Le jeu suit le cours du temps IRL. Nous sommes actuellement en Juillet 1981.

Partagez | .
 

 Secrets de services [PV Rhys]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
ORDRE DE MERLIN (& staff)
avatar
Hiboux envoyés : 102
Célébrité : Natalia Vodianova
Crédits : SleepingCookies


MessageSujet: Secrets de services [PV Rhys]   Sam 28 Mar 2015 - 20:07

22h10, Ste Mangouste

Maëve ne s’était jamais considérée comme une trouillarde. Elle s’était toujours estimée comme ayant une bonne maîtrise d’elle-même et ceux dans toutes les situations. Mais depuis quelques temps elle réalisait l’étendue de son erreur. Maëve avait une bonne maîtrise d’elle-même dans les situations qu’elle pouvait contrôler ou dans celles qu’elle était en mesure de pouvoir contrôler. Comme à l’hôpital. Le service des urgences ne lui posait aucuns soucis, parce qu’elle pouvait le gérer, qu’elle s’y sentait à l’aise, elle maîtrisait son environnement. Elle avait foi en ses compétences et ses connaissances. Mais dans des situations inattendues, comme un duel, elle ne contrôlait plus rien et elle était perdue. La panique prenait le dessus et elle restait pétrifiait, incapable de se défendre… Elle devrait apprendre à se battre. Ce serait peut-être une solution. Ou peut-être que cela ne ferait que lui attirait d’avantage d’ennuis.

Depuis quelques temps, Maëve réalisait à quel point il était facile d’avoir peur et surtout d’angoisser. Cette histoire menaçait de la rendre folle. Elle était toujours sur ses gardes, persuadée que quelqu’un allait se rendre compte de ce qu’elle faisait. Aider un mangemort. Pas de son plein gré bien sûr. Mais elle le faisait quand même. D’un côté elle voulait que quelqu’un s’en rende compte. Mais d’un autre, elle avait trop peur des conséquences. Bellatrix avait été claire. Pas un mot, pas un geste de travers, sinon sa famille et elle n’en réchapperait pas. Et qu’est-ce que Maëve ne ferait pas pour sa famille. Puis après tout elle s’était mise dans cette situation toute seule. Enfin façon de parler, ce n’est pas comme si elle avait fait quelque chose de dangereux. Seulement son travail. Quelqu’un était arrivé aux urgences, elle l’avait pris en charge. Que ce soit une mangemorte et que cette dernière ait l’idée de se recruter un médecin personnel, elle n’y était pour rien. Cependant, la médicomage ne pouvait se sortir de l’idée qu’elle était complice d’un des pires criminels que leur époque pouvait compter et cela lui pesait. Et pourtant elle faisait tout pour que personne ne se rende compte de rien.

Elle n’en parlait pas et détruisait tous les documents. Elle se montrait très prudente. Mais cela mettait ses nerfs à rude épreuve. En plus de sa vie qu’elle mettait en jeu, celle de sa famille, il y avait son travail, ses relations, absolument tout ce qui composait son univers. Bellatrix menaçait de tout faire partir en morceaux. Et malgré la colère, à peu près semblable à la peur qui l’habitait depuis cette maudite rencontre, Maëve était incapable de faire quoi que ce soit. Elle avait bien songé à courir au bureau des auror. Mais après. Elle ne connaissait que Bellatrix, et même si en la dénonçant elle pouvait la faire enfermer, que ferait-elle face aux autres mangemorts. Il y en aurait au moins bien un pour se venger. Non elle était coincée. Totalement.

Elle en perdait le sommeil. Alors elle se portait volontaire pour les gardes de nuit. Elle prétextait qu’étant célibataire et sans enfants cela ne l’embêtait pas. Mais en fait elle ne voulait pas rester seule chez elle. Ici au moins, il y avait du monde. Et même si ce n’était que des patients et des collègues, cela réussissait un peu à la rassurer. Dès que le silence devenait trop lourd, elle faisait le tour des couloirs, écoutait les machines et allait parfois même discuter avec les patients qui ne dormaient pas encore. C’était une illusion qu’elle créait. L’impression que tout allait bien, alors que ce n’était pas le cas.

Maëve était en salle de pause. Assise devant une tasse de café fumante et seule. Elle ne savait pas trop où était ses collègues en ce moment, ni même qui était de garde. Elle avait vaguement cru voir Brandon, ce qui l’avait surpris vu l’heure tardive, après tout il avait un enfant non. Mais au fond elle s’en moquait bien. Elle se plongeait dans son travail en oubliant le reste et entre deux analyses de sang de ses patients elle glissait les prélèvements désirés par Bellatrix. Puis elle lui faisait parvenir les résultats. Complicité, remord, angoisse, colère. Elle allait chopper un ulcère à continuer comme ça.

A ce moment précis, elle avait dans ses mains un petit morceau de papier. Le dernier d’un tas qu’elle avait déjà fait incinérer. Juste deux mots dessus. Bellatrix Lestrange. Elle regarda une dernière fois le papier se disant qu’elle devait trouver une solution et d’un coup de baguette magique le fit disparaître dans une petite flamme.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ÉTOILE DU CENTAURE
avatar
Hiboux envoyés : 91
Célébrité : Colin Woodell
Crédits : lily


MessageSujet: Re: Secrets de services [PV Rhys]   Mar 7 Avr 2015 - 22:09

Dure journée. Et dure soirée. Il travaillait rarement aussi longuement mais Rhys Peverell avait besoin de se vider la tête de temps à autres. Trop de pressions sur ses frêles épaules (c'était bien le cas de le dire son père le lui répétait bien trop souvent) et trop de fatigue aussi. Il avait juste envie d'en finir, de rentrer chez lui, de s'adonner à ses activités favorites. Et de dormir aussi, éventuellement. Bref, quitter cet endroit qu'en temps normal, il adorait. Mais ce soir l'ambiance était pesante et Rhys sentait qu'il avait encore du boulot ici. Il regarda sa montre, vingt-deux heures dix. Super. Il avait déjà de grandes cernes sous les yeux. Il déposa quelques bilans dans les bras d'un médicomage qui passait par là. Il avait besoin de souffler deux minutes et la salle qui s'offrait à lui, juste là ferait l'affaire pour cinq petites minutes de silence. Il poussa la porte et y trouva une femme.

- Vous allez bien ?

Au début il n'avait pas vraiment vu qui elle était. Cette jeune femme, il l'avait déjà vu, il connaissait son nom, elle bossait ici. Ou alors il avait mauvaise mémoire, c'était possible, ces jours-ci, tout lui semblait différent. Il avait vécu trop de choses disons... Bouleversantes. Avoir un cousin dont on en soupçonnait même pas l'existence qui débarquait, kidnapper votre mère, pour la retenir en otage quelque part dans la forêt, tout ça dans le but de lui extorquer un peut d'argent... Tout ces événements récent l'avait poussé à être plus méfiant, à a veiller deux fois plus de temps sur sa chère mère quand il en avait l'occasion. Et son comportement de garçon sans arrêt en alerte l'avait conduit ici, où il avait surpris cette jeune femme blonde à... Brûler un papier. Quoi de plus normal dans une salle de pause ? Après tout, c'était tout les jours que les gens venaient ici brûler leur... Papiers. Non, décidément ça sonnait faux. Bon sang, il voyait les gens suspects partout depuis cette affaire de kidnapping et de rançon. Comme si avant il valait mieux. Il regarda sa tasse de café, leva les yeux vers son regard bleuté. Oui, c'était bien à elle qu'il s'adressait.

- Vous faisiez quoi ?

Question idiote, il avait bien vu, bien que ce détail, il n'était pas sûr qu'elle le sache. Il s’avança d'un pas, entra dans la salle, les mains dans les poches et l'air plus ou moins naturel. Pourquoi la vouvoyer, il connaissait son prénom, c'était idiot. Il ne s'étaient jamais vraiment parlé, il ne pouvait pas la considérer comme une amie proche ou quelque chose dans le genre, bien qu'il avait toujours trouvé cette fille adorable et digne de confiance. Du moins, avant qu'il voit toute cette scène. Sa capacité à se faire des films à partir de rien était effarante parfois. Il prit place sur un siège à côté du siens, tenta un sourire amicale. Alors tout cela rimait à quoi ? Un interrogatoire ou.... Concrètement elle ne lui devait rien, c'était lui l’intrus qui fouinait dans ses affaires, qui regardait à où il ne fallait pas. Il lui fit comprendre où il souhaitait en venir, regardant avec insistance sa baguette magique.


ART IS MORE VIOLENT THAN REALITY.
Le trépas vient tout guérir, mais ne bougeons d'où nous sommes. Plutôt souffrir que mourir, c'est la devise des hommes. Jean de La Fontaine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ORDRE DE MERLIN (& staff)
avatar
Hiboux envoyés : 102
Célébrité : Natalia Vodianova
Crédits : SleepingCookies


MessageSujet: Re: Secrets de services [PV Rhys]   Mer 15 Avr 2015 - 18:53

« Vous allez bien ? »

Maëve releva la tête d’un mouvement brusque dès lors que le son de la voix était parvenu jusqu’à elle. Heureusement elle était un peu trop fatiguée pour réellement sursauter. Mais son cœur avait bel et bien manqué un battement et son corps fut parcouru d’un frisson glacé. Il lui avait fait peur. Elle ne s’attendait pas à avoir de la compagnie. Et pourtant dans une salle de détente, on pouvait s’attendre à voir arriver n’importe qui à n’importe quel moment. Et là ce n’était pas vraiment le bon moment.

« Vous faisiez quoi ? »
« Seriez-vous curieux Mr. Peverell ? »

La réponse de Maëve avait fusé beaucoup trop vite, et sa voix était beaucoup plus froide que ce qu’elle aurait voulu, ou du moins adopté en temps normal. Est-ce qu’il avait vu brûler le papier ? Et même si c’était le cas, qu’y avait-il à craindre ? Ce n’est pas comme si elle avait fait flamber tout un rapport, juste un petit bout de papier…avec un nom maudit dessus. Il s’offrait à elle deux solutions, faire comme si elle n’avait rien faire, ou admettre qu’il avait pu assister à son dernier geste. Choisir l’option 1 alors que la deux était dans le vrai, ce serait éveiller les soupçons. Et Maëve était suffisamment paranoïaque ces derniers temps pour ne pas avoir envie de se rajouter des ennemis même imaginaires. Surtout imaginaire d’ailleurs, sinon elle deviendrait folle. Optant pour la seconde solution, elle décida aussi de se détendre et surtout de ne pas passer ses nerfs sur son collègue, après tout il n’y était pour rien.

« Désolée, c’est la fatigue. » Elle se leva en direction de la machine à café qui s’anima toute seule dès qu’elle s’en approcha pour verser remplir une tasse. « Un café ? » demanda-t-elle à Rhys, alors que la machine se mit en pause, le temps d’avoir la réponse du jeune homme. Maëve aurait pu ne pas se lever (tout l’intérêt des instruments ménagers magiques) mais la soudaine proximité avec son collègue l’avait gêné. Maëve avait du mal avec les sang-purs, ses relations avec les hommes étaient chaotiques, et ce pauvre Rhys cumulait les deux. Pas de chance pour lui. D’un côté Maëve se sentait stupide d’avoir tant de préjugés mais c’était dans sa nature.

« Pour répondre à ta question, je me débarrassai d’un pense bête devenu inutile. » Elle n’aimait pas mentir, mais elle n’avait guère le choix. Je fais disparaître des preuves pour un mangemort, ça sonnait moins bien… Elle se retourna vers lui, oui parce qu’elle lui avait tourné le dos, le café étant devenu subitement très intéressant. Elle reprit :

« Et au fait pourquoi me vouvoyer Rhys ? Cela commence à faire un sacré moment que nous nous connaissons. »

Connaître était peut-être un grand mot, mais c’est vrai qu’ils s’étaient souvent retrouvés sur le même chemin. Même maison à Poudlard, même études à l’université, puis même profession dans des services différents mais toujours au même endroit. En pensant à cela, Maëve se demanda pourquoi elle le connaissait si peu. Mais en fait elle connaissait la réponse. Ses éternels préjugés envers les sang-purs l’avait toujours tenu éloigné des enfants des grandes familles. Elle n’avait donc jamais essayé de nouer le contact pour autre chose que les études ou le travail. En repensant à cette époque, elle se dit qu’il y avait aussi une autre raison. Il y avait des histoires qui courraient sur lui, ou des rumeurs, peu flatteuses en tout cas. Elle ne se souvenait plus de qui en était l’instigateur. C’est que ça commençait à remonter tout ça et Maëve ne s’en était jamais trop mêlée.

« Sinon, pourquoi être encore ici aussi tard ? Beaucoup de boulot ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ÉTOILE DU CENTAURE
avatar
Hiboux envoyés : 91
Célébrité : Colin Woodell
Crédits : lily


MessageSujet: Re: Secrets de services [PV Rhys]   Dim 10 Mai 2015 - 11:17

(hrp; désolé pour le retard >.<)

Curieux, oui, il l'était depuis sa plus tendre enfance. Et il fallait avouer qu'elle faisait tout pour piquer sa curiosité au vif aussi. Il se contenta d'un haussement d'épaule, simple. Elle lui proposa un café, et il accepta. Ce n'était pas de refus, un peu plus et il allait devoir trouver une des rares chambres vides afin d'y aller dormir quelques minutes. Parfois son manque de sommeil lui faisait défaut. Il le savait bien, ces jours ci il ne dormait pas assez et un jour où l'autre il allait finir par craquer. Elle répondit tout de même à ses questions, et il tenta d'afficher un air plus ou moins convaincu par son histoire. Pas grave, il fouillerait plus tard, il irait chercher les ennuis, il les trouverait... Bref, il ferait son Rhys Peverell.

- Oui, c'est pas faux, je m'excuse, l'habitude sans doute. Je vouvoie plus souvent que je ne tutoie. Et je suis fatigué alors tu n'as pas échappé à la règle, répondit-il en souriant.

Elle avait l'air stressé, ou tout simplement embêté par sa présence. Pourtant il était loin d'être le collègue médicomage le plus lourd de tout Saint Mangouste. Il n'avait tellement pas d'amis ici qu'il se faisait souvent de la peine à lui même. Mais c'était sa vie, il aimait bien bosser seul, dans son coin. Il attrapa le café et en bu une gorgée. C'était une de ces boisson moldu favorite. Son père et sa sœur en avait une sainte horreur. Sa mère et lui, en était fou.

- Hélas, oui... J'ai l'impression que je m'en sors plus ces jours ci. On a de plus en plus de cas délirants dans cet... Hôpital. Par exemple, je viens juste de quitter la chambre d'une patiente folle à lier qui pensait que j'étais une loup, ou un truc dans le style. J'avoue que ce genre de personnes m'épuise. Je donnerais tout pour tester un autre services, juste une fois.

En réalité il adorait travailler avec des gens... Pas seul dans leur tête. Certes, c'était parfois complètement délirant, mais il aimait bien. Sa spécialité à lui, c'était toute les blessures et les cas graves causé par les empoisonnements et les créatures magiques. Il avait réussit à lier dans sa carrière, deux de ces plus grandes passions. Parfois il se demandait comment se déroulerait les choses si l'asile était toujours là, en place, en activité. Un jour il avait rêvait d'y travailler. C'était avant de voir ce qu'on y faisait. Et c'était avant de voir que son meilleur ami y avait été envoyé. Il s'était toujours demandé comment les choses auraient terminé si cet endroit avait tenu bon, si l’asile était toujours d'actualité. Et en pensant à cela, il pensait à la jeune femme devant lui. Elle n'avait jamais eu l'air de trop l'apprécier, ou alors il se faisait des films, sans doute parce que la pus part des gens avait trouvé l'affaire de l'asile révoltante, et que Rhys, par le jeu du destin, s'y était retrouvé mêlé. C'était comme une routine pour lui. Toujours au mauvais endroit, au mauvais moment.


ART IS MORE VIOLENT THAN REALITY.
Le trépas vient tout guérir, mais ne bougeons d'où nous sommes. Plutôt souffrir que mourir, c'est la devise des hommes. Jean de La Fontaine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ORDRE DE MERLIN (& staff)
avatar
Hiboux envoyés : 102
Célébrité : Natalia Vodianova
Crédits : SleepingCookies


MessageSujet: Re: Secrets de services [PV Rhys]   Jeu 11 Juin 2015 - 18:22

Rhys sembla juger qu’il n’était pas nécessaire de demander plus d’explications sur ses agissements et Maëve en fut soulagée. L’étreinte dans sa poitrine s’allégea et son humeur s’en trouva améliorée. Finalement, elle n’était plus si mécontente de voir quelqu’un d’autre ce soir. Cela avait quelque chose de rassurant de parler avec un autre être humain plutôt que d’affronter le bruit des machines et le grésillement des quelques sorts de soins qui soutenaient les patients à cette heure tardive de la nuit. C’était moins glaçant, moins morbide. Puis pour tromper le sommeil rien de mieux qu’une petite conversation non ?

La médicomage eut un sourire compatissant quand son collègue évoqua sa surcharge de travail. C’était une chose qu’elle comprenait très bien. D’autant plus qu’il était dans sa nature de travailler beaucoup. Consciencieuse jusqu’au bout des ongles, elle avait toujours été un bourreau de travail. Son sourire devint amusé quand il évoqua sa dernière patiente. Elle savait qu’il travaillait au service des blessures par créatures magiques et empoisonnement.

« Tu devrais venir passer quelques temps aux urgences. On y voit de tout. Beaucoup de petits riens mais tellement de situations invraisemblables. C’est parfois amusant, déconcertant, voir même pathétique. Et parfois encore…effrayant. »

Elle se sentit légèrement frissonner. Oui parfois on faisait des rencontres terrorisantes, des rencontres que l’on aurait préféré ne jamais faire.

« Enfin bref, on ne s’ennuie jamais…Je ne sais pas comment fonctionne les transferts entre services, ni même s’ils sont possibles pour un temps limité. Tu sais ce que tu voudrais essayer ? Personnellement ton service m’avait attirée quand je faisais mes études. »

Et puis finalement elle avait fini aux urgences. Elle qui aimait la tranquillité et détesté l’action, elle s’était rendu compte que la gestion du stress en milieu hospitalier ne lui posait aucuns problèmes. Curieux non ?

« Je pense que si tu demandes un transfert même temporaire ce sera possible. On a tellement de poste à pourvoir qui n’ont toujours pas été pris, que tous les services feraient sûrement la queue pour une paire de main supplémentaire. »

Depuis l’affaire de l’asile, certains avaient démissionnés. D’autres comme Maëve continuait à venir parce qu’ils aimaient vraiment leur boulot. Mais ce n’était plus comme avant. Avant l’hôpital était une seconde maison, maintenant, même si elle y venait pour s’occuper l’esprit quand elle voulait oublier Bellatrix, c’était un endroit hanté pour elle. Hanté par tous ceux qui avait du mourir quelque part au fond des sous-sols sans que personnes ne le sache.

« Quelle horrible histoire. »

Un murmure qui lui avait échappé alors qu’elle repensait à ces tristes évènements. Et dire que lorsque Mangemort et étoile du centaure s’étaient affrontés ici, elle, dormait tranquillement, paisible, incapable même d’imaginer tout cela. N’empêche, ce qu’elle aurait aimé que rien de tout cela ne soit vrai. Que les mangemort n’existent pas…Voilà que ses angoisses revenaient. Elle soupira.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ÉTOILE DU CENTAURE
avatar
Hiboux envoyés : 91
Célébrité : Colin Woodell
Crédits : lily


MessageSujet: Re: Secrets de services [PV Rhys]   Mar 16 Juin 2015 - 16:50

Les urgences, pourquoi pas. Quoi que. Il était réputé pour être un des services les plus ingrats. D'abord parce que, comme dans son service actuel on croisait des gens vraiment odieux avec le personnel, et ensuite, les horaires étaient laborieux. Il voulait bien la croire quand elle disait que certains cas était effrayants. Certaines personne, avant d'être soigné avec les gens délirants, passait par leur services et c'était eux, pauvres médicomages qui n'avaient rien demandé à personne, qui se tapaient le boulot.

- J'avoue que mon service est pas mal dans son genre. Si tu veux, on échange nos places une journée. Je veux bien tester, et prendre ta place pour changer de paysage. Je me renseignerais tient.

Et puis au pire, il n'aimait pas vraiment faire ça, mais quand c'était nécessaire, il s’autorisait à glisser un petit mot sa mère qui s'empresserait de faire passer le mot à Saint Mangouste. D'accord, c'était pas vraiment légale, ni sympathique. Rhys en jouait pas souvent de sa condition de sang pur, alors de temps en temps, quelques petits excès ne faisait pas de mal. Il fallait dire que ces derniers temps le personnels de l’hôpital en avait prit un sacré coup. Moins d'effectifs depuis l'affaire de l'asile, moins de gens motivé. La peur régnait encore, il pouvait le sentir. Quelle horrible histoire disait-elle, sans doute pensait-elle à la même chose que lui en ce moment même. Comment ne pas y penser, rien qu'une petite fois ? Oui, horrible histoire. Rhys l'aurait toujours au travers de la gorge. Lui qui, encore à Poudlard, rêvait d'y travailler. C'était avant qu'il sache, avant que sa propre sœur y envoi son meilleur ami, avant que tout se brise. Quelque part en lui, il y avait toujours ce sentiment de haine qu'il refoulait chaque jour. A un moment donné, il allait bien falloir faire sortir tout ça.

- Je ne te le fais pas dire. Un coup dur pour nous tous. J'avais tellement du mal à y croire... Et dire qu'il y a longtemps, y travailler était mon rêve.

Il haussa les épaules. Il ne fallait pas dire ça, mais il s'en fichait. Des choses horribles c'était passées là-bas. Il y avait eu des tortures, des morts. Mais petit, il ne voyait pas ça comme ça. On lui avait vendu une image tellement plus positive de cet endroit. On les avait berné pendant tellement de temps. Au jour d'aujourd'hui, il était dur de savoir qui croire, et en qui avoir confiance. Comme disait sa mère, le mal était sans doute revenu. Il ne fallait pas qu'il prenne position, du moins, pas tout de suite. C'était typique d'elle ça, garder son fils en dehors des problèmes. Elle ne voulait pas qu'il se blesse, pas qu'il se mouille. Et en fils raisonnable et surtout obéissant, Rhys ne faisait rien qui puisse trop le mettre en danger. Il l'écoutait, se faisait discret. Et essayer de ne pas tomber sur les mauvaises personnes.


ART IS MORE VIOLENT THAN REALITY.
Le trépas vient tout guérir, mais ne bougeons d'où nous sommes. Plutôt souffrir que mourir, c'est la devise des hommes. Jean de La Fontaine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Secrets de services [PV Rhys]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Secrets de services [PV Rhys]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Secrets de services [PV Rhys]
» tant que les secrets sont entre de bonnes mains [Sébastien]
» La vie a ses secrets! qui en connait le bout ? Néo-classique.
» ragots, secrets et retrouvailles [M., M-A., P-J.]
» Give All My Secrets Away ' Lily & Antigone

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MARAUDERS' CALLING. :: Londres :: Ste Mangouste. :: Hôpital.-