Le jeu suit le cours du temps IRL. Nous sommes actuellement en Juillet 1981.

Partagez | .
 

 Petit centaure caches-toi...parce que j'arrive et que ça va saigner. [mission]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
ORDRE DE MERLIN (& staff)
avatar
Hiboux envoyés : 509
Célébrité : Jamie Dornan
Crédits : maquizz


MessageSujet: Petit centaure caches-toi...parce que j'arrive et que ça va saigner. [mission]   Jeu 19 Juin 2014 - 23:28


A la recherche d'informations.


Mr O'Neill,

L'Étoile du centaure a osé nous voler cette mystérieuse pierre qui permet de faire disparaître la magie dans un rayon de plusieurs mètres. Nous vous demandons de récupérer la pierre, mais aussi de tuer tous les membres de l'étoile du centaure que vous rencontrez. Ils doivent apprendre à nous craindre et nous respecter. Nous comptons sur vous pour nous venger.

Que Merlin soit avec vous.

Cette lettre, c’était un hibou qui me l’avait apportée. Malheureusement, ce n’est pas moi qui l’avais ouverte. Oh, que ce soit Gaïa ne me dérangeait pas, mais ce n’était pas elle. C’était plutôt Raina, ce qui était embêtant, car elle ne savait pas vraiment lire. Alors elle avait déchiffré des mots, mon nom de famille, et le sien par la même occasion. Le mot centaure, pierre, magie et Merlin. Autant dire que tout cela avait entraîné des questions dérangeantes. Du genre « Papa ? Tu connais des centaures ? Papa ? Tu dois faire quoi avec la pierre ? Papa ? Pourquoi c’est écrit Merlin ? Papa ? Pourquoi tu ne me dis rien ? Papa ? Maman elle sait ? » Maman elle sait…question ardue. À chacune de ses questions j’essayais de répondre vaguement tout en essayant de satisfaire sa curiosité. S’était compliqué, mais le fait qu’elle soit partie jouer avec ses poupées…me fit pensé que j’avais brillamment passé le test.

À la lecture de mon ordre de mission, que je me suis empressé de brûlé, je me suis mis à écrire des lettres à mes contacts. Grâce à mes actions qui n’étaient pas forcément légales, j’avais de nombreux contacts, de tous bords et de tous types. Certaines personnes me devaient même des services. J’espérais ainsi avoir des pistes. Trouver des membres de l’Étoile du Centaure risquait de s’annoncer compliquer. Après, les faire parler et m’en débarrasser sera un jeu d’enfant pour un assassin comme moi. Mais comme toute chose, il fallait commencer par le début. J’ai envoyé mes lettres. J’espérais avoir des réponses assez rapidement.

Tout au long de la journée j’ai reçu du courrier. Je me suis donc isolé dans mon petit bureau pour répondre et réfléchir tranquillement. Globalement, certaines personnes avaient des informations. Ils avaient entendu dire que ceci ou cela. Certains pensaient que certaines personnes en faisaient partie. Mais personne n’était vraiment sûr et je ne pouvais absolument pas me permettre de me tromper de personne. Vous imaginez ? Je vais interroger et tuer une personne qui n’y est pour rien du tout ! Après ça, impossible de trouver le sommeil ! J’étais donc un peu dépité. La journée touchait à sa fin et la plupart des hiboux étaient revenu avec des suppositions. Il allait bien falloir que je me rabatte sur une supposition vue comme s’était parti.

Il était vingt-deux heures. Un hibou vint à notre fenêtre. Gaïa râla devant le défilé qui n’avait pas arrêté de la journée. Je pouvais la comprendre, mais je ne pouvais pas lui expliquer. J’allais donc lui ouvrir. En lisant la lettre, je ne pus que lâcher une exclamation de joie. Cette lettre-là était celle qui allait me mener droit vers la pierre dès demain. « Qu’est-ce qui t’arrive ? Tu vas réveiller la petite espère d’idiot ! » Je me suis confondu en excuses et j’ai filé dans le bureau pour répondre à mon informateur. D’après la lettre, il me disait qu’il avait remarqué, voilà plusieurs jours maintenant, que plusieurs personnes entraient et sortaient d’un immeuble de l’allée des embrumes. Il était certain que je pourrais y trouver des membres des Centaures étant donné que le ministre lui-même s’y était rendu une fois, ainsi que son épouse. À part s’ils fréquentaient tous les deux un établissement insalubre mais avec des personnes différentes, il était en effet fort possible que j’y trouve ce que je voulais. Il allait sans dire que je devrais un service à cette personne. Mais c’était une autre histoire. Embrassant la jolie blonde en sortant de mon bureau, je suis allé me coucher. Il faudrait que je sois en forme demain.


Épouse-moi merde  !
Je ne demande pas la lune, juste ton cœur. Et puis après Paris hein...


Dernière édition par Eoghan I. R. O'Neill le Jeu 3 Juil 2014 - 15:18, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ORDRE DE MERLIN (& staff)
avatar
Hiboux envoyés : 509
Célébrité : Jamie Dornan
Crédits : maquizz


MessageSujet: Re: Petit centaure caches-toi...parce que j'arrive et que ça va saigner. [mission]   Ven 20 Juin 2014 - 10:15


A la recherche d'informations.


J’étais en forme en me levant ce matin. L’avantage qu’avait notre foyer, s’était que nous étions trois sous le même toit…et nous avions chacun notre chambre. Étant donné que le mariage entre Gaïa et moi ce n’était qu’officieux, nous menions notre vie un peu comme on l’entendait. Et pourtant, ce n’était pas faute d’essayer de changer les choses. Bref. Au moins, je ne réveillerais personne ce matin. Il était tôt, peut-être six heures, mon réveil était éteint. J’avais tellement la tête dans le cul que je ne m’en suis pas inquiété plus que ça. Peut-être simplement avait-il besoin d’une petite touche de magie pour être rechargé ? Quoi qu’il en soit, je suis passé devant, j’ai attrapé un jean, un t-shirt et je suis allé m’habiller à la salle de bain. Avec un bon coup d’eau sur le visage, je me suis aperçu que ma tenue ne faisait pas très sorcier. Je me suis mis à grogner. Décidément, ça allait être une journée compliquée. Retournant dans la chambre, j’ai trouvé une robe noire et propre, alors je l’ai passé par-dessus.

Prenant quelques forces à l’aide d’un bon café et de tartines, j’essayais de réfléchir à la façon dont j’allais organiser ma journée. Je n’avais pas envie de poireauter toute la journée pour vérifier si les informations étaient véritables. Mais j’étais tellement nul en magie que je ne pourrais pas non plus changer mon apparence ou un truc du genre. Finalement, en mettant ma vaisselle dans l’évier, je n’étais pas plus avancé.

L’esprit encore un peu embrumé, j’ai quitté la maison, transplanant à l’allée des embrumes. J’avais le numéro de l’immeuble, j’avais l’appartement. J’avais absolument tout. La seule option qui s’offrait à moi en fait…était d’y aller franco. Après tout, Gaïa ne disait-elle pas que je ne réfléchissais jamais ? Voici une bonne opportunité de lui montrer qu’elle avait raison et…que ça pouvait fonctionner quand même.

Je me suis engagé dans l’allée et j’ai gravi les escaliers jusqu’au numéro qui m’avait été donné. Personne devant la porte. Après tout, ça passait plus inaperçu ainsi. J’ai frappé trois coups.
Dé 1 : Y a-t-il quelqu’un dans l’appartement ?
Oui : Un homme vient ouvrir.
Non : Personne ne répond.

Spoiler:
 

Dé 3 : Si non. Entre-t-il facilement dans l’appartement ?
Oui : Du premier coup ! Et pas de sortilèges de protections…étrange.
Non : La porte s’ouvre, mais déclenche un sortilège.
Mais personne ne vint ouvrir. Chance ? Malchance ? Je pencherai plus pour un coup de bol. Il était tôt et il se pouvait que soit la personne dorme encore, soit qu’il n’y avait purement et simplement personne. Cette dernière possibilité pouvait également désigner deux choses. Soit l’information n’était plus d’actualité et ils avaient rapidement dégagé les lieux, soit hé bien…ils arriveraient plus tard.

J’ai essayé d’ouvrir la porte en appuyant sur la poignée, fermée. Alors, je me suis concentré. J’ai jeté un Alohomora. Le premier échoua. Le second ? Échoua également. Je commençais à m’énerver. Le troisième ? Échoua également. Calmes-toi ! Tu vas y arriver. C’est un sort basique après tout. Je réessayais encore une fois. Et cette fois-ci, j’entendis un petit clic, signe que mon sort avait fonctionné. Un sourire se forma sur mon visage, mais je ne pouvais laisser éclater ma joie.

J’ai poussé la porte le plus silencieusement que je pouvais. Elle pivota sur ses gonds sans un bruit. En revanche, lorsque je franchis le seuil et fermais la porte j’entendis comme une sirène d’alarme. Au début le bruit était faible. Mais il semblait croître. J’étais mal barré, tout l’immeuble allait être au courant. Et en plus ? Très certainement le quartier général de l’Étoile du Centaure. Bon, maigre consolation, cela signifiait que le lieu était toujours utilisé.

J’allais devoir chercher quelque chose dans un délai super, super court. Mais j’étais motivé.


Épouse-moi merde  !
Je ne demande pas la lune, juste ton cœur. Et puis après Paris hein...


Dernière édition par Eoghan I. R. O'Neill le Jeu 3 Juil 2014 - 15:23, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MAÎTRE DU JEU
avatar
Hiboux envoyés : 1801
Crédits : phoenix spirit.


MessageSujet: Re: Petit centaure caches-toi...parce que j'arrive et que ça va saigner. [mission]   Ven 20 Juin 2014 - 10:15

Le membre 'Eoghan I. R. O'Neill' a effectué l'action suivante : Lancé de sortilège

'Dé du destin' :


- compte PNJ, prière de ne pas envoyer de MPs sur ce compte -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.marauderscalling.com
ORDRE DE MERLIN (& staff)
avatar
Hiboux envoyés : 509
Célébrité : Jamie Dornan
Crédits : maquizz


MessageSujet: Re: Petit centaure caches-toi...parce que j'arrive et que ça va saigner. [mission]   Ven 20 Juin 2014 - 13:51


A la recherche d'informations.


L’alarme qui sortait de je ne savais vraiment pas où me stressait. J’étais dans un couloir. Me dépêchant, je ne me suis pas amusé à ouvrir toutes les portes. J’espérais trouver quelque chose avant qu’une personne n’arrive. Je me trouvais à présent dans ce que j’imaginais être un salon. Je me mis à retourner la pièce. J’ouvrais tous les tiroirs. Je cherchais cette fichue pierre. Je savais qu’elle devait être dans son petit coffret de bois. S’était tout ce qui permettait d’annihiler sa magie. Et je doutais fortement que des personnes veuillent perdre leur magie au contact de cette pierre et plus encore dans cet appartement qu’il fallait protéger. Mais tous les tiroirs que j’ouvrais, toutes les portes d’armoire ne me donnaient pas le résultat attendu. J’en devenais fou. « Mais par Merlin elle est où ? »
Dé 1 : Des personnes arrivent-elles maintenant ?
Oui : Très rapide, il sort d’une des pièces, il devait dormir.
Non : Toujours personne en vue, ouf !

Dé 2 : Si oui. Le sort d’Eoghan fonctionne-t-il ?
Oui
Non

Spoiler:
 

Je ne pense pas que ce soit mes paroles qui m’aient porté la poisse. Je pense juste que l’alarme à bien fait son travail. En effet, j’entendais un bruit sourd, une porte qui claque, une course. Je me retourne, brandit ma baguette devant moi. Je vois un homme arriver en courant, la robe de travers, en chaussette. « Qui êtes-vous, que… ? » Je fais mon mouvement, sans rien dire, sas lui répondre et enfin je lance la formule. « Incarcerem ! » Le sort fuse, le touche, le ligote, il tombe à terre. Ainsi, il n’a plus de doutes sur mes intentions. J’étais fier de moi. Peu de sorts fonctionnaient en général et là, c’était le jackpot ! Bon, j’avais dû ramer un peu pour ouvrir la porte mais…au final, elle s’était ouverte.

Je me suis approché de lui, poussant du pied sa baguette afin de l’éloigner. La mienne en revanche était toujours pointée sur lui, sait-on jamais si mon sort n’était pas aussi bien lancé que ça. « Si tu veux vivre, parle. » Il me jette un regard noir, sa chute avait dû l’éveiller complètement. « Jamais ! » Il postillonnait qu’il n’en pouvait plus, s’était lamentable. En revanche, je gardais totalement mon calme. « Comment on arrête l’alarme. » Il tenta de me cracher dessus. Mais de par sa position allongée, il eut de la peine et ne réussit qu’à se cracher dessus. « Lamentable. » Il n’avait pas l’intention de parler à ce que je voyais. J’agitais doucement la baguette, le menaçant. « Je ne suis peut-être pas expert en sortilège ni diplômé d’ASPIC, mais je sais torturer et tuer…comment dire…disons que c’est mon quotidien. Alors si tu tiens à vivre…parles. » Il me foudroya du regard. Peut-être avait-il envie de vivre mine de rien. Il me dit de faire quelque chose avec ma baguette en prononçant certains mots. J’étais sceptique, mais il fallait essayer.


Épouse-moi merde  !
Je ne demande pas la lune, juste ton cœur. Et puis après Paris hein...


Dernière édition par Eoghan I. R. O'Neill le Jeu 3 Juil 2014 - 15:22, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MAÎTRE DU JEU
avatar
Hiboux envoyés : 1801
Crédits : phoenix spirit.


MessageSujet: Re: Petit centaure caches-toi...parce que j'arrive et que ça va saigner. [mission]   Ven 20 Juin 2014 - 13:51

Le membre 'Eoghan I. R. O'Neill' a effectué l'action suivante : Lancé de sortilège

'Dé du destin' :


- compte PNJ, prière de ne pas envoyer de MPs sur ce compte -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.marauderscalling.com
ORDRE DE MERLIN (& staff)
avatar
Hiboux envoyés : 509
Célébrité : Jamie Dornan
Crédits : maquizz


MessageSujet: Re: Petit centaure caches-toi...parce que j'arrive et que ça va saigner. [mission]   Ven 20 Juin 2014 - 14:31


A la recherche d'informations.



Dé 1 : Les instructions qu’il a données fonctionnent ?
Oui : L’alarme cesse enfin d’émettre.
Non : Elle continue…ce n’est pas beau de mentir !

Dé 2 : Si non. Le sortilège qu’use Eoghan fonctionne-t-il ?
Oui : Oh ! Un petit os de détruit ! Oh un second !
Non : Aux grands mots, les grands moyens, torture manuel du coup.

Spoiler:
 
Je m’active donc, comme il me l’a signalé, mouvement du bras et les paroles. Mais rien n’y fait, l’alarme retentit toujours. Je l’entends rire. « Ah tu te trouves drôle hein ?! » Je le regarde, le fusillant du regard. Il peine à caser des mots entre deux rires. « C’est que vous êtes tellement stupide ! Je comprends que vous n’ayez pas vos ASPIC. » Je m’approche de lui, il est à terre, mais cela ne m’arrête pas. De ma main gauche, je le frappe. Non pas la paume ouverte, style tapette, mais poing fermé et j’y mets toutes mes forces. Sa tête part sur sa gauche, il toussote, il crache de la salive et du sang, ainsi qu’une dent.

Je me relève. Et fais quelques pas pour m’éloigner et trouver une solution. « Tu ne tiens donc pas tant que ça à la vie, je me trompe ? » Il me regarde. « Surtout je ne crois pas que tu puisses jeter un autre sort. » Voilà qui était intrigant. « Et le fait que tu sois ligoté à ma merci ? C’est une hallucination ? » Il rigole. « De la chance mon pauvre, juste de la chance. » J’étais sceptique et surtout, il m’énervait. J’ai levé ma baguette et visé sa jambe. « Os Frangendum ! » Il ne se passa rien, du moins je l'imaginais étant donné qu’il ne se mit pas à hurler. En revanche, il se mit à rire. « Qu’est-ce que je disais ! » Je l’avais vraiment très mauvaise. Encore une fois, ma magie décidait de me jouer des tours. « Bien, revenons aux sources dans ce cas-là ! » La cuisine étant à côté je m’y suis rendu, sans plus de cérémonie, l’abandonnant là, à terre dans le salon.

Je me mis à ouvrir tous les tiroirs et les placards, à la recherche de la pierre, sait-on jamais, mais également à la recherche d’ustensiles qui pourraient être utiles. Je n’avais pas trouvé le coffret, en revanche, en revenant dans le salon, il ne riait plus. J’avais dans les mains, un ciseau, un couteau à viande, un couteau de boucher, un rouleau à pâtisserie, une râpe à fromage et du sel. Je sentais que j’allais vraiment bien m’amuser. Lui en revanche ? Nettement moins, s’était certain.

« Bien ! Où en étions-nous ? » Je me suis accroupi à côté de lui, posant les différents objets assez loin tout de même afin qu’il ne se retourne pas contre moi. Je me saisis de la râpe à fromage. Je pris ses doigts dans mon autre main. Je ne regardais pas ce que je faisais. Non, je le regardais lui, dans les yeux. « Comment arrête-t-on l’alarme ? » J’entrepris de lui râper les doigts. Si au début il ne fit que des grimaces, plus on s’enfonçait dans la chaire plus il gémissait. « Je ne dirais rien ! » « Oh mais c’est qu’il a du courage ! » Posant ma râpe sanglante, je me suis saisi du rouleau à pâtisserie. Je lui ai pris l’autre main. « Toujours pas de réponse ? » Je vis une lueur de peur dans son regard. Mais il ne répondit pas. « Très bien ! » D’un coup sec j’ai abattu le rouleau en bois sur son poignet. Il hurla, mais le poignet ne céda pas. « Zut, pas assez de force. » Je m’y suis repris à deux fois encore avant d’entendre le craquement annonciateur de la rupture.

Il hurlait, il pleurait en même temps. « Pitié ! Pitié… » Je lui ai accordé un moment de répit. « Pas de pitié mon gars, tu t’es foutu ouvertement de ma gueule, maintenant crache le morceau ! » Mon regard se faisait sombre. Je n’avais plus d’émotions, plus d’état d’âme. J’étais à présent entré dans mon rôle de tueur. « Je vais parler ! » Il me dit que le système pour arrêter l’alarme se trouvait dans la chambre. Je devais simplement verser une potion sur un système étrange. Tout cela me paraissait bien sombre, mais après tout, je n’étais pas expert en alarmes.


Épouse-moi merde  !
Je ne demande pas la lune, juste ton cœur. Et puis après Paris hein...


Dernière édition par Eoghan I. R. O'Neill le Jeu 3 Juil 2014 - 15:21, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MAÎTRE DU JEU
avatar
Hiboux envoyés : 1801
Crédits : phoenix spirit.


MessageSujet: Re: Petit centaure caches-toi...parce que j'arrive et que ça va saigner. [mission]   Ven 20 Juin 2014 - 14:31

Le membre 'Eoghan I. R. O'Neill' a effectué l'action suivante : Lancé de sortilège

'Dé du destin' :


- compte PNJ, prière de ne pas envoyer de MPs sur ce compte -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.marauderscalling.com
ORDRE DE MERLIN (& staff)
avatar
Hiboux envoyés : 509
Célébrité : Jamie Dornan
Crédits : maquizz


MessageSujet: Re: Petit centaure caches-toi...parce que j'arrive et que ça va saigner. [mission]   Lun 23 Juin 2014 - 19:11


A la recherche d'informations.



Dé 1 : L’alarme cesse-t-elle enfin ?
Oui : Il est temps de passer aux autres questions.
Non : Bon, retour à la torture.

Dé 2 : D’autres sorciers arrivent-ils ?
Oui : Il y a deux autres personnes qui entrent.
Non : Toujours personne.

Spoiler:
 

Dé 4 : Si non. L’homme lâche-t-il le morceau sur la boîte ?
Oui : Il dit précisément où elle se trouve.
Non : Il refuse de parler.
Vidant la potion sur le système comme il me l’avait dit, j’eus la satisfaction d’entendre l’alarme s’arrêter enfin. Mes oreilles pouvaient souffler. Elles bourdonnaient légèrement à présent. En sortant de la chambre, je me suis dirigé vers l’entrée. J’ai fermé la porte, tout en vérifiant que personne d’autre ne venait en direction de l’appartement. Étrangement…il n’y avait personne. Mais peut-être bien que sous peu la cavalerie allait arriver. Il me restait ainsi encore un petit peu de temps pour faire parler ma proie, trouver la boîte et m’en aller.

Je suis retourné dans le salon. L’homme sanglotait sur le sol. Mais je n’avais pas ce petit pincement au cœur, comme lorsque ma fille venait de tomber par terre et qu’elle s’était blessée au genou. Je me suis approché de lui. « Tout va bien ? » J’adoptais un ton léger, comme si son état m’inquiétait. Mais en fait, s’était juste histoire de faire la conversation. Il ne parla pas, se contentant de renifler. Je me suis agenouillé à côté de lui. « Bon, j’ai encore des questions pour toi, vois-tu. Et étrangement, je ne pense pas que tu parleras aussi facilement que pour l’alarme. » Je lus de la peur dans ses yeux.

Je regardais rapidement ce qui me restait. J’avais utilisé le rouleau à pâtisserie et la râpe à fromage. J’aimais bien faire dans l’original, alors maintenant, j’allais utiliser le reste. Le sel bien entendu. Il était bien connu que du sel sur une plaie ouverte était un supplice. Il me restait également un ciseau, un couteau de boucher et un couteau à viande. Que de belles armes. Mais le ciseau ne m’inspirait pas. Aussi je l’ai repoussé. J’ai pris le couteau à viande. J’allais faire quelques petites entailles pour éviter que la saucisse n’explose en cuisant. Mais qu’est-ce que je racontais ! J’allais faire des entailles et mettre un peu de sel, histoire d’augmenter la douleur.

Je me suis mis à califourchon sur le saucisson. « Bien, commençons par le début. » Je fis une pause et me saisis du couteau dans la main droite et du sel de cuisine dans la gauche. « Vous nous avez volé une pierre. Ce n’était pas très malin de votre part. » « Vous qui ? Mais de quoi … » « Chut. Voyons ne t’agite donc pas. Je représente l’ordre de Merlin. Je peux bien te le dire puisque tu ne pourras le répéter. » « Vous cherchez l’annihilateur ? » Je ne savais pas de quoi il parlait, mais très certainement de la pierre. « Tu l’as connaît donc. » Il se tue. S’était trop tard mon gars. J’ai commencé à lui entailler les bras, les cuisses et le torse. « Tu as cru que je cèderais pour si peu ? » Un sourire se dessina sur mes lèvres, un sourire carnassier. « Vraiment, tu crois que je me contenterais de ça ? » Je commençais à répandre du sel sur ses diverses plaies. Il grimaça, il ne voulait pas hurler, je le voyais bien. « Alors, elle est où ? » « Jamais ! » Il serrait les dents, ses paroles n’étaient qu’un murmure. « Bien, très bien. » J’ai changé de couteau. Je me suis relevé. « Alors voyons voir. Tu n’auras plus besoin de cette jambe je pense. » Je me suis placé à ses pieds. Je savais que je n’avais pas le meilleur couteau pour trancher le pied. Du coup je devrais certainement m’y reprendre à plusieurs fois. Tant pis pour lui. Après tout s’était lui qui allait souffrir, pas moi. « Dernière chance mon coco. » « Jamais ! » Cette fois-ci c’était un cri qui venait du cœur. Je me suis donc positionné et j’ai commencé à frapper. Encore et encore, le sang giclait, l’homme hurlait et moi j’entamais doucement, mais surement le pied. « Stop, stop ! » Je me suis donc arrêté. « La pierre ? » Il mit du temps à répondre. Il hésitait très certainement entre ne rien dire et récupérer de la douleur. Aussi ne lui ai-je pas trop laissé le temps de réfléchir. J’ai versé du sel sur la blessure. « Il me semble avoir posé une question. » Il se remit à crier. « La pierre est dans une boîte, dans la salle de bain, dans le réservoir des toilettes ! » « Voilà une cachette bien curieuse ! » Je me suis levé, je suis passé à côté de lui et je me suis figé. « J’espère que tu ne me mens pas. »

J’ai été voir dans la salle de bain. J’ai ouvert le couvercle du réservoir des toilettes. La boîte était là. Je l’ai saisie prudemment. Elle n’était pas mouillée. Un bon sortilège d’imperméabilité. Heureusement que certaines personnes savaient bien lancer leurs sorts. Je l’ai ouvert en faisant attention à ne pas tout casser. Il y avait bel et bien une pierre à l’intérieur. Impossible de savoir en revanche si c’était la bonne. Avec ma magie qui faisait des siennes de toute manière, je n’aurais pu en être véritablement sûr.


Épouse-moi merde  !
Je ne demande pas la lune, juste ton cœur. Et puis après Paris hein...


Dernière édition par Eoghan I. R. O'Neill le Sam 5 Juil 2014 - 15:00, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MAÎTRE DU JEU
avatar
Hiboux envoyés : 1801
Crédits : phoenix spirit.


MessageSujet: Re: Petit centaure caches-toi...parce que j'arrive et que ça va saigner. [mission]   Lun 23 Juin 2014 - 19:11

Le membre 'Eoghan I. R. O'Neill' a effectué l'action suivante : Lancé de sortilège

#1 'Dé du destin' :


--------------------------------

#2 'Dé du destin' :


--------------------------------

#3 'Dé du destin' :


--------------------------------

#4 'Dé du destin' :


- compte PNJ, prière de ne pas envoyer de MPs sur ce compte -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.marauderscalling.com
ORDRE DE MERLIN (& staff)
avatar
Hiboux envoyés : 509
Célébrité : Jamie Dornan
Crédits : maquizz


MessageSujet: Re: Petit centaure caches-toi...parce que j'arrive et que ça va saigner. [mission]   Lun 23 Juin 2014 - 21:52


A la recherche d'informations.



Dé 1 : D’autres sorciers débarquent-ils ?
Oui : Il y a deux autres personnes qui entrent.
Non : Toujours personne.

Spoiler:
 

Dé 3 : Si non (1). L’avada d’Eoghan fonctionne-t-il ?
Oui : Il tue rapidement et proprement.
Non : Il va falloir le faire à la main.

Dé 4 : Si oui (3). Le corporum interitu fonctionne-t-il ?
Oui : Le corps disparait sans problème.
Non : La tête et les jambes disparaissent, mais pas le reste…problème.
Sortant de la salle de bain, je jetais un œil à la porte d’entrée. Elle ne s’était toujours pas ouverte. Toujours personne à l’horizon, c’était bien étrange tout cela. Je suis retourné dans le salon. « Mon bon ami. J’ai la pierre, je te remercie. » Il tente de me regarder en penchant la tête en arrière. « Maintenant, vous allez me libérer ? » Je sentais une pointe d’espoir dans sa voix. « Je ne sais pas, tu as encore des informations pour moi ? » Il se tut. « Jamais ! » Je lâchais un rire. « Bah tu ne me sers plus à rien alors. » Je riais tellement, que je n’en pouvais plus. Il croyait vraiment que j’allais le libérer, qu’il parte rejoindre ses petits copains centaure. Qu’il leur raconte tout. Que l’ordre de Merlin était venu récupérer la pierre, qu’il avait été torturé, que tout le monde et même le ministre puisse connaitre son visage et qu’il perde son boulot de chasseur de primes. Mais bien sûr ! Il y en avait vraiment qui croyaient à leur bonne étoile. « Alors vous allez faire quoi de moi ? » Je m’approche, tout près.

« Tu sais, ça m’ennuie, tu as l’air sympathique. En tout cas, je me suis bien amusé avec moi. » Je perçois un éclaire de lucidité dans son regard. « Tu vas me tuer. » Je pince les lèvres en un sourire contrit. Et je hoche la tête. « Pourquoi ? » Je hausse les épaules et soupire. « Décidément, tu es stupide ou tu le fais exprès ? C’est logique, pour que tu n'ailles pas balancer tout ce qui s’est passé ici et surtout pas mon visage. » Il savait, il avait compris, mais il espérait. « Tu vas me tuer. » Ce n’était pas une question. S’était plus une constatation en fait. J’ai levé ma baguette sur lui. « Avada Kedavra ! » le sort fusa et le frappa. Son corps se raidit et un dernier souffle de vie s’échappa d’entre ses lèvres.

« Bon bah maintenant faut faire le ménage ! » J’ai ramassé tous les outils, je les ai ramenés dans la cuisine et j’ai lancé un recurvite. Puis je suis retourné dans le salon. J’ai mis la boîte dans la poche de ma robe. J’ai ensuite lancé mon sortilège. Je n’en étais pas peu fière, mais personne ne le connaissais et personne ne le connaîtrait jamais. Peut être ma fille si un jour elle décide de se lancer dans la même carrière que moi, mais je ne le lui souhaitais absolument pas. « Corporum interitu. » Le corps disparut ne restait plus qu’une tache de sang sur le parquet. Mais un autre recurvite eut tôt fait de m’en débarrasser. Voilà l’appartement dans le même état que lorsque j’étais arrivé. À la différence que l’alarme ne sonnait plus et que le pensionnaire n’était plus là.


Épouse-moi merde  !
Je ne demande pas la lune, juste ton cœur. Et puis après Paris hein...


Dernière édition par Eoghan I. R. O'Neill le Sam 5 Juil 2014 - 15:03, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MAÎTRE DU JEU
avatar
Hiboux envoyés : 1801
Crédits : phoenix spirit.


MessageSujet: Re: Petit centaure caches-toi...parce que j'arrive et que ça va saigner. [mission]   Lun 23 Juin 2014 - 21:52

Le membre 'Eoghan I. R. O'Neill' a effectué l'action suivante : Lancé de sortilège

#1 'Dé du destin' :


--------------------------------

#2 'Dé du destin' :


--------------------------------

#3 'Dé du destin' :


--------------------------------

#4 'Dé du destin' :


- compte PNJ, prière de ne pas envoyer de MPs sur ce compte -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.marauderscalling.com
ORDRE DE MERLIN (& staff)
avatar
Hiboux envoyés : 509
Célébrité : Jamie Dornan
Crédits : maquizz


MessageSujet: Re: Petit centaure caches-toi...parce que j'arrive et que ça va saigner. [mission]   Sam 5 Juil 2014 - 14:10


A la recherche d'informations.



Dé 1 : Des sorciers entrent-ils dans l’appartement ?
Oui : Ils sont deux.
Non : Toujours personne.

Spoiler:
 

Dé 3, si non : Fait-il une rencontre dans les escaliers ?
Oui : Il s’agit d’un centaure.
Non : L’escalier est vide.

L’appartement était propre, le corps avait disparu, les ustensiles de cuisine avaient été nettoyés. Je n’avais plus rien à faire ici. Je pouvais désormais partir serein. Je me suis donc dirigé vers la porte. Il n’y avait personne qui n’était entré, je trouvais tout de même très étrange. Peut-être que j’aurais de la compagnie plus loin. Quoi qu’il en soit, je ne pouvais transplaner dans l’immeuble qui était blindé de sorts pour éviter toute fuite lors des montées de police ou simplement les différends trafics. Je devais avouer que s’était intelligent. Mais d’un autre côté, surtout dans une situation comme celle-ci, c’était vraiment énervant.

J’ai pris soin de refermer la porte derrière moi. Il n’y avait personne de visible sur le palier. Des bruits très clairs venaient des autres appartements. Je secouais la tête. J’avais vraiment l’impression que cet immeuble n’était utilisé que dans le but de s’envoyer en l’air loin des yeux et du cœur, s’était lamentable. Je n’étais plus très loin de la sortie, ne me restaient plus que les escaliers. Un palier après l’autre. Personne.

« Excusez-moi ? » Figé, net. Ma baguette n’était pas très loin. Je me suis tourné vers la personne qui m’avait interpellé. « Oui ? » Il s’approcha. « Désolé, c’est juste que je cherche Mr Doe, vous sauriez me dire où je peux le trouver ? » Fausse alerte, je me suis détendu. « Désolé, je ne suis que de passage. » « Oh, je comprends, désolé de vous avoir dérangé. » J’ai repris mon chemin. Il cherchait un fantôme. J’étais presque certain que la personne qu’il cherchait utilisait un faux nom. En même temps, à partir du moment où on habite au chemin de traverse, on doit presque forcément être louche ou alors complètement ruiné.

Deuxième, premier, toujours personne. Je devais être dans un bon jour, il n’y avait pas d’autre alternative quand je voyais que je ne m’étais frotté qu’à un seul centaure. Zéro, j’étais devant la porte d’entrée. Toujours personne. Une fois dans la rue, je ne fus pas mécontent de retrouver l’agitation de la rue. Ici, je serais plus en sécurité. Mains dans les poches, m’assurant que la pierre était toujours avec moi, je me suis éloigné un peu de l’entrée et j’ai transplané. Il était temps de contacter mon supérieur et d’organiser un rendez-vous pour leur rendre ce qui nous appartenait.


Épouse-moi merde  !
Je ne demande pas la lune, juste ton cœur. Et puis après Paris hein...


Dernière édition par Eoghan I. R. O'Neill le Sam 5 Juil 2014 - 15:10, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MAÎTRE DU JEU
avatar
Hiboux envoyés : 1801
Crédits : phoenix spirit.


MessageSujet: Re: Petit centaure caches-toi...parce que j'arrive et que ça va saigner. [mission]   Sam 5 Juil 2014 - 14:10

Le membre 'Eoghan I. R. O'Neill' a effectué l'action suivante : Lancé de sortilège

#1 'Dé du destin' :


--------------------------------

#2 'Dé du destin' :


--------------------------------

#3 'Dé du destin' :


- compte PNJ, prière de ne pas envoyer de MPs sur ce compte -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.marauderscalling.com

MessageSujet: Re: Petit centaure caches-toi...parce que j'arrive et que ça va saigner. [mission]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Petit centaure caches-toi...parce que j'arrive et que ça va saigner. [mission]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Petit poisson mord à l'hameçon... [Jared] ♥
» JOEL POURQUOI VOTRE PETIT INOSANG A SI PEUR DE LA PRISON ET DE L'EXIL ???
» Petit besoin (d'un Courant) d'air
» Un petit caniche ou bichon ? 3 ans maltraité (60) ADOPTE
» MILOU petit croisé bichon gris 7 ans au Beaussart ADOPTE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MARAUDERS' CALLING. :: Londres :: L'Allée des Embrumes. :: Habitations.-