Le jeu suit le cours du temps IRL. Nous sommes actuellement en Juillet 1981.

Partagez | .
 

 Cambriolage au manoir ø Hermès

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
ORDRE DE MERLIN (& staff)
avatar
Hiboux envoyés : 509
Célébrité : Jamie Dornan
Crédits : maquizz


MessageSujet: Cambriolage au manoir ø Hermès    Sam 3 Jan 2015 - 1:50


Cambriolage au manoir.


Ma femme…enfin la femme qui devait être mienne, faisait toujours la gueule et était chez ses parents. La petite aussi. Du coup j’étais seul, dans ma grande maison. Depuis qu’elle était partie cet été je tournais comme un lion en cage. Je voulais me racheter, mais les femmes et moi…c’était une histoire particulière. Je n’avais jamais été capable d’en garder une près de moi, alors qu’elle parte paraissait logique. J’étais passé par pleins de phases, la colère. Terriblement violente et ravageuse, mes murs et meubles en étaient témoins. La tristesse, j’avais pleuré sur mon sort et surtout sur tout ce que j’avais perdu. Le dégoût. Alors là…je ne savais pas trop qui de nous deux me dégoûtait le plus. Elle ? De m’avoir abandonné, encore, devant plein de personnes, alors que j’étais complètement bourré et que je m’étais rependu en excuses ? Moi ? Qui avait été tellement bourré que j’avais confondu ma future femme avec une femme quelconque, et surtout vieille ? Quoi qu’il en soit, j’en étais maintenant à devoir m’occuper par tous les moyens pour ne plus y penser, histoire d’éviter de débarquer chez ses parents, me prendre la tête avec elle et les ramener les deux à la maison. Je savais que la petite ne ferait pas de résistance, mais elle ? Fort peu probable. Et surtout, elle était bien plus douée que moi en magie.

Du coup, j’avais planifié un petit cambriolage. Voilà plusieurs semaines que j’observais le manège du propriétaire du manoir. Un sang pur très certainement, au vu de sa démarche, son habillement et sa maison. Il n’y avait pas de sortilège particulièrement compliqué. Cependant, ce qui m’embêtait le plus s’était les elfes de maison. Pourquoi les sangs purs se sentaient-ils obligés d’avoir des serviteurs sous leurs ordres ? Les cambriolages seraient tellement plus simples sans eux. Mais j’avais une solution pour eux.

Ce soir, serait le grand soir, j’avais entendu dire que Greengrass serait retenu au ministère pour différentes choses, si je voulais y pénétré, s’était maintenant. J’avais réussi avoir les plans du manoir, je connaissais la disposition des pièces, celles qui étaient des salles d’eau ou la cuisine. En revanche, le plan ne précisait pas où se trouvait les objets intéressants.

Planqué dans le jardin, je vis l’homme s’en aller et transplaner. J’attendis une bonne demi-heure, histoire d’être certain qu’il ne reviendrait pas. Baguette à la main, je me suis dirigé vers une fenêtre et jetant plusieurs sortilèges, je finis par l’ouvrir, rendant inactif les sortilèges de protections. Je me suis faufilé à l’intérieur. Restait à présent à éviter les elfes de maison. Il y avait fort à parier qu’ils seraient dans la cuisine, mais on n’était jamais certain. Je regardais autour de moi. J’étais dans une grande salle, pleine de jolis objets en argent. Je pris un chandelier et le mis dans mon sac sans fond.

Toujours silencieusement, j’ai changé de pièce. Petit salon, rien d’intéressant. Puis un couloir. Je voyais les escaliers et j’entendais les elfes discuter entre eux. Je ne comprenais pas vraiment de quoi ils parlaient, mais à leur ton ils n’étaient pas en alerte. Essayant d’être le plus silencieux possible, je suis sorti de la pièce et j’ai commencé à monter les escaliers, priant pour que les marches ne grincent pas trop. Premier étage. Il y avait de nombreuses portes face à moi. Je me suis dirigé vers la plus proche et j’ai poussé la porte. Des statues, je l’ai refermée aussitôt, trop lourd pour moi. La porte suivant fut plus intéressante, des objets plus petits, que je ne connaissais pas forcément. Attiré par certains, j’ai faillis faire une boulette. Au moment où j’allais me saisir d’un objet, je vis comme un léger reflet argenté. Voilà qui était intéressant, les objets étaient protégés magiquement. Je n’étais pas très doué en sortilège. Il arrivait que je rate totalement mes sorts ou alors qu’ils fassent quelque chose qui n’était pas prévu du tout. Mais ce soir, je sentais que j’étais en veine. En effet, le sortilège grésilla et le reflet disparut. Je pu me saisir des objets avec délicatesse et les glissés dans mon sac. Je ne devais pas m’attarder ici, s’était la règle numéro une, ne jamais rester trop longtemps dans une pièce.

Alors que j’étais à la porte, j’entendis un elfe. Il n’était pas vraiment content apparemment. « Fais-ci, fais-ça. C’est toujours pour moi. Le maître ne serait pas content de savoir qu’il n’y a qu’un elfe qui travaille dans cette maison. » J’ai retenu mon souffle. Il était sur le pallier, mais je ne savais pas où il allait se diriger. Après un moment de silence, j’entendis des pas sur les marches, il montait vers les étages supérieurs apparemment. Entrouvrant la porte, je jetais un coup d’œil. Plus de trace des elfes. J’ai poussé la porte suivante. Celle-ci était vraiment très intéressante, des objets particulièrement convoités au marché noir. Je me suis avancé, accompagné d’un simple lumos éclairant les objets au fur et à mesure. Certains étaient trop dangereux pour que j’y touche, mais d’autres m’attiraient. Une main de la gloire, un chandelier ténébreux et bien d’autres objets. Cependant, j’étais presque certains que ceux-ci seraient bien protégés. Mais je pourrais toujours revenir avec des potions faisant péter les sortilèges de protection.

J’ai choisi de sortir de la pièce avant de me donner encore plus envie de faire une bêtise que je pourrais regretter. J’ai gravis les escaliers, me retrouvant au deuxième étage. Malheureusement, je sentis que la chance m’avait quitté, lorsque je tombais nez à nez avec un des elfes du manoir. Je pense que nous avons été aussi surpris l’un que l’autre. Je lui ai jeté un stupefix et il tomba comme une, petite, masse sur le sol. Rapidement, je suis entré dans la porte et j’ai emmené l’elfe dans la salle de bain. J’étais dans une sorte de suite avec plusieurs pièces liées. Je pourrais normalement bien cacher l’elfe sans qu’il ne soit découvert. Heureusement que je portais un masque pour préserver mon identité. Je me demandais d’ailleurs si les elfes de maisons pouvaient être interrogés par le ministère lors d’une enquête. J’installais l’elfe sur le sol de la penderie, de manière un peu confortable tout de même. S’il devait y passer un certain temps, autant qu’il soit bien tout de même.

Pris d’une pulsion, je me suis dirigé vers la fenêtre de la chambre. Elle donnait sur l’entrée de la maison. Je ne saurais dire ce qui m’avait poussé à aller voir, mais j’avais bien fait. L’homme était de retour. Bien plus tôt que ce qui était prévu. Pour sortir, j’allais devoir la jouer finement, les choses se compliquaient et elle n’était pas là pour me couvrir…malheureusement. « Par Merlin, quelle bouse de dragon ! » Je n’avais pas parlé particulièrement fort, mais j’étais énervé.


Épouse-moi merde  !
Je ne demande pas la lune, juste ton cœur. Et puis après Paris hein...


Dernière édition par Eoghan I. R. O'Neill le Lun 2 Fév 2015 - 15:46, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ÉTOILE DU CENTAURE
avatar
Hiboux envoyés : 37
Célébrité : Rafael Lazzini


MessageSujet: Re: Cambriolage au manoir ø Hermès    Sam 3 Jan 2015 - 2:48



Je me regarde une dernière fois dans la glace avant de me préparer à sortir. Les cheveux c'est ok, pas de mèches qui dépassent. J'espère que la tenue est approprier, après tout je suis invité à un repas d'affaire avec l’Ambassadeur de Russie pour discuter de la sécurité du cheminements des prisonnier d'un pays à l'autre. Discutions barbante mais qui à une importance capitale, surtout qu'elle concerne un criminel britannique arrêté sur le sol Russe. Ce serai une catastrophe s'il arriver à s'échapper durant le transfert ! Bon j'imagine que je suis prêt.

Après avoir fermer le manoir magiquement je me dirige vers l'allée dépasse la zone anti-transplanage qui entoure le manoir, puis me rend au restaurant. Comme toujours, ma connaissance de la langue et la législation Russe est apprécié. Au fil de la conservation, je me rend compte que nous nous sommes déjà vus quand j'étais en stage dans leurs ministère. On dévie sur de la mondanité et nos connaissances en commun quand ma chevalière me brûle. Aussitôt je me redresse à inquiet.

Comme la plupart des chevalières, la mienne est relier au manoir, m'assurant des protection de celui-ci. Je ne peux pas savoir si c'est un amis ou un ennemis mais une chose est sûre, quelqu'un viens d'entrer dans mon manoir. J'essaie d’écourter le repas aussi vite que possible. Si c'est un membre de la famille, je fait sûrement cela pour rien mais on est jamais trop prudent. J'arrive à me libérer vingt minutes plus tard.

"Hita ! Hita"

Je commence à m’inquiéter sérieusement. Mon elfe ne répond pas, quelque chose ne vas pas du tout dans le manoir. Je transplane le plus vite possible chez moi, et la première chose que je remarque c'est l'altération des charmes de protection. Heureusement que le système anti-transplanage est toujours là ! De toute façon, celui-ci pour l'enlever, il faut se servir de la magie du Sang. Et plus particulièrement le mien. La personne dans mon manoir ne peux pas s'échapper. Elle est prise au piège.

Je rentre dans mon manoir et me lance le sortilège de Sonorus.

"Qui que vous soyez ! Je vous jure que vous allez avoir de très gros problèmes ! Je viens de prévenir les Aurors, ils seront là d'un instant à l'autre !"

Oui je ne les aient pas encore appeler mais c'est qu'une question de temps. Et puis quoi de mieux que de faire peur à l'intrus dans MON manoir ?

© Never-Utopia



Hermes Greengrass
Il faut toujours jouer loyalement quand on a des cartes gagnantes

Sang-Pur. 25 ans. DJM. Fiancé. Ordre du Centaure

Loyal - Intelligent - Charismatique - Conservateur - Rancunier - Nerveux - Inflexible

©️ Mzlle Alice.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ORDRE DE MERLIN (& staff)
avatar
Hiboux envoyés : 509
Célébrité : Jamie Dornan
Crédits : maquizz


MessageSujet: Re: Cambriolage au manoir ø Hermès    Sam 3 Jan 2015 - 3:09


Cambriolage au manoir.


La porte claque, je l’entends car j’ai l’oreille collée au battant de la porte de la suite. « Qui que vous soyez ! Je vous jure que vous allez avoir de très gros problèmes ! Je viens de prévenir les Aurors, ils seront là d'un instant à l'autre ! » Cette fois-ci, pas besoin d’avoir l’oreille collée à la porte pour l’entendre. Il savait que j’étais là et il était bien déterminé à me piéger. Je fis un rapide calcul mental. Entre le moment où il était arrivé, où la porte s’était fermée puis de son annonce, il n’aurait pas pu avoir le temps d’appeler la cavalerie. Il bluffait. Bon point pour moi, j’avais une chance de me tirer de ce sale plan. Retournant à la fenêtre j’essayais d’estimer la hauteur si je choisissais de sauter. Je risquais plus de me rompre le cou que de m’échapper. Cette option n’était donc pas possible. Il me faudrait sortir de là en l’évitant. La magie me faisant souvent défaut, je préférais éviter la confrontation, sauf si je pouvais le prendre par surprise. Après dans le pire des cas, je pourrais toujours faire disparaître son corps, mais je n’avais pas l’intention de tuer ce soir.

Baguette en main, sac à dans la poche – Oui, c’est très illogique, mais un sac sans fond ne prend pas de place, donc il passe dans la poche en tout logique. Masque bien en place sur le visage je tentais le tout pour le tout, je devais rejoindre le premier étage. De là je pourrais sauter sans problème. Avec milles précautions j’ai légèrement ouvert la porte. Il n’y avait personne à l’étage et je n’entendais personne dans l’escalier. Je me forçais à respirer calmement, si je m’emballais, je risquerais de me faire repérer. En silence, j’ai atteint les escaliers et j’ai commencé à les descendre pour rejoindre une des trois pièces que j’avais visitées. J’y avais vu des fenêtres. Ma baguette devant moi, j’avais choisi de ne pas lancer de lumos. Taré, mais avec un minimum de bon sens tout de même. J’ai arrêté de respiré sur le palier du premier étage. Il n’était pas loin, je le sentais. Je sentais les poils de mes bras se hérissé, comme à chaque fois qu’une merde allait m’arriver.

J’ai poussé la première porte, espérant avoir été assez silencieux. Je n’avais pas encore visité cette pièce. Il y avait des tableaux. Des trucs au milieu de la pièce qui supportait encore d’autres tableaux. Au pire, on pourrait jouer à cache-cache dans cette pièce. Je me suis élancé vers une fenêtre. « Alohomora ! » Un chuchotement, mais elle ne s’ouvrit pas. J’essayais une autre. Même résultat. Les fenêtres étaient scellées. Je pouvais casser les carreaux dans le pire des scenarios, mais il saurait inévitablement où je me trouverais et je n’étais pas contre une petite longueur d’avance au vu de la hauteur du premier étage tout de même.

Mais soudain, tous mes sens en alerte, j’entendis la poignée s’abaisser. J’ai quitté la fenêtre pour aller m’accroupir derrière un des énormes piliers. Quelqu’un entrait et il était peu probable qu’il soit dans de bonnes dispositions. Je ne respirais presque plus, serrant simplement ma baguette, prêt à devoir l’utiliser en cas de besoin.


Épouse-moi merde  !
Je ne demande pas la lune, juste ton cœur. Et puis après Paris hein...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Cambriolage au manoir ø Hermès    

Revenir en haut Aller en bas
 

Cambriolage au manoir ø Hermès

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Cambriolage en elwynn
» Le Manoir Oublié
» RP dans le Manoir Hanté. Frissons garanties !
» [Manoir des Melasinir] Préparatifs et retrouvailles. [Roxane]
» smial hanté et course du manoir ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MARAUDERS' CALLING. :: Royaume-Uni :: Angleterre.-