Le jeu suit le cours du temps IRL. Nous sommes actuellement en Juillet 1981.

Partagez | .
 

 jouer au grand (mission solo)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
ORDRE DU PHÉNIX
avatar
Hiboux envoyés : 142
Célébrité : Ben Barnes
Crédits : jesaispasencore8D


MessageSujet: jouer au grand (mission solo)   Lun 2 Fév 2015 - 22:08


« Mr Black, nanana… Compte sur vous.»
Février 1981 - Angleterre



Albus, tu sais me parler. Même s’il ne suffit pas qu’on me caresse dans le sens du poil pour me faire marcher à la baguette ! Je fume une cigarette, adossé à une cabine téléphonique en relisant la missive de ce vieux filou.
D’une voix rapide, je marmonne, cigarette entre les dents « Mr Black, nanana… lors d’une mission précédente, nanana… Mr Macnair… doué pour la discrétion… Directeur de Poudlard. Compte sur vous. » J’esquisse un sourire en levant les yeux au ciel. Albus, enfin… Je sais que ton égo a été atteint. «  T’en fais pas, vieux, je comprends ! » Je jouais les malins à parler à haute voix, mais je ne me permettrais pas de lui dire ça dans un face à face.


D’une parce qu’il saurait me remettre à ma place en moins de temps qu’il n’en faut pour dire Accio et que de deux, j’ai énormément de respect pour lui. Ceci étant, ça n’empêche pas qu’il y avait une part d’égo dans sa demande, mais la vexation passait après ! Après tout… La mission en valait la peine.


J’allais devoir faire attention… Et bien me préparer, après tout, si j’échouais, j’aurais des problèmes avec la justice… Et pas qu’un peu. Je m’aventurais dans les petits papiers du ministre et m’est d’avis que beaucoup trempaient dans de sales affaires… Beaucoup qui n’ont pas bien envie qu’on entende parler d’eux. Voyez ce que je veux dire ?


N’empêche qu’il me laissait bien dans l’embarras ce vieux grigou. Trouve les secrets de McNair qu’il disait… je veux bien mon gars, mais je commence par où ?
Je soupire bruyamment et expédie ma cigarette de l’autre côté de la rue. Les roues d’une voiture l’écrasent sans même se soucier de son existence. Je suis tout seul, vraiment tout seul… Je replis la missive pour l’enfouir au fond de mon jeans troué. Je devrais en acheter un à l’occasion, mais ce n’est pas la question. Par où j’allais commencer ?


Je lève le nez vers la cabine rouge qui supportait mon poids et lui adresse un petit toc-toc en fronçant les sourcils. «  T’as pas une idée toi !? C’pas parce que t’es grosse que tu peux pas être utile… »



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ORDRE DU PHÉNIX
avatar
Hiboux envoyés : 142
Célébrité : Ben Barnes
Crédits : jesaispasencore8D


MessageSujet: Re: jouer au grand (mission solo)   Mar 3 Fév 2015 - 17:52

Comment la cabine va t-elle t'aider ?:
 


« Oh, je vous ai pas sonné vous ! »
Février 1981 - Angleterre



« Dis donc, jeune homme, vous pourriez être polie ! » « Excusez moi… ? » Je sursaute, aux aguets et jette des regards farouches autour de moi. Personne… Sauf des passants qui ne m’adressent pas un regard. C’était une voix de femme, j’en étais pourtant sûre ! « Oui, c’est bien à vous que je parle ! » « Où êtes-vous !? » Je fais quelques pas, contourne la cabine et pose ma main sur la porte à la peinture rouge élimée. « Vous êtes un filou vous… Vos mains me chatouillent ! » Je regarde alors mes mains, mais elle ne tienne personne. « Mais je ne vous touche même pas ! » « Vous êtes idiot ou quoi ? » « Eh mais, j’vous permets pas ! » Et puis je comprends… Je recule et toise la cabine.


« Vous êtes… » « Quoi ? Une grosse cabine, c’est ça que vous allez dire ? » Grosse, j’en savais rien. Pas plus qu’une autre. C’était une cabine quoi… une bête cabine téléphonique… MAIS QUI PARLE. « Non, mais comment vous… Oh, bref ! » Je n’avais pas envie de discuter, d’autant que je ne savais pas vraiment où la regarder. Est-ce que la regarder droit dans les carreaux étaient indécents ? Est-ce qu’il fallait que je fasse attention où j’allais mettre mes pieds… Pourquoi je me prenais la tête, c’était une cabine téléphonique, merde ! « Qu’est-ce qu’il vous arrive jeune homme, vous avez perdu votre langue ? » « Nan, rien… »


J’avais autre chose à faire que parler à une cabine, sérieusement… J’avais une mission à faire. Je soupire bruyamment… J’allais passer pour un barge à parler dans le vide. Je n’étais pas bien sûre que les gens se rendraient compte que je parle à … Une cabine. Je préfère alors l’ignorer et allume une nouvelle cigarette, reprends la missive d’Albus et la lit une dernière fois…


« Marlène… » « Quoi, Marlène… ? » Je plisse les yeux en la regardant entre deux mèches de cheveux. Qu’est-ce qu’elle savait de Marlène ? « Je m’appelle Marlène. » « Euh… Enchanté, j’en connais une autre autrement plus jolie… Fin bref… Moi c’est Sirius…» Je grimace… Qu’est-ce que je foutais à continuer à lui raconter ma vie ! « Décidément, vous êtes un goujat… ! Et approchez vous, je n’entends pas bien. » « Mais j’ai… ! Oh et puis… ! » Je rentre dans la cabine, une main dehors pour éviter de m’enfumer. Je prends entre deux doigts le combiné et m’adosse à la cabine. Au moins j’étais caché et je n’allais pas passer pour un malade.


« Madame Marlène ? » « Juste Marly, voyons…! » Je hausse un sourcil perplexe… Je ne m’en sentais pas capable. « Non, je peux pas, désolé… C’est trop bizarre. » « Pourquoi ça, jeune homme ? » « Ma … Mon… J’ai une amie que j’appelle déjà Marly. » « Votre petite amie. » « Non. » Je lui flanque une pichenette sur la carrosserie pour qu’elle arrête ! En plus d’être susceptible, voilà qu’elle était indiscrète. « Vous m’avez entendu parler de… ce que j’avais à faire, tout à l’heure ? » « Tout naturellement… mais je sais être discrète, uhuhuh… » « Mh, ouais… » Je suis dingue. Je suis complètement dingue. Je tiens l’appareil sur une oreille en me pressant les yeux. La situation est absurde et j’ai une mission à mener qui n’est pas pour plaisanter… Et cerise sur le clafoutis… Non, c’est pas comme ça que disent les moldus… Enfin. Quoi qu’il en soit, la cabine était au courant… « A votre place, j’irais à l’allée des embrumes… ! je ne la connais pas personnellement, mais on m’a dit qu’il s’y passait beaucoup de choses. » Normal, t’es une cabine… Qu’est-ce que t’en sais !? Je le regarde d’un air mauvais… Enfin, je ne sais pas exactement ce que je regarde, les carreaux sans doute. « C’est plein de mages noirs là-bas… » « Et alors, ça ne vous intéresse pas, la magie noire, Monsieur Black ? » « Pas vraiment et… Attendez, je vous ai pas dis que je m’appelais Black. » «  Vos yeux. Il n’y a qu’un Black pour adresser des regards si haineux… »
Là, je le prenais mal. C’était la dernière chose que j’avais envie d’entendre. Que j’étais un Black, que je ressemblais à un Black… Que j’agissais comme un Black. J’aurais agi comme un Black, j’aurais pu me balader à l’Allée des Embrumes sans soucis… mais j’étais la honte de ma famille et la bête noire des sang-pur… Je haussais les épaules. Quelle conne. « Vous voyez, c’est ça de froisser quelqu’un ! » « Oh, je vous ai pas sonné vous ! » DRING ! Je tressaille, pousse un cri et manque de me brûler avec ma cigarette. «  Vous êtes malade ! » « Vous n’avez qu’à être poli avec les dames ! » « Mais je suis poli ! C’est vous qui me chercher ! » « Oh ! Vous êtes vraiment… ! »


Je lève les yeux au ciel… Elle m’aura tout fait ! Je lui donne un coup de pied et transplane à l’allée des embrumes. Connasse de cabine.





Dernière édition par Sirius Black le Mar 3 Fév 2015 - 18:54, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MAÎTRE DU JEU
avatar
Hiboux envoyés : 1801
Crédits : phoenix spirit.


MessageSujet: Re: jouer au grand (mission solo)   Mar 3 Fév 2015 - 17:52

Le membre 'Sirius Black' a effectué l'action suivante : Lancé de sortilège

'Dé du destin' :


- compte PNJ, prière de ne pas envoyer de MPs sur ce compte -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.marauderscalling.com
ORDRE DU PHÉNIX
avatar
Hiboux envoyés : 142
Célébrité : Ben Barnes
Crédits : jesaispasencore8D


MessageSujet: Re: jouer au grand (mission solo)   Ven 6 Fév 2015 - 20:15


« Regarde maman, un sinistros ! »
Février 1981 - Angleterre



Mes yeux peinent à s’habituer à l’obscurité… Je n’y vais pas souvent, mais j’ai cette même impression à tout les coups… Glauque, morbide… Austère et dangereuse. J’hume cette odeur d’humidité, un stagnante, propre à l’Allée des Embrumes… Mes quatre pattes me seront bien utiles aujourd’hui… Mieux valait que personne ne me reconnaissent. Ici, je n’avais pas d’amis, au contraire.

Je me dégourdis les patte et secoue mon pelage. Même en temps que chien, je craignais qu’on ne me reconnaisse… Les yeux, peut-être. Non, c’était idiot, personne ne me reconnaîtrait. On me craignait plus qu’autre chose…
« Regarde, maman ! Un Sinistros ! » hurlait un garçon alors que je rasais les murs, les oreilles dressés. « Mais non, c’est juste un chien errant… Ne t’approche pas, viens. » J’étais immense pour un chien, un pelage noir de jais. Presque personne n’osait venir vers moi, comme si je portais réellement malheur. Ma mère s’accorderait à dire que c’était vrai, que je n’étais bon qu’à maudire ce que j’approchais… à commencer par mon nom.


Peut-être étais-je réellement maudit… Un Black. J’étais un Black…


La rue était hostile, la porte ouverte à la moindre menace. C’était connu qu’elle affluait de mage noir… En fait, personne ne s’en cachait. L’humidité se posait sur mon poil et la moisissure me prenait les naseaux. J’avais beau réfléchir, pourquoi trouverais-je des informations à l’Allée des Embrumes… J’en voulais à cette imbécile de cabine pour m’avoir catapulté ici. J’observais chaque passant, imaginait mille situation ; ce qu’ils pouvaient se dire, ce qu’ils allaient faire et qui ils allaient rencontrer… Je pousse un petit soupir de chien, mes naseaux humides fumant dans la pénombre.
« Comment va McNair ? La réélection lui monte à la tête, non ? »


Toutes oreilles dressés, je cherche brusquement du regard d’où viennent ses mots… Derrière, on dirait. La rue caché par un porche délabré. Le ton n’a pas l’air d’être sur la confidence, des banalités, mais c’est mieux que rien. Ni une, ni deux, je m’ébroue et trottine l’air de rien dans la ruelle d’où provienne les voix. Ils portent des chapeaux, leur voix ne me sont pas familière, mais je mettrais ma main à couper que je les ai déjà croisé dans un repas de famille… Je passe près d’eux, dissimulé par des corniches.
Je ne suis qu’un chien de passage…



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: jouer au grand (mission solo)   

Revenir en haut Aller en bas
 

jouer au grand (mission solo)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» jouer au grand (mission solo)
» I believe I can Fly... [Mission Solo]
» Ton destin t'appartiens (Mission Solo Rang C)
» [Mission Solo] A, A, A, Anarchie !
» Mission Solo

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MARAUDERS' CALLING. :: Royaume-Uni :: Angleterre.-