Le jeu suit le cours du temps IRL. Nous sommes actuellement en Juillet 1981.

Partagez | .
 

 Ce jour devait arriver - Amber

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MANGEMORT
avatar
Hiboux envoyés : 68
Célébrité : Colton Haynes
Crédits : à voir.


MessageSujet: Ce jour devait arriver - Amber   Dim 22 Juin 2014 - 1:36

Nathan était rentré un peu plus tôt que d'habitude de son travail, il était épuisé de n'avoir pas plus travailler que ça durant sa journée. Les habitudes ayant pris le dessus sur lui, il avait accroché sa cape sur le porte-cape situé directement à côté de la porte d'entrée donnant sur le couloir de son appartement. Il fit un petit changement à ses habitudes, fermant la porte alors qu'habituellement, il laissait son appartement libre d'accès, partant du fait que tout le monde pense que celui qui rentre chez lui ferme sa porte pour se sentir plus en sécurité. Pour un sorcier vivant seul, il avait un très grand appartement, avec une cuisine, deux chambres, un salon et même deux salles de bains, son nom avait grandement aidé pour acheter ce petit coin de paradis qu'il avait aménagé. À peine arrivé dans son salon pourtant, l'homme avait immédiatement été au petit bar qu'il avait installé dans le coin le plus à gauche de la pièce, il avait attrapé la bouteille entamé depuis quelques jours de whisky-pur-feu et c'était servis un verre bien mieux remplit que ce qu'on lui aurait servi dans un bar. En cette fin d'après-midi, il regrettait vraiment beaucoup son choix de métier, il n'aimait pas rester planté à Gringotts alors que rien de spécial ne s'y passait. Il but une gorgée de son verre en se disant que la journée de travail du lendemain serait meilleure et chassa ses idées noires, d'un claque mentale.

Malgré tout, il savait que sa journée était loin d'être terminé, il était encore trop tôt pour aller se coucher et il n'était pas épuisé physiquement, il posa le verre sur la table basse situé devant le manteau de la cheminée, alla vers les étagères longeant les deux côtés de la fenêtre, il prit un livre qu'il avait déjà commencé, de la magie noire complexe, ça le distrayait de lire ce genre de livre. Il alla s'asseoir dans son fauteuil, cependant il ne put pas se concentrer sur sa lecture plus de cinq minutes, il abandonna et se consacra à la contemplation de son verre avant de sortir sa baguette pour allumer la radio qui était posé sur le manteau de la cheminée. Il se laissa aller à l'écoute de ce qui se passait pendant un moment, mais bien vite, il s'ennuyait et commença à faire les cents pas dans son salon en tenant son verre à la main. Une fois le verre vide et se refusant à s'en servir un second, il se dirigea vers la salle de bain la plus proche de la porte de sa chambre. Nathan prit une très longue douche bien chaude, qui le détendit et lui fit complètement oublier sa journée de travail des plus ennuyeuse, il remit ses vêtements, puis retrouva son fauteuil, le seul dans lequel il prenait place lorsqu'il se trouvait chez lui, il ne délaissait son fauteuil que les rares fois où son père venait le voir chez lui.

Reprenant lentement son livre de magie noire abandonné une bonne vingtaine de minutes plus tôt, il fut enfin capable de lire, sa lecture fut des plus paisibles, il retenait des brides d'informations l'intéressant mais ne voulait pas tout retenir non plus, beaucoup de termes et d'explications de ce livre, il les avait déjà vu dans d'autres. Il arrêta de lire lorsqu'il entendit un bruit assez étrange venir de l'extérieur de son appartement, mais pas plus inquiet que ça, il replongea dans son livre, mais lorsque le bruit recommença, il se décida à écouter un peu plus attentivement. Il y eut un petit silence. Puis il comprit clairement que le bruit venait de sa porte, quelqu'un semblait être en train de s'acharner dessus, il s'avança calmement, même s'il avait une main posé sur sa baguette, au cas où se disait il. C'était bien la première fois qu'il avait un invité non-annoncé à sa porte, puisque son frère pouvait entrer et sortir comme il le désirait de l'appartement. Il attrapa la poignée de sa main libre et l'ouvrit en faisant bien attention de la déverrouiller, il n'en montra rien, mais il fut assez étonné de voir la personne qu'il avait face à lui. Seulement, restant lui-même et connaissant assez bien la personne en face de lui, le jeune Dolohov fit un pas sur le côté avant de dire d'une voix des plus calmes avec une petite pointe d'attaque.

« Bonjour. Entre, je t'en prie. À l'avenir, évites d'essayer de démolir ma porte, il suffit de taper contre le bois, ça s'appelle toquer, Amber. »

Le Dolohov avait décidé de jouer l'innocent, de faire celui qui n'avait pas le moins du monde changé ses habitudes alors même qu'il l'avait fait, mais être dérangé durant sa soirée l'avait un peu énervé, il savait que la présence d'Amber pouvait être positive ou négative, alors il se calma un peu pour continuer à lui parler. « Qu'elle est la raison de ta venue à l'improviste ? » Le ton de Nathan était des plus posé, même si l'éducation qu'il avait reçu laissait toujours une marque dans sa façon de parler. Il resta là sans bouger, à la fixer, tenant toujours la poignée de la porte, sa main tenant sa baguette la lâcha, pour tomber sur le long du corps de l'homme. Les hypothèses commencèrent à se former dans la tête de Nathan et il s'imaginait surtout, quelles pouvaient être les nombreuses raisons de la visite d'Amber, mais il aurait bientôt la réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
Hiboux envoyés : 455
Célébrité : Nina Dobrev
Crédits : Aurelie


MessageSujet: Re: Ce jour devait arriver - Amber   Dim 22 Juin 2014 - 20:03


Ce jour devait arriver

Nathan ✖ Amber


Amber se trouvait dans le salon du manoir de ses parents en compagnie de ces derniers. Ce n'était pas si étonnant que cela, la jeune Nott habitant chez ses parents. Enfin, en général, il était plus fréquent d'apercevoir Amber avec sa mère que son père, celui-ci étant fréquemment occupé par son travail au ministère. Mais cette fois-ci, elle avait déjeuné et commençait à prendre le thé avec ses deux géniteurs. Un des serviteur vint alors leurs emmener ce dont ils avait besoin, Amber n'ayant plus besoin de préciser expressément qu'elle ne voulait pas une seule cuillère de sucre dans son thé. Si l'un d'eux pouvait se permettre de mettre du sucre dans son thé alors autant y mettre n'importe quoi, comme du chocolat, des betteraves ou encore des carottes. Enfin soit, heureusement aucun d'eux n'avait eu la mauvaise idée de faire cela et elle profitait alors de ce temps qu'elle pouvait passer en famille bien que l'absence de son frère se fasse remarquer. Pourquoi donc n'était-il pas présent ? Ça elle allait bientôt le savoir. Et pour son plus grand déplaisir. Ou plaisir. Allez savoir, vous pouviez toujours chercher à démasquer ce qu'Amber pensait réellement de tout cela, ce n'était pas sûr que vous trouviez. Allez même savoir si l'auteur de ces ressentis savait véritablement ce qu'elle pensait. Mais à quel sujet ? Et bien, ses fiançailles évidemment ! La jeune femme savait depuis bien longtemps qu'elle était promise à un jeune homme d'une famille de sang-pur au statue égale à la sienne. Mais elle n'avait jamais su le nom de celui qui lui était promis. Et en vérité, elle n'avait jamais vraiment chercher son identité, bien que le nombre de personnes avec qui elle pouvait être lié par ces liens sacrés n'était pas infini. C'était même bien le contraire, il était plutôt restreint. Et pourtant, elle n'avait jamais envisagé le nom qui était sortit de la bouche de son père. Jamais elle n'avait pensé une seule seconde que Dolohov serait le nom qu'elle prendrait après son mariage. Nathan Dolohov était donc celui a qui son futur était lié depuis sa naissance.

Lorsque son père avait prononcé la phrase fatidique, la Nott avait fait comme une pause n'ayant plus bougée d'un seul millimètre, sa tasse toujours à la main alors qu'elle tenait d'assimiler l'information. Après quelques secondes de lourd silence, elle fit un sourire forcé à ses parents qui devait sans aucun doute avoir remarqué que le calme n'était pas forcément ce qui régnait immédiatement dans la tête de leur fille, puis reposa sa tasse avant de se lever et de partir de la grande salle, laissant impunément ses parents seuls alors qu'en son fort intérieur, une tempête faisait rage. Nathan ? Lui ! Mais qu'est-ce qui énervait le plus la jeune femme ? Le fait qu'elle soit fiancé à lui, ou bien le fait de ne pas savoir exactement ce qu'elle pensait de cette union ? Non non, elle n'avait qu'une réponse à cette nouvelle. Elle préférait encore devoir manger un champs de champignons qui lui donneraient des démangeaisons horribles, entourée par une horde de lutins de cournaille plutôt que de dire qu'elle était heureuse de cette union....ou bien, préférait-elle manger ces mêmes champignons avec les effets similaires entourée de cette même horde plutôt que d'avouer qu'elle était heureuse de cette union ? Impossible. Impossible. C'était....haaaa, elle avait envie de crier. Était-il au courant ? Son père venait-il de lui annoncer la nouvelle aussi ? Ou pas encore ? Maintenant, elle ne pouvait plus s'enlever le Dolohov de la tête. Et il n'y avait plus qu'une seule solution. Se rende chez lui.

Ses tallons claquant sur le sol du couloir, Amber venait de transplaner devant l'immeuble dans lequel habitait Nathan et était entrée sans attendre une seconde de plus dans le bâtiment, n'essayant pas de jouer la carte de la discrétion avec ses chaussures. Et pas plus lorsqu'elle se retrouva devant la porte de son fiancé, préférant frapper la porte -pour se défouler un peu sûrement - plutôt que de faire avec dignité comme on le lui avait toujours appris. Soit. De toute façon, elle s'arrêta d'un coup lorsqu'elle aperçut la porte s'ouvrir pour laisser place au locataire. Elle aurait pu se calmer à ce moment-là. Aurait pu. Si le ton calme et quelque peu piquant de Nathan n'avait pas été entendu par ses oreilles. "Garde ton sarcasme pour toi Dolohov ! " Et elle entra en trombe dans son appartement. Le sujet de sa visite ? Ho ça, il pouvait être sûr qu'il allait la connaître. "Sache que je viens de découvrir une chose bien assez énervante à ton sujet et malheureusement au mien aussi. Et je ne suis pas sûre de supporter tes ironies longtemps. " Attitude quelque peu suffisante dont ses connaissance devaient sûrement avoir l'habitude, il n'empêchait que le calme apparent qu'elle affichait généralement n'était plus tout à fait de rigueur. "As tu la moindre idée de ce que mon père vient de m'apprendre ? À notre sujet ?! " Amber le fixa avant de se retourner, son regard tomba sur la bouteille de Whisky pur feu. Tien, ça aurait une idée ça aussi, pour faire passer l'info.
Code by Fremione.



Amber Kathleen Nott

© belzébuth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
Hiboux envoyés : 68
Célébrité : Colton Haynes
Crédits : à voir.


MessageSujet: Re: Ce jour devait arriver - Amber   Lun 23 Juin 2014 - 20:18

Ce jour devait arriver ! Amber & Nathan
«Garde ton sarcasme pour toi Dolohov ! » Nathan comprit à cette simple phrase que le ton de la conversation était donné, Amber était en colère et il allait devoir faire avec ce fait. Elle entra en trombe dans l'appartement. Il se demandait bien pour quels raisons elle pouvait être en colère et il ne se fit pas prier pour lui demander la raison de sa visite qui pouvait être la raison de cette colère. Il prit soin de fermer la porte après un moment, il ne voulait pas que le sujet de leur conversation soit connue de tout l'immeuble, il aimait avoir son intimité et comptait bien la garder. Il fut chanceux, il avait à peine fermé et verrouillé la porte qu'Amber se remit à parler, répondant partiellement à sa question. « Sache que je viens de découvrir une chose bien assez énervante à ton sujet et malheureusement au mien aussi. Et je ne suis pas sûre de supporter tes ironies longtemps.  » Elle avait adopté une attitude un peu arrogante que Nathan n'aimait pas du tout, il se retint de tout commentaire, il connaissait Amber, c'était une chose faisant partie de son attitude générale, même si sa colère était bien visible pour le Dolohov qui la connaissait depuis assez longtemps pour voir qu'elle n'était pas exactement comme d'habitude. Il avait déjà eu plusieurs fois l'occasion de se disputer avec elle, alors il savait qu'au final, ils s'énerveraient tout les deux, sauf si elle arrivait à se calmer. Cependant, il doutait qu'elle reprendrait son calme, puisqu'il comprenait se doutait de la nouvelle que Monsieur Nott venait d'apprendre à sa fille, il était déjà au courant depuis de nombreuses années, il avait été mis au courant par son père à lui. Il voulut l'inviter à s'installer dans le salon quand elle le devança en parlant. « As tu la moindre idée de ce que mon père vient de m'apprendre ? À notre sujet ?!  » Il ne dit rien, il la regarda simplement et suivit son regard lorsqu'elle regarda vers le salon, il vit le regard s'arrêter sur la bouteille de whisky-pur-feu qu'il avait laissé en évidence dans son salon.

Saisissant cette nouvelle perche qu'elle lui lançait involontairement, il se dit que l'idée serait peut-être bonne de lui servit un verre de whisky pour la calmer un petit peu, il mit l'idée dans un coin de sa tête et prit la parole. « Je t'en prie, prends place. » Il n'attendit pas qu'elle fasse le moindre mouvement pour se mettre en marche, il ne lui fallut que quelques enjambes pour se rendre à son bar d'où il sortit un verre propre, il attrapa la bouteille qui était posé sur le bar et alla prendre place dans son fauteuil, il servit un verre pour la jeune Nott avant de se resservir dans son verre, il n'allait pas la laisser boire seule, il se devait de faire bonne figure. Surtout, il sentait qu'il aurait bien besoin de ce verre pour supporter la conversation qui allait suivre, à un moment où à un autre, il devrait avouer avoir connaissance du sujet depuis longtemps, il attendrait pourtant qu'elle dise le fameux mot pour être bien sûr qu'ils parlaient tout deux du même sujet, sait on jamais, elle aurait pu avoir connaissance d'une chose qu'il ne savait pas et il ferait une grosse erreur en lui annonçant qu'ils étaient fiancés. Les deux verres attendaient sur la table et il se dit qu'il n'avait plus d'excuse, qu'il lui fallait dès maintenant demander à Amber ce qu'elle venait d'apprendre de son père. « Quel est donc cette nouvelle que ton père vient de t'apprendre à notre propos ? »

Le Dolohov se sentait mal à l'aise, ce qui était une sensation assez rare chez lui, il arrivait à s'adapter à toutes les situations en général, mais là, il se sentait étrange. Il savait qu'il se trouvait dans une situation dangereuse en connaissant la nouvelle alors qu'il ne devrait rien en savoir, mais il n'y avait pas plus pensé que ça avant l'instant présent. Il repoussait toujours les questions qu'ils se posaient sur cette union en se disant qu'il n'aurait qu'à y penser le jour où Amber serait également au courant. Il ne savait ce qu'il pensait exactement de la jeune femme face à lui, ils avaient des relations des plus ambiguës, ils pouvaient un jour se disputer et l'autre s'entendre. Nathan n'avait jamais osé se poser des questions plus personnels comme ses propres sentiments pour la jeune femme, il ne savait qu'une chose, il était impossible qu'il soit amoureux de la jeune Nott. Arrivé face à cette réalité, les questions commençaient à revenir à l'avant de son esprit et concentraient l'intégralité de ses pensées. Il posa pourtant calmement ses avant-bras sur les accoudoirs de son fauteuil en entrelaçant ses doigts, son visage n'avait montré aucun changement depuis l'arrivée de sa fiancée dans son appartement. Il voulait tout faire pour éviter qu'ils s'engueulent tout deux, lui qui aspirait à une soirée au calme, voulait réellement l'avoir malgré la présence de la jeune femme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
Hiboux envoyés : 455
Célébrité : Nina Dobrev
Crédits : Aurelie


MessageSujet: Re: Ce jour devait arriver - Amber   Lun 30 Juin 2014 - 12:59

Ce jour devait arriver

Nathan & Amber


Les fiançailles étaient une chose qu'Amber connaissait. Tradition chez les sang-purs, elle n'avait jamais douté une seule seconde qu'elle échapperait à cette règle. Les gens extérieur pourraient croire qu'il s'agit d'une sorte de corruption, payer pour garder une pureté, une manière plus "propre" de vendre ses enfants à une autre famille pour préserver sang et or. Mais pouvaient-ils tellement comprendre ce que signifiait cette tradition ? Dans l'esprit d'Amber, tout cela était des plus clair, logique et limpide. Choisir son futur mari ? Cela aurait été presque impossible, il aurait fallu qu'elle demande directement à ses parents d'épouser un homme dont elle se serait éprise et uniquement s'il était de sang-pur -ce qui aurait été obligatoirement le cas de toute manière - et ceci, uniquement si elle n'avait pas déjà été promise à quelqu'un. Ce qui était le cas. Donc non, elle n'aurait en réalité pas pu choisir sa future union du tout. Mais ce n'était pas grave à ses yeux, elle s'en fichait, c'était des traditions. Mais le nom de Dolohov avait eu le don de l'énerver. De l'agacer. Pourquoi donc ? Parce qu'elle le trouvait insupportable dans un bon nombres de cas ? Se serait se mentir que de dire qu'il ne s'agissait que de cela. Mais plutôt que de tergiverser, elle avait préféré de rendre directement chez lui et se défouler, furieuse, contre sa porte qui n'avait strictement rien fait.
Mais son air si calme sur le visage n'arrivait pas à mettre à terme à la colère de la jeune femme. Au contraire, sa voix posée ne faisait qu'agacer la jeune femme un peu plus, celle-ci pouvant de montrer particulièrement plus susceptible qu'à la normale quand son état était semblable à celui-ci. « Je t'en prie, prends place. » Il était serein et sans aucune trace d'un quelconque sentiment dans sa voix alors qu'il tournait le dos à Amber. Celle-ci lui jeta un regard noir et serra doucement les dents, avant de frapper légèrement le sol du pied. Mais que faisait-il ? Elle le vit alors près du bar et souffla, avant de se retourner et de, enfin, bien vouloir s'asseoir. Elle croisa les bras dans un geste d'agacement avant de voir son...fiancé, venir prendre place dans son fauteuil et leur servir un verre à tous les deux. Intérieurement, Amber fulminait. Elle connaissait Nathan mais n'arrivait pas à savoir ce que diable il pensait. Nom d'un gobelin sans ailes ! Ce n'était pas possible. Pouvait-il seulement être au courant et rester dans cette état ? Ou alors, il ignorait encore tout de leur futur et irréversible union ? Met quelle serait sa réaction, s'il se retrouvait sans l'information et qu'elle le lui révèle comme cela ? Peu importe, de toute façon, elle ne pouvait pas se taire sur le sujet.

« Quel est donc cette nouvelle que ton père vient de t'apprendre à notre propos ? » Amber le fixa un instant. Ses yeux ne reflétait pas vraiment ce qu'elle attendait. Se pouvait-il qu'il ne soit vraiment pas au courant ? Elle s'avança légèrement de son fauteuil et alla attraper un verre de whisky pur feu. La encore, il avait deviné ce qu'elle voulait. La Nott se recala confortablement dans le même fauteuil et porta son verre à ses lèvres tout en le fixant, laissant coulez ainsi quelques secondes. Bien qu'elle ne l'avouerait pas à haute voix, elle comprenait le choix de ses parents. La famille Dolohov et la famille Nott étaient sur un même niveau. De très bonne famille, Nathan avait de large ressource pour vivre, sa famille tout comme lui faisait parti des mangemort et prône la supériorité des sang-pur. Sa tante était en réalité aussi celle d'Amber, celle-ci étant marié à Edric, l'oncle de la Nott et qui avait était choisi aux dernières élections comme ministre au Ministère de la magie. En soit, Nathan Dolohov était un parti parfait parmi les sang-purs. Mais bien évidemment, il était bien impossible que l'héritière des Nott n'avoue cela à haute voix. Elle préfèrerais sûrement être crucifier ou saigner plutôt que d'avouer ainsi que...malgré les apparence et ce qu'elle voulait penser, elle ne désapprouvait pas forcément cette décision.
"Tu ne sais vraiment pas ? Amber plissa les yeux avant de reprendre d'une voix quelque peu colérique. "Et bien sache que ton insupportable calme, arrogance et caractère devront faire avec moi longtemps encore. Malheureusement, nous n'allons pas pouvoir se débarrasser de l'autre si facilement. Nos parents ont eu la fabuleuse idée de nous marier. Marier !" Une bien drôle façon de présenter la chose dans sa colère pour celle qui n'était pas sûre de savoir quoi ressentir. Amber posa son verre sur la table avant de se lever d'un coup sec, allant faire quelques pas dans l'appartement. Ce n'était pas la première fois qu'une scène de ce genre se déroulait entre les deux jeunes gens et s'il avait fallu prendre une photographie de chaque conversation qui avait commencée sur le même ton, il n'aurait pas exister d'album assez gros pour les répertorier. Mais cette fois ci, pour Amber, il n'y avait pas plus légitime comme cause de colère. "Ce n'est tout bonnement pas possible ! Toi et moi ne pouvons pas être... Amber s'arrêta de faire les cents pas et fixa la Dolohov fiancé."

© Chieuze

 


Amber Kathleen Nott

© belzébuth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
Hiboux envoyés : 68
Célébrité : Colton Haynes
Crédits : à voir.


MessageSujet: Re: Ce jour devait arriver - Amber   Lun 30 Juin 2014 - 18:16

Ce jour devait arriver !
Amber & Nathan
Nathan regarda Amber attraper son verre, boire un longue gorgée bien installée dans le fauteuil, il se demandait bien ce qu'il pouvait se passer dans la tête de la Nott. Pensait elle vraiment qu'il n'était pas au courant ? Pensait elle qu'il pouvait lui avoir caché qu'il le savait ? Il ne savait pas et se dit que jamais il ne comprendrait la jeune femme, même s'il était certains qu'elle allait lui parler de ces fiançailles qui était le seul sujet logiques que le père Nott pouvait avoir en rapport entre sa fille et Nathan. Ne s'arrêtant pas de la fixer, il se mit plus à l'aise dans son fauteuil et elle parla, rompant le court silence qui s'était installé entre eux. « Tu ne sais vraiment pas ? » Il la regarda plisser les yeux, il s'empêcha de fermer les yeux pour se demander ce qui allait suivre et ça arriva dans la foulée. « Et bien sache que ton insupportable calme, arrogance et caractère devront faire avec moi longtemps encore. Malheureusement, nous n'allons pas pouvoir se débarrasser de l'autre si facilement. Nos parents ont eu la fabuleuse idée de nous marier. Marier ! » Nathan nota la colère dans la voix d'Amber, il se retint de sourire, car en l'entendant parler, il s'était souvenu de la nuit agitée qu'il avait passé chez ses parents après l'annonce de ses fiançailles. Il avait rêvé de la réaction possible d'Amber en l'apprenant, des années suivantes, de ce que leur couple donnerait en privée à la suite d'un mariage et il s'était vu avec une Amber Nott telle qu'il en avait une sous les yeux, à une nuance près, ils s'engueulaient et le sujet n'était pas les fiançailles, il n'en avait jamais réellement connus le sujet, les paroles étaient floues dans son rêve ou cauchemar, il ne savait trop encore aujourd'hui. À l'instant actuel, tout ce qu'il savait c'était que maintenant, ils étaient deux à savoir que leur destin était lié jusqu'à ce que l'un des deux ne meurt, qu'ils allaient devoir vivre ensemble et tout ce qu'un mariage impliqué. Nathan sortit de ses pensées quand la Nott se leva et commença à faire les cents pas, le fait de la voir ainsi marcher sous son nez et d'entendre ses pas énerva, Nathan qui attrapa son verre et but une longue gorgée. Il le garda en main, il valait mieux pour lui avoir son verre si proche. L'idée de vider la bouteille devenait de plus en plus tentante pour le Dolohov, qui regarda son verre en le trouvant déjà trop vide. « Ce n'est tout bonnement pas possible ! Toi et moi ne pouvons pas être...  » Nathan n'avait relevé les yeux vers sa fiancée que lorsqu'elle avait commencé à parler. Il fut surpris qu'elle se coupe en s'arrêtant, elle le fixa pour laisser échapper un unique mot comme fin. « fiancé. »

Nathan n'avait plus la possibilité de reculer, il devait maintenant lui dire toute la vérité, il était trop franc pour cacher une telle chose. Il avait pu lui mentir sans problème, mais là, à l'instant elle le savait et il se devait d'être honnête envers elle. Il posa son verre sur la table avant de se lever pour se mettre en face de la jeune femme. Fixant bien son regard à celui de sa fiancée, il se prit une petite seconde de réflexion avant de lui annoncer. « Nous sommes bel et bien fiancés. Je le sais depuis un certains temps. » Et je vis avec ce fait, s'empêcha-t-il de rajouter. Il était délibérément resté évasif sur le temps depuis lequel il le savait. Il poursuit presque instantanément pour être certains de pouvoir placer sa remarque. « J'aurais très bien pu te le dire, mais ce n'était pas à moi de te l'apprendre. » Nathan espérait sincèrement qu'elle prendrait en compte ses dernières paroles, il n'avait pas encore mis entièrement de côté la possibilité de passer une soirée relativement calme, même s'il y croyait beaucoup moins. Il ne voulait pas retourner s'asseoir, qui pouvait savoir comment elle allait réagir. Certaines personnes peut-être, mais pas Nathan. Et pourtant, ils avaient déjà passés bon nombres de conversation telles que celle-ci. Il laissa son corps prendre le relais de son cerveau et posa une main qu'il voulait apaisante sur l'épaule d'Amber et il se décida à rajouter quelques choses. « Tu ne peux pas plus changer les faits que je ne le peux. » Il ne laissa pas filtrer d'avis sur leur fiançailles, il n'en avait pas d'un point de vue entièrement personnel, mais le nom de Nott était un bon parti. Une pensée venant du plus profond du subconscient de Nathan lui dit que pourtant, même s'il avait eu un choix pour ses fiançailles, il aurait fait celui-ci, ce dont il ne ferai jamais part à Amber. Il savait aussi que lui avait du recul sur la nouvelle, contrairement à sa fiancée qui venait d'y être confrontée. Et il mit sa pensée sur le compte du recul, se disant qu'il s'y était fait et maintenant pensait que son père avait eu entièrement raison de le faire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
Hiboux envoyés : 455
Célébrité : Nina Dobrev
Crédits : Aurelie


MessageSujet: Re: Ce jour devait arriver - Amber   Jeu 3 Juil 2014 - 13:45

Ce jour devait arriver

Nathan & Amber


Amber se tenait debout, droite et agacée, digne et énervée. Son regard n'avait pas quitter Nathan. Fiancé. Fiancaille. Ce mot résonnait dans sa tête, comme une tradition, comme une coutume, comme quelque chose à laquelle elle ne pouvait échapper, à quelque chose qu'elle avait toujours accepté. Nathan. Fiancaille. Ces deux mots prenaient plus de place et erraient dans son esprit sans aucune limite. Ils sonnaient comme un choix, un choix qu'elle n'avait pas. Comme un futur déjà tout tracé, comme un avenir destiné. Comme un ordre, comme une sentence, comme une délivrance. Un nom viendra un jour s'ajouter au sien. Elle sera une Nott. Elle sera une Dolohov. Elle se demandait pourquoi lui. Pourquoi son père avait-il fait ce choix ? Un choix stupide selon elle mais....il y en avait-il de meilleur ? Une tornade de pensées et de questions résonnaient dans sa tête et malheureusement ne faisait que contribuer à sa colère naissante. Pourquoi se posait-elle autant de questions, pourquoi ne savait-elle pas et n'était pas sûre de ce qu'elle pensait à propos de tout ça. Elle aurait dû trouver cette union impossible, elle aurait dû penser que ça n'allait jamais se faire. Alors pourquoi n'était-ce pas le cas ?

Alors oui, ses yeux n'avait pas quitté Nathan. N'avait pas quitté son visage. Impassible, droit, calme. Il n'avait eu aucune réaction. Comment pouvait-il rester aussi calme après une annonce pareil ? Elle ne le lâcha pas des yeux lorsqu'il se pencha pour poser son verre, ne le lâcha pas lorsqu'il se redressa pour se lever. Ne le lâcha pas quand il s'approcha doucement d'elle, toujours aussi calme. Elle ne le lâcha pas quand « Nous sommes bel et bien fiancés. Je le sais depuis un certains temps. » Amber tiqua. Un éclair de choque et d'étonnement mêle à de la surprise passa sur son visage et dans ses yeux. Avant de rapidement laisser place à la colère. Quelle idiote elle avait pu être. Il avait été si calme depuis le début, même avec le ton qu'avait employé Amber, même avec sa façon de se comporter. Il était au courant ! Il savait qu'ils allaient se marier. Il le savait et il n'avait rien dis. Il ne lui avait rien dis. « J'aurais très bien pu te le dire, mais ce n'était pas à moi de te l'apprendre. » Amber sentait naître une nouvelle colère, toute droite dirigée vers Nathan. Peu importait ses paroles. Il le savait depuis un certain temps. Il le savait et il avait continué à faire comme si de rien n'était. Elle se traira mentalement d'imbécile. Cela était presque évidemment qu'il devait déjà être au courant. Les hommes étaient généralement mis au courant juste avant les femmes. Mais si il venait d'être mis au courant, pourquoi aurait-il user des mots "depuis un certain temps" ? Elle lui jeta un regard meurtrier alors qu'il, vint poser une main sur son épaule. Amber sentit comme une sorte de frisson et mot cela sur le compte de la colère « Tu ne peux pas plus changer les faits que je ne le peux. ». Il avait raison n'est-ce pas ? Mais depuis quand, en période de colères, Amber Nott écoutait-elle la raison ? Elle ne pouvait peut être pas changer les fait, mais cela ne voulait pas dire qu'elle ne devait pas réagir un minimum.

Les paroles de Nathan aillant eu l'effet d'une tornade dans son esprit, elle laissa sa colère vers son fiancé s'affirmer. Et c'est sans attendre qu'elle leva d'un coup son bras, offrant ainsi sa main au visage du jeune homme. Le regard dur, elle avait cessé de respirer une seconde après son geste, se reprenant par la suite en se dégageant légèrement. Peut-être n'aurait-elle pas dû faire cela mais peu importait, cela était fait. Son air impassible et son regard froid n'avait pas changé et c'est d'une voix qui reflétait clairement ses sentiments qu'elle prononça ses prochains mots. "Tu m'as menti, ce n'est que cela cela que je retiens !" Qu'est-ce qui la mettait donc ainsi en colère. Le sujet du mensonge ou bien...le fait que ce soit lui, lui Nathan qui lui ait menti ? "Comment as tu seulement pu ? Depuis combien de temps ? Depuis combien de temps Nathan ?!


© Chieuze

 


Amber Kathleen Nott

© belzébuth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
Hiboux envoyés : 68
Célébrité : Colton Haynes
Crédits : à voir.


MessageSujet: Re: Ce jour devait arriver - Amber   Ven 4 Juil 2014 - 20:59

Ce jour devait arriver ! Amber & Nathan
Nathan vit la main d'Amber se lever, il avait des réflexes, mais il n'eut pas celui d'empêcher la main de la jeune femme de venir frapper sans douceur sur sa joue. Mine de rien, elle avait de la force et Nathan sentit le coup passer. Il n'avait pas l'habitude de se faire frapper, il aurait du se douter que sa fiancée en était capable. Elle avait le regard dur, Nathan observa la scène, la voyant de dégager, sa main à lui tombant le long de son corps, il était choqué. Le Dolohov refixa son regard sur Amber, mais elle devait bien savoir qu'il était maintenant lui aussi en colère. Personne n'avait à le frapper et surtout pas dans le visage, il fulminait, il avait beau apprécier la jeune fille, elle n'était plus rien à l'instant présent. Il n'eut pas le temps de dire ce qu'il avait à dire qu'elle déclara. « Tu m'as menti, ce n'est que cela cela que je retiens !  » Il enregistra ces paroles, mais il savait que la gifle qu'il venait de se prendre n'était rien comparé à ce que son père aurait pu faire s'il avait tout avouer à Amber. Il ne répondit pas puisqu'elle enchaîna. « Comment as tu seulement pu ? Depuis combien de temps ? Depuis combien de temps Nathan ?!  » Elle est marrante celle-là, je devrais tout lui dire alors qu'elle vient de me gifler. Non, mais elle rêve là. C'est exactement ce que pensa Nathan dans l'instant et il était bien décidé à ne pas lui répondre, il était hésitant sur la marche à suivre, il avait bien envie de sortir sa baguette et de se venger de la jeune femme, mais il pouvait aussi simplement la frapper en retour. Il ne pouvait pas, il ne savait pas pourquoi, son éducation peut-être, on lui avait toujours appris qu'il ne fallait pas frapper une femme, ni en attaquer une. Il l'avait déjà fait, mais là, il savait qu'il avait face à lui, La femme avec qui il devrait passer le reste de sa vie. Il ravala un peu de sa haine, il ne voulait pas être marié à une femme ayant peur de lui dans le futur. « Tu n'as plus jamais intérêt à lever la main sur moi ! » Le ton de Nathan n'avait rien de sympathique, même plus froid, c'était plus profond, c'était de la colère, même s'il ne criait pas, on pouvait entendre dans son ton qu'il était très en colère. Il se rapprocha d'Amber et lui attrapa les épaules, elle pouvait se dégager, même si il ne voulait pas qu'elle le fasse, il avait envie de voir sa réaction quand il lui parlerait. « Depuis que j'ai mis les pieds hors de Poudlard définitivement. » Il voulait qu'elle l'intègre, il voulait qu'elle comprenne qu'il avait pu lui mentir si longtemps, qu'il n'avait même jamais pensé à lui dire la vérité.

Pourtant, il y avait pensé à chaque fois qu'il la voyait, mais ça, elle n'avait aucun besoin de le savoir. Il était bien décidé à ne plus la quitter des yeux, une seule gifle lui avait suffit et il comptait bien lui faire comprendre qu'une seule et unique gifle suffisait pour le reste de leur existence. Il ne pensait plus du tout à sa soirée au calme, il avait bien envie de tout détruire, de la détruire, de la rendre la plus mal à l'aise possible dans la situation actuelle, elle avait commencé à lui gâcher sa soirée au calme, elle serait l'instrument et la victime de sa colère. « J'avais prévu beaucoup de choses pour cette conversation, mais pas ce qui va se passer maintenant ! » Il laissa naître un sourire dans le genre sadique, il avait laisser sortir le côté le moins beau de sa personnalité, il allait faire preuve d'aucun scrupule. Nathan n'aurait pas penser que le fait de prendre une gifle de la part d'Amber pourrait le rendre en colère à ce point, il avait envie de lui laisser croire qu'il allait faire ou dire les pires choses, alors qu'il n'était même pas capable de savoir ce qu'il allait dire ou faire dans l'immédiat. « Faire preuve d'honnêteté avec toi, ne semble pas être la bonne méthode. Tu attends quoi alors, puisque tu ne veux pas du mensonge. Faudrait savoir ! On attendait de moi que je te le cache et les demandes de mon père passeront toujours avant tes petites envies à toi. » Nathan pensait profondément ces paroles, son père pourrait lui demander presque tout ce qu'il voulait et son fils exécuterait. La famille ! C'était toute sa vie pour Nathan, pourtant il avait face à lui la femme qui allait devenir sa famille à lui, une famille dont il serait le chef pourtant dans l'instant, il n'y pensait pas. « Tu crois peut-être que c'était un plaisir de te regarder sans rien te dire. Non ! On est pas les personnes les plus proches du monde, mais tu fais parti des personnes à qui je préfère ne pas avoir à mentir. » Nathan était toujours en colère contre elle, mais au lieu de partir dans un tout autre sujet, il utilisait cette colère pour lui dire ce qu'il avait à faire de ces fiançailles, de la supériorité qu'il avait eu dans la situation. Pourtant être supérieur n'avait que fait peser un lourd poids sur ses épaules, il avait vu Amber, il avait eu l'envie de lui dire pour se montrer franc avec la Nott, mais il savait que son père lui en aurait voulu et que le père Nott n'aurait pas plus apprécié. « Aurais tu préféré que je l'annonce à la jeune fille de seize ans ? C'est ce que tu étais quand j'ai appris nos fiançailles. » Le Dolohov ne savait pas pourquoi il l'avait attaqué sur ça, revenant sur son mensonge, mais il voulait juste voir comment elle allait réagir, c'était bien à une jeune fille qu'il aurait dû annoncer la nouvelle et il préférait grandement avoir une jeune femme en face de lui.


Dernière édition par Nathan Dolohov le Mer 24 Sep 2014 - 18:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
Hiboux envoyés : 455
Célébrité : Nina Dobrev
Crédits : Aurelie


MessageSujet: Re: Ce jour devait arriver - Amber   Mar 23 Sep 2014 - 4:20

Ce jour devait arriver

Nathan & Amber


Elle savait que son geste n'avait pas été approprié. Elle savait que Nathan n'allait pas apprécier, qu'elle éveillera sa colère à lui en même temps. Elle le savait et savait pertinemment que ce n'était pas une bonne idée. Mais elle n'avait pu contrôler son geste. En un sens, peut être essayait-elle de le faire réagir, de l'énerver, car son impassible calme et son ton posé n'étaient pas pour la calmer. Et abracadabra cela avait fait de l'effet. Car même si Nathan ne s'était pas mis à crier comme Amber dans certain moment, le ton employé par ce dernier n'était certainement plus le même. Même si la main qu'il posait sur son épaule n'était pas oppressante, son regard en disait long. Elle ne se dégagea pas. Elle resta là, à la fixer, le visage impassiblement en colère et froid. « Depuis que j'ai mis les pieds hors de Poudlard définitivement. » Quelques secondes de silence, Amber aussi muette qu'une Jobarbille tout au long de sa vie. Il lui mentait depuis longtemps n'est ce pas ? Depuis longtemps...Amber le fixait toujours. Elle sentait autre chose que la colère à présent. Un autre sentiment s'était mêlé au capharnaüm de colère qui régnait dans sa tête. Une sorte de sentiment de...trahison peut être ? Pas complètement mais quelque chose comme cela. Quelque chose qu'elle ne pouvait pas directement nommer. Et même si c'était le cas, elle nierait que cela soit quelque chose de plus important qu'un simple sentiment blessant qui prenait en compte le fait qu'elle n'avait peut être plus un quasi contrôle total sur tout ce qui la concernait. Mais une trahison. En était réellement une ? Sûrement aurait elle pu répondre non, elle aurait pu comprendre qu'il ne pouvait pas réellement lui dire. Dans une autre situation. Avec une autre personne. Encore une fois, elle aurait préféré affronter une armée de detraqueurs plutôt que d'avouer quoi que ce soit.

« J'avais prévu beaucoup de choses pour cette conversation, mais pas ce qui va se passer maintenant ! » Quelqu'un d'absolument normal aurait ressentit de l'anxiété voir de la peur devant ces paroles, ce ton, ce regard, ce sourire. Il serait probablement resté tétanisé comme sous l’effet d’un Impedimenta. Mais pas la Nott bien qu'elle ne nier la pression que pouvait créer l'ensemble ainsi que le fait qu'elle ne savait pas ce qui allait se passer. Elle connaissait assez bien Nathan pour savoir qu'elle pouvait s'attendre à tout. Après tout, c'était un Dolohov. « Faire preuve d'honnêteté avec toi, ne semble pas être la bonne méthode. Tu attends quoi alors, puisque tu ne veux pas du mensonge. Faudrait savoir ! On attendait de moi que je te le cache et les demandes de mon père passeront toujours avant tes petites envies à toi. » Voilà des mots qui ne plaisaient pas. Princesse Nott n'avait pas l'habitude que l'on ne la considère sur un second plan. Et encore moins qu'on lui refuse des choses où la baisse dans une estime quelconque. Et pourtant. « Tu crois peut-être que c'était un plaisir de te regarder sans rien te dire. Non ! On est pas les personnes les plus proches du monde, mais tu fais parti des personnes à qui je préfère ne pas avoir à mentir. Aurais tu préféré que je l'annonce à la jeune fille de seize ans ? C'est ce que tu étais quand j'ai appris nos fiançailles. » Qu'aurait était le mieux ? Rien. Il n'avait pas de réponse à cette question. Aujourd'hui, alors qu'elle était majeure, femme, mangemort, toujours aussi Serpentard et n'ayant pas changé son caractère si confirmé. Ou il y avait quelques année, alors qu'elle parcourait sa sixième, qu'elle n'avait pas fini d'arpenter la garer de king’s cross , de lutter contre les Gryffondor et encore plongée dans ses chaudrons, entourée d'autres élèves et de fantômes. La raison dirait femme. Et Amber, plus fière qu'un Hypogriffe, nierait simplement qu'il puisse avoir d'autre bonne solution que de lui dire la vérité. Et Amber ne pouvait entendre la raison. Du moins pas celle du point de vu d'un autre. Car une fois la colère installée, les idées d'Amber étaient les seules qui semblaient avoir un sens. Essayer de la résonner avec des idées contraires aux siennes pouvaient sembler aussi inefficace qu’un bézoard contre une morsure de serpent. C’est à ce moment là qu'elle se dégagea d'un sec coup d'épaule, croisant les bras dans un geste de braquage. Pauvre Dolohov hanté par son fardeau ! N’essaye donc pas de me faire croire que savoir ce qui t’attendait pouvait être un poids lourd pour ta personne. En réalité aurait-ce changé quelque chose pour elle de savoir avec qui elle était lié ? Probablement pas, mais ce n’était surement pas Amber Nott qui allait le dire. Fixant encore quelques secondes celui avec qui elle allait partager sa vie, elle lui tourna ensuite le dos pour faire quelques pas, avant de regagner la table sur laquelle était posée son verre dont elle s’empara pour en boire quelques gorgées. Elle se tût une poignées de secondes. Et toi. Et se retoura, les bras croisées, son verre toujours à la main. Sa voix était une peu plus posée mais non moins calmée. Qu’est-ce qui s’est passé, quand tu l’a appris ? Un peu sous le ton de provocation mais pas que. Quelle était sonnait donc au fond de ses paroles ? Un peu d’appréhension peut-être ? Non,ce n’était tout bonnement pas possible. pourquoi en ressentirait-elle après tout ?


© Chieuze

 

ps : honte à moi déprime


Amber Kathleen Nott

© belzébuth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
Hiboux envoyés : 68
Célébrité : Colton Haynes
Crédits : à voir.


MessageSujet: Re: Ce jour devait arriver - Amber   Sam 4 Oct 2014 - 13:15

Ce jour devait arriver ! Amber & Nathan
Amber avait attendu que Nathan aie fini de lui parler pour se dégager, elle semblait assez vexé des paroles de l'homme, ce qui le fit sourire. Il aimait l'énerver, il aimait la vexer et pourtant au fond de lui-même quelques choses lui disait qu'il ne devait pas le faire, qu'il préférait la voir sourire, être proche d'elle. C'était une petite voix qu'il n'écoutait quasiment jamais. Pour le moment, le Dolohov était trop énervé pour penser à ce qu'il voulait voir comme émotion chez Amber, il voulait juste passer ses nerfs et lui faire comprendre qu'il acceptait cette fatalité et qu'il avait le recul qu'elle n'avait pas sur la situation. « Pauvre Dolohov hanté par son fardeau ! N’essaye donc pas de me faire croire que savoir ce qui t’attendait pouvait être un poids lourd pour ta personne. » Nathan resta muet un instant, elle semblait presque plus calme qu'avant, elle le fixa encore un moment et Nathan la vit lui tourner le dos pour attraper son verre, il en profita. « C'est pas un fardeau, il aurait déjà fallu que ce fait me hante. J'aime être franc avec les gens, mais je n'ai pas porté nos fiançailles comme un fardeau. J'ai continué à faire ma vie comme je l'entendais, il n'y avait qu'avec toi que je mentais. Puisque les questions de fiançailles ne sont pas les questions les plus abordées comme tu t'en doutes. » Nathan regarda le dos de sa fiancée, il ne pouvait pas nier en son for intérieur qu'Amber était une jeune femme très belle et ayant tout pour plaire, mais il ne lui avouerait sûrement jamais à voix haute, même pas une fois qu'ils seraient mariés. « Et toi » Elle se retourna les bras croisés à cet instant et Nathan fut heureux de pouvoir fixer un point du mur derrière elle, elle contrôlait déjà sa voix, c'était un bon signe, puis elle finit sa question. « Qu'est-ce qui s'est passé, quand tu l'as appris ? » Nathan resta silencieux, il n'avait pas envie de parler de ce qu'il s'était passé lorsqu'il avait appris la nouvelle à son retour de Poudlard après sa septième année. « Disons que si les mots pouvaient tuer, je serais mort. Je m'attendais à peu près à toutes les filles possibles et imaginables, mais en aucun cas à toi. J'aurais pu exploser, hurler et tout ce qu'il est possible de faire, mais la discussion précédente que j'avais eu avec mon père m'a conduit à accepter la nouvelle sans montrer de sentiment. Qu'aurais je eu à dire, si j'avais hurlé ou tout autre chose, ça n'aurait en aucun cas changé les faits. » Nathan la fixa avec un petit sourire, il s'avança vers elle, posant une main sur l'un des avant-bras de la jeune femme, il ne savait pas ce qu'il voulait dire ou faire, mais il voulait juste tenter de la convaincre que leurs fiançailles pouvaient amener du positif. Il finit par ne rien faire, il commença à faire les cents pas dans son salon, le fait de marcher le calma un peu, mais il finit par se planter en face d'Amber. Il avait en tête de la conduire vers une autre conversation et la calmer définitivement, alors il lui dit. « Amber, on aura toute notre vie pour se hurler dessus, se battre et tant d'autres choses. Cependant, si tu le sais, c'est que maintenant, nous allons devoir agir comme des personnes fiancés et faire honneur aux choix de nos familles. » Nathan faisait de son mieux pour rester le plus calme possible comme il avait vu qu'Amber était sur le point de se calmer. Dolohov laissa ensuite Amber debout là, il se rendit dans sa salle de bain et se rinça le visage pour se remettre les idées aux clairs.

Il finit par se sécher le visage avec une serviette avant de se regarder dans le miroir. Pourquoi par merlin son père et le père Nott avaient pensés à les fiancés eux deux ensemble. Malgré ce que l'esprit de Nathan lui disait, il préférait penser que jamais il ne pourrait vivre avec Amber Nott. Il se voyait déjà marié et en train de se battre pour des futilités quotidiennement. Il se voyait déjà vivre dans un manoir où chacun d'eux aurait sa chambre, puisque comment un couple qui s'engueule quotidiennement ou pluri-quotidiennement pourrait partager sa couche. Nathan commençait à être paniqué à l'idée de vivre avec Amber, de l'épouser, il n'avait qu'une envie c'était de voir la jeune femme partir à l'instant. Pourtant d'un autre côté, il avait envie de la voir rester, d'avoir une véritable conversation avec elle, qu'ils s'entendent bien un moment pour lui faire oublier que d'un côté, il était paniqué par l'idée que l'annonce de leur fiançailles signifie un mariage arrivant à grand pas. Il se recomposa un visage neutre de toute expression et retourna dans le salon, il s'assit sur le canapé et fit venir son verre à lui. Il but une longue gorgée avant de laissant sa tête se poser sur le dossier du canapé. Une petite voix au fond de lui espérer qu'Amber vienne s'asseoir à ses côtés et qu'il puisse la prendre dans ses bras, mais Nathan refusait de l'écouter, il voulait se convaincre qu'il avait envie qu'elle parte ou qu'elle reste et qu'ils puissent parler calmement de ce qu'ils allaient faire maintenant que les fiançailles étaient officialisées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
Hiboux envoyés : 455
Célébrité : Nina Dobrev
Crédits : Aurelie


MessageSujet: Re: Ce jour devait arriver - Amber   Dim 9 Nov 2014 - 21:01

Ce jour devait arriver

Nathan & Amber


Pourquoi se mettre dans un état pareil ? Cela n’avait rien de logique. Pas qu’Amber ne se montre généralement la personne la plus logique du monde sorcier, mais en cet occasion, on pouvait clairement classifier sa réaction comme illogique. Pourquoi ? Et bien simplement parce qu’elle était une sang-pur qui suivait les traditions de cette catégorie de sorciers depuis sa plus tendre enfance. Qu’en tant qu’enfant d’une famille comme la sienne, elle connaissait les coutumes et traditions puristes depuis toujours. Qu’en tant que Nott, elle avait accepté, mieux, qu’elle embrassait ces diverses règles dont elle se savait de toute façon déjà sous l’emprise. Et qu’en tant que fille et héritière, savait qu’elle était fiancé depuis sa plus tendre enfance, éventuellement même avant sa naissance, à un jeune homme d’une autre bonne famille. Elle avait appris, elle savait, elle avait accepté. Alors oui, sa réaction n’était pas rationnelle. Car malgré tous ces points, lorsqu’elle avait entendu ces mots franchir les lèvres de son propre père, elle avait ressenti de nombreuses chose. Vraiment. Mais la seule qu’elle avait accepté était cette inexplicable sorte de colère. Qui n’avait aucun sens. Qui n’en était peut être même pas tellement une.
Donc dans cette état difficilement explicable s’il on se basait uniquement sur ce qu’Amber pouvait accepté d’elle-même, s’en prendre ainsi à Nathan n’était pas plus logique ou rationnel. Après tout, dans un moment de calme, dans un moment de lucidité, ou tout simplement si la situation présente ne s’appliquait pas à elle mais à quelqu’un de son cercle, elle aurait très certainement compris les arguments de Nathan. Elle les auraient même accepté. Puisque Nathan ne faisait que lui-même respecter ces règles de conduite sang-pur qu’ils apprenaient tous depuis leur plus tendre enfance. Il n’avait fait qu’appliquer l’une des nombreuses règles qu’elle-même se disciplinait à suivre tous les jours de sa vie et jusqu’à la fin de celle-ci. Alors la question était bien pourquoi. Pourquoi une telle réaction ? Et si effectivement, Amber en connaissait surement l’une des raisons, cela ne voulait pas dire qu’elle le savait. Ni même qu’elle l’acceptait.


Et maintenant, elle attendait une réponse tout en la craignant quelque peu. Qu’avait-i fait, comment avait-il réagi à cette nouvelle ? « Disons que si les mots pouvaient tuer, je serais mort. Je m'attendais à peu près à toutes les filles possibles et imaginables, mais en aucun cas à toi. J'aurais pu exploser, hurler et tout ce qu'il est possible de faire, mais la discussion précédente que j'avais eu avec mon père m'a conduit à accepter la nouvelle sans montrer de sentiment. Qu'aurais je eu à dire, si j'avais hurlé ou tout autre chose, ça n'aurait en aucun cas changé les faits. » Le contact de sa main sur son bras lui fit lever les yeux, le fixant quelques secondes avant qu’il ne commence à faire ses cent pas. « Amber, on aura toute notre vie pour se hurler dessus, se battre et tant d'autres choses. Cependant, si tu le sais, c'est que maintenant, nous allons devoir agir comme des personnes fiancés et faire honneur aux choix de nos familles. » Et qu’il ne disparaisse dans sa salle de bain. Amber expira. La colère avait brulée en elle pour plusieurs raisons, ne laissant de sa raison et de son bon sens que de simple cendres. Mais peu à peu, elle se calmait. Enfin pas totalement mais du moins, avait arrêté de crier. Car aussi têtue qu’elle puisse l’être, elle savait que Nathan avait raison sur au moins un point - sur plusieurs en fait mais ça, elle n’allait surement pas le dire- : maintenant que cela était officialisé auprès des deux enfants des familles, ils allaient devoir y faire honneur. Et c’était malin puisque cela était plutôt claire qu’Amber n’aimait pas faillir à ses devoirs de sang-pur en public. Elle avait toujours été à l’aise dans les soirées privées et leur manières, telle une Naïde dans l’eau. Mais à présent, quelques points allaient devoir changer. Elle n’allait plus devoir se comporter comme une simple puriste, mais aussi comme une fiancée, une future mariée. Une future Madame Dolohov. À cette pensée, un léger frisson la parcouru mais préféra l’ignorer. Donc oui, Nathan avait raison, quelque soit les circonstances, ils devaient y faire honneur. Elle ne laisserait personne aller chanter sur tout les toits qu’elle ne suivait pas bien les coutumes.

Maintenant que la colère laissait un peu de place pour autre chose et qu’elle voyait le Dolohov revenir dans la luminosité baissante, des questions commençaient à errer dans sa tête. Comment allait se dérouler leur vie de couple ? Et quand elle le vit s’asseoir, elle pensa qu’au moins, elle ne serait jamais une femme au foyer qui ferait tout son possible pour espionner son mari de peur qu’il aille voir une putain. De plus, elle savait que le jeune homme n’essayerait pas de la plumer. Il respectait trop les manières des grandes familles pour ça. Et puis, même si leur relation avait toujours était plus compliquée que la conjugaison française pour un étranger, il y avait toujours eu ce quelque chose qui faisait qu’elle lui faisait confiance. Mais cela ne donnait pas des réponses à tout. Car leur formidable capacité à se disputer n’allait pas simplement disparaitre comme par magie uniquement parce qu’ils étaient engagés. Elle commença à marcher. Et cela pendant quelques secondes avant de s’arrêter, de fixer son verre et d’aller le prendre pour finalement s’asseoir, laissant un fin soupir s’échapper alors qu’elle buvait quelques gorgées. Et c’est dans un sourire au coin sarcastique qu’elle se prononça. Au moins, on ne risquera pas de s’ennuyer. Inattendu ? Peut-être. Mais le sarcasme était naturel et cela ne voulait pas dire que la tempête était complètement passée. Puis elle se tourna légèrement vers lui, une question lui étant venu en tête. « As-tu la moindre idée de ce que nos parents ont prévu à présent ? À propos de..nous et du mariage ? Après tout, s’il s’avait depuis tout ce temps sur leurs fiançailles, pourquoi pas sur le reste ?

© Chieuze

 


Amber Kathleen Nott

© belzébuth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
Hiboux envoyés : 68
Célébrité : Colton Haynes
Crédits : à voir.


MessageSujet: Re: Ce jour devait arriver - Amber   Ven 14 Nov 2014 - 11:08

Ce jour devait arriver ! Amber & Nathan
Nathan la regarda attentivement faire quelques pas, ce fait ne dura que quelques secondes avant qu'elle n'aille prendre son verre. Amber s'assit et but calmement en laissant un soupir lui échapper. Lorsque le verre se retira enfin de ses lèvres, elles furent rapidement tiré en un sourire en coin sarcastique, allant tout à fait à la jeune femme puisque habituel. « Au moins, on ne risquera pas de s’ennuyer. » Un petit sourire entre amusement et raillerie vint prendre place sur le visage de Nathan, c'est ce qu'il avait toujours pensé de ses fiançailles, il ne pourrait pas s'ennuyer avec elle et la vie n'aurait rien de monotone du tout. Soudain, Amber se tourna un peu vers lui, il fixa ses yeux dans ceux de la jeune femme pour être poli, il savait qu'avec la Nott, même une phrase comme la précédente pouvait s'avérer un leurre et qu'elle pouvait repartir de plus bel dans sa colère.« As-tu la moindre idée de ce que nos parents ont prévu à présent ? À propos de..nous et du mariage ? »
Ces deux questions prirent Nathan de court, il n'avait jamais posé de question sur ses fiançailles à ses parents et évitait au maximum de le faire puisqu'Amber ne savait rien. Il considérait qu'il en savait déjà bien assez et qu'il en apprendrait plus une fois que tout deux seraient au courant de la situation. Ce n'était qu'une excuse pour lui pour ne pas avoir à porter encore plus le poids de ce secret au quotidien. À l'instant, le Dolohov présentait un visage en pleine réflexion, pourtant, il ne pensait en aucun cas au mariage, mais au raison poussant Amber à lui poser ces questions. Il finit par laisser un léger soupir qu'il voulait discret lui échapper, puisqu'il s'agissait d'un soupir montrant qu'il était autant à l'aveugle que sa fiancée pour ce genre de question. « Je n'en ai aucune idée. J'ai de loin préféré ne pas en apprendre trop sur notre mariage avant que tu ne sois au courant. À quoi m'aurait servi de connaître tout leur plan tant de temps à l'avance, surtout que les plans ça se change. De plus, quand je me rendais au manoir, j'avais plus en tête de passer un bon déjeuner ou dîner en compagnie de ma famille plutôt que de risquer de poser trop de questions à mon père.» Bien que le père de Nathan ne soit pas un monstre, le jeune homme savait que son paternel avait son caractère et qu'il aurait rapidement remis son fils en place pour lui poser des questions sur une organisation qui a ses yeux ne concernait pas son fils, surtout que la deuxième personne concernée n'était pas au courant. Nathan savait que son père ne lui laisserait pas trop de liberté sur son mariage, considérant qu'il organiserait et que son fils exécuterait sans poser de questions, c'était comme ça que Monsieur Dolohov avait élevé ses deux fils et Nathan s'y pliait, parce que pour lui, être un bon sang-pur passait aussi par le fait d'être un bon fils et un bon Dolohov. « Je ne peux t'apporter plus de réponses et visiblement, tu ne peux pas m'en apporter non plus, sinon tu n'aurais posé ces questions. D'autres me semblent bien plus importantes à l'instant présent. Parlons de ce qui nous concerne le plus directement et qui arrivera le plus tôt. Je tiens à ce que nous passions pour un couple fiancé digne de son rang, de son sang et des traditions, je suis certains que tu es d'accord avec moi. Sur ce point, on ne peut avoir de conflit, on voit notre statut et notre place dans ce monde de la même manière. » Nathan laissa ses paroles en suspens pour laisser à Amber le temps de les assimiler, il faisait passer un message simple, pas de conflit en public, tu agis comme une fiancée et j'agis comme un fiancé, qu'importe se qui se sera passé avant que nous ne devions faire face à la sortie. Il ne doutait pas qu'elle n'en pensait pas moins, accordant tous deux une grande valeur aux traditions.
Nathan se leva et se rendit dans sa petite cuisine, il apporta quelques gâteaux à la citrouille et des parts de tarte à la mélasse, qu'il avait posé sur une assiette et les posa sur la table entre Amber et lui. Se disputer avec la jeune femme lui avait donné un petit creux, il prit un des gâteaux et commença à le déguster en silence. Il était pensif, il avait tant de choses à dire à Amber et ne savait pas du tout par où commencer, cette pause nourriture ressemblait à une très bonne excuse pour ne pas dire un mot, pour mettre les choses en ordre dans son esprit avant de poursuivre afin que la conversation soit structuré. Même pas une minute ne passa, il avait à peine avalé sa bouchée qu'il reprit la parole. « Je ne m'inquiète pas de nos relations en public, je sais quel genre de sorcière tu es et tu sais quel genre de sorcier je suis. Cependant, les questions m'inquiétant le plus sont celles concernant des moments comme celui-ci, quand nous nous retrouverons seuls. Qu'allons nous être dans ce domaine intime ? D'ici notre mariage, nous ne savons pas combien de temps passera, mais que veux tu avant ça, qu'on fasse l'effort d'essayer d'être autre chose que deux fiancés ou juste poursuivre la vie telle qu'elle l'était jusqu'à maintenant ? » Nathan avait du mal à en parler si calmement, puisqu'il venait de demander de façon détourner à la jeune femme si elle voulait qu'ils forment un couple dans le privé. Le Dolohov voulait être fixé sur ce qu'il allait vivre à la suite de cette annonce, qu'il sache comment réagir face au monde et ce qu'il devrait dire si on lui posait des questions sur ses fiançailles. Sa question, il la regrettait déjà, il ne voulait pas qu'elle pense que lui voulait qu'ils forment un couple par amour, puisqu'il ne l'aimait pas, il voulait juste faciliter leur futur en agissant comme un couple avant le mariage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
Hiboux envoyés : 455
Célébrité : Nina Dobrev
Crédits : Aurelie


MessageSujet: Re: Ce jour devait arriver - Amber   Jeu 22 Jan 2015 - 4:21

Ce jour devait arriver

Nathan & Amber


Nathan ne semblait pas en savoir plus sur leur futur union qu’elle ne le savait elle-même. Dans une bonne partie des fiançailles arrangées entre deux jeunes gens de sang pur, les deux partis étaient prévenu en même temps, et donc toutes les explications qui devaient aller avec cette annonces étaient faites assez rapidement. Les deux futurs mariés savaient à quoi s’en tenir et avaient le temps de tout organiser jusqu’à l’annonce officielle des fiançailles. Et dans certains cas, les deux jeunes gens n’étaient pas prévenu en même temps. Et ça, ça faisait une grande différences. Parce qu’il ne pouvait pas nécessairement avoir d’explications ou une quelconques organisations qui allait trop loin, puisque tous les gens concernés dans l’histoire n’étaient pas au courant. C’était le cas ici. Amber s’était dit que peut-être, puisque Nathan était au courant depuis si longtemps, que son père lui aurait éventuellement donné quelques détails. Mais non. « Je n'en ai aucune idée. J'ai de loin préféré ne pas en apprendre trop sur notre mariage avant que tu ne sois au courant. À quoi m'aurait servi de connaître tout leur plan tant de temps à l'avance, surtout que les plans ça se change. De plus, quand je me rendais au manoir, j'avais plus en tête de passer un bon déjeuner ou dîner en compagnie de ma famille plutôt que de risquer de poser trop de questions à mon père. » Clairement. ils étaient tous les deux au même stade. Et il n’avait pas tord. Certain parents de familles aussi importantes que les Dolohov ou les Nott n’aimaient pas les trop pleins de questions. Les enfants se devaient de faire honneur. Et pour faire honneur, il fallait suivre la voix du patriarche. Elle se demande elle aussi si elle aura un quelconque mot à dire dans toute cette histoire. « Je ne peux t'apporter plus de réponses et visiblement, tu ne peux pas m'en apporter non plus, sinon tu n'aurais posé ces questions. D'autres me semblent bien plus importantes à l'instant présent. Parlons de ce qui nous concerne le plus directement et qui arrivera le plus tôt. Je tiens à ce que nous passions pour un couple fiancé digne de son rang, de son sang et des traditions, je suis certains que tu es d'accord avec moi. Sur ce point, on ne peut avoir de conflit, on voit notre statut et notre place dans ce monde de la même manière. » Amber soupira légèrement avant de tremper ses lèvres dans son breuvage. Il avait tout à fait raison. Toutes ces années passaient avec lui, elle ne pouvait nier qu’il la connaissait plutôt bien. Tout comme elle le connaissait elle-même plutôt bien. Et jamais, ô grand jamais, elle ne voudrait déshonorer son nom en se comportement d’une manière qu’il ne fallait. Ils étaient tous deux des sang-pur et avaient toujours mis un point d’honneur à respecter leur rang.

Alors qu’elle le voyait se lever pour se diriger vers la cuisine pour prendre quelques petites choses à manger, Amber ne le lâchait pas du regard. Il avait raison. Aussi insupportable qu’elle pouvait le trouver parfois, aussi fortes que pouvaient être leurs disputes, ils avaient toujours, chacun de leur côté, parus impeccable aux événement. Et ils n’étaient pas toujours en conflit, bien loin de là. Alors une fois en public, ils devaient laisser toute histoire, peut importe ce quelle soit, derrière eux et paraître comme un parfait couple fiancé. Exemplaire. Mais il n’y aurait pas de problème à cela. Elle apportait beaucoup trop d’importance aux traditions. Et elle savait que Nathan en faisait tout autant. Il se rassit alors, posant les quelques gâteaux sur la table. Je ne m'inquiète pas de nos relations en public, je sais quel genre de sorcière tu es et tu sais quel genre de sorcier je suis. Cependant, les questions m'inquiétant le plus sont celles concernant des moments comme celui-ci, quand nous nous retrouverons seuls. Qu'allons nous être dans ce domaine intime ? D'ici notre mariage, nous ne savons pas combien de temps passera, mais que veux tu avant ça, qu'on fasse l'effort d'essayer d'être autre chose que deux fiancés ou juste poursuivre la vie telle qu'elle l'était jusqu'à maintenant ? Cela n’arrivait pas tellement souvent à Amber de ne pas savoir quoi dire. Mais elle avouerait surement assez facilement qu’elle ne s’attendait pas à une question dans le genre. Elle tourna la tete en sa direction et le regarda dans les yeux pendant plusieurs secondes avant de prendre de nouvelles gorgés de son verre. Elle se doutait bien que cela n’avait rien à voir avec de quelconques sentiments. Il ne l’aimait pas. Elle ne l’aimait pas. Savoir qu’il était son fiancé l’avait mis dans une colère qu’elle ne pouvait pas même expliquer. Mais … n’avait-il pas, en certain point, raison ? Ils allaient devoir passer le reste de leur vie ensemble. De ce jour jusqu’à ce que l’un d’eux rende l’âme, ils étaient liés. Allait-elle vraiment passer le reste de sa vie à faire semblant et à se disputer avec Nathan ? À la pensée de ce qu’ils pourraient éventuellement partager, une sensation étrange parcourra son corps. Un sentiment qu’elle mit sur le compte que l’idée d’être avec lui n’était pas la meilleure chose. Mais au fin fond, elle savait bien que cela se trouvait plutôt être le contraire. Elle posa son verre vide sur la table et se tourna vers Nathan. Je vois ton point. Et ce qui semble clair, c’est qu’on ne peut pas continuer à vivre de la même façon, comme si de rien n’était. Cela pourrait embobiner les stupides sang-impures, mais surement pas les sorciers de notre rang. Elle ne savait pas tellement comment formuler ses pensées. Fallait-il vraiment qu’elle prononce ces mots de façon claire et précise ? Soit. On peut au moins essayer. De toute manière, il semblerait que l’on soit coincé l’un avec l’autre pour un long, très long moment. Et tout ca doit bien arriver un jour. Alors aurait que l’on s’y habitue maintenant. Non ? Et puis de toute façon, sa famille ne la laisserait certainement pas agir avec lui comme elle le faisait avant. Ils ne la laisseraient surement pas faire semblant devant tout le monde et juste faire comme si cette histoire n’existait pas le reste du temps. Elle attrape un des biscuits que Nathan a apporté et le pose dans sa main. Elle reste silencieuse quelques secondes. Et maintenant ? Elle connaissait toutes les regles des sang purs, les traditions et les bonnes manières. Et même si elle connaissait la théorie de ce qu’il devait se passer une fois les fiançailles annoncées, c’était bien la première fois qu’elle l’était, fiancé. Et peut-être que Nathan avait des idées différentes des siennes. Et hum … qu’est-ce qu’on va faire maintenant Nathan ? À quel genre de changements ton esprit veut bien s’imaginer ? Parce que, malheureusement, nos chères disputes ne vont pas s'en aller comme ça. Un peu plus piquante dans sa voix qu’elle n’aurait dû l’être, au final, elle se demande pourquoi toute cette histoire la met dans cette état. Pourquoi ? Peut importe le sujet de celles-ci. Elle s'appuie contre le dossier du canapé. Pourtant, elle semble oublier qu'au dépit de toutes les disputes qu'ils peuvent avoir, les moments entre deux d'entre elles sont loin d'être déplaisants. Et c'est peut être pour cette raison, qu'elle se retrouve avec une voix plus piquante qu'elle ne l'aurait actuellement voulu.

© Chieuze

 

Spoiler:
 


Amber Kathleen Nott

© belzébuth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
Hiboux envoyés : 68
Célébrité : Colton Haynes
Crédits : à voir.


MessageSujet: Re: Ce jour devait arriver - Amber   Dim 1 Fév 2015 - 22:04

Ce jour devait arriver ! Amber & Nathan
Amber semblait pensives et Nathan l'avait bien vu, elle avait fini son verre bien rapidement et il avait eu le loisir de la regarder attentivement. Après tout, maintenant qu'ils se savaient tous deux fiancés, il devait bien chercher au moins un point chez cette jeune femme qu'il appréciait, il ne pouvait pas se retrouver à dire qu'il n'aimait vraiment rien chez sa fiancée. Pourtant, il n'aimait que deux choses chez la jeune Nott, leurs disputes et leurs moments plus calmes. Enfin c'est ce que Nathan voulait bien accepter de voir de la jeune femme, si il écoutait un peu plus la part disant la vérité de son cerveau, il se serait avoué qu'il trouvait Amber très attirante et qu'elle lui plaisait. Cependant, il était incapable de penser de la sorte à la jeune fille, préférant croire qu'ils étaient au mieux amis.« Je vois ton point. Et ce qui semble clair, c’est qu’on ne peut pas continuer à vivre de la même façon, comme si de rien n’était. Cela pourrait embobiner les stupides sang-impures, mais surement pas les sorciers de notre rang. » Au moins, elle était assez logique pour voir que jouer les couples n'était pas une bonne idée face à des sang-purs. Cependant, Nathan avait toujours peur qu'elle ait mal interprété ses paroles, pensant qu'il avait des sentiments pour elle, elle ne le laissa pas dire un mot avant de reprendre. « Soit. On peut au moins essayer. De toute manière, il semblerait que l’on soit coincé l’un avec l’autre pour un long, très long moment. Et tout ca doit bien arriver un jour. Alors aurait que l’on s’y habitue maintenant. Non ?  » Nathan dut retenir un soupir, au moins ses paroles à elle étaient claires, elle voulait bien s'essayer à être un couple, tout en voyant ce fait plus comme une contrainte que comme quelques choses qu'elle désirait vraiment. Ils étaient sur la même longueur d'onde pour le coup. Nathan la regarda se servir un des gâteaux qu'il avait posé sur la table un peu plus tôt, il l'observa alors qu'elle l'avait juste posé sur sa main sans même tenter de le croquer. Nathan réfléchissait encore à ses propres paroles, pourquoi lui avait-il parlé de ce qu'ils allaient devenir maintenant, il ne savait pas lui-même ce qu'il attendait de ses propres paroles, il savait juste qu'il suivrait les traditions et laisserait Amber fixer les limites de ce qu'il pourrait y avoir entre eux, si quelques choses devait arriver. Il ne voulait pas faire de sa fiancée son ennemi et sa mère lui avait appris à être respectueux envers les femmes et leurs volontés. « Et hum … qu’est-ce qu’on va faire maintenant Nathan ? À quel genre de changements ton esprit veut bien s’imaginer ? Parce que, malheureusement, nos chères disputes ne vont pas s'en aller comme ça.  » Malgré lui, Nathan ne put s'empêcher de sourire, il était heureux de l'entendre dire cette phrase, leurs disputes étaient des moments difficiles à passer mais elles finissaient toujours par laisser places à des moments sereins. « Peut importe le sujet de celles-ci.  » Toujours cette même voix piquante qu'à la phrase précédente, mais pourtant le sourire de Nathan s'agrandit. Le Dolohov n'arrivait pas à comprendre pourquoi mais voir Amber réagir comme ça l'amusait et le rassurait en même temps.

Nathan la vit s'appuyer contre le dossier du canapé, il ne savait que faire, alors il se leva et resservit deux verres de Whisky-Pur-Feu, plus pour avoir une légitimité que par réelle envie de boire plus. Il avait besoin de bouger et pour ne pas sembler nerveux par son besoin de mouvement, il lui fallait trouver quelque chose à faire. « Nos disputes ne pourront jamais s'arrêter, Amber ! J'en suis bien conscient et se sera l'une des seules raisons me faisant apprécier notre mariage, le fait que nos disputes rendront notre quotidien bien moins monotone. » Nathan avait toujours son sourire, mais au lieu de prendre place dans le fauteuil, il était venu s'asseoir près d'Amber. Il s'était permis de le faire maintenant qu'elle semblait calmée, il avait envie d'oublier cette dispute pour avoir une discussion plus sérieuse et en se rapprochant, il voulait montrer qu'il était près à faire des efforts pour améliorer leurs relations, même juste après ce qui pouvait être comparé à une dispute. « Sincèrement, je ne sais pas ce que j'attends comme changement. Je ne te demande pas de me sauter dessus, d'écarter les jambes tels une catin de sang-de-bourbe. Commençons par des gestes simples, si cela te convient. Apprenons juste à agir plus comme un couple, je ne te demande pas d'avoir des sentiments pour moi, puisque je n'en ai pas moi-même pour toi. Ce mariage n'est qu'un mariage de nom, de sang, de rang et d'argent. » Nathan vidait son sac, il avait parlé sans réfléchir, mais pensait lui-même que le compromis était assez sympathique. Il ne lui demandait pas de se soumettre à lui, il demandait juste qu'ils apprennent à agir tel un couple, puisqu'ils le seraient plutôt tôt que tard, mais qu'une fois marié avec la jeune femme, ils auraient d'autres obligations à tenir et il préféraient qu'ils y soient tous deux préparés. « Indépendamment des motivations de nos parents, il ne faut pas oublier que l'on attendra bien des choses de nous une fois que nous serons officiellement fiancés, mais surtout lors de notre mariage et après celui-ci. » Nathan savait qu'il était en train de s'aventurer sur une pente bien glissante, mais il était clair pour lui qu'ils devaient en parler dès à présent tous les deux. Il n'avait pas envie de se retrouver à parler de certains sujets la veille de son mariage. Nathan n'était pas vraiment du genre très prévoyant en général, ni même très soucieux des autres, cependant il devait se soucier d'Amber, puisqu'ils allaient devoir vivre ensemble en tant que mari et femme jusqu'à la mort de l'un d'eux, comme elle l'avait si bien dit. « Ne m'arrêtes pas avant que j'ai terminé, cette part de la conversation est importante à mes yeux pour ce que nous serons. Aucun de nous ne sait combien de temps nous avons encore devant nous avant d'être mari et femme, autant régler certaines questions immédiatement. Ma mère m'a éduqué un peu différemment que certains de nos camarades, elle m'a appris qu'il serait mieux pour moi de respecter ma future femme. »

Le Dolohov s'arrêta pour boire une gorgée de son verre, cherchant le courage de parler à Amber d'un sujet qu'il avait toujours évité avec cette jeune femme. « Les fiançailles ne seront qu'un temps d'adaptation pour nous, si nous arrivons à créer un attachement entre nous avant notre mariage, se sera exceptionnel. Cependant, tu dois être aussi consciente que moi, que le soir de notre nuit de noce, nous n'échapperons pas aux traditions. Et qu'après ce jour-là, nous attendrons de nous que nous donnions une descendance à la lignée des Dolohov. J'aimerais qu'avant cette date butoir, nous nous sentions assez proches et en confiance, pour ne pas vivre ce moment comme un supplice. » Nathan avait tenté de faire dans la finesse, mais il ne savait pas trop comment parler d'une possible relation sexuelle entre Amber et lui, alors qu'il n'osait même pas s'imaginer aller aussi loin avec elle. Il se demandait même s'il serait capable d'avoir envie d'elle au point d'avoir une relation sexuelle. Il n'avait jamais pensé à Amber comme à une possible compagne pour ce genre de chose, elle n'était que la personne avec qui il se disputait ou avec qui il passait des moments sympas sans prise de tête. Pourtant, même s'il n'avait pas aimé dire ça à la jeune femme, il n'avait pas eu de gêne et n'avait donc jamais détourné les yeux du visage d'Amber. « Oublie mes paroles si tu le désires, mais il est mieux d'aborder ce genre de point dès le départ, avant qu'ils ne deviennent des sujets tabous. » Nathan avait parlé calmement tout en reculant sur le canapé, allant s'asseoir assez loin en posant un bras sur l'accoudoir et le second sur le haut du dossier. Une invitation muette pour Amber, si elle voulait se rapprocher de lui, sinon il passerait pour un idiot et retournerait sûrement s'asseoir dans son fauteuil.


Hors-RP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
Hiboux envoyés : 455
Célébrité : Nina Dobrev
Crédits : Aurelie


MessageSujet: Re: Ce jour devait arriver - Amber   Mar 24 Fév 2015 - 5:12

Ce jour devait arriver

Nathan & Amber


Tu sentais son regard sur toi alors que tu finissais le verre à tes lèvres. Tes paroles étaient claires et tous les deux, vous vous compreniez. Et dans ta tête, leurs sens paraissent tout aussi clair. Vous étiez d’accord que vous deviez à présent commencer à suivre ses traditions de sang-pur que vous aviez toujours suivit. Tu sais ce que tu devais faire. Tu t’étais toujours attendu à devoir la faire. Et tout te semblais clair. Tout cela ne serait que règles et traditions. N’est-ce pas ? … N’est-ce pas ? C’est ce que tu te faisais croise. C’est ce que tu pensais croire. Mais au fin fond de ses yeux qui sont les tiens, il y avait plus. Tu ne le savais pas exactement. Et si tu le savais, tu ne voulais pas que cela soit vrai. Mais quelque part en toi, tu sentais que dans cette union se trouvait plus que des traditions sacrées. Plus qu’un arrangement entre deux puissantes familles. Plus qu’une union pour prospérer votre sang si rare. Mais comment pourrais-tu le savoir toi qui te fermais à toutes idées de voir Nathan autrement que tu l’avais toujours fais. De le voir autrement que cette personne avec tu partageais tant de conflits mais tant d’intérêts dans un même temps. Cette personne qui t’énervait au plus haut point à certain moment mais qui, même avant de savoir que vous alliez vous marier, tu savais ne pourrait pas sortir de ta vie. Non. Aujourd’hui il était Nathan. Ton fiancé. Par obligation.

Quand tes dernières paroles franchirent tes lèvres, tu remarquais ce sourire grandissant sur celle de Nathan. Mais tu ne voulais pas t’attarder sur sa bouche. Alors tu détournais les yeux, préférant te concentrer sur ce gâteau sur ta main que tu n’avais toujours goûté. Tu voyais Nathan bouger alors que tu levais légèrement la tête, ton air toujours aussi digne sur le visage. Il resservit vos verres de ce liquide doré tant apprécié. Nos disputes ne pourront jamais s'arrêter, Amber ! J'en suis bien conscient et se sera l'une des seules raisons me faisant apprécier notre mariage, le fait que nos disputes rendront notre quotidien bien moins monotone. Il venait s’asseoir près de toi. Y avait-il seulement quelque chose à apprécié dans ce mariage ? Si on te demandais, ta seule réponse serait l’union de deux familles comme la votre. Mais tu savais qu’il y a bien plus que ça quelque part. Ho oui, bien plus. Tu te tournais légèrement vers Nathan. Le ton de la conversation était plus calme que quelques minutes auparavant. Il le savait et tu le savais aussi. Au final, même si les raisons de ta colère étaient toujours présentes dans ton esprit, tu ne comprenais pas vraiment pourquoi elles t’avaient tout de suite mises dans un tel état. Sincèrement, je ne sais pas ce que j'attends comme changement. Je ne te demande pas de me sauter dessus, d'écarter les jambes tels une catin de sang-de-bourbe. Commençons par des gestes simples, si cela te convient. Apprenons juste à agir plus comme un couple, je ne te demande pas d'avoir des sentiments pour moi, puisque je n'en ai pas moi-même pour toi. Ce mariage n'est qu'un mariage de nom, de sang, de rang et d’argent. Tu lui jettais un regard qui voulait tout dire. Evidemment que tu n’agirais jamais d’une façon aussi vulgaire. Heureusement qu’il en avait bien conscience. Ces sang-de-bourbe n’avaient aucunes manières et ne savaient comment se comporter. Et ceci n’était surement le comportement digne d’une personne de ton rang. Tu attrapais ton verre et bus une gorgée. Un arrangement. Ce mariage n.était qu’un arrangement. Et Nathan arrivait sur des points bien importants, la tu en avais pleinement conscience. De nombreuses choses étaient attendues de la part d’un couple de sang-pur. De nombreuses choses étaient attendues de votre part, vous descendants de si grandes familles. Mais tu n’avais jamais imaginer devoir accomplir tes devoirs avec le Dolohov. Et toute cette discussion, bien que nécessaire, pouvait se montrer dangereuse quand on savait tout ce que tu renfermais en toi. Ne m'arrêtes pas avant que j'ai terminé, cette part de la conversation est importante à mes yeux pour ce que nous serons. Aucun de nous ne sait combien de temps nous avons encore devant nous avant d'être mari et femme, autant régler certaines questions immédiatement. Ma mère m'a éduqué un peu différemment que certains de nos camarades, elle m'a appris qu'il serait mieux pour moi de respecter ma future femme. Tu lui jetais un nouveau léger regard avant de faire un doux mouvement du menton indiquant ton accord. Tu ne pouvais pas nier l’importances de tous ces mots. Et tu respectais le fait que malgré tous vos différents, il te respectait. Et bien heureusement, puisque tu te connaissais et tu savais bien que si quelqu’un ne te montrait pas la respect qui était tien et que tu méritais, cela pouvait se montrer fort explosif. Les fiançailles ne seront qu'un temps d'adaptation pour nous, si nous arrivons à créer un attachement entre nous avant notre mariage, se sera exceptionnel. Cependant, tu dois être aussi consciente que moi, que le soir de notre nuit de noce, nous n'échapperons pas aux traditions. Et qu'après ce jour-là, nous attendrons de nous que nous donnions une descendance à la lignée des Dolohov. J'aimerais qu'avant cette date butoir, nous nous sentions assez proches et en confiance, pour ne pas vivre ce moment comme un supplice. Tu suivis son exemple en goutant à nouveau au contenue de ton verre. Tu sais que son regard ne te quittais pas alors, tu fais de même et le fixe. Tu ne voulais pas montrer un quelconque sentiment devant cette annonce mais pourtant. Pourtant. Pour une des premières fois, tu ne savais pas tellement comment réagir. Mais tu devais faire quelque chose. Peut-etre répliquer sur cet attachement. Puisqu’au fond, même si tu ne te l’avoueras jamais et encore moins à lui, tu as un certain attachement pour le Dolohov. Après tout si ce n’était pas le cas, pourquoi aurais tu voulu continuer à le fréquenter après Poudlard, hors événement qui vous faisaiez vous croiser, alors que tu n’y étais pas obligée ? Oublie mes paroles si tu le désires, mais il est mieux d'aborder ce genre de point dès le départ, avant qu'ils ne deviennent des sujets tabous. Il avait raison et tu le savais. Tu soupirais et reposa le gâteau dont tu n’avais mangé qu’un bout sur la table alors que délicatement et tu ne sais pas trop pourquoi, tu suivis le mouvement de ton fiancé et te rapprochais de lui. Tu cherchais les mots dans ton esprit, n’étant pas tout à fait sûr de ce que tu devais répondre. De ce que tu voulais répondre. Nous aurons une année, allant peut-être jusqu’à deux avant que nous atteignons la date que nos parents auront choisi. C’est traditionnellement les délais après l’annonce officielle des fiançailles entre deux familles. Le verre de nouveau à tes lèvres, tu n’es pas encore entré dans le vif du sujet. Pas encore dans les points importants que tu savais, devaient être discuté. Tu sais parfaitement que j’ai toujours suivis nos tractions. Tout comme tu l’as toujours fait. Et cette nuit là … cette nuit là ne fera certainement pas exemptions. Tu te redressais quelques peu et te tourna plus légèrement vers lui. Toi et moi avons au moins cela en commun. On ne veut apporter le déshonneur sur nos familles. Je suis consciente depuis bien des années qu’avoir des enfants était un devoir. Dans notre unions, la préservations de nos lignés est le plus important. Mais soyons honnête, toi comme moi ne nous attendions pas à devoir perpétuer ces traditions ensemble. Bien que tu aies eu plus de temps pour t’y faire. Tu ne disais pas tes derniers mots de façon agressive, mais on pouvait sentir la petite pique qui se cachait derrière. Le verre se porte à te lèvre dans ce geste répété plusieurs fois depuis un moment. Quand à nous, et bien, je ne peux dire que cela sera une partie de plaisir mais nous allons devoir nous y faire. Et si je ne peux argumenter avec tes mots sur l’affection, je pense que nous pouvons tout de même essayer de … cohabiter de façon plus ou moins aimable. Plus ou moins. Parce que tu sais qu’il y aura pas mal de moins. Mais cohabiter. Cela veut-il dire dans le même espace ? Sous le même toit ? Mais, si tu veux que notre relation soit assez proche et de confiance avant notre alliance, ne crois tu pas que certaine chose devrait être … modifié ? Tu parles bien évidement de cette relation mais pas seulement. Vous pouviez pas vous contentez de vous voir comme vous le faisiez avant si vous vouliez que votre relation évolue un tant soi peu. Et tu le savais parfaitement. Tu te réinstalle alors contre le dossier du canapé. Quant à notre nuit de noce, elle se déroulera comme toutes les autres. Que nous le voulions ou non, ce n’est plus vraiment de notre choix à présent. Ni cette lui là, ni les autres. Tu ne savais pas quoi penser de tout ça. Pas vraiment. Tu n’avais jamais pensé que tu devais avoir cette discussion, ces actes avec Nathan Dolohov. Et maintenant que tu le faisais, tu te rendais compte que ca ne te faisait pas autant d’effet négatifs que cela. Mais plutôt que de vouloir y donner un quelconque sens, tu préfère pousser ca au loin et te dire que c’était parce que tu savais depuis longtemps que ce jour devais arriver.

© Chieuze

 

Spoiler:
 


Amber Kathleen Nott

© belzébuth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
Hiboux envoyés : 68
Célébrité : Colton Haynes
Crédits : à voir.


MessageSujet: Re: Ce jour devait arriver - Amber   Jeu 26 Mar 2015 - 11:51

Ce jour devait arriver ! Amber & Nathan
Amber eut tout d'abord un hochement de tête aux paroles de Nathan. Puis après les dernières, elle soupira avant de reposer son gâteau à peine touché sur la table. Que représentait ce soupir ? Nathan n'en savait trop rien, ayant du mal à l'interpréter, était ce vis-à-vis de ses paroles ou bien du gâteau. Il ne chercha pas réellement à comprendre, il regarda simplement Amber s'approcher de lui. Ce qui l'aurait presque fait sourire, au moins, les changements étaient en cours, pas très flagrant, mais la Nott était assez calme, ils avaient une vraie conversation très sérieuse sur leur fiançailles et elle faisait un pas vers lui d'une certaine manière.Pas qu'ils ne se soient jamais trouvés proches l'un de l'autre, c'était surtout qu'après sa colère, elle se laissait aller au calme et à une proximité. « Nous aurons une année, allant peut-être jusqu’à deux avant que nous atteignons la date que nos parents auront choisi. C’est traditionnellement les délais après l’annonce officielle des fiançailles entre deux familles.  » Dit simplement Amber. Cependant, elle semblait oublier que pour leurs parents, ces fiançailles étaient déjà bien réglées, alors les deux ans, Nathan n'arrivait que peu à y croire. Après tout, une année serait déjà beaucoup, se disait il, leurs parents laisseraient sûrement cette année, puisqu'il fallait bien qu'on les voit en public avant d'être officiellement marié. « Tu sais parfaitement que j’ai toujours suivis nos tractions. Tout comme tu l’as toujours fait. Et cette nuit là … cette nuit là ne fera certainement pas exemptions.  » Annonça Amber à Nathan qui se dit que décidément, elle ne voulait rien comprendre. Nathan voulait simplement que cette nuit ne soit pas forcée de sa part, ni de la sienne. Il ne pensait pas avoir de problème à suivre les traditions. D'accord, il n'avait jamais pensé à Amber Nott comme sa probable fiancée avant l'annonce, mais elle n'en restait pas moins une femme désirable. Bien que le fait qu'elle soit désirable, il ne lui avouerait jamais. « Toi et moi avons au moins cela en commun. On ne veut apporter le déshonneur sur nos familles. Je suis consciente depuis bien des années qu’avoir des enfants était un devoir. Dans notre unions, la préservations de nos lignés est le plus important. Mais soyons honnête, toi comme moi ne nous attendions pas à devoir perpétuer ces traditions ensemble. Bien que tu aies eu plus de temps pour t’y faire. » Poursuivit Amber et Nathan en eut un léger pincement au cœur qu'il ne voulait s'expliquer. C'était sûrement la petite pique sur sa connaissance de leur fiançailles qui avait fait ça, se dit il. Pourtant, si on cherchait bien, c'était surtout le fait qu'elle appelle le fait d'avoir des enfants un devoir. Nathan entendait dans ces mots le sous-entendus disant qu'ils n'auraient des relations conjugales que pour procréer. Tout ça, pour ne pas s'avouer qu'il attendait peut-être plus de ce mariage, plus d'Amber, plus de sentiment. « Quand à nous, et bien, je ne peux dire que cela sera une partie de plaisir mais nous allons devoir nous y faire. Et si je ne peux argumenter avec tes mots sur l’affection, je pense que nous pouvons tout de même essayer de … cohabiter de façon plus ou moins aimable. Plus ou moins.  »

Nathan eut un petit sourire, elle acceptait de cohabiter plus ou moins pacifiquement, c'était déjà une bonne chose. Au moins, elle ne mentait pas en déclarant qu'ils ne se disputeraient plus, c'était déjà une bonne avancée. « Mais, si tu veux que notre relation soit assez proche et de confiance avant notre alliance, ne crois tu pas que certaine chose devrait être … modifié ?  » Amber se réinstalla contre le dossier du canapé. Nathan cherchait à savoir ce qu'elle attendait comme réponse. Il savait ce qu'il allait proposer, bien que cette réponse risquait fort bien de ne pas lui convenir. « Quant à notre nuit de noce, elle se déroulera comme toutes les autres. Que nous le voulions ou non, ce n’est plus vraiment de notre choix à présent. Ni cette lui là, ni les autres.  » Déclara Amber et Nathan la fixa assez intensément. D'accord, ils allaient devoir passer une nuit de noce ensemble et bien d'autres, cependant Nathan voulait qu'elle veuille un minimum de cette nuit. Cette nuit là ne serait que la première d'une longue liste, puisqu'ils seraient mariés pour l'ensemble de leur vie. Nathan s'était déjà fait une promesse, qu'Amber n'avait besoin de savoir, même s'il ne l'aimait pas, il ne la tromperait pas. Déjà pour ne pas jeter le déshonneur sur leurs familles mais aussi pour son propre honneur à elle. Alors il voulait vraiment que cette nuit-là lui donne envie d'en avoir d'autres en sa compagnie. Sinon il allait vivre une vie longue et difficile en sa compagnie.

« Je te conseille de rester sur une année. Je ne penses pas que nos parents ne veuillent attendre plus pour unir nos deux familles. Je sais que nous suivons tout deux les traditions, mais je ne veux pas voir les enfants simplement comme un devoir. Un enfant a une vie propre, on ne peut pas le considérer comme une obligation, tu devras t'occuper de cet enfant, je me devrais d'en faire de même. C'est à deux que nous en ferons quelqu'un de digne de nos rangs et de nos traditions. Par contre, je ne te laisserais pas tranquille tant que tu ne me donneras pas un fils, soyons bien clair, je veux perpétuer le nom des Dolohov. » Déclara Nathan. Non, il ne prenait pas des pincettes avec Amber. Il voulait que les bases soient claires et il allait bien le lui faire savoir, il était l'homme et il serait l'homme de leur famille, alors il prenait déjà sa place. Il ne voulait pas la brusquer, mais il devait bien lui faire savoir que la descendance comptait réellement pour lui. « Je ne m'attendais pas à toi, comme fiancée, c'est un fait Amber. Seulement, on ne peut pas aller contre les choix de nos parents. Alors j'ai accepté que les traditions je les perpétuerais avec toi, que mes enfants seront les tiens et que tu seras ma femme. Je ne peux dire que ça m'enchante particulièrement, il n'en reste pas moins que comme tu suis les traditions, que tu es une femme droite et entière, je ne peux réellement regretter le choix de nos pères. Pour la nuit de noce, j'ai pas envie que tu ne la vives comme une obligation, ni de la vivre comme une obligation. Je pressens que cette nuit influera sur toute la suite de notre mariage. » Poursuivit Nathan sans quitter Amber du regard. Le jeune Dolohov finit par se lever, marchant en long et en large dans la pièce, elle avait parlé de modifier certaines choses pour qu'ils puissent se rapprocher. Nathan avait plus d'une idée, pour qu'ils essayent d'apprendre à s'entendre et se faire confiance. S'il avait voulu y aller fort, il aurait proposé à Amber de venir s'installer ici, mais les traditions ne permettaient pas une telle chose. Alors il avait d'autres idées, qu'il allait lui exposer sans réellement savoir comment les exprimer.

« Pour ce qui de rendre notre relation plus confiante, j'ai plusieurs propositions à te faire. Tu me diras ce que tu préfères. Ma première proposition serait que tu viennes dîner ici, une à deux fois par semaine ou plus si tu le veux. Ces dîners pourront nous permettre de nous rapprocher, de parler. Ou alors tu pourrais venir me voir ici quand tu le désires et nous pourrions aussi nous retrouver chez tes parents. Comme nous sommes fiancés officiellement maintenant, il est normal que je sois ton cavalier pour toutes les soirées publics. Je tiens également à ce que tu m'accompagnes si tu le peux lorsque je me rend chez mes parents. » Les paroles de Nathan n'étaient même plus des propositions mais des attentes et il s'en rendait très bien compte. Il ne savait que lui proposer d'autres que de venir dîner chez lui, il se trouvait être rarement chez lui pour le déjeuner et ne pouvait l'inviter à venir vivre avec lui. Il pouvait bien lui proposer qu'ils se voient l'après-midi lorsqu'il ne travaillait pas, mais il n'avait pas su l'exprimer autrement quand lui permettant de venir quand elle le désirait et qu'ils se voient au manoir des Nott. Le Dolohov avait aussi le besoin de montrer à ses parents qu'ils faisaient tout deux des efforts pour former un beau couple, c'est pour ça qu'il souhaitait la présence d'Amber quand il irait voir ses parents. « Nous pourrions également sortir tous les deux, ça nous permettrait de nous faire voir en public et d'agir en conséquences. Si tu avais une idée plus précise, je t'en prie, exprimes là. »Nathan alla reprendre place sur le canapé sur ses mots, il ne comprenait pas pourquoi il avait tant envie qu'elle accepte une proposition. Qu'elle fasse l'effort de vouloir un rapprochement entre eux.


Hors RP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Ce jour devait arriver - Amber   

Revenir en haut Aller en bas
 

Ce jour devait arriver - Amber

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Ce jour devait arriver - Amber
» ce qui devait arriver arriva, Barry Trotz est congédié
» A TOUS CEUX QUI PENSE CHAQUE JOUR EN BIEN POUR CE PAYS
» HOROSCOPES DU JOUR
» Infos françaises du jour (prédictions) :

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MARAUDERS' CALLING. :: Le monde :: Autres époques. :: Retourneur de temps.-