Le jeu suit le cours du temps IRL. Nous sommes actuellement en Juillet 1981.

Partagez | .
 

 Marlène •• Petit petit petit ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar
Hiboux envoyés : 217
Célébrité : Lily Collins
Crédits : .cranbery & anaëlle


MessageSujet: Marlène •• Petit petit petit ...   Sam 4 Oct 2014 - 20:36


Marlène McKinnon


dossier n°xx-20ja59-sm


identité
Je suis né sang-mêlé et je me nomme Marlène McKinnon. Je suis âgé de 21 ans et je suis né le 20 janvier 1959, à Glasgow. Je suis célibataire & hétérosexuelle et je vis au chemin de traverse. À Poudlard, j'ai étudié parmi les Poufsouffle. Et en regardant mes bulletins scolaires, j'étais fort en botanique et soin aux créatures magiques et faible en sortilège et métamorphose. Actuellement, j'étudie à l'Université du Lac dans la filière science de la nature, spécialité faune et flore sauvage, en tant que troisième année. Lorsque j'ai été chercher ma baguette pour la toute première fois chez Ollivander, elle était faite de bois de laurier, composée d'une aile de fée et mesurant vingt-six centimètres. Mon épouvantard est une pièce sombre qui se rétrécit autour de moi, parce que j'ai une peur panique du noir et des espaces clos. A force d'efforts je suis parvenu à produire un patronus qui prend la forme d'un cheval.





mes anecdotes
Moldue un jour, moldue toujours n'est-ce pas ? • C'est mon cas. Jusqu'au jour où j'ai découvert mes pouvoirs, et qu'il s'est passé pleins de choses, je vivais comme une moldue. J'étais heureuse. Je regardais la télévision, j'écoutais la radio, je chantais à tue-tête les airs du moment, je suivais mes parents en voyage, j'avais des notes correctes mais pas excellentes, je faisais du roller, j'allais au cinéma, je montais à cheval et je m'amusais avec les voisins. Pourquoi tout cela aurait-il dû changer lorsque j'appris que j'étais une sorcière ? Aucune raison. Alors je dois vous avouer, je fais toujours du roller, je vais toujours au cinéma, je chante toujours à tue-tête et très faux et vous savez quoi ? J'assume et le vis parfaitement bien.

Les chevaux, mon dada ! • J'ai commencé à monter à cheval à l'âge de cinq ans. Mais auparavant, j'accompagnais mon père lorsqu'il allait voir sa sœur qui dirige un centre équestre. Alors les chevaux, je les ai toujours côtoyés. Et voir ces grands animaux qui ont toujours été doux avec moi me rendais curieuse. Pourquoi se laissaient-ils faire ? Pourquoi certaines personnes leur donnaient-ils des coups et ils ne disaient rien ? Pour moi les chevaux étaient des animaux adorables qu'il fallait approcher avec soin. C'est grâce à leur contacte que j'ai compris que je voulais côtoyer des animaux toute ma vie. Connaître leurs secrets, leur mode de vie, pouvoir les approcher et peut-être les apprivoiser, c'est ce qui m'intéresse.

Prêt ? Pâtissez ! • Je suis une personne étrange. Je n'aime pas cuisiner. J'aime manger et goûter de nouvelles choses, mais pas les préparer. Je trouve que c'est une perte de temps totale surtout que les personnes mangent sans faire attention à la saveur ou la présentation. Je le sais, je suis pareil. En revanche, j'adore faire de la pâtisserie. Alors certes, ce que je fais n'est pas toujours magnifique à regarder, mais il parait que ce n'est pas mauvais. Je trouve que la pâtisserie à ce petit quelque chose en plus qui fait que les personnes apprécient tant le goût que l'apparence. Bon, j'ai du travail en ce qui concerne l'apparence encore...



méfaits accomplis.

J'emprunte Lily Collins pour jouer mon personnage. Je me fais appeler, SleepingCookie / Aurore sur le net et ailleurs. Il se trouve que j'ai 23 ans et que je serai disponible très sovent. J'ai trouvé le forum par moi, moi et l'autre moi...bah quoi c'est ça quand on a pleins de perso. Parce que j'aime beaucoup parler, j'ai envie de rajouter quelque chose : Je vous aime mes petits loups.

copyrights → fiche par Bérénice/SleepingCookie & image par endlesslove




MARAUDERS CALLING



Je suis différente, je l'assume. Et toi ?



Dernière édition par Marlène McKinnon le Sam 4 Oct 2014 - 22:02, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Hiboux envoyés : 217
Célébrité : Lily Collins
Crédits : .cranbery & anaëlle


MessageSujet: Re: Marlène •• Petit petit petit ...   Sam 4 Oct 2014 - 20:46


l'histoire, mon histoire.


introduction
Bien le bonjour lecteur. Puisque tu es ici, j’imagine que c’est pour lire mon histoire. Je tiens à te prévenir que ma vie est assez banale et similaire à celle de nombreuses autres personnes je pense. Je ne dirais pas à tout le monde, car j’ai une petite particularité. Mais tu ne devras le dire à personne. Jure-le-moi sur la tombe du chat du voisin enterré juste là. Tu as juré ? Ok, alors je vais te dire mon secret. Je suis une sorcière. C’est balèze comme particularité n’est-ce pas ? Il faut savoir que je ne l’assume pas complètement, pour diverses raisons. Mais je ne vais pas tout te dire maintenant sinon quelle serait l’utilité que je te raconte ma vie ? Bon…le racontage de vie, c’est moyen pour faire connaissance, mais puisque tu y tiens et que tu as juré, je vais tout te dévoiler, jusqu’à mes plus petits secrets. Alors installe-toi bien et laisse ton imagination dériver.



mon enfance
J’ai grandis dans un milieu tout à fait normal, avec une télévision, une chaîne stéréo, des parents au fourneau, des cours ennuyants à l’école du quartier, des après-midi complets à jouer dehors avec mes amis, quelques sorties au cinéma du coin, se balader en roller au bord du Clyde et j’en passe.

Ma mère, Ailein passait beaucoup de temps à la maison. Dans ma tête, elle ne travaillait pas. Mais j’ai appris plus tard qu’elle étudiait les plantes. Botaniste qu’on dit si je ne me trompe pas. Du coup elle travaillait à la maison, rapportant certaines plantes dans le petit jardin derrière. Je n’avais jamais le droit d’y aller et s’était la fenêtre de leur chambre qui donnait dessus. S’était totalement injuste, je suis d’accord avec vous.
Mon père, Wallace travaillait tous les jours. Il rentrait lorsque je finissais les cours et du coup on pouvait passer du temps ensemble. Il est employé dans une boîte mais je crois que je n’ai jamais vraiment compris ce qu’ils fabriquaient. Quoi qu’il en soit, il paraissait assez heureux.
La sœur de mon père dirigeait un centre équestre et vu qu’elle était proche de mon père, on allait souvent la voir là-bas, et ce depuis ma plus tendre enfance. Je crois que ce centre équestre et les chevaux ont toujours étés présents dans ma mémoire. Quand j’ai eu l’âge, j’ai pu monter et je dois dire que ça me plaisait complètement !

Mes parents voyageaient souvent. Que ça soit pour des vacances en famille, où de travail. Alors nous partions pendant mes vacances scolaires, tous ensembles et on allait visiter différents pays. J’avais pris l’habitude de ramener un petit quelque chose de partout où j’allais. J’ai ramené une mini tour Eiffel de France. Une petite statue de la liberté des États-Unis. Un peu de sable d’Australie. Une sculpture en bois d’Afrique du Sud. Une petite pyramide d’Egypte et plein d’autres choses. Du coup j’avais des étagères pleines dans ma chambre.

Malheureusement ma petite vie tranquille a été bouleversée par un événement marquant voir traumatisant. Une lettre sortie de nulle part.

Au petit matin, alors que je prenais mon petit déjeuner dans la cuisine avec mon père, un oiseau de nuit était sur le rebord de la fenêtre de la cuisine. C’est mon père qui a ouvert la fenêtre essayant de faire partir le rapace. Mais celui-ci choisit plutôt de pénétrer dans notre petit chez nous. Son comportement était totalement anormal. Un animal qui vivait la nuit et loin de l’homme ne ferait jamais une chose pareille. Il s’est posé sur la table de la cuisine et a lâché ce qu’il tenait dans le bec. « Rah ! Sale bête vas-t-en oust ! » Mon père avait laissé la fenêtre ouverte et agitais les bras pour faire fuir l’oiseau, qui prit ses ailes à son cou en le voyant foncer sur lui. J’étais curieuse de savoir ce qu’avait lâché l’oiseau étant donné qu’il l’avait laissé sur la table. « Oh papa, il nous a laissé une lettre. » « Voyons ma chérie c’est impossible, un hibou ne fait pas le facteur. » « Miss M. McKinnon, dix, Lesmuir Dr, Scotstoun, Glasgow. » « C’est notre adresse, voilà qui est étrange. Tu peux me la donner ? » « Elle est pour moi papa. » « D’accord, alors ouvre là et lis moi ce qui est écrit s’il te plait. » « Mademoiselle, nous avons le plaisir de vous annoncer que vous avez été acceptée à Poudlard, École de sorcellerie. Les élèves sont priés de se présenter dans la Salle de réception dès leur arrivée, dont la date leur sera dûment communiquée. Veuillez prêter la plus grande attention à la liste des fournitures ci-jointe. Nous attendons votre hibou de confirmation le trente et un juillet au plus tard. Veuillez croire, chère mademoiselle McKinnon, en l’expression de nos sentiments distingués. » « C’est une blague de tes amis n’est-ce pas ? » « Non papa. C’est quoi un hibou de confirmation ? » « Très bonne question. Tu as une liste de fourniture avec, c'est ça ? » Il y avait bien une autre feuille avec. « Les élèves de première année auront besoin de trois robes de travail, modèle normal. Un chapeau pointu pour le jour. Une paire de gants en cuir de dragon. Euh…ça existe les dragons ? » « Pas que je sache, poursuit ta lecture. » « Et des livres suivants. Le livre des sorts et enchantements niveau un de Miranda Fauconnette. Milles herbes et champignon magiques de Phyllida Augirolle. Histoire de la magie de Bathilda Tourdesac. Magie théorique de Adalbert Lasornette. Manuel de métamorphose à l’usage des débutants de Emeric G. Changé. Potions magiques de Arsenius Beaulitron. Vie et habitat des animaux fantastiques de Norbert Dagonneau. Forces obscures, comment s’en protéger de Quentin Jentremble. » « Elle est encore longue ta liste ? » « Non, les livres c’est fini. » « En tout cas, les noms des auteurs c’est bien du grand n’importe quoi. » « Pourquoi ? » « J’ai changé pour un auteur de métamorphose, ça te parait pas étrange ? » « Si en fait. Mais je ne vois pas lequel de mes amis aurait pu faire une farce comme ça. Et puis on ne sait pas dresser les hiboux papa. » « C’est vrai…continue voir ta lecture ma chérie. » « Tous les élèves doivent être munis de, une baguette magique… » « Ben voyons. » « Un chaudron modèle standard en étain, taille deux. Et peuvent apporter, s’ils le désirent, soit un hibou, un rat ou un crapeau. » « Un crapeau…et pas de balais ? » « Ce n’est pas écrit sur la liste en tout cas. » « Ah ma chérie, je ne sais pas qui s’amuse à ça, mais ce n’est pas drôle. » Je le vis quitter la cuisine. Peut-être allait-il chercher ma mère.

Au lieu de finir mon petit déjeuner, j’étudiais les deux feuilles que j’avais entre les mains. L’écriture était jolie, manuelle. Ce n’était pas du papier, on dirait quelque chose de plus vieux et surtout plus épais. Et qui il y avait une signature et un logo en haut. Je devais reconnaitre que tout cela me semblait n’être qu’une blague grossière, mais tout dans ses feuilles me semblait véridique…si on faisait abstraction du contenu plus qu’étrange. Mes parents sont finalement revenus dans la cuisine. Mon père montra ce que je tenais dans mes mains et ma mère commença à pleurer. « Ailein, ma chérie que se passe-t-il ? » « Je suis si heureuse Marlène, je n’aurais pas cru que tu la recevrais un jour. » « Quoi ? Tu savais que je recevrais ça ? » « Oui, enfin non. Je ne t’ai pas vue faire de magie pendant tout ce temps, mais lorsque nous étions aux États-Unis, j’avais eu l’impression que quelque chose s’était produit, mais je n’étais pas certaine, s’était si faible et surtout, je ne voulais pas vous inquiéter. » Mon père se tenait très droit, je voyais bien qu’il ne comprenait pas, tout comme moi. Ma mère se tournait vers lui. Elle lui caressa la joue, mais ça ne le détendit pas, contrairement à d’habitude. « Mon chéri, je n’ai jamais voulu te le dire, mais petite, j’ai été au collège Poudlard. Je suis une sorcière, tout comme notre fille. » « Tu ne m’en as jamais rien dit. » Ça sonnait comme un reproche à mes oreilles. J’essayais de me faire toute petite. « Je ne voulais pas t’effrayer. A l’époque tu étais tombé amoureux de moi sous ma condition normale, tu ne savais pas ce que j’étais et je tenais trop à toi pour te le dire et risquer de te perdre. » Mon père fit un pas en arrière. « Je vais aller chez ma sœur quelques temps, je réfléchirais à tout cela et ce que je ferais. » « Papa ? » « Je t’aime ma princesse, mais je vais partir. » « » Je comprenais bien que tout cela n’était pas normal. J’étais une sorcière, maman aussi, papa non et il ne l’acceptait pas.

Mes parents étaient montés dans leur chambre et moi je restais assise là, avec mes feuilles, mon bol de chocolat et mes tartines. Un peu plus tard, mon père m’embrassa tendrement et j’entendis la porte d’entrée se fermer. Ma mère vint s’assoir à table mais ne parlait pas. Nous sommes restées quelques instants sans rien nous dire. « Il va revenir n’est-ce pas ? » « Ne t’en fais pas ma chérie. » Elle ne répondait pas à ma question, mais bon. « C’est bien Poudlard ? » Elle sourit et nous avons entamé la discussion. Elle me parla du château, de la magie, de ce que j’apprendrais et pleins d’autres choses. J’avais hâte de découvrir tout cela. Mais d’un autre côté, j’avais peur de perdre mon père avec cette différence.

Plusieurs jours se sont passés sans que je ne revois mon père, même lorsque j’allais monter à cheval je ne le voyais pas. Ma mère pleurait souvent, je l’entendais, les murs n’étaient pas très épais. Un soir, après les cours, elle m’emmena dans le jardin et me parla de ses plantes. J’appris que s’était des plantes magiques, certains plus dangereuses que d’autres et qu’elle les étudiaient.

Nous étions au mois d’août et un soir, alors que nous étions de manger dans la cuisine, j’entendis la porte s’ouvrir et se fermer. Interdites, nous nous regardions ma mère et moi. Elle avait sorti sa baguette, prête à en découdre avec ce visiteur. Par la porte de la cuisine, je vis apparaître la tête de mon père. « Papa ! » Je me suis levée et j’ai été me blottir dans ses bras. Une chaise racla le sol, ma mère s’était également levée. Mon père me lâche et s’approcha d’elle. « Je te demande pardon Ailein. D’être parti ainsi et de ne pas t’avoir donné de nouvelles depuis. » Ma mère ne disait rien, elle appréhendait la suite, je le voyais sur son visage. « J’ai choisi de revenir vivre avec vous deux, si tu es d’accord bien entendu. » Je vis un petit sourire sur le visage de ma mère, ses yeux étaient tout humides et elle se jeta dans ses bras. Mais quand je dis jeter…c’est vraiment jeter ! Heureusement que mon père était résistant. Finalement il me prit dans ses bras et en riant il m’appela pour la première fois sa petite sorcière.



mes années à poudlard
Mon père était rentré, nous étions à nouveau une famille unie. Mais je ne savais pas trop comment réagir avec la magie. Quelques semaines plus tard, ma mère m’emmena au chemin de traverse pour faire mes achats. Mon père choisir de nous accompagner pour découvrir notre univers. J’avais les yeux écarquillés quand je vis tout ce qui se passait là, des êtres étranges, j’appris que s’étaient des gobelins. Des personnes habillées très étrangement, des animaux originaux, des boutiques qui vendaient tout et n’importe quoi. Ma mère m’emmena dans différents lieux, pour acheter mon chaudron, mes livres, mes robes, mon chapeau, quelques petites autres choses et bien entendu ma baguette. J’appris qu’il y avait un sport qui s’appelait le quidditch, que ça se jouait dans les airs, sur un balai et bien entendu, mon père me recommanda de ne pas tester cela. Conseil que j’allais bien évidement suivre. Être suspendu dans les airs, très peu pour moi.

Et puis, il fut temps de faire ma rentrée au collège. Je promis à mes parents de leur écrire régulièrement en montant dans le train. Je rejoignis un compartiment où il restait un peu de place. Je les saluais brièvement et appris qu’ils étaient en troisième année. Sans m’intégrer à leur conversation, j’appris pleins de choses sur les cours. Certains qu’ils avaient hâte d’avoir, des profs qu’ils ne voulaient plus voir, etc. Le voyage me parut long. Peut-être parce que je n’avais pas grand-chose à faire. Mais finalement, j’arrivais à destination. Après un séjour sur le lac noir, je pu voir le château. Très beau. Peut-être bien une des plus belles choses que je pu voir. Une fois la grande salle rejointe, nous avions l’étape du choixpeau magique de nous répartir. « Une jeune femme qui a un caractère bien trempé. Tu souhaites faire tes preuves, mais tu as peur de ce que tu peux perdre en faisant trop. C’est intéressant. Se sera POUFSOUFFLE ! » Ce dernier mot avait résonné dans la grande salle. Je rejoignis ma maison pour les sept prochaines années et enfin, tout commençais.

Sept ans, c’est long quand on ne souhaite pas vraiment faire de la magie. J’avais des notes moyennes au cours de toutes mes années. La botanique et le cours de soin aux créatures magique étaient de loin mes préférés. En revanche, tout ce qui nécessitait l’utilisation de ma baguette n’était pas loin du désastre. Tous mes professeurs me répétaient pourtant que j’avais largement les capacités pour effectuer les sorts, les potions ou n’importe quoi. Mais que je ne m’en donnais pas les moyens. J’avais des notes limites et parfois très insuffisantes, qu’il me fallait relever avec un exploit. Ce fut par exemple le cas lors d’un cours de défense contre les forces du mal, alors que nous devions apprendre le sortilège du patronus.

Création du patronus:
 

Mais en dehors de mes cours et de mes résultats, Poudlard c’est aussi une aventure humaine. Alors que je ne vais pas facilement vers les autres, je peux vous dire que j’ai fait la connaissance de quelques personnes qui m’ont marqué à tout jamais. Pour commencer, une jeune fille qui était fraichement arrivée alors que j’attaquais ma deuxième année. Elle s’appelait Lily Evans et ses deux parents étaient moldu. Il me semble avoir compris que sa grande sœur était également une moldue. C’est moi qui ai été vers elle. J’avais l’impression qu’elle était un peu perdue alors je lui avais proposé mon aide. Et depuis les choses ont bien changés. Nous discutions plus souvent, on se racontait énormément de choses et je pouvais vraiment compter sur elle, tout comme elle sur moi. Ah elle venait aussi me raconter ses déboires avec un certain James. James…l’un des quatre qui faisait sa loi en ce temps-là. Une bêtise de faite ? Un truc vache qui vous arrive ? Des professeurs qui hurlent dans les couloirs, tout cela était très probablement de leur faute. Et ma Lily s’était amourachée de lui…bah bien, on n’était pas sorties de l’auberge !

Et puis rapidement, trop rapidement peut-être, Poudlard s’est terminé. BUSEs et ASPICs en poche, je quittais le collège. Bon si on regarde mes notes, j’avais des résultats qui reflétaient parfaitement toutes mes années d’étude. « Tu vas faire quoi cette année ? » « Je ne sais pas encore. Par contre toi tu as intérêt à m’écrire souvent ! » « Mais oui, ne t’en fais pas. » « Et puis il te faut plus d’ASPICs que moi. » « Ah ça…on verra. » Serrant Lily contre moi, nous nous sommes quittées pour la dernière fois sur le quai 9 ¾. Ce que j’allais faire maintenant ? S’était une bien bonne question. Pour le moment, rentrer chez moi et profiter de mon été.



année sabbatique
Je ne savais pas exactement quoi faire maintenant que j’avais terminé mes études. De nombreuses options se présentaient à moi. Enfin de nombreuses…en tout cas deux. Soit j’intégrais l’université pour approfondir mes connaissances, soit je cherchais du travail directement. Mes parents m’ont clairement fait comprendre que je devrais me décider rapidement et qu’ils n’accepteraient pas que je reste sans rien faire. J’ai donc passé mon été à réfléchir à ce que j’avais envie. Et il m’est apparu très clairement que je voulais faire autre chose que des cours. J’ai donc commencé à me chercher un petit boulot. J’ai rapidement trouvé une place de serveuse dans un petit café moldu. La propriétaire était vraiment très sympathique et lorsqu’il n’y avait pas trop de client, elle me faisait passer derrière afin de me montrer comment elle préparait ses pâtisseries. Elle me donnait des conseils et j’ai très rapidement pris goût à cela, alors que je déteste cuisiner.

Alors que je rentrais chez moi après un service bien chargé, je me fis attaqué par plusieurs personnes. Je ne leur avais rien fait et mon seul tort avait été de passer trop près de leur petit quartier miteux. L’un d’eux sortit même une baguette et se fit une joie de l’utiliser. Manque de bol, la mienne était restée dans ma chambre. Je venais de prendre une année totalement sabbatique, loin de la magie et voilà qu’elle se rappelait à moi sous une forme des plus étranges. Encore maintenant, je n’arrive pas me rappeler comment j’ai rejoint la maison de mes parents, mais une chose est certaine, je n’ai pas quitté mon lit pendant un bout de temps. Je passais aussi pas mal de temps à regarder ma baguette. J’étais totalement indécise, reprendre la magie, les trouver et me venger ? Arrêter définitivement tout ce qui touchait à ça et me lancer à temps complet dans la pâtisserie ? C’est Lily qui a finalement tranché pour moi. Elle est venue passer faire un coucou et a appris l’affaire. Elle a bien rapidement comprit mes craintes de la magie et le combat intérieur que je me livrais.

Elle me proposa un deal. Je venais de prendre une année loin de la magie, elle me proposait de l’accompagner à l’université. On avait toutes les deux notre domaine de prédilection et elle pensait que reprendre des études, cette fois dans un domaine qui me plaisait vraiment ne pouvait que me faire plus apprécier la magie. J’acceptais, à une condition, qu’on se trouve une colocation. Je n’avais pas vraiment envie de rentrer tous les soirs chez mes parents et subir l’interrogatoire de ma journée. Tout comme les dortoirs et salle commune, j’avais donné avec Poudlard. Pendant un an j’avais goûté la semi indépendance, je ne voulais pas tout envoyer valser.

Lily en profita de me parler d’un groupe qu’elle avait rejoint. Des personnes qui se battaient pour que sorciers et moldu vivent correctement, que la paix règne au Royaume-Unis et ils se battaient justement contre des actions semblables à l’attaque que j’avais subis. Je lui ai fait savoir que j’étais très intéressée à me battre également pour cette cause. Après tout, ça reflétait parfaitement une partie de mon état d’esprit. J’appris qu’ils se nommaient l’Ordre du Phénix. S’était un nom très majestueux pour une cause noble. Cela ne me plaisait que d’avantage.

Quelques semaines plus tard, je fis la rencontre de la tête pensante du groupe. Ce n’était autre qu’Albus Dumbledor en personne. On discuta un petit moment et il accepta au final que je me joigne à eux. J’étais maintenant un membre à part entière et j’allais me battre avec eux pour leurs convictions. La paix devait être et rester.

D’un commun accord, nous avons envoyés nos demandes d’inscription à l’université et nous avons commencé à chercher un appartement. Durant cette période, mon cousin Finlay était d’une grand aide. Il avait ce côté toujours joyeux et bon vivant. Oh je ne vous ai pas encore parlé de mes cousins McBain. Ils sont des amours. J’étais souvent avec eux lors de mes vacances scolaires. Ils sont d’un entrain juste phénoménal et il fait bon passer la journée avec eux. Bref, Finlay mettait beaucoup de joie dans ma petite vie monotone. Il finit par me convaincre presque définitivement que la magie s’était le bien et que je n’avais pas le droit de lui tourner le dos.

Notre appartement, nous l’avons déniché à un prix raisonnable au chemin de traverse. A proximité de tous les commerces que demander de plus ? Ah et deux réponses positives pour l’université, s’était vraiment une fin d’année parfaite. Parfaite ? Pas tout à fait. Juste un peu après que nous ayons l’appartement, il a commencé à se passer des petits trucs étranges. Déjà, en plein mois d’août, le chemin de traverse avait été saccagé. Heureusement c’est resté au niveau des boutiques, je ne sais pas trop ce que j’aurais fait si le vandalisme se serait étiré aux étages. Mes parents m’ont envoyé une lettre toute paniquée, apparemment une femme avait été retrouvée morte à Londres du côté moldu et ils craignaient pour ma sécurité. Il me fallut de longues lettres et plusieurs voyages chez eux pour qu’ils acceptent de me laisser retourner à mon indépendance.



mes années d'université
En parlant d’université, il était à présent temps de faire notre rentrée. S’était vraiment très différent de Poudlard, mais tant mieux, nous n’avions plus l’âge de suivre des cours comme avant. Nous étions en petit groupes de trois, avec un instructeur qui nous suivait à l’année. J’avais choisis la filière des sciences de la nature. Après tout, je n’aimais pas tant pratiquer la magie que l’étudier au contact des plantes où des créatures. Les cours étaient intéressants. Pas tous, mais presque. Botanique et culture de la nature. Si la seconde matière était étrange, elle était tout de même intéressante. On avait aussi, étude des créatures magiques et soin aux créatures magiques. Rien à redire, deux matières très intéressantes. Il y avait astrophysique. Je ne voyais pas le rapport, mais apparemment étudier le comportement des planètes, leur influence et tous les calculs était important pour les autres matières. Excusez mon scepticisme, mais personnellement je n’ai pas encore trouvé le lien. J’ai eu le privilège de faire un stage dans la réserve des Hébrides. Bon les dragons sont des créatures dangereuses et le clan MacFusty n’étaient pas très rassurés de me voir me balader là-bas. Malgré tout, j’ai pu voir des Noirs des Hébrides d’assez près pour pouvoir dire qu’il fait chaud et qu’être sur le qui-vive à tout instant n’est pas pour moi.

Pendant cette première année, il s’est passé beaucoup de choses étranges, des femmes tuées, une autre attaque du chemin de traverse. Heureusement que pendant cette attaque je me trouvais en Écosse ! Il aurait été tout à fait possible que lors de l’attaque des boutiques je me trouvais dans l’une d’elle…moi et mon bol phénoménal, ça ne m’aurait absolument pas étonnée. Et puis quelques mois plus tard, il y a eu la journée porte ouverte à l’université. J’y étais bien entendu, je me devais de promouvoir ma filière aux petits nouveaux. Par contre ce qui s’y est passé par la suite…ça je m’en serais bien passée. Une pièce sombre, des sorts qui fusent. Si j’ai réussis en jeter un ou deux, s’était purement et simplement de la chance. Je ne me rappel rien de plus qu’une lumière intense et…mon réveil à Sainte Mangouste, mes parents à mon chevet. Mon père était totalement paniqué. Déjà par l’hôpital pas très conventionnel…il se trouvait tout de même sous terre. Mais aussi par ce que je venais de me prendre dans la tronche. Rassurer mon moldu de père ? J’en ai été incapable. Heureusement, ma mère a su trouver les bons mots et minimiser le fait. J’étais en bonne santé au final, s’était tout ce qui comptait.

Tout au long de l’été, dans le journal, il y avait des articles plus ou moins long sur des actions étranges. Des disparitions, des vols, des suspects. Le monde magique était en plein effervescence. Suite à la destruction partielle de l’université, les cours ont repris en octobre, je n’allais pas me plaindre d’avoir un mois en plus de congé. Enfin congé est un grand mot puisque je bossais dans un petit salon de thé pour payer le loyer de l’appartement. Avis aux mauvaises langues, Lily travaillait aussi de son côté. Dire que j’étais seule à payer les factures serait un mensonge. Il s’est passé un autre truc cet été, quelque chose d’assez marquant pour que je vous le dise. Sirius Black, un des potes au fameux James qui fait tourner ma Lily en bourrique. Disons qu’on s’est retrouvés tous les deux à boire. Peut-être un peu trop parce que les choses ont légèrement déviés de leur ligne de conduite. J’étais honteuse le lendemain. Mais il paraît que ce sont des choses qui arrivent…pauvre de moi. J’aurais préféré que cette première fois se passe dans d’autres conditions. J’ai eu le malheur d’en parler à ma colocataire et j’ai l’impression qu’elle a une idée fixe dans la tête depuis.

J’ai attaqué ensuite ma deuxième année, choisissant comme spécialité faune et flore sauvage. Je savais que j’avais trois semaines de stage à faire, mais je ne savais pas exactement où je souhaitais aller. Mon cœur balançait encore entre les plantes et les animaux. Aussi j’avais choisi de faire ma demande de stage pour la France. Ils avaient, paraît-il, les plus beaux spécimens de nombreuses plantes. Ma mère elle-même avait été de nombreuses fois chez eux pour faire des comparaisons et chercher des solutions à certaines maladies touchant nos plantes. Lily avait fait une demande pour partir en Egypte…demande qui avait été acceptée. La chanceuse, je l’avais prévenue, elle aura pleins de choses à me raconter.

Mais avant que nous partions toutes les deux, nous avions des cours à suivre et bien entendu une fête d’halloween à préparer. Manque de bol, j’ai attrapé froid et j’ai été clouée au lit pour le trente et un octobre. Mais Lily m’a raconté ce qui s’était passé, une autre femme avait été assassinée. Tout compte fait, j’étais mieux au fin fond de mon lit.

Le mois suivant, j’ai revu Sirius. Il s’est à nouveau passé certaines choses. C’est énervant, c’est comme si chaque fois que nous devions nous voir, il devait se passer ce truc. Ce mec est sympa. Très orgueilleux, mais sympa. Et au lit…je ne saurais juger n’ayant d’autre point de comparaison, mais je dirais que j’aime bien aussi. Autre fait marquant, l’attaque de Sainte Mangouste. De son asile plus précisément. Je n’aurais jamais, mais jamais dû m’y rendre. S’était de la folie à l’état pure. Ma baguette qui ne répondait jamais ne m’était pas d’un grand secours. J’ai finie retranchée dans un coin, à moitié entrain de sangloter tellement j’étais effrayée et effarée de la sauvagerie de l’instant. Ce sont des membres de l’Ordre qui m’ont sorti de là. Heureusement, j’y serais probablement toujours autrement. Passé cet évènement j’enchainais les mauvaises notes à l’université. Je n’arrivais pas me concentrer sur mes cours.

L’année suivante, je devais me rendre en France pour mon stage. Mais une personne avait fait sauter la tour Eiffel, symbole du pays et ils étaient très tatillons sur les entrées et les sorties. Il fallut beaucoup de négociations à l’université afin que je conserve mon stage. J’ai mis également beaucoup de temps pour pénétrer dans le pays et aucune de mes correspondances n’en sorti.

Lors de mon retour, trois semaines plus tard, il y avait une petite réunion pour savoir qui souhaitait enquêter sur les disparitions de la magie à l’université. Bien entendu, je me sentais concernée, alors je m’y suis rendue et…j’ai signé. Je ne vous en ai pas encore parlé, mais depuis le début de l’année, scolaire, la magie fait sa capricieuse. Parfois impossible d’utiliser sa baguette et d’autres fois pouf comme une grande doser de magie partout. Pour une personne qui a des difficultés en magie, autant dire que ça me sert bien comme excuse. Peut-être que ce soucis m’aidera à passer mon année.

Le mois suivant, les Mangemorts, groupes dont je n’ai pas encore parlé, mais qui me file la chair de poule et dont le leader a été capturé lorsque je faisais ma fontaine à Sainte Mangouste, ont décidé d’attaquer un lieu parce qu’il paraît que leur chef était retenu là-bas…ben voyons ! Et on devait tous y aller pour éviter un carnage ! Vous savez quoi ? Je n’y suis pas, mais pas du tout allée. Très peu pour moi ces combats sanglants, j’avais ma dose, surtout avec une baguette qui dit merde, désolée mais c’est vrai, quand ça lui chante.

Quelques mois plus tard, j’ai revu Sirius. Le problème c’est que c’est trop souvent et que s’est toujours pareil. Je crois que je m’attache à lui. Ce n’est absolument pas bien. Promis, la prochaine fois qu’on se croise, je file, je m’enferme à double tour. Un sale truc va se passer, je le sens. Lily est partie en Egypte aussi. Ma petite Lily, si loin, ça fait bizarre d’avoir l’appartement pour moi toute seule. Il s’est passé un truc étrange aussi à partir de là. J’étais suivie. Si si, ce n’est pas des blagues. Un homme m’attendait à la sortie des cours, il me suivait quand j’allais d’un point A à un point B. Il est même venu jusqu’à ma porte. Je l’ai menacé plusieurs fois, mais ça n’a jamais rien changé. Le truc ironique, c’est qu’il s’appelle James. Le fameux James qui fait tout le temps pleurer ma Lily, qui la fait sortir de ses gonds et compagnie. J’en ai entendu des belles sur lui. Mais il me fait un peu pitié aussi. Alors finalement on a discuté un peu, je lui ai dit qu’elle était en Egypte, qu’elle reviendrait bientôt, ça a eu l’air de le calmer. Ah ces deux-là, le jour où ils se rendront compte qu’ils s’aiment ça fera des étincelles.

Et puis j’ai terminé mon année. Comment ? Ben, moyennement, comme toutes les autres. Mais au moins, je pouvais passer en année supérieur. Si ce n’était pas beau ça ! J’ai repris mon boulot au café durant l’été et j’ai suivi avec attention les élections. Mais toutes ces disparitions, ces meurtres, ça me dégoûtais. Les gens n’avaient-ils dont aucune retenue et aucune compassion pour la vie ? Quoi qu’il en soit, je votais pour Edric et…c’est Edric qui a gagné. Tant mieux.

Oh et j’ai aussi attaqué ma dernière année de cours. Ça ne fait que quelques mois, mais j’étais dans ma dernière ligne droite. Edric ayant été élu à nouveau, les choses ne changeraient probablement pas trop. Mais le meurtre sanglant de Miss Wright et surtout les accusations de Mr Deveyn risquaient probablement de changer beaucoup de choses tout compte fait.



conclusion
Et voilà, je pense pouvoir dire que tu sais tout de ma vie. Bon, je n’ai pas été jusqu’à te dire les rêves que je fais, quand je vais au toilette, ce que je mange et fais exactement de toutes mes journées. Autrement, on y serait encore dans…pfiou ! Longtemps ! Hé bien j’espère que ça a satisfais ta curiosité et que tu ne regrettes pas trop de m’avoir écouté et d’avoir juré. A une prochaine peut-être.









Je suis différente, je l'assume. Et toi ?



Dernière édition par Marlène McKinnon le Mar 7 Oct 2014 - 22:07, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Marlène •• Petit petit petit ...   Sam 4 Oct 2014 - 22:50

MARLYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYY

Saute sur sa meilleureamiecolocdelamortquituequelleaimeplusquetoutetquiroxxcarrementduponeyetdelalicorneetdelachocogrenouilletantquonyest

pas besoin de te faire le message je crois XD

bon courage pour ta fiche ♥
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Hiboux envoyés : 217
Célébrité : Lily Collins
Crédits : .cranbery & anaëlle


MessageSujet: Re: Marlène •• Petit petit petit ...   Sam 4 Oct 2014 - 23:04

Ma chériiiiiiie *je sors*

Merci pour ton accueil aussi chaleureux ♥️ Ma fois non, le message je m'en passerais bien...sauf si tu y tiens pour une question d'administration...mais vu que je supprime les membres...Bah...je vais pas me supprimer hein ? (Quoi ? Mince c'est vrai tu peux aussi les supprimer...bon vais me bouger alors ;) )



Je suis différente, je l'assume. Et toi ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Marlène •• Petit petit petit ...   Dim 5 Oct 2014 - 0:31

Rebienvenuuuuuuuuuuuuuuuuuue chez toi

Bon courage avec cette toute nouvelle fiche ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Marlène •• Petit petit petit ...   Dim 5 Oct 2014 - 5:21

Hiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii coupiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiine!
ceytropcool tu as enfin pu avoir marly... xD

bonne chance pour ta fichette et hâte que tu commences à jouer x)
Revenir en haut Aller en bas
ÉTOILE DU CENTAURE
avatar
Hiboux envoyés : 1201
Célébrité : Eddie Redmayne
Crédits : Bram


MessageSujet: Re: Marlène •• Petit petit petit ...   Dim 5 Oct 2014 - 11:11

Yataya Excited !!
Bienvenue à une autre de tes multiples identités !!
Enfin, tu vas pouvoir l'incarner ta Marlène !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Marlène •• Petit petit petit ...   Dim 5 Oct 2014 - 18:33

(re)Bienvenue icii !
Très bon courage pour cette nouvelle fiche, alors !
Revenir en haut Aller en bas
MANGEMORT
avatar
Hiboux envoyés : 108
Célébrité : Kate Beckinsale
Crédits : loveth4


MessageSujet: Re: Marlène •• Petit petit petit ...   Dim 5 Oct 2014 - 19:58

Bienvenue !!! En espérant que tu te plairas parmi nous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT (& staff)
avatar
Hiboux envoyés : 473
Célébrité : Ian Somerhalder


MessageSujet: Re: Marlène •• Petit petit petit ...   Dim 5 Oct 2014 - 20:59

Bienvenue ici !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Hiboux envoyés : 217
Célébrité : Lily Collins
Crédits : .cranbery & anaëlle


MessageSujet: Re: Marlène •• Petit petit petit ...   Lun 6 Oct 2014 - 9:19

Je vous remercie pour cet accueil mes petits choux à la crème ♥



Je suis différente, je l'assume. Et toi ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Marlène •• Petit petit petit ...   Lun 6 Oct 2014 - 14:40

Il n'est jamais trop tard mais (re)bienvenue.

Je sais que tu aimes qu'on te dise bienvenue encore et encore <3
Toi, tu vas pouvoir te farcir un certain personnage :p

Excited
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Hiboux envoyés : 217
Célébrité : Lily Collins
Crédits : .cranbery & anaëlle


MessageSujet: Re: Marlène •• Petit petit petit ...   Lun 6 Oct 2014 - 15:21

En effet, mieux vaut tard que jamais comme j'aime le dire

Bien entendu que j'aime, j'attaquerais pas mon quatrième personnage autrement attends... Waw

T'entends quoi par farcir ? xD



Je suis différente, je l'assume. Et toi ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ORDRE DU PHÉNIX
avatar
Hiboux envoyés : 616
Célébrité : Emma Robert
Crédits : Lulu


MessageSujet: Re: Marlène •• Petit petit petit ...   Lun 6 Oct 2014 - 16:57

Farcir... hum !

A la fois dans le sens où tu vas devoir supporter ladite personne ((Familier) Faire quelque chose sans grand plaisir, supporter quelqu'un ou quelque chose de déplaisant.) Merci Wiktionnaire. Et dans l'autre sens... Sexe

#nonjen'aipashontedecequejedis


I wouldn't change a thing about it
Please don't go away I need you now And I'll hold on to it Don't you let it pass you by
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Hiboux envoyés : 217
Célébrité : Lily Collins
Crédits : .cranbery & anaëlle


MessageSujet: Re: Marlène •• Petit petit petit ...   Lun 6 Oct 2014 - 17:11

mdr excellent

Faudra voir alors ♥️



Je suis différente, je l'assume. Et toi ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Marlène •• Petit petit petit ...   Mar 7 Oct 2014 - 5:30

Oh t'es mimi avec la Collins
Éclate-toi bien avec ce énimène personnage !
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Hiboux envoyés : 217
Célébrité : Lily Collins
Crédits : .cranbery & anaëlle


MessageSujet: Re: Marlène •• Petit petit petit ...   Mar 7 Oct 2014 - 22:10

Merci fin ♥

J'ai terminé ma fiche. Si le staff me valide (oui, je ne vais pas me valider xD) j'aimerais beaucoup avoir également l'aval de fin et sirius si possible. Après tout c'est un personnage important pour eux également, alors si je répond à leur vision, c'est parfais pour moi.



Je suis différente, je l'assume. Et toi ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ORDRE DU PHÉNIX
avatar
Hiboux envoyés : 142
Célébrité : Ben Barnes
Crédits : jesaispasencore8D


MessageSujet: Re: Marlène •• Petit petit petit ...   Mer 8 Oct 2014 - 18:55

Je suis une farce très bien d'abord !!!

Bref o/

Alors, vu qu'on attends mon avis (le prestige, ça me met l'angoisse.)

Je l'imaginais encore plus méfiante/réticente la magie, mais c'est du détail x) Etant donné qu'elle s'est retrouvé maintes fois au milieu d'attentat mangemorts, ce que je trouve intéressant pour une demoiselle qui se retrouve au final à maitriser tout maladroitement sa magie, ça aurait pu noircir d'autant plus l'image qu'elle a de la magie. Mais encore une fois, c'est juste une impression que j'ai eu à la lecture et ça ne change peut-être pas majoritairement le personnage ! (Je confesse, j'ai parlé pendant une heure à mon prof de scénario, tout est sa faute. Je me prends prends pour un grand scénariste.)

Sinon, j'ai beaucoup aimé le côté qu'au final, la relation Marly/Sirius au départ, ç'avait vraiment l'air de rien, presque " Bon bah... voilà. C'est fait. " Et que ça évolue dans cette idée d'affection dont ils veulent pas.

Mh... Je pense que c'est ce qui m'a marqué le plus ! J'ai trouvé ça tout chou qu'elle ait travaillé dans un café moldu ! Et le lien entre la botanique et sa mère (faut des histoires de familles pour me faire pleurer)

J'espère que mes commentaires te seront un temps soit peu utile xD Mais globalement... Marly est choupi tout plein


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ORDRE DE MERLIN (& staff)
avatar
Hiboux envoyés : 509
Célébrité : Jamie Dornan
Crédits : maquizz


MessageSujet: Re: Marlène •• Petit petit petit ...   Mer 8 Oct 2014 - 20:04

Je te remercie infiniment d'avoir pris le temps de lire ma fiche et me faire part de ton avis ♥️

Je t'avoue qu'au départ j'avais pas pensé que le métier de la mère puisse pousser Marlène dans ce sens je trouvais surtout que s'était un bon boulot en lien avec sa grande présence, le jardin qui est interdit et les voyages un peu partout

Pour ce qui est de son avis sur la magie, il n'est pas bon. Il n'est pas négatif ni vraiment positif pour le moment, elle fait mais sans plus. Elle a peur des grosses réunions de sorciers et dès que ça tourne mal sa principale préoccupation c'est la fuite.


Épouse-moi merde  !
Je ne demande pas la lune, juste ton cœur. Et puis après Paris hein...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Marlène •• Petit petit petit ...   Ven 10 Oct 2014 - 0:17



Félicitation ! Tu es validée
Pour bien commencer ton aventure




J'adooore ta présentation et ce que tu as fait de la petite Marly! J'ai plutôt hâte de lire ce que ça va donner en rp

Nous sommes attentifs à tout mais il nous arrive d'oublier des choses, il faudrait que tu passes dans ce sujet s'il te plaît : Pour ton métier. Je te recommande de faire ta fiche de liens, ton journal intime et ta boîte aux lettres avant de commencer à RP. On sait qu'il est parfois difficile de trouver des partenaires, pour cela, il y a un sujet de recherches de partenaires. Si tu as envie de participer aux diverses animations du forum (défis, concours, etc.) la section animation est l'endroit parfait. Et puis je te propose le flood pour bien faire connaissance avec tout le monde. J'espère sincèrement que tu te plairas sur le forum et si tu as des questions ou des suggestions, n'hésites pas à envoyer un MP à un membre du staff ou à poster dans le bureau des idées. Enfin, sur le forum nous avons un système de points qui est très important, pour en connaître l'enjeu n'hésite pas à jeter un coup d’œil ici.

Pour le reste du blabla, je pense que t'es déjà au courant de tout, alors pas besoin de m'étendre! Sinon tu pourras venir bosser avec Selena pour faire des pâtisseries (a)





Marauders' Calling
Revenir en haut Aller en bas

MessageSujet: Re: Marlène •• Petit petit petit ...   

Revenir en haut Aller en bas
 

Marlène •• Petit petit petit ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» présentation de Gobou*
» Enfin ! Baptême Petit Saule / Petit Corbeau
» La douleur s'efface [PM] [ avec Faith]
» Le secret de Ron
» La faim ronge petit à petit la personnalitée | Raych, Nord et Kurenai

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MARAUDERS' CALLING. :: Découvrons-nous :: Présentations. :: Fiches validées.-