Le jeu suit le cours du temps IRL. Nous sommes actuellement en Juillet 1981.

Partagez | .
 

 Pour être bien, amuse toi au moins une fois par semaine •• Zoé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
ORDRE DE MERLIN
avatar
Hiboux envoyés : 911
Célébrité : Alex Pettyfer
Crédits : <z> •• SleepingCookie


MessageSujet: Pour être bien, amuse toi au moins une fois par semaine •• Zoé   Mar 8 Juil 2014 - 22:39



Just keep taking chances and having fun.Garth Brooks

Chaudron Baveur


Il était tôt et pourtant il était déjà en retard au boulot. Marcus posa sa plume afin de vérifier une dernière fois rapidement ce qu'il venait d'inscrire sur le morceau de papier. Il avait tenté d'être clair et de montrer au destinataire du message qu'il ne laisserait aucune excuse venir repousser le rendez-vous qu'il réclamait.

« Ce soir, 21h, Chaudron Baveur ? Oublie ton fiancé, laisse le donc dans son coin là où il est tellement mieux, ton meilleur ami te réquisitionne le temps d'une soirée. Attention, si tu ne pointes pas le bout de ton nez, je passe te kidnapper ! 

Marcus
»

Une soirée, une seule soirée dans la semaine elle ne saurait lui refuser ça, s'était dit Marcus en chargeant sa chouette d'apporter le message à Zoé. Avec leurs emplois respectifs tous deux avaient un emploi du temps bien garni, mais ils parvenaient toujours à se retrouver au moins une fois dans la semaine pour boire un verre tranquillement -ou presque- au Chaudron Baveur qui était devenu en l'espace de quelques mois leur Q.G. Sauf ces derniers temps ! Entre la mort de Jedusor, les préparations électorales et les missions de terrains sur lesquelles elle était envoyée, Zoé répondait absent à ses hiboux. Et en une quinzaine de jours, même plus à vrai dire maintenant qu'il y repensait, il pouvait s'en passer des choses ! Il était presque sûr à 100% que sa Zoé -parce que oui, après des années d'amitié il considérait qu'il était en droit d'ajouter un adjectif possessif devant son prénom- aurait des tonnes de choses à lui dire. Il ne pouvait concevoir le fait qu'elle n'aurait rien à lui dire.

Marcus avait donc passé l'intégralité de son jeudi à soigner ses patients, les écouter de se plaindre de mille et un maux plus ou moins réels chez certains, et puis passer quelques unes de ses pauses avec Sybil en jouant aux dés. Jouer aux dés pour égayer leurs journées parfois monotones, c'était le seul moyen qu'il avait trouvé pour renouer le contact avec la sorcière et pourtant cela lui semblait une éternité qu'ils n'avaient pas eu l'occasion de le faire. A croire que celle-ci le fuyait, il en était même venu à se demander s'il ne l'ennuyait pas. On lui avait assuré que non, que c'était elle l'élément étrange, mais il ne comprenait pas plus l'origine cette prise soudaine de distance que les gens qui s'entêtaient à faire des choses dangereuses pour leur santé sous prétexte "qu'ils aimaient revenir à Sainte Mangouste". Quoi qu'il en soit, il avait tout de même passé une journée relativement bonne. Juste assez bonne pour se finir autour d'un verre ou deux à une table du pub le plus réputé du Chemin de Traverse.

Lorsque son service prit fin, il devait être environ dix-neuf heures trente à sa montre qu'il n'avait étonnement pas oublié le matin sur sa table de chevet. Un « au revoir » par-ci, un « bon courage » par là à ceux qui allaient prendre la relève pour la nuit, et il pu faire un saut chez lui en transplanant pour y prendre une douche et changer de vêtements. Il était hors de questions de sortir vêtu d'une tenue qui sentait Sainte Mangouste et ses produits médicaux à plein nez. Et puis, un type habillé en médicomage réclamant un verre d'alcool fort aurait pu lui être préjudiciable et retomber sur la renommée de l'établissement qui l'employait. Face à son miroir, il pu constater qu'il était sortable, seul son estomac vint le contredire en lui rappelant qu'il était temps de le nourrir. Il alla donc piocher parmi les quelques restes que contenait son frigo pour se concocter un repas acceptable qui satisferait son appétit. Une fois que tout fut en ordre et que l'heure H commença à approcher dangereusement, il quitta son appartement pour rejoindre le lieu du rendez-vous.

« Héhé, regardez qui est en retard et qui est arrivé en avance ce soir ! » s'exclama-t-il en voyant la blonde qu'il attendait, arriver dans sa direction, quelques minutes à peine après son arrivée. C'était bien la première fois que l'ordre d'arrivée se faisait dans ce sens, même prévenu quinze jours à l'avance ou en étant l'organisateur de l’événement Marcus aurait trouvé le moyen d'être en retard. Il était donc tout fier d'être à l'heure pour cette fameuse soirée !


made by BOHEMIAN PSYCHEDELIC




•• Marcus Deschamps, médicomage à votre service ••
Soigne à peu près de tout, sauf de la non-ponctualité



couleur : #B0594B
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Hiboux envoyés : 5912
Célébrité : Dianna Agron
Crédits : obsession27


MessageSujet: Re: Pour être bien, amuse toi au moins une fois par semaine •• Zoé   Lun 14 Juil 2014 - 14:44

Pour être bien, amuse toi au moins une fois par semaine

avec Marcus Deschamps

Ce matin, s’était une lettre qui m’a réveillée. Enfin plus exactement, s’était le chat qui m’avait sauté dessus pour quitter l’oreiller et se poster en bas de la fenêtre avant de miauler à réveiller un mort contre l’oiseau qui se trouvait de l’autre côté de ladite fenêtre. Autant dire que le réveil ne fut pas charmant charmant. Mais vous allez me dire, elle ne travaille pas le jeudi ? Quel honte ! Les policiers ont la belle vie ! Que nenni ! J’avais simplement fais des heures supplémentaires, fini très tard hier et je reprenais dans exactement…vingt minutes ! Autant dire que lorsque mes yeux se sont posés sur le réveil j’ai complètement paniqué. J’ai envoyé balader couvertures, pyjama et chat par la même occasion. D’un coup de baguette j’ai ouvert la fenêtre, fit couler mon thé du matin, sauté dans mes habits, arraché la lettre de la chouette et j’ai quitté précipitamment mon appartement. Arrivée devant la porte de l’immeuble, j’ai transplané jusqu’au ministère et par miracle, je suis arrivée presque à l’heure au bureau.

Le reste de ma journée fut d’un ennui presque mortel. Coincée au bureau, à faire de la paperasse toute la matinée et une grande partie de l’après-midi, j’ai bien cru à ma pause de midi que j’allais me suicider si on me parlait encore de formulaire et de demande d’intervention. Et puis je me suis souvenue de la lettre de ce matin.
Ce soir, 21h, Chaudron Baveur ? Oublie ton fiancé, laisse le donc dans son coin là où il est tellement mieux, ton meilleur ami te réquisitionne le temps d'une soirée. Attention, si tu ne pointes pas le bout de ton nez, je passe te kidnapper !

Marcus
Le message eut le mérite de me donner le sourire et de me faire oublier ma misérable journée.

Une fois la fin de ma journée et mon quota de patience atteint, j’ai enfin pu regagner mon appartement. Ce soir, je sortais. Ce soir, je voyais mon meilleur ami. Ce soir, j’allais pouvoir oublier ma journée misérable. En y repensant, ça faisait très longtemps que je ne l’avais plus vu. Avec tout ce qui s’était passé ces temps, la mort de Jedusor, tous mes papiers, on n’avait pas trop le temps de se voir, s’était dommage, j’adorais passer du temps avec lui pourtant.

Après avoir jeté quelques croquettes à mon chat, je me suis dépêchée de traverser la rue. Heureusement que je n’habitais pas très loin du chaudron baveur. S’était d’ailleurs la raison de ma présence plus que régulière dans ce pub. Bref, pile à l’heure. Mais Marcus était déjà là. Autant dire qu’il m’interpella de suite. « Héhé, regardez qui est en retard et qui est arrivé en avance ce soir ! » Cela ne pu que me faire rire. M’approchant de lui, je le pris dans mes bras et lui collais une bise retentissante sur la joue. « Pour une fois que ce n’est pas toi mon cher. » Je l’ai emmené vers notre table habituelle et le serveur vint immédiatement. « Ah enfin je vous revois ! Alors, ce sera comme d’habitude pour vous ? » Personnellement, j’ai hoché la tête, mais je lui ai demandé d’ajouter un truc à manger. Ayant, encore, terminé tard, je n’avais pas eu l’occasion de manger avant de venir. Et de toute façon, mon frigo était désespérément vide depuis quelques jours.

Une fois le petit serveur reparti avec notre commande, je me suis appuyée sur la table et j’ai pris le temps d’observer mon ami avant de sourire. « Alors, tu as passé une bonne journée ? Les patients étaient pas trop…je ne sais pas…pénibles ? » Je sentais que ça allait être une bonne soirée…je ne sais pas, un pressentiment.



Ils sont barges...mais je les aimes.
Mes résultats au plumes d'or 1980:
 


Dernière édition par Zoé H. Peverell le Lun 8 Déc 2014 - 13:53, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ORDRE DE MERLIN
avatar
Hiboux envoyés : 911
Célébrité : Alex Pettyfer
Crédits : <z> •• SleepingCookie


MessageSujet: Re: Pour être bien, amuse toi au moins une fois par semaine •• Zoé   Jeu 31 Juil 2014 - 10:43



Just keep taking chances and having fun.Garth Brooks

Chaudron Baveur



Elle était là. Il était là. Ils étaient ensemble, de retour à leur QG de beuverie et de détente. Et par chance, leur table habituelle était libre, comme si elle avait prédit ce retour et tenait absolument à être celle qui les accueillerait. « Ah enfin je vous revois ! » Marcus eut un sourire, à lui aussi avait été triste de ne pas les voir ces derniers temps. « Comme d'habitude. » Confirma-t-il, tout aussi content que le serveur de retrouver un semblant de routine.

« Oh tu parles, à notre étage on a rien eu d'extraordinaire je crois que ce sont les autres qui ont tiré le gros lot aujourd'hui. Moi, j'ai eu droit au retour Monsieur Beckett, qui est revenu nous voir cette fois moitié bleu, moitié caramel. Son fils a encore voulu jouer les petits génies et faire une potion « comme papa à son travail » sauf que ça a finit dans le café de papa. » Mio Beckett. Apothicaire de trente trois ans, père de deux enfants dont un de quatre ans qui semblait déterminé à prendre la relève une fois son père mis à la retraite. Seulement le gamin avait encore quelques petites notions à saisir avant de se lancer dans cette aventure. « On a réussi à lui faire perdre son bleu, le caramel un peu moins, mais d'ici deux ou trois jours ça devrait être bon. Franchement je ne comprends pas comment il fait pour se faire avoir à chaque fois. C'est quand même pas compliqué de refermer son atelier derrière soit quand on sort. » dixit celui qui était parti plus d'une dizaine de fois de chez lui en laissant la porte grande ouverte ou presque … Par chance, une voisine (moldue) bienveillante avait pris soin de refermer derrière lui et de venir lui faire la leçon à son retour. Ah qu'est ce qu'il pouvait aimer cette petite dame ! Sans elle il aurait pu être volé un bon nombre de fois. En fait, elle faisait presque office de deuxième mère et il ne refusait jamais un repas chez elle ou encore son invitation lorsqu'elle allait fêter son anniversaire. D'une certaine façon il faisait partie de la famille, malgré les regards étranges que lui avaient jeté les proches de cette bonne dame au début. « Enfin à part ça, rien d'extraordinaire. Et toi ? Tu nous as arrêté tous les méchants qui rôdent ou tu es restée au bureau à lire tranquillement la Gazette ? » Petit sourire moqueur. Il aimait la taquiner sur le sérieux de sa profession et puis il pouvait bien se le permettre connaissant parfaitement le caractère de la jolie blonde en face de lui. Il aurait presque pu dire comment elle allait réagir à sa remarque.

Le serveur revint un peu moins d'une dizaine de minutes plus tard avec leur commande. « Et voilà pour vous ! Si jamais vous avez besoin d'autre chose, vous savez comment faire. » Et le voilà déjà reparti prêt à servir un petit groupe fraîchement arrivé dans le pub. Un coup d’œil au contenu de l'assiette de Zoé et il regretta presque d'avoir avalé presque sur le pouce un repas fait de restes. Hm .. peut-être que si il négociait bien il aurait moyen de lui piquer une fourchette ou deux. « Bon alors, qu'est ce que tu me racontes de beau, de moche, de palpitant ? » Quittant du regard la commande de sa meilleure amie, il attrapa son verre et en bu quelques gorgées. Boire un verre avec ses collègues et amis de travail n'avait vraiment rien de comparable à passer une soirée avec Zoé. Il y avait bien les rires, la bonne humeur, les blagues en tout genre, les anecdotes, mais il y avait un petit il-ne-savait-quoi qui faisait toute la différence.



made by BOHEMIAN PSYCHEDELIC




•• Marcus Deschamps, médicomage à votre service ••
Soigne à peu près de tout, sauf de la non-ponctualité



couleur : #B0594B
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Hiboux envoyés : 5912
Célébrité : Dianna Agron
Crédits : obsession27


MessageSujet: Re: Pour être bien, amuse toi au moins une fois par semaine •• Zoé   Mar 5 Aoû 2014 - 12:41

Pour être bien, amuse toi au moins une fois par semaine

avec Marcus Deschamps

Mon cher Marcus. Heureusement qu’il était là lui. Avec son humour. Je l’écoutais avec attention, sourire aux lèvres, comme toujours. Le fameux Monsieur Beckett. En l’écoutant raconter les malheurs de ce pauvre père de famille, je rigolais doucement. Ce n’était pas bien de rire du malheur des autres…mais il y en a certains ils doivent forcément le faire exprès. Savoir que cet homme se baladait dans les rues abordant une couleur étrange me fit pouffer un peu plus. « Il va finir par prendre un abonnement à Sainte Mangouste celui-là. » Enfin, il y en avait une autre qui aurait certainement besoin d’un abonnement, certes, s’était moins drôle et fun mais…il fallait bien de toute manière, quand on était assistée et qu’on n’avait pas le choix. Bref oublions les choses tristes et nulles !

Il amena ensuite le sujet sur moi. Il tâta le terrain, histoire de savoir ce que j’avais fais de beau. « La Gazette ? T’es sérieux ? Je n’ai pas le temps de lire le journal, entre les rapports qui devaient être rendu y a deux mois et les patrouilles sans compter sur les interventions en urgence, je n’ai pas le temps ! » Comment ça je m’enflammais pour rien ? Je vis son sourire moqueur. « Je te hais… » Je plissais les yeux et pointais un index menaçant dans sa direction tout en montrant les dents.

Le serveur arriva avec notre commande. Miam, je mourrais de faim. J’ai commencé à piocher dans mon assiette. Un bon morceau de viande avec des légumes. Bon je n’étais pas super fan de certains, mais bon, quand la faim te tient... Marcus me relança sur mon boulot. « Ce matin mon chef m’a dit d’aller patrouiller à l’université avec Macnair. J’ai cru que j’allais lui arraché la tête à celle-là. Avec sa petite voix insupportable. « Zoé ! Va voir par là ! Zoé ! T’as fais ça ? Zoé ! On rentre ! » Et je t’en passe. Je ne sais pas pour qui elle se prend, mais je jure que s’il ne me change pas de binôme, un jour il aura sa mort sur la conscience. » J’ai pris quelques gorgées de boisson. Cette fille m’horripilait sincèrement. « Oh ! En début d’après-midi, j’ai été appelée chez un particulier. Il pensait que son appartement était hanté ou alors qu’il y avait un cambrioleur qui était passé. Quand je suis arrivée, tout l’appartement sans dessus-dessous. Le vrai bordel je te jure ! » Me souvenir de ça, je me mis à rire bêtement. « En fait…s’était le chat de sa fille. Elle lui avait laissé un mot sur la table de la cuisine en lui disant qu’elle le lui laissait une semaine. Le chat avait ravagé tout l’appartement. » Situation totalement débile, sans parler du rapport d’incident que j’ai du faire par la suite.

Piochant encore dans mon assiette, je fini par voir le regard de Marcus tomber plusieurs fois sur mon morceau de viande. Généreusement, j’ai poussé mon assiette vers lui et lui ai tendu les couverts. « Fais toi plaisir voyons. » Je lui fis un clin d’œil au passage. « Quoi que pour la gazette… » Avant qu’il se saisisse des couvert j’ai retiré ma main, hésitante. Finalement, en rigolant je les lui passais.

Pendant qu’il se prenait un morceau, je suis arrivée à une drôle de conclusion. « C’est drôle quand même, comme la vie nous a séparée. On se retrouve dans des boulots bien différents et on a limite pas le temps de se voir. » Drôle ou triste comme conclusion, je ne savais pas trop.



Ils sont barges...mais je les aimes.
Mes résultats au plumes d'or 1980:
 


Dernière édition par Zoé H. Peverell le Lun 8 Déc 2014 - 13:53, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ORDRE DE MERLIN
avatar
Hiboux envoyés : 911
Célébrité : Alex Pettyfer
Crédits : <z> •• SleepingCookie


MessageSujet: Re: Pour être bien, amuse toi au moins une fois par semaine •• Zoé   Dim 14 Sep 2014 - 23:40



Just keep taking chances and having fun.Garth Brooks

Chaudron Baveur


Des cas particuliers qui avait eu une chambre à eux seul à Sainte Mangouste, il en avait vu un certain nombre, le genre de cas dont on ne vous parle pas en cours ou bien avec un petit sourire amusé qui laisse à penser qu'il s'agit d'un exemple bien exagéré. Il y avait notamment l'exemple du maraîcher né-moldu qui s'était greffé lui-même le bras d'un nain de jardin car comprenez-le, le nain le lui avait demandé en preuve d'amour. Un sortilège de coupe, un de soudage et les voilà liés … Dans un registre moins glauque qui tirait plus vers le complexe il y avait aussi le cas du patient -sous potions- cherchant un quelconque défaut de symétrie dans le tétraèdre en verre d'Ulysse Finchell. Un objet auquel on ne pouvait rien reprocher si ce n'est sa taille. Ce n'était là que deux exemples qui lui revenaient en tête mais il y en avait un tas d'autres. Monsieur Beckett à côté de ceux-ci faisait pale figure avec son fils. Mais il arrivait régulièrement que pour leur bien et dans la seule optique de les protéger du monde ou bien d'eux-même, le personnel soignant de Sainte Mangouste était obligé de leur faire une place bien au chaud.

Marcus ne retint pas un petit rire face à la vive réaction de son amie. Il savait qu'elle allait réagir comme ça, il aurait presque pu deviner les trois derniers mots ! Se quereller gentiment comme ils venaient de le faire même si pour le coup, c'était Zoé qui s'était laissée emporter avant de saisir la pique moqueuse lui avait manqué. Il savait pertinemment qu'entre une opération et un rapport à remplir sinon deux, la jeune femme n'avait que rarement le loisir de se poser à son bureau lire l'horoscope dans la Gazette. «  Haha, moi aussi je t'aime ! » répondit-il, fier de lui.

« Tiens la Macnair, si y en a bien une que je ne regrette pas c'est elle. Et à ce que tu en dis elle a gardé son charmant caractère. » Ce n'était pas un secret, même à Poudlard, l'entente n'avait jamais été au rendez-vous entre les deux gens. Pourquoi ? Tout simplement parce que Marcus s'était un jour permis de la remettre à sa place, ce qu'elle n'avait pas apprécié mais avait été incapable de remettre Marcus à la sienne. Vexée depuis ce jour, et aussi parce qu'il ne s'était pas gêné pour enfoncer le clou une fois ou deux après l'évènement, ils ne s'étaient jamais reparlés de manière calme et posée. « Tu sais qu'en ce moment un accident est vite arrivé ... un sort et pouf ! plus de Macnair ..» Bon d'accord il ne suggérait pas ouvertement de la faire tuer -ou peut être que si- mais qui n'y avait pas songé au moins une fois, hm ? Et un monde sans la Macnair ne serait-il pas un ravissement tant pour les yeux que pour la vue ?

Captant le regard de chat malheureux dont l'assiette ne lui avait pas été assez remplie, Zoé prise de pitié lui proposa de partager le plat. « Merci » Merlin, merci ! Il ne l'aurait clairement pas réclamé ( son estomac l'aurait fait pour lui) mais son maigre repas avait été bien vite digéré.

« On devrait peut-être se lancer dans la colocation. Tu crois que tu aurais une place chez toi ? Ou bien tu viens chez moi ? Bon c'est pas bien grand, on finirait certainement par se partager le lit parce que le canapé n'est pas non plus top pour coucher mais ça pourrait le faire. Comme ça on serait certain de se croiser plus souvent. » Il piqua dans un morceau de viande qu'il s'empressa d'avaler. «  Ou alors, tu changes de métier ! Ou tu te fais interner à vie à Sainte Mangouste comme ça je viendrais te voir tous les jours avec des potions dégueulasses à te faire avaler ? Tu préfères quoi ? » S'il plaisantait à moitié avec toutes ses propositions, le fond de vérité était bel et bien là. Eux qui pendant un temps étaient parvenus à trouver un semblant d'équilibre pour se retrouver, ne s'étaient pas revus depuis bien trop longtemps !


made by BOHEMIAN PSYCHEDELIC




•• Marcus Deschamps, médicomage à votre service ••
Soigne à peu près de tout, sauf de la non-ponctualité



couleur : #B0594B


Dernière édition par Marcus Deschamps le Dim 7 Déc 2014 - 12:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Hiboux envoyés : 5912
Célébrité : Dianna Agron
Crédits : obsession27


MessageSujet: Re: Pour être bien, amuse toi au moins une fois par semaine •• Zoé   Ven 10 Oct 2014 - 12:11

Pour être bien, amuse toi au moins une fois par semaine

avec Marcus Deschamps

Marcus avait la même réaction que moi sur cette pimbêche de Macnair. Heureusement qu’on s’accordait sur ce point. Je crois que s’il l’avait apprécié, évoquer son simple nom aurait été synonyme de dispute entre nous, ce qui aurait été clairement dommage. Alors que je venais très clairement de lui dire que si je restais avec elle, je la tuerais probablement de mes mains, il précisa qu’un petit sort pourrait passer inaperçu. J’eu un sourire un peu carnassier. Mais quelle bonne idée que cela !

Tout en le laissant piocher dans mon assiette, je réfléchissais au fait que nous soyons à présent si éloignés, alors que nous étions proches à Poudlard. Il me proposa de la colocation. Je souris, essayant d’imaginer comment ça pouvait être. Il m’informa que chez lui on partagerait sûrement le lit, ce qui me fit lever un sourcil. Partager mon lit ? Je ne l’avais jamais fait avec personne, pas même avec ma sœur, alors avec un homme ? Même si Marcus était mon meilleur ami…et presque le seul, ce n’était pas vraiment une raison. Il proposa ensuite que je change de métier ou que je me fasse interner à Sainte Mangouste. J’éclatais de rire. « Nan mais t’es sérieux là ? Me faire interner ? Je veux bien avouer que je suis un peu folle et que j’ai besoin d’un médicomage de temps en temps, mais de là à passer ma vie dans un hôpital…t’es gentil, mais non. » Je lui souris et le désignais de ma fourchette. « Après, il y a une autre solution tu sais, que je t’arrête et te fasse emprisonner. Certes la vie en prison n’est pas toute rose, mais je viendrais te voir régulièrement tout de même. » Bien entendue que je n’étais pas prête à le faire enfermé, quel amie serais-je autrement ?

Piochant dans mon assiette, je réfléchissais un peu. « Nous n’avons qu’à nous fixer un rendez-vous toutes les semaines et voilà, le problème sera résolu, qu’en penses-tu ? Après si ça ne te convient pas, j’ai une chambre en plus chez moi, du moins jusqu’à ce que je doive rendre l’appartement à cause de Lestrange. » Son nom sortit dans un grognement. Je ne l’aimais pas et il me le rendait bien. Mentionner son nom me donnait de l’urticaire. « Mais je suis presque certaine que mon chaton accepterait de partager le petit lit de la seconde chambre si tu le lui demandais gentiment. » À nouveau, je rigolais doucement.



Ils sont barges...mais je les aimes.
Mes résultats au plumes d'or 1980:
 


Dernière édition par Zoé H. Peverell le Lun 8 Déc 2014 - 13:52, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ORDRE DE MERLIN
avatar
Hiboux envoyés : 911
Célébrité : Alex Pettyfer
Crédits : <z> •• SleepingCookie


MessageSujet: Re: Pour être bien, amuse toi au moins une fois par semaine •• Zoé   Lun 13 Oct 2014 - 20:31



Just keep taking chances and having fun.Garth Brooks

Chaudron Baveur

« Nan mais t’es sérieux là ? »

Visiblement les propositions pour passer plus de temps ensemble n'étaient pas au goût de la jeune femme. Il ne comprenait vraiment pas pourquoi ! Qui n'aurait pas aimer vivre dans une chambre avec un service d'étage avec pour seul compromis le fait de devoir répondre à des questions parfois stupides et avaler des produits qui étaient – il fallait bien l'admettre – parfois tout simplement horribles. Mais Marcus n'était pas le seul à avoir des idées, elle aussi était venue avec quelques projets au moins tout aussi réalisables que les siens ne l'était. « Ah, et pour quel motif m'arrêterais-tu ? Abus d'usage de sourires ? Trop de gentillesse ? Piquage dans l'assiette d'autrui ? Ca ferait un super rapport, comment l'agent Peverell aurait mis fin aux crimes de Marcus Deschamps. J'imagine déjà les réactions de la presse ! » Il sourit en imaginant la une des journaux dès lors que cette terrible affaire aurait éclaté aux yeux du monde.

Revenant à un côté plus sérieux de la conversation, vint l'idée de programmer à jour fixe dans la semaine qui leur servirait de point de repère pour se voir de manière régulière. « Ca me va ! Tu as une préférence ? Juste si on pouvait éviter le mercredi soir, je suis de service de nuit et enchaîner une soirée plus un service, c'est l'horreur. J'ai déjà testé. » Il tendit à sa propriétaire fourchette et assiette, ayant déjà bien trop profité de sa générosité au niveau de l'alimentation. Et puis, il ne fallait pas oublier qu'il avait déjà grignoté avant de venir. Débarrassé de la fourchette, il bu une gorgée de la boisson arrivée un peu auparavant.

« Après, moi je suis prêt à m'engager dans la collocation avec un chaton ! Je suis sûr qu'avec un sachet de croquettes je serais adopté d'office. »

Mais en toute logique il n'aurait pas besoin d'aller jusqu'à négocier avec le chaton de la blondinette pour pouvoir passer du temps avec elle, convenir d'un jour serait suffisant.

« Tiens puisque tu parles de l'autre affreux là, comment ça se passe vos affaires ? Ce mariage est toujours d'actualité ? Ou tu as enfin gagné ta liberté et gagné le droit d'aller épouser celui qui te chante ? »

Ne vivant pas dans le même milieu et pour ainsi dire, dans le même monde, Marcus se sentait parfois si ce n'était tout le temps en décalage avec ces histoires de mariages arrangés dont certains de ses amis se retrouvaient être les victimes. Lui par chance, car il ne se voyait clairement pas épouser dans la semaine une fille qu'on lui aurait trouvé au manoir du coin dont il ne connaissait rien, de par son statut de « né-moldu » (Merlin qu'il n'aimait pas ce terme) échappait à cette règle moyen-âgeuse. Cela revenait à enfermer les gens dans un moule rouillé duquel ils n'échapperaient pas et auquel leurs enfants n'échapperaient certainement pas plus à moins qu'un événement majeur ne vienne perturber leur précieux manège. Tout ceci était ridicule et il ne s'était pas gêner pour partager son avis sur le sujet auprès de Zoé.





made by BOHEMIAN PSYCHEDELIC




•• Marcus Deschamps, médicomage à votre service ••
Soigne à peu près de tout, sauf de la non-ponctualité



couleur : #B0594B


Dernière édition par Marcus Deschamps le Dim 7 Déc 2014 - 12:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Hiboux envoyés : 5912
Célébrité : Dianna Agron
Crédits : obsession27


MessageSujet: Re: Pour être bien, amuse toi au moins une fois par semaine •• Zoé   Mar 14 Oct 2014 - 12:37

Pour être bien, amuse toi au moins une fois par semaine

avec Marcus Deschamps

J’avais, à mon tour, fait divers propositions à Marcus sur une manière de nous voir plus souvent. Mais je vis bien rapidement qu’il n’appréciait pas…enfin du moins qui riait bien de ce que je lui disais. Il me posa plusieurs questions quant à savoir pour quel motif je l’arrêterais et il me fit rire. Ça faisait vraiment du bien de rire librement avec un ami.

Lorsque finalement je lui proposais une date fixe, il fallait avouer que nous étions tombés tous les deux d’accord. Il ne voulait pas le mercredi. « Ma fois, personnellement n’importe quel jour me conviendrait. Pourquoi ne pas partir sur le vendredi soir ? C’est la fin de la semaine, je ne travaille pas tous les week-ends et du coup on sera plus libre non ? Après, je ne sais pas s’il t’arrive d’être de garde le week-end, probablement non ? Et puis si au pire un vendredi tu es du soir ou que je suis en intervention hé bien…tu m’envoies un patronus, ou je t’enverrais un hibou. » Voui….je ne savais pas produire de patronus. Malheureusement pour envoyer un message à une tierce personne, j’étais obligée de passer par les voies traditionnelles, contrairement aux sorciers qui savaient le jeter. Et je savais que Marcus savait le produire…après tout Marcus était très douée en beaucoup de choses et s’était mon meilleure ami…comment ignorer une chose pareille ? Je vous le demande.

Mon idée de collocation, il pensait qu’il pourrait amadouer mon chat avec des croquettes. « Si tu savais… » Mon chaton serait prêt à se damner pour de la nourriture. Il venait quémander dès que j’ouvrais le frigo. J’avais le malheur de manger quelque chose dans l’appartement ? Il venait me voir, miaulant et dilatant ses pupilles pour que je lui donne un petit bout. Pauvre de moi, l’avais-je mal éduqué ? Peut-être…peut-être que s’était simplement dans sa nature de manger tout ce qu’on lui proposait. Carottes, fraises, fromage, viande, poisson, tomate, purée, absolument tout y passait. Changement radical de sujet. J’avais eu le malheur de prononcer un nom et voilà que la discussion s’orientait vers lui. Quelle poisse. Décidant de garder le sourire tout de même, je lui répondis sur un ton un peu léger. « Mariage toujours d’actualité et tu es bien entendu inviter, ça va de soi. En revanche au lieu de se passer cet automne, c’est repoussé à l’année prochaine. Divers soucis au niveau de l’organisation et surtout le mariage de mon frère. J’aimerais bien épouser qui je veux mais…j’ai envie de personne pour le moment donc je ne pourrais même pas donner le nom d’une autre personne a mes parents pour donner le change. Tu ne veux pas te proposer ? » Je me suis mise à rire. Non pas pour l’humilier ou quoi que ce soit, mais j’imaginais assez bien la tête de mes parents en leur apprenant que je souhaitais épouser un né-moldu. Je n’avais rien contre personnellement, mais eu…s’était toute une autre histoire. J’étais d’ailleurs étonnée que ma grande sœur ne soit pas déjà casée à un homme…



Ils sont barges...mais je les aimes.
Mes résultats au plumes d'or 1980:
 


Dernière édition par Zoé H. Peverell le Lun 8 Déc 2014 - 13:52, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ORDRE DE MERLIN
avatar
Hiboux envoyés : 911
Célébrité : Alex Pettyfer
Crédits : <z> •• SleepingCookie


MessageSujet: Re: Pour être bien, amuse toi au moins une fois par semaine •• Zoé   Lun 24 Nov 2014 - 22:59



Just keep taking chances and having fun.Garth Brooks

Chaudron Baveur


De la question de la programmation d'une rencontre régulière, ils passèrent à celle beaucoup moins drôle – quoi que, cela restait à voir – du mariage. La belle Zoé était promise à la bête Rabastan. Pfouah ! Marcus détestait l'idée. Il y avait bien sûr tout un tas de raisons liées au coté traditionalistes des deux familles, mais il y avait également la raison du partage. Il allait devoir se résoudre à partager sa meilleure amie. Il partageait tout un tas d'amis avec leur conjoint, mais Zoé ? Noooon, jamais. La voir marier avec un Lestrange c'était comme la placer en haut d'une tour et ne lui donner le choix qu'entre l'échelle et le balai pour aller la voir. C'était injuste. Comme il était injuste qu'il n'ait personne dans sa vie depuis un moment. Il n'allait pas jusqu'à envier sa position, mais quand même ... dans une certaine mesure, il fallait bien admettre qu'elle avait de la chance.

« Mariage toujours d’actualité et tu es bien entendu inviter, ça va de soi. » Est-ce que cela était vraiment évident pour tout le monde ? « Woooh je savais pas que j'entrais dans les critères de sélection des invités, c'est bon à savoir. » Remarque mi-amusée, mi-sérieuse. Etant donné le cadre dans lequel Zoé avait été baigné toute sa vie, il était surpris qu'on la laisse envisager d'inviter quelqu'un comme lui. Pour être honnête, il ne savait pas tout à fait comment fonctionnait la micro-société ''sang-purienne'' et se fiait donc à des rumeurs auxquelles s'ajoutaient quelques idées tout droit sorties de son imaginaire. Mais il était heureux d'apprendre que son nom figurait sur la liste d'invités. Depuis l'annonce de ce grand événement à venir, une part de lui-même s'était mise en tête que jamais il ne serait autoriser à y mettre les pieds. Alors comprenez, qu'elle lui annonce qu'elle comptait sur lui ce jour là, était une chose qui pouvait le surprendre.

«  Bon alors, ça fait un an de plus pour trouver un cadeau, c'est gentil d'avoir pris en compte le fait que je mette toujours des mois à trouver LE cadeau parfait ! »

Avec le temps ça devenait dur de se renouveler, entre Noël, les anniversaires et une surprise de temps à autres on finissait par tourner en rond. Fatigué de tourner, Marcus s'était résolu à changer ça en essayant de trouver à chaque occasion un présent un peu plus spécial que le précédent. Bon, d'accord il fallait avouer qu'offrir une paire de chaussettes et une boite de chocolat à ses amis était original. C'était tout un concept. Mais il aurait clairement pu faire mieux. Seulement là, il était question du cadeau de mariage de sa meilleure amie. Il ne pouvait pas lui offrir n'importe quoi, même s'il ne portait pas dans son cœur le futur époux.

« Tu ne veux pas te proposer ? » Elle éclata de rire, lui aussi. L'idée était folle, mais imaginer la réaction des parents de Zoé valait bien le coup. « Ah mais oui, tout à fait ! Et puis on leur dira que tu es enceinte, histoire de leur donner de bonnes raisons de vouloir me tuer sur place. » Il ne les connaissait pas très bien et n'avait dû en tout et pour tout croiser leur chemin pas plus de six ou sept fois depuis qu'il connaissait leur fille. Et quelque chose lui disait que s'ils venaient à les prendre dans un élan de bêtise d'aller leur présenter le soi-disant projet de mariage, le soi-disant mari de leur fille chérie pourrait, pour peu qu'ils soient ce jour là de mauvaise humeur, aller faire un tour six pieds sous terre. « Haaaan mais c'est ça ! Tu veux te débarrasser de moi ! Méchante.» Il prit un air faussement choqué.




made by BOHEMIAN PSYCHEDELIC




•• Marcus Deschamps, médicomage à votre service ••
Soigne à peu près de tout, sauf de la non-ponctualité



couleur : #B0594B
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Hiboux envoyés : 5912
Célébrité : Dianna Agron
Crédits : obsession27


MessageSujet: Re: Pour être bien, amuse toi au moins une fois par semaine •• Zoé   Sam 27 Déc 2014 - 16:59

Pour être bien, amuse toi au moins une fois par semaine

avec Marcus Deschamps

La discussion avait tourné au sérieux, même si j’essayais de détendre un peu l’atmosphère. Il parut presque étonné que je lui dise qu’il était invité. Je lui souris, pensait-il vraiment que je ne ferais pas le nécessaire pour qu’il vienne ? Si s’était le cas, il se trompait vraiment sur moi. Avec une telle amitié, il me paraissait logique qu’il soit là. « Bon alors, ça fait un an de plus pour trouver un cadeau, c'est gentil d'avoir pris en compte le fait que je mette toujours des mois à trouver LE cadeau parfait ! » Je ris, il était vrai qu’il mettait toujours du temps, mais au final ses cadeaux me faisaient toujours plaisir. « Mais ne t’en fais pas, ne te creuse pas trop la tête, je suis certaine que ça sera parfais, comme toujours. »

Je lui avais proposé de prendre la place de mon fiancé. Demande saugrenue, mais qui eut le mérite de nous faire rire les deux. « Ah mais oui, tout à fait ! Et puis on leur dira que tu es enceinte, histoire de leur donner de bonnes raisons de vouloir me tuer sur place. » Je fis la grimace. « Oh bah je pense qu’ils me tueront également, tu comprends, avoir un enfant hors mariage et en plus avec un autre qu’un sang pur, c’est une infamie ! » « Haaaan mais c'est ça ! Tu veux te débarrasser de moi ! Méchante. » Son air choqué sonnait faux, j’éclatais de rire. « Mais non gros bêta ! » Je tapotais gentiment son bras. « Si tu n’étais plus là, avec qui je passerais quelques soirées ? Et puis qui me donnerait mon traitement ? » Je lui fis un clin d’œil. « J’ai trop besoin de toi, que ça soit tes talents de mage ou ton amitié. »

Le serveur vint et débarrassa mon assiette. « Voulez-vous un dessert ? » Je jetais un œil à Marcus et j’ai haussé les épaules. « Pour toute la misère que je te fais subir, je te l’offre si tu veux. » Étrangement j’avais fini mon assiette mais pas mon verre. En même temps la dernière fois que j’avais bu énormément j’avais vraiment fini mal, autant que ça ne se reproduise pas de suite. Je vis Marcus secouer la tête. Nous avons payés et nous sommes levés. « Ça m’a fait plaisir de te revoir et de passer du temps avec toi, faudra qu’on fasse ça plus souvent. » Je l’ai finalement quitté après une bise à la française.



Ils sont barges...mais je les aimes.
Mes résultats au plumes d'or 1980:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Pour être bien, amuse toi au moins une fois par semaine •• Zoé   

Revenir en haut Aller en bas
 

Pour être bien, amuse toi au moins une fois par semaine •• Zoé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Pour être bien, amuse toi au moins une fois par semaine •• Zoé
» Faut-il vivre pour manger ou bien manger pour vivre ? [ Marie Thérèse ]
» [Réservé]Du mal pour faire du bien [Rang D]
» NSA : Samuel "Sam" Fisher
» accroche de la sangle

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MARAUDERS' CALLING. :: Londres :: Le Chaudron Baveur.-