je vais te tuer. Je préférer quand elle hurlait à la lune. « Coucou ? » « YHAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA ! » Elle fonce sur moi à toute vitesse, les doigts tordus en des griffes. Je fais un pas sur le côté ce qui fait qu'elle continue de courir pour foncer sur le mur où elle s'assomme toute seule. Maintenant on a deux corps qui gît, une femme qui vient de s’assommer... seule et un homme. On a aussi celle qui est là, qui se débat, qui hurle. On se croirait dans une mauvaise histoire. Je pousse un soupire, je n'ai pas trop le cœur à lui faire du mal, n'empêche elle et les siens m'ont laissé de sacrés bleus et m'ont volé ma baguette. Ce qui n'est franchement pas sympa et eux, est-ce qu'ils hésiteraient ? Je ne pense pas non... « On la tape, on la torture s'il le faut, elle parle, on lui lance un oubliette et on s'en va. Cela te convient ?» Je fais craquer mes doigts tendit qu'elle s'élance dans un envolée lyrique nous insultant. Tout à l'heure je n'étais pas vraiment prête à la torturer, ce n'est pas de mon genre de faire du mal aux gens, faut bien le dire. Cependant maintenant que je me retrouve devant le fait accomplie, devant l'instant où je dois le faire et bien... j'ai moins de soucis avec l'idée de devoir m'y soumettre. Faut avouer que le fait qu'elle m'insulte de tout les noms a tendance à aider à ma décision. J'ai ma petite fierté, faut bien le dire.

Je me saisis de la lourde statue et la tape avec sur l'avant bras. «  Parle ! » Je la tape de nouveau sans grande conviction faut bien le dire. « Parle je te dis ! » «  Pose tes questions idiotes ! » Siffle-t-elle ! Je donne un coup un peu plus fort cette fois-ci et j'entends un craquement. Oups. Elle pousse un cris et je lui tire la langue en guise de toute réponse. « T'avais qu'à pas me traiter idiote ! Maintenant parle, tu sais ce que nous voulons ! L'identité de tes dirigeants ! » «  NON ! » Je pousse un soupire agacé. « Okay, dis nous au moins où on peut trouver, je sais pas moi des informations. » Elle rit. Elle fait peur. On dirait que c'est un cochon qui rit. Je laisse tomber la statuette sur le sol et soulève les épaules. « Ils ont l'air de se connaître, c'est peut-être des membres de l'ordre, on peut peut-être trouvé des choses là aussi non ? » Je la pointe du doigt. « En tout cas, elle, elle ne risque pas de parler. Elle est bien décidée à se taire. » J'attrape une baguette réglisse et la fait tourner entre mes doigts. Je me tourne vers la femme et lui adresse un petit sourire narquois.  « Tu crois que je peux en mettre combien dans sa bouche ? » Miss Merlin devint pâle comme la mort. «  Vous, vous n'oseriez pas. » Oh que si j'oserai, ce n'est pas vraiment tabasser quelqu'un, c'est simplement lui mettre des confiseries pas très bonne dans la bouche. Ce n'est pas comme si je tentais de l'étouffer, elle pourra toujours respirer par le nez.


Dernière édition par Sorcha Riddel le Lun 18 Aoû 2014 - 21:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
MAÎTRE DU JEU
avatar
Hiboux envoyés : 1801
Crédits : phoenix spirit.


MessageSujet: Re: l'agence tous risques est de retour ! (mission : sorcha)   Lun 18 Aoû 2014 - 21:13

Le membre 'Sorcha Riddel' a effectué l'action suivante : Lancé de sortilège

#1 'Dé du destin' :


--------------------------------

#2 'Dé du destin' :


- compte PNJ, prière de ne pas envoyer de MPs sur ce compte -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.marauderscalling.com
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: l'agence tous risques est de retour ! (mission : sorcha)   Ven 22 Aoû 2014 - 17:41

Lancé de dés :
 

Rosario ∞ Sorcha
- AGENCE TOUS RISQUES, EN AVANT ! -
Une fois le couple maîtrisé par Rosario et leur prisonnière à nouveau assagie grâce à Sorcha, le calme revint dans la petite maison. Le jeune voleur se planta à côté de sa camarade en croisant les bras et fixant Miss Merlin d’un regard noir. Elle avait intérêt à parler, cette demoiselle, sans quoi ils allaient devoir passer aux choses sérieuses. Il n’en avait pas vraiment envie, ne trouvant aucun plaisir dans le fait de voir souffrir quelqu’un d’autre, même une « ennemie ». A la base, il ne fallait pas oublier que Rosario n’était dans aucun camp. Il trouverait son compte n’importe où et il avait appris à se faire oublier si besoin. Son appartenance à l’Étoile du Centaure ? Un simple rêve d’aventure, rien de plus. Mais il admettait volontiers que toutes ces histoires politiques avaient fini par le contaminé. Et puis de toute façon, il prenait sa mission très à cœur. Voilà c’était dit. Il n’en avait rien à faire, du dirigeant de l’Ordre, mais il avait reçu l’ordre de rapporter des informations et c’est bien ce qu’il ferait aujourd’hui. Peu importe la manière dont il devait s’y prendre ? Eh bien… Ils n’en étaient pas encore là, hein. Le petit voleur fixa d’un air pensif la baguette réglisse que Sorcha tenait à la main. Honnêtement, il ne pensait pas aller très loin en s’y prenant avec des sucreries mais ça ne coûtait rien d’essayer.

Rosario ramassa un paquet à peine entamé de baguettes réglisse sur une table basse et se planta devant leur prisonnière. « Tu tiens vraiment à manger tout ça sans mâcher ? » Il lui agita le paquet sous le nez et elle lui jeta un regard assassin. « Comme tu le sens, c’est toi qui voit après tout. » Le jeune voleur s’empara d’une baguette et la fourra sans hésiter dans la bouche de Miss Merlin. Elle chercha à la recracher mais il en cala une seconde, puis une troisième. Le teint pâle de la femme se mit à lentement virer au vert puis au gris cendré mais Rosario poursuivait sa tâche parfaitement absurde avec sérieux. « Elle est super tenace ! C’est dégueu’ les baguettes réglisse. » Si Miss Merlin semblait pouvoir tenir le choc, son estomac l’abandonna tout de même. Elle se plia brusquement en avant et rendit l’intégralité des baguettes mâchouillées. Rosario poussa Sorcha et ils s’écartèrent pile à temps pour esquiver une rafale de vomissures version sucreries sorcières. « J’ai pas trente milles paires de chaussures, idiote. » Il ne pouvait quand même qu’admettre qu’elle ne leur parlerait pas. Le regard narquois qu’elle arborait l’irritait plus qu’il ne l’aurait voulu mais… « Laissons tomber, elle ne parlera pas. Sauf si… » Il n’alla pas jusqu’au bout de sa pensée. « Fouillons la maison plutôt. » Sourire crispé à l’adresse de Sorcha et Rosario passa dans la pièce d’à côté.

Comme ils n’avaient rien trouvé dans ce qui semblait être un lieu de réunion, Rosario n’espérait pas trouver grand-chose dans cette petite maison. Pourquoi un couple, même appartenant à l’Ordre, aurait-il des documents importants du groupe ? Aucune chance. Et pourtant, cette dernière sembla enfin sourire à Rosario et Sorcha. Il se penchait sur le tiroir d’un petit bureau en bois sombre quand il entraperçut un très léger éclat argenté, là, juste du coin de l’œil. Il n’était pas un hors-la-loi, un voleur, un cambrioleur et tout ce que l’on voulait pour rien. Trouver les coffres forts, les ouvrir… Oui, ça il savait faire. C’est à cet instant qu’il se dit que peut-être, tout n’était pas encore perdu. Abandonnant le vieux bureau – et en se promettant d’y jeter éventuellement un coup d’œil après – il se laissa silencieusement tomber près du petit éclat argenté. Rosario se mit au travail, retrouvant ses vieux réflexes le poussant au silence et à la discrétion. Ce n’est que lorsqu’il eut terminé et que le coffre fut ouvert qu’il appela Sorcha. « So’ ? J’ai trouvé quelque chose ! » Hop, les papiers présents dans le coffre furent prestement ramassés et Rosario les rapporta dans la pièce principale. Imitant le sourire narquois qu’elle arborait une dizaine de minutes auparavant, le voleur montra les documents à Miss Merlin. « Belle paperasse, n’est-ce pas ? »
code by Silver Lungs


Dernière édition par Rosario S. Daugherty le Ven 22 Aoû 2014 - 18:25, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
MAÎTRE DU JEU
avatar
Hiboux envoyés : 1801
Crédits : phoenix spirit.


MessageSujet: Re: l'agence tous risques est de retour ! (mission : sorcha)   Ven 22 Aoû 2014 - 17:41

Le membre 'Rosario S. Daugherty' a effectué l'action suivante : Lancé de sortilège

#1 'Dé du destin' :


--------------------------------

#2 'Dé du destin' :


- compte PNJ, prière de ne pas envoyer de MPs sur ce compte -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.marauderscalling.com
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: l'agence tous risques est de retour ! (mission : sorcha)   Lun 1 Sep 2014 - 22:59

Est-ce que les papiers contiennent les infos voulues ?
Oui, wonderful !
Non, d'autres infos, mais ils sont repérés et sont obligés de fuir.





« Pourquoi je veux rejoindre l'étoile ? Pour me venger. Ouais pour me venger. »

Sorcha.


Okay. Je note, la torture avec les baguettes de réglisses ce n'est franchement pas une bonne idée. En plus c'est qu'elle est résistante ! «  Vous pourrez au moins nous dire un petit nom pour pas qu'on passe trop pour des glandus, franchement ! Surtout qu'ils vont envoyer des gens franchement pas sympa si on échoue et là vous risquez de mourir. » Elle ne dit rien, forcément, je ne sais même pas si elle comprend vraiment ce que lui dis. Son regard est hagard, perdu dans le vide. Je pousse un soupire lasse et hausse des épaules.  «  So’ ? J’ai trouvé quelque chose ! » « Vraiment ? » Ma voix vrille d'excitation, ma dernière mission c'est plutôt mal passée et je me suis fait tordre le chapeau. . «  Belle paperasse, n’est-ce pas ? »  Je lui arrache les papiers des mains avec excitations et parcours rapidement les documents du regards les yeux brillants. «  YIIIIH ! T'es géniale ! » Je lui saute au cou pour lui coller un gros bisous baveux sur la joue, faudrait pas que cela devienne une habitude, mais là, il l'a vraiment mérité. « C'est ce qu'on cherchait, les noms des dirigeants, faudra les expertiser au QG, mais je pense qu'on a réussit. » Notre prisonnière sort brusquement de sa transe. «]Non... NON ! Vous ne savez pas ce que vous faites ! Vous ne pouvez pas, vous n'avez pas le droit ! » Je lui tire la lange. «  Bha si et on s'en va de ce pas. » J'attrape la main de Rosario, autre geste qui commence à devenir une mauvaise habitude. «  Allons-y avant que les autres rappliquent. »

Je l'entraîne hors de la demeure sans un mot, glissant discrètement les papiers dans sa poche. «  Je vais aller les déposer au QG ! » Je lui adresse un clin d’œil entendu. S'ils décident de suivre ou d'arrêter quelqu'un, ça sera moi. Les papiers arriveront en toute sécurité. «  Fait attention à toi, d'accord ? » C'est finit, il n'y a plus de raison de s'inquiéter, pourtant mon cœur est lourd, c'est étrange. Je le quitte d'un geste un peu nerveux de la main. Mes poches sont pleins de trésors, je devrai être heureuse, mais étrangement cette mission me laisse un goût amer. Suis-je trop sensible ou bien me suis-je fourvoyée sur les intentions de ce groupe ? Je voulais lutter contre les mangemorts et là... Je ne sais plus. Je suis perdue.


Dernière édition par Sorcha Riddel le Ven 12 Sep 2014 - 11:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

MessageSujet: Re: l'agence tous risques est de retour ! (mission : sorcha)   

Revenir en haut Aller en bas
 

l'agence tous risques est de retour ! (mission : sorcha)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Retour Mission basique / Reetous
» Journal de Guerre #3 : Tous les personnages de cette mission méritent des baffes
» [Mission] C'est pas facile tous les jours
» Retour à la vie...dans tous les sens du terme ft. Jenna
» [Mission Rang D] Retour à l'école [Feat. Bud Walker]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MARAUDERS' CALLING. :: RP terminés.-