Le jeu suit le cours du temps IRL. Nous sommes actuellement en Juillet 1981.

Partagez | .
 

 La loi du plus fort est toujours la meilleure [Terminée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MANGEMORT
avatar
Hiboux envoyés : 455
Célébrité : Nina Dobrev
Crédits : Aurelie


MessageSujet: La loi du plus fort est toujours la meilleure [Terminée]   Sam 3 Aoû 2013 - 12:55


La loi du plus fort est toujours la meilleure

Amber K. Nott


Amber avait reçu le message. Elle savait ce qu'elle devait faire. Oui parfaitement. Et elle était heureuse de pouvoir montrer de quoi elle était capable. Le nom de la personne qu'elle allait devoir rencontrer résonnait dans sa tête. Elle n'allait pas l'oublier et lui non plus, assurément. Elle allait tout faire pour le marquer à vie.

Commençant à se préparer, elle se dépêcha tout de même pour ne pas arriver trop tard et avoir ainsi le temps de tout mettre en place. Elle attrapa alors son sac et transplana une fois le portail de la propriété franchi pour arriver devant l'entrée principale de Saint Mangouste. Ciel, ce qu'elle n'aimait pas cet endroit. Et heureusement qu'elle n'y mettait pas les pieds souvent. D'ailleurs, après l'attaque de l'université, elle avait catégoriquement refusé de se faire soigner là-bas et son père avait donc fait appeler un médecin pour qu'il vienne dans leur manoir afin qu'il s'occupe d'Amber.

Soupirant, elle entra alors dans le hall du bâtiment où on lui demanda ce qu'elle voulait. Sèchement, elle répondit qu'elle venait voir quelqu'un et l'infirmière comprit qu'elle devait la laisser tranquille. Débarrassée, Amber se dirigea vers le troisième étage. Elle savait exactement où elle devait se rendre et à quelle heure. Il fallait qu'elle se dépêche si elle ne voulait pas le rater.

Mais elle y arriva. Se retournant, elle aperçut non loin d'elle trois hommes en train de discuter. Et derrière eux, une horloge dont l'aiguille sonnerait bientôt l'heure. Deux heures cinquante-neuf minutes et cinquante-huit secondes, deux heures cinquante-neuf minutes et cinquante-neuf secondes...Et Amber se retourna d'un coup. Trois heures. La brune percuta alors de plein fouet un homme qui se stoppa net. La Nott fit alors mine d'être légèrement sonnée avant de lever la tête vers l'homme qu'elle venait de percuter avec un air désolé sur le visage.

« Ho excusez-moi monsieur, je ne vous avais absolument pas vu. »

Jouant du regard et se son visage aux traits plutôt innocents, Amber fixait l'homme qui en faisait de même avec elle. « Ho je vous en pris, ce n'est rien mademoiselle... ? » « Stevens. Alexia Stevens. » Tendant doucement la main avec un petit sourire, l'homme l'attrapa avec délicatesse. « Mademoiselle Stevens. Je me nome Warren. Warren Van Ruck. » Sa main toujours posée dans la sienne, Amber lui lançait des regards doux et lentement charmeurs. « Avez-vous besoin d'aide Miss Stevens ? Vous me semblez un peu perdue. Je peux vous aider peut-être ? »La première étape était franchie, il fallait continuer, continuer jusqu'à ce qu'elle obtienne ce qu'elle voulait. « Non, je vous remercie, j'étais juste venue régler quelque chose. Mais je ne voudrais sûrement pas vous déranger avec cela. Ce n'est pas grand-chose. »

Ho dieu, qu'il était facile de se faire passer pour quelqu'un que l'on n'était absolument pas. Jamais Amber n'aurait battu des cilles et parlé d'une voix mielleuse à un homme en réalité. Mais après tout, c'était un moyen comme un autre pour arriver à ses fins.

« Mais vous ne me dérangez absolument pas Miss Stevens. Qu'est donc votre problème ? Je peux sûrement vous aider, j'ai de nombreux contact vous savez. Avec un certain poids. »« J'admets alors avoir éventuellement besoin de vos éclaircissements. »Amber faillit répondre avec une réplique cinglante et un regard dédaigneux mais se retint. Ce n'était qu'un imbécile. Un sombre imbécile.  « Malheureusement je n'ai pas le temps pour vous raconter maintenant, je n'étais venue que pour voir un peu les lieux et ainsi ne pas perdre de temps la prochaine fois. »Une étincelle s'alluma dans le regard de l'homme et la Nott se dépêcha d'ajouter. « Et je ne serais pas libres avant quelques heures... »Il attendit quelques secondes pendant lesquelles Amber ne le quittait pas de son regard doux et innocent.  « Peut-être pourrez-vous m'expliquer cela après vos occupations. Autour d'un...dîner par exemple ? »

Et voilà, le tour était joué. Que certain homme pouvez être prévisible tout de même. Il suffisait qu'une jolie femme leur fasse les yeux doux et joue les filles douces et presque naïves pour qu'ils craquent et essaye tout de suite quelque chose. Mais tant mieux. Après tout, c'était parce qu'ils étaient si prévisibles que cela avait été facile.

« Ce soir ? Ce serait avec un immense plaisir que je dînerais avec vous monsieur Van Ruck. Oui, immense... »   Un sourire s'était affiché sur le visage de l'homme sans qu'il sache ce que voulait vraiment dire Amber. « Parfait, nous nous reverrons ce soir alors. À mon grand bonheur. »

Oui, du bonheur. C'était tout ce qui l'attendait. Cette soirée, il n'allait pas l'oublier. Jamais.


© Chieuze




Amber Kathleen Nott

© belzébuth


Dernière édition par Amber K. Nott le Ven 13 Sep 2013 - 13:08, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
Hiboux envoyés : 455
Célébrité : Nina Dobrev
Crédits : Aurelie


MessageSujet: Re: La loi du plus fort est toujours la meilleure [Terminée]   Sam 3 Aoû 2013 - 13:04

La loi du plus fort est toujours la meilleure

Amber K. Nott


    Qui ouvre la porte ?
    Oui :  Il s'agit de l'elfe de maison et il connait alors son visage et sa présence.
    Non : C'est Warren qui ouvre la porte et personne d'autre ne sais qu'elle est là.


Amber toqua doucement à la porte. Elle était habillée d'une somptueuse robe noire qu'elle avait fait faire pour le diner -autant profiter de ses atouts jusqu'au bout-, avait relevé ses cheveux et s'était donc préparée comme pour un dîner normale et important. La porte devant elle s'ouvrit alors. Une seconde, elle eut peur qu'il s'agisse de l'elfe de maison qui vienne la faire entrer. Après tout, elle devait se faire la plus discrète possible et si la créature qui servait monsieur devait la voir, cela pouvait être un contre temps assez embêtant. Il aurait fallu qu'elle s'occupe de lui rapidement. Et pour l'instant, ce n'était absolument pas dans les plans. Mais heureusement, le destin semblait être avec elle car ce fut Warren qui vint ouvrir la porte de sa maison. Il était habillé en costume noir nuit assez distingué. Ils étaient accordés comme on disait.« Monsieur Van Druck. »  avec un petit sourire accentuant l'idée du salut prononcé par une jeune femme des plus douces. « Mademoiselle Stevens, vous êtes ravissante. » Autre sourire qui remplaça les mots pour Amber et voilà que le tour était joué.

« Et bien, voulez-vous entrer ? Où bien partons-nous tout de suite dîner ? »

Amber fit alors semblant de réfléchir quelques secondes pour paraître plus crédible. En effet, elle savait déjà très bien ce qu'elle allait répondre. Car si elle entrait avec lui, elle pouvait certes écourter la soirée mais elle prenait le risque de se faire voir et remarquer par l'elfe de maison. Et cela revenait au même point que si l'elfe avait ouvert la porte. Et puis, elle était certaine que la créature était au courant que son maître sortait ce soir -ainsi que d'autre personne- alors elle devait se montrer un minimum en sortie pour qu'on voit qu'ils avaient bien passé la soirée ensemble et qu'elle n'était en rien complice de ce qu'il se passerait plus tard. Oui, il devait rentrer chez lui ce soir et qu'on voit la Nott s'en aller. Elle savait alors déjà qu'ils allaient dîner tout de suite, comme cela, elle pourrait suivre son plan.

« Je ne sais pas pour vous, mais je n'ai pas beaucoup mangé aujourd'hui. Mais si vous y tenez... » Le ton était assez clair. Elle voulait manger mais s'il insistait, ils entreraient. Dit avec plus de délicatesse cela dit. Mais Amber savait qu'il n'allait pas insister. Il voulait paraître gentleman et prévenant. Et quelqu'un comme cela écoutait en priorité l'avis de l'invité et encore plus si celui-ci était une femme.

« Ho je vous rassure, cela en est de même pour moi. » Sourire charmeur qu'il voulait rassurant. « Nous pouvons y aller dans ce cas. J'ai réservé dans un restaurant dont je suis sûr que vous apprécierez les aspects. » Il referma alors la porte derrière lui, aidant à Amber à descendre les marches devant son perron.

S'en suivit alors ce fameux dîné au restaurant où ils -enfin surtout lui- parlèrent de différentes choses. Et pendant qu'il pensait juste raconter des choses qui le mettaient en valeur, elle, elle enregistrait chaque mot, chaque geste, chaque mimique qu''il pouvait faire. Et cela, tout en faisant semblant d'être subjuguée et impressionnée par ce qu'il pouvait raconter. Ho, il était oubliator. C'est. Pas. Vrai. Faut dire qu'elle le savait déjà et qu'elle allait d'ailleurs devoir faire attention, car il s'agissait d'un obstacle à sa mission.
Et parfois, entre deux trois « je suis » - « je sais bien que » et tout son blabla, elle disait quelques mots sur elle. Enfin, sur Miss Stevens, jeune américaine qui avait suivi sa famille à Londres il y avait de cela six mois et qui ne connaissait pas encire tout de la « passionnante » vie londonienne. Et bien sûr, en parfait gentleman et dans sa bonté d'âme, il s'offrait pour aider la pauvre jeune femme parce que vous savez « je suis », « je connais » et blablabla.

Et enfin, il paya le serveur. Après des heures d'un interminable dîné, il payait pour qu'enfin ils puissent s'en aller. À la sortie, il proposa à Amber de la raccompagner chez elle, ce qu'elle refusa poliment, dosant qu'elle habitait bien plus loin mais qu'elle devait passer devant chez lui. Alors ils restèrent ensemble encore un peu. Et lorsque qu'il lui proposa d'entrer une nouvelle fois d'entrer chez lui, elle accepta avec le sourire. En entrant à sa suite, elle remarqua alors l'absence de vie dans la salle et alla s'asseoir sur un des canapés du salon. Il leur servit alors un verre chacun qu'ils savourèrent en continuant leur discussion. Puis il s'excusa pour s'absenter quelques minutes avant de disparaître dans la cuisine.

    Warren la surprend t-elle en train de "fouiller" ?
    Oui : Il lui demande ce qu'elle fait et n'est plus aussi distrait
    Non : Il ne se rend compte de rien et tout continue comme si de rien n'était


Et dès qu'il ne put plus la voir, elle se leva et se dirigea rapidement et discrètement vers une des portes qui se trouvaient au fond de la pièce. Et lorsqu'elle la poussa dans un petit grincement, elle s'aperçut avec chance qu'il s'agissait de sa chambre à lui. Petit sourire. C'était parfait, car à présent elle savait exactement ce qu'elle allait pouvoir faire. Soudain, elle entendit des bruits de pas se rapprocher. Il revenait. Alors rapidement, refermant le plus doucement possible la porte, elle se dépêcha de retourner à sa place sur le canapé. Elle aurait trouvé une excuse s'il l'avait vu en train de « fouiller » comme par exemple qu'elle cherchait les toilettes. Mais il s'agissait d'un oubliator, un homme suspicieux. Il aurait alors fait moins confiance à la jeune femme. Mais heureusement elle réussit à se rasseoir dans le canapé juste quand il revint dans le salon et tout continua comme si de rien n'était.
Il lui proposa alors un deuxième verre mais Amber refusa en se levant gracieusement et en le remerciant. Elle inventa un rendez-vous le lendemain matin tôt. « Une prochaine fois avec plaisir. » Puis elle tourna les tallons dans un dernier sourire et de disparaître au coin de la rue et de transplaner discrètement après que des gens l'aient vu sortir de chez lui.


© Chieuze



Amber Kathleen Nott

© belzébuth


Dernière édition par Amber K. Nott le Sam 3 Aoû 2013 - 15:17, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MAÎTRE DU JEU
avatar
Hiboux envoyés : 1801
Crédits : phoenix spirit.


MessageSujet: Re: La loi du plus fort est toujours la meilleure [Terminée]   Sam 3 Aoû 2013 - 13:04

Le membre 'Amber K. Nott' a effectué l'action suivante : Lancé de sortilège

#1 'Dé du destin' :


--------------------------------

#2 'Dé du destin' :


- compte PNJ, prière de ne pas envoyer de MPs sur ce compte -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.marauderscalling.com
MANGEMORT
avatar
Hiboux envoyés : 455
Célébrité : Nina Dobrev
Crédits : Aurelie


MessageSujet: Re: La loi du plus fort est toujours la meilleure [Terminée]   Sam 3 Aoû 2013 - 16:35

La loi du plus fort est toujours la meilleure

Amber K. Nott



    L'elfe va t-il se rendre compte de la disparition de son maître tout de suite ?
    Oui :  L'elfe se rend compte rapidement de sa disparition et part à sa recherche.
    Non : Il ne s'en rend compte que le lendemain matin


Crack. Le bruit du transplanage. Elle était dans une pièce noire. Elle ne voyait quasiment rien, sauf une forme un peu plus loin devant elle. Elle ne voyait pas mais savait exactement où elle se trouvait. Doucement, elle s'approcha. Elle ne devait pas le réveiller. Elle ne devait pas faire de bruit. Et une fois à côté du lit, elle se pencha et fermement, posa une main tenant un mouchoir sur la bouche et le nez de l'homme qui se réveilla en sursaut. Mais avant même qu'un bruit ne put sortir de sa bouche, un autre crack se fit entendre. Elle avait disparu. Et lui aussi.

Ils réapparurent dans une pièce sombre éclairée par une seule ampoule. L'homme était allongé sur le sol devant Amber et la fixait avec des yeux stupéfaits. « Vous ?! » Sourire cruel. Oui. Elle. Il allait bientôt regretter de ne pas être un homme avec moins d'ardeur. Heureusement, avant qu'il ne puisse réagir, il s'évanouit, la potion qu'Amber avait versée sur le tissu qu'elle avait posé sur sa bouche ayant enfin fait effet. Elle put donc le relever et le mettre sur la chaise en face d'elle et l'attachant avec des cordes enchantées. Là, il ne pourrait pas s'échapper. Là, il serait à sa portée. Là, c'était ce qui le menait à sa perte.
La pièce contenait beaucoup de choses. Et Warren put s'en rendre compte lorsqu'il sorti de son sommeil. Il s'aperçut aussi qu'il n'était pas libre de ses mouvements. Il essaya de tirer sur les cordes mais seul un sort pourrait le sortir de ses liens. Il essaya ensuite de crier. De toutes ses forces. Le plus fort possible.

« C'est inutile. Personne ne vous entendra ici. »

Et Amber sorti de l'ombre pour se placer debout, à un ou deux mètres de son prisonnier. « J'espère que vous êtes correctement installé. Nous allons rester là un petit moment et il ne faudrait pas que vous ne vous sentiez pas à l'aise surtout. »

Elle se retourna et attrapa une lame qu'elle fit tourner dans sa main. « Que me voulez-vous ? »Amber ne répondit pas, se contentant de le regarder avec un petit sourire au coin. « Je pense que vous le comprendrez bien assez tôt. Mais pour l'instant, je pose les questions. Et on va commencer par une assez simple. Disons par exemple, qui dirige l'hôpital dans lequel nous nous sommes rencontrés ? »Silence. Il ne répondait pas. Il ne répondrait pas. Il était trop entêté pour que sa langue se délie.

Alors, Amber qui était appuyé contre une table se redressa et s'approcha un peu plus de lui. « Bon, on va jouer à un petit jeu. Les règles sont très faciles. Vous voyez ces petits jouets sur la table. Et bien certain sont enchantés pour toucher le point exacte que le lanceur souhaite. Et les autres ne le sont pas et ont donc une chance de ne pas toucher la cible. Alors je vais vous poser quelques questions. Si vous répondez bien, je jetterais une lame non enchantée. Et si vous ne répondez pas correctement...je suppose que vous avez deviné. Voyez, pas grand-chose de compliquée. »Amber fit tourner une nouvelle fois l'arme entre ses deux mains. « Alors...qui dirige ? »Toujours rien, par une parole.  « Répondez. »La voix dure et froide résonna entre les quatre murs. « Répondez ! »Haussement de ton. Mais rien. Attrapant alors fermement la lame dans sa main et d'un pas, se plaça devant Warren avant d'enfoncer elle-même le « jouet » sur le côté du genou de l'homme, celui-ci s'enfonçant, laissant couler le sang à flot le long de sa jambe.« Troisième règle. Si tu ne parles pas, je décide. »Puis elle retira sa main, laissant l'arme dans son corps. Elle aussi était rouge de sang. Du sang de Warren. Mais elle s'en fichait. Ce ne serait pas la dernière fois. « Alors ? »Mais même si la douleur se faisait voir sur son visage, qu'il savait que s'il ne disait rien, Amber recommencerait, il se tut. Il n'ouvrit pas la bouche, ce contentant de lui jeter un regard meurtrier. « Très bien, si c'est ce que vous voulez. »Elle se remit alors devant la table, attrapa une autre lame et comme la première fois, se plaça devant lui. Elle leva le bras et d'un coup sec le rabattit.« Attendez ! » Amber stoppa sa main, l'arme à quelques millimètres du point d'impacte.« Personne...l'hôpital n'est à personne et surtout pas dirigé par des incapables. Il est au ministère. Et moi-même m'occupe de beaucoup de choses... »Amber sourit. Un nouveau cri se fit entendre. Le sang coulant à présent de l'autre côté de son corps. Aux pieds de Warren, des flaques de sang. Amber retira sa main et sourit.« Mauvaise réponse. »



[/font]
© Chieuze



Amber Kathleen Nott

© belzébuth


Dernière édition par Amber K. Nott le Mar 20 Aoû 2013 - 16:34, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MAÎTRE DU JEU
avatar
Hiboux envoyés : 1801
Crédits : phoenix spirit.


MessageSujet: Re: La loi du plus fort est toujours la meilleure [Terminée]   Sam 3 Aoû 2013 - 16:35

Le membre 'Amber K. Nott' a effectué l'action suivante : Lancé de sortilège

'Dé du destin' :


- compte PNJ, prière de ne pas envoyer de MPs sur ce compte -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.marauderscalling.com
MANGEMORT
avatar
Hiboux envoyés : 455
Célébrité : Nina Dobrev
Crédits : Aurelie


MessageSujet: Re: La loi du plus fort est toujours la meilleure [Terminée]   Lun 5 Aoû 2013 - 20:21

La loi du plus fort est toujours la meilleure

Amber K. Nott


    (1) Warren arrive t-il à attraper sa baguette et à faire quelque chose ?
    Oui + Oui:  Il attrape sa baguette et arrive à se détacher.
    Oui + Non : Il arrive à prendre sa baguette mais ne peux pas se détacher
    Non + Oui: Il n'arrive pas à atteindre sa baguette mais arrive à se détacher
    Non + Non: Il n'arrive pas à attraper sa baguette ni à sa détacher


    (2) Amber se rend t-elle compte que Warren bouge et réagit-elle à temps ? ?
    Oui + Oui :  Elle s’aperçoit qu'il se passe quelque chose et réagit.
    Oui + Non: Elle s'aperçoit de quelque chose mais n'a pas sa baguette tout de suite.
    Non + Oui: Elle ne remarque rien mais avait déjà sa baguette à côté de sa main.
    Non + Non: Elle ne voit rien et n'a pas sa baguette.


    Qui attaque la premier et l'autre arrive t-il à se défendre assez rapidement ?
    (Uniquement si "Oui + Oui" / "Non + Oui" (2) et si "Oui + Oui" / "Non + Oui" (2) )
    Oui + Oui: Amber attaque la première mais il arrive à se défendre tout de suite.
    Oui + Non : Elle attaque la première et il ne se défend pas assez rapidement.
    Non + Oui: Il attaque le premier mais Amber se défend rapidement.
    Non + Non: Il attaque et elle n'arrive pas à se défendre assez rapidement.


Amber observa l'homme en face d'elle. Il la regardait avec des yeux noirs, comme s'il voulait la tuer d'un seul regard. Il ne savait pas pourquoi il était là. Il ne savait pas ce qu'elle voulait. Amber le fixait, lui et les deux lames plantées dans ses genoux, le sang coulant sur son pantalon et sol se teintant d'une couleur écarlate. Elle le regardait dans les yeux. « Qui dirige cet hôpital ? Qui en a le contrôle ? » Toujours la même question. Et encore la même réponse. « Je viens de vous le dire. Le gouvernement magique à... » Une nouvelle vague de douleur envahit le corps de l'homme. Une nouvelle blessure. « Ce n'est toujours pas la bonne réponse. » Et ainsi elle se redressa pour venir s'accroupir devant le Warren qui le regardait faire sans éviter un seul détail. « Mais cette question ne nous mènera nulle part n'est-ce pas ? On va devoir tester autre chose alors. »Et d'un coup sec, elle retira les trois lames, faisant bien exprès d'élargir les plaies au passage. Se relevant, elle jeta les trois lames remplies de sang sur un plateau à part avant de se remettre debout devant lui.

« Vous savez, on est là pour un moment, alors vous feriez mieux de coopérer. » Elle sourit doucement. « Pour votre bien évidemment. » Un silence suivi avant qu'il ne réagisse et que ses mots résonnent. « Jamais je ne vous aiderais en quoi que ce soit ! Je ne dirais rien ! » Amber leva légèrement un sourcil. « Mais je ne veux pas que vous m'avouez quoi que ce soit. Je suis juste là pour vous faire voir la vérité en face. » « Allez vous faire voir. » La Nott laissa un souffle amusé sortir. « Charmant. » La jeune femme se pencha donc vers lui, posant ses deux mains sur ses jambes, à l'endroit exactes où les lames étaient plantées quelques secondes plus tôt. Elle appuya de ses doigts sur les blessures, le sang n'en coulant qu'encore plus. Le visage de Warren se crispa alors que celui d'Amber souriait. « Je vous explique. Dans tous les cas, vous allez avoir mal. Si vous faites ce qu'il faut, vous aurez juste très mal. Si vous continuez comme ça, vous allez avoir mal à supplier la mort de venir vous prendre le plus vite possible. Vous comprenez ? » Serrant les dents, il le fixa dans les yeux avec un regard dans lequel Amber put lire de la haine. « Vous ne pouvez pas me tuer ! » La Nott haussa sensiblement les sourcils. « Et pourquoi donc ? » Il ne répondit pas. Elle se contenta de la fixer. « Je ne vais pas le faire pour l'instant, cela est vrai. Mais je peux vous faire souffrit, vous faire du mal. Puis guérir vos blessures pour pouvoir recommencer encore et encore jusqu'à ce que je m'en lasse. »

Ton bas, menaçant. Il avait du temps. Beaucoup de temps. Autant de temps qu'elle voulait. Et plus encore peut-être. Et si elle était sûre qu'il allait sentir le temps passer, pour elle, il ne serait jamais assez long.
Devant l'air froid et neutre, bien que crispé, du visage de Van Druck, la Nott ne put s'empêcher de relever un coin de lèvre. Il n'allait pas rester longtemps. Il pouvait en être certain. Il pouvait se donner tous les airs qu'il souhaitait, dans quelques minutes il ferait comme tout le monde. Il crierait.

Se redressant, elle ne le quitta pas des yeux avec son regard emplis de dédain. Elle tourna les tallons et se rapprocha de la table où se trouvait tous les petits jouets. « Vous savez sans doute qu'aujourd'hui, dans le monde, il y a disons....des divergences d'opinion politique. Et que certain serait près à plus de choses que d'autre n'est-ce pas. Et ce qu'il faut faire, c'est de se mettre avec les bonnes personnes. Et ne pas se mettre les mauvais à dos. » Amber leva légèrement la tête et soupira. Puis elle sorti sa baguette et la posa sur la table pour se retourner ensuite.

« Ce que vous ne semblez pas avoir compris...... Claiomh gaoth. »

Elle n'avait pas hésité une seconde avant de pointer sa baguette sur lui. Elle l'observait crier, son corps se plier et son visage se crisper sous la douleur. Elle se délectait de la façon dont il bougeait, essayant de faire disparaître la douleur. Mais elle l'avait prévenu, c'était elle qui décidait. Et après quelques minutes, elle abaissa sa baguette, mettant fin au sortilège. On pouvait voir le corps de Warren s'affaisser, sa respiration forte et saccadée se faisait entendre facilement. Elle sourit. Avant de froncer les sourcils. Il y avait quelque chose d'anormal. Il bougeait trop pour quelqu'un qui devait être en train d'avoir mal. Et elle voyait bien ses épaules bouger légèrement, signe qu'il faisait quelque chose avec ses mains. Ce n'était pas normal.

La Nott serra alors une nouvelle fois sa baguette dans sa main et s'approcha de Warren. Rapidement, elle se rendit compte que le sang ne coulait plus de ses blessures. Devant lui, elle se pencha pour vérifier. Elle voulait voir son genou. Et elle le vit. De très près. En effet, il avait réussi on ne sait comment à défaire les liens que l'empêchaient de bouger les jambes et il avait donné un coup de genoux dans le visage de la jolie brune. Et ainsi, aussi rapidement qu'il avait donné le coup, il réussit à pointer sa baguette vers Amber. « Oubliette ! » Heureusement, Amber n'était pas mauvaise en magie. Si elle n'avait pas été un minimum doué, elle n'aurait sûrement pas continué ses études sur la magie. Elle réussit donc - in-extrémiste tout de même- à dévier le sort d'un geste brusque. Sa baguette. Il avait sa foutue baguette avec lui ! Elle avait stupidement oublié de vérifier ce détail. « Experliamus. » C'était simple. Mais efficace. Et c'était fait, il ne pouvait plus utiliser sa baguette qui alla se taper contre un des murs du fond. Il restait là, immobile. Et la Nott sentait l'agacement monter petit à petit en elle. Le goût du sang dans sa bouche, elle essuya le filet de sang qui coulait de sa lèvre.

« Si ces fameux gens vous ressemblent et que ce " groupe " les rassemble, je crois que je ne prends pas beaucoup de risques en restant dans le mien. »

Il osait. Il se moquait d'elle, Amber Nott, avec son ton dérisoire et son grand air que la brune ne supportait pas. Personne n'avait le droit de s'en prendre à elle sans en subit les conséquences. Les lourdes conséquences. « Endoloris ! »Nott pointa sa baguette sur Warren, le regard dur. Et de son visage froid, elle n'hésita pas à lancer l'un des trois sortilèges interdits. Elle admirait le spectacle qu'il offrait. Warren Van Druck se tortillait de douleur, criant sans que personne ne puisse l'entendre. Il voulait bouger dans tous les sens mais était immobilisé. Il souffrait, souffrait sur place, ne pouvant rien faire à part subir, crier et crier encore. Encore. Et encore.

La brune abaissa sa baguette après trois minutes, le regardant s'effondrer sur sa chaise et entendant sa respiration encore plus saccadée qu'auparavant.« Finalement, j'ai changé d'avis. Quoi qu'il se passe, vous allez beaucoup souffrit. »  Faisant le tour de la chaise, Amber s'approcha de la baguette et la prit avant de revenir dans le champ de vision de l'homme qui la regardait avec des yeux remplis de colère et de haine.

« Mais d'abord, on va se débarrasser de ça. » Puis, elle brisa net la baguette de Warren en deux, juste devant lui, avant de jeter les deux morceaux à ses pieds.« Comme ça, on est sûr d'être tranquille...et puis je ne pense pas que vous en aurez encore besoin. » Sourire. Mais sans aucun amusement ou aucune joie. À présent, il n'avait plus de baguette et il ne pouvait plus bouger. Et il allait subir. Jusqu'à ce qu'elle cela ne l'amuse plus. Jusqu'à ce qu'il n'ait plus la force de pousser un gémissement. Il fallait passer à la vitesse supérieure. Les préliminaires avaient assez duré, il était temps de passer aux choses sérieuses.


© Chieuze



Amber Kathleen Nott

© belzébuth


Dernière édition par Amber K. Nott le Mar 20 Aoû 2013 - 16:35, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MAÎTRE DU JEU
avatar
Hiboux envoyés : 1801
Crédits : phoenix spirit.


MessageSujet: Re: La loi du plus fort est toujours la meilleure [Terminée]   Lun 5 Aoû 2013 - 20:21

Le membre 'Amber K. Nott' a effectué l'action suivante : Lancé de sortilège

#1 'Dé du destin' :


--------------------------------

#2 'Dé du destin' :


--------------------------------

#3 'Dé du destin' :


- compte PNJ, prière de ne pas envoyer de MPs sur ce compte -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.marauderscalling.com
MANGEMORT
avatar
Hiboux envoyés : 455
Célébrité : Nina Dobrev
Crédits : Aurelie


MessageSujet: Re: La loi du plus fort est toujours la meilleure [Terminée]   Mar 20 Aoû 2013 - 16:33

La loi du plus fort est toujours la meilleure

Amber K. Nott


Une goutte coula au sol. Une seconde. Une troisième. Aux pieds de la victime, une flaque de sang. Un dernier cri se fit entendre. Des dizaines d'entailles se dispersaient sur le corps de Warren, chacune faisant coulez des filets de sang au sol. Amber sourit cruellement. Les os étaient des choses tellement douloureuses et si faciles à abimer. Chaque os, du plus petit au plus gros pouvait être cassé, fracturé, réduit en morceau. Un par un. Doucement. Douloureusement. Et son bras droit en avait fait l'expérience. Celui-ci pendait sur le côté, sans que l'homme à qui il appartenait de ne puisse rien faire à part souffrir. La baguette d'Amber avait d'abords commencée à fracturer les plus petits os, de la main jusqu'à l'épaule. Des bruits secs se faisaient entendre à chaque fois, accompagnée rapidement par des sons de douleur. Et tout cela se déroulait sous le regard froid de la jeune femme qui semblait ne pas être satisfaite temps qu'il n'aurait pas souffert plus que les pires martyrs du monde. Mais cela allait arriver. Il suffisait qu'elle soit patiente. Et s'il le fallait, elle ferait en sorte de soigner certaine blessure et l'apaiser un peu pour pouvoir lui faire encore plus mal les secondes d'après.

« Secante Pellis »

Du sang, du sang et encore du sang. Une marre de sang. Ses vêtements se teintaient de la couleur rouge presque partout alors que de nouvelles entailles se formaient sur son ventre, ses bras, ses jambes, son torse et même son visage. Mais il n'avait plus la force de se débattre. Cela ne ferait que le faire souffrir encore plus. Et n'en avait plus le courage. Il ne pouvait plus que crier. De douleur, de colère, de haine, de folie. Crier à la mort. Il ne pouvait plus que hurler, pour se faire comprendre. Pour se faire entendre. Mais personne ne l'entendrait. Personne ne pouvait l'aider. Il était seul au monde face à elle et bientôt, il n'en ferait même plus parti.

« Qui est le sorcier le plus puissant ? Qui est le maître de ses lieux ? »

Silence. Amber repointa sa baguette sur lui. « Incendio »Cri. Sa main brûlait sous les flammes que venait d'allumer Amber. Le feu qui consumait petit à petit sa peau, puis sa chair. Lentement. Mais sûrement. Mais douloureusement. « Qui ? » Le feu s'interrompit. « Je ne sais même pas où nous sommes. Vous êtes folle. »Il avait une voix fatiguée. « Mais si, je suis sûre que vous devez avoir une idée. Je suis sûre que vous auriez préféré ne pas vous y trouver en ce jour pour ne jamais croiser le chemin d'une certaine personne. »Elle fit un pas vers lui, baguette tendue, menaçant son prisonnier.« Alors, qui ? »Elle vit ensuite l'homme écarquiller les yeux. Il venait de comprendre de qui elle parlait. « Lui ! C'est à lui que vous pensez ? Ce...Jedusor. Mais vous ne savez pas ce que vous dites ! C'est un imposteur ! Un bon à rien un raté qui ne pas se place dans ce monde et qui ne sera jamais plus que ça. Il n'a rien à faire là ! Il n'aura jamais le moindre gramme de mon respect...et encore moins le titre de meilleur sorcier. »Sa voix avait pris plus de force. Il déversait tous ses sentiments négatifs pour Tom Jedusor dans ses paroles. Mais cela ne fit que rire Amber. D'un rire froid mais légèrement amusé. « Du respect ? Mais que voulez-vous qu'il fasse de votre respect ? Votre avis compte autant que celui d'un moldu. » Son ton redevint sérieux mais en même temps réellement menaçant.« Quant au meilleur sorcier, vous allez le reconnaître, croyez-moi. Vous allez admettre qu'on ne le défit pas, qu'on ne l'insulte pas et que ne le prend pas de haut. Vous allez comprendre ce qu'il se passe, une fois le Lord mit à dos... »« Jamais ! Plutôt mourir. » Sourire.« Ho mais ne vous inquiétez pas, cela arrivera bien assez tôt. »



© Chieuze



Amber Kathleen Nott

© belzébuth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
Hiboux envoyés : 455
Célébrité : Nina Dobrev
Crédits : Aurelie


MessageSujet: Re: La loi du plus fort est toujours la meilleure [Terminée]   Ven 13 Sep 2013 - 11:37

La loi du plus fort est toujours la meilleure

Amber K. Nott


Amber voulait que ces mots sortent de la bouche de Van Druck. Et elle allait rester là jusqu'à ce qu'elle réussisse à les lui faire prononcer. Murmurer, crier, soufflé, quelle que soit la façon, il les dirait. Parole de Nott.

Il était essoufflé. Devant elle, assit, il respirait avec bruit, les gouttes de son sang coulant sur le sol dans un léger bruit, régulier. Elle tourna autour de sa chaise, le fixait avec un petit sourire au coin. « Toujours pas décidé monsieur Van Druck ? »Pas de réponse. Cela faisait déjà plusieurs minutes qu'il ne prononçait plus un mot. Par envie ou pas l'impossibilité de parler sous la douleur de l'endoloris ? Elle n'en savait rien et en avait cure. Elle s'approcha alors de lui pour murmurer quelques paroles à l'oreille, de sa voix moqueuse et prometteuse de menaces. « Vous devriez utiliser votre langue avant que je ne vous en prive de l'usage définitivement. » « Je ne dirais jamais ce que vous voulez entendre espèce de dégénérés. Vous êtes complètement folle. Je vous ferais interné, vous et votre stupide Tom Jedusor lorsque je vous aurais eu. »

Amber rit. « Mais, qui écoutera un mort ? » Il s'agita alors sur sa chaise et recommença à utiliser sa langue. EN effet, il en fit usage pour déverser un flot d'insultes envers la Nott. « Criez autant que vous voulez. Débâtez-vous, cela ne rendra votre défaite que plus savoureuse. »Et elle alla de nouveau se placer devant lui, sa baguette à la main. « Alors ? » « Allez crever ? »« Hum, malheureusement pour vous, je ne compte pas mourir tout de suite. Par contre, vous, si vous persistez à luter, ça ne devrait pas tarder. »Et du bout de sa baguette, Amber toucha les doigts de chaque mains de son prisonnier. Juste entre les ongles et la peau.  « Cuisant ». Et il cria, la douleur étant la même que si l'on était en train de lui enfoncer des épées à chaque endroit qu'avait touché la baguette de la jeune femme. Cette "technique" était tiré d'une pratique de torture moldu qui consistait à planter des morceaux de bois ou autres sous les ongles des victimes. C'était douloureux, simple, efficace et absolument pas mortel. Parfait en somme. Ça ne laissait aucune trace et pourtant la douleur était bien réelle.

« Os Frangendum » Un horrible craquement se fit entendre dans la pièce. Amber pouvait voir la blessure. Le sort l'avait touché au genou. Et il ne l'avait pas raté. Du corps de l'homme, il sortait à présent, dans une tache de sang, un morceau blanc de l'os qui avait transpercé la peau, causant encore plus de douleur et peignant le sol un peu plus de la couleur écarlate. Il avait mal, il souffrait, il criait, il hurlait. Depuis tout ce temps, il subissait. Et personne ne l'entendait. Personne ne le pouvait. Personne ne le savait. Amber sourit cruellement. Et elle brisa l'un des sorts. Les mains de l'homme se décontractèrent. Il souffrait toujours beaucoup, mais moins. Mais la douleur l'épuisait. « Toujours pas ? » Il leva la tête. Dans ses yeux, toute la colère du monde. Sa voix rauque résonna alors entre deux souffles saccadés. « Jamais. » Un petit souffle amusé de la part de la Nott. Une baguette se dressa. « Endoloris. »



© Chieuze



Amber Kathleen Nott

© belzébuth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
Hiboux envoyés : 455
Célébrité : Nina Dobrev
Crédits : Aurelie


MessageSujet: Re: La loi du plus fort est toujours la meilleure [Terminée]   Ven 13 Sep 2013 - 12:19

La loi du plus fort est toujours la meilleure

Amber K. Nott


Le sort fut stoppé. Il était plus résistant qu'elle ne l'aurait cru. Malgré la souffrance, il ne disait rien. Mais il avait mal. Il ne cessait de ressentir la douleur de tous les sorts qu'avait pu lancer Amber depuis qu'il était prisonnier. Il ne pouvait plus lutter. Il pouvait résister, exactement comme il était en train de la faire, mais pas toujours, pas éternellement. Il était à bout de force. Il allait bientôt céder. Et Amber faisait tous pour qu'il souffre un maximum avant. Même s'il avait déjà bien souffert. Le sol à ses pieds était teinté de rouge, son corps était comme lacéré à certain endroit, ses os étaient cassés à d'autres. Nombreux avaient été les sorts de tortures dont les effets physiques disparaissaient, mais où la douleur était toujours présente. Les doloris avaient été fortement utilisés. Et quelques minutes avant, elle avait obligé Warren Van Dreck à se poignarder lui-même à multiple reprise la cuisse sous l'effet de l'impérium avant de l'en délivrer pour qu'il savoure son oeuvre.

« Vous savez, à notre époque, il ne faut pas se mettre à dis les mauvaises personnes. Il faut savoir choisir ses amis. Malheureusement pour vous Monsieur Van Dreck, s'il semble que vous ayez plutôt bon goût en matière de femme, ceci ne semble pas être le cas pour vos amis. Vous auriez sûrement dû faire plus attention avant de vous battre contre Tom Jedusor pour son ascension à la tête de l'hôpital. Particulièrement lorsque l'on sait que c'était un combat perdu d'avance. Et à présent, je vous fais regretter votre stupidité. »

Et un nouvel Endoloris fut lancé. Amber voyait le corps de Warren faire comme des convulsions mais il n'avait plus la force de crier, il n'avait plus la force de se débattre. Il ne faisait que subir. Subir ses propres erreurs.

« Vous n'avez qu'à répondre à mes questions et votre douleur partira. Répondez correctement et tout ceci ne sera plus qu'un mauvais souvenir. Horrible, certes, mais un souvenir tout de même. »

Il ne fit rien, se contentant de lever la tête et de la regarder avec de la colère, de la grande colère.« Vous avez ce même regard que les enfants en colère parce qu'ils n'ont pas eu ce qu'ils voulaient. Vous me faites la tête ? Ou alors est-ce la douleur qui vous a coupé l'aptitude de la parole ? Laissez-moi vous aider à vous souvenir comment on fait. Endoloris ! »

La baguette resta levée pendant plusieurs minutes. Cinq plus exactement. De quoi atteindre un seuil de douleur tellement élevé que quelques secondes de plus auraient pu le rendre fou.

« Je vous tuerais ! »

« Vous semblez avoir retrouvé l'usage de votre langue. Maintenant, si vous l'utilisiez pour dire les choses qui arrêteront tout ceci ? »Amber l'entendait respirer fortement, douloureusement. Elle laissa alors le ton de sa voix se détendre, se calmer, devenir plus doux, plus agréable. « Allez monsieur Van Dreck...Warren. Dites ces quelques mots, pensez les et vous serez tranquille à tout jamais. Et tous ces événements seront derrière vous. Faites le et je vous laisserais en paix. Je vous le promets. » Elle s'approcha de lui. « Mais... » « Je vous le jure Warren, vous serez de nouveau en paix, sans douleur, sans cicatrice. Vous ne serez plus prisonnier. Vous serez libre. » Il baissa la tête. « Je... »Amber releva son visage délicatement du bout de ses doigts, plongeant son regard dans celui de l'homme. Elle semblait si douce, si gentille, si sincère. Elle ne semblait plus être la même personne. « Pensez et dites. C'est tout ce qu'il faut faire pour que cela soit fini. Je vous en fais la promesse. » Et après quelques secondes à laisser son regard dans celui de Van Dreck, Amber se leva et le contourna, se plaçant derrière lui et positionnant sa tête juste à côté de la sienne.« Qui, Monsieur Van Dreck ? Qui ? » Elle avait chuchoté, sa voix douce comme une mélodie aux oreilles de l'homme.

« Tom Jedusor. Tom Jedusor mérite sa place de chef. L'hôpital n'est pas sous la direction du ministère, mais bien sous la sienne et uniquement la sienne. Et il n'aurait pas pu trouver meilleur directeur. »« Pourquoi ? » « Parce que Tom Jedusor est le plus grand sorciers de sa génération...de l'histoire. »

Amber laissa un souffle amusé se faire entendre légèrement.« Alors, qui avait raison ? Qui est le maître ? À qui devez-vous le pardon ? » Warren leva la tête, les yeux fermés, avant de les rouvrir, le regard dur et sûr.

« Tom Jedusor. »



© Chieuze



Amber Kathleen Nott

© belzébuth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
Hiboux envoyés : 455
Célébrité : Nina Dobrev
Crédits : Aurelie


MessageSujet: Re: La loi du plus fort est toujours la meilleure [Terminée]   Ven 13 Sep 2013 - 13:07

La loi du plus fort est toujours la meilleure

Amber K. Nott


Amber se redressa, le sourire mesquin aux lèvres. Elle continua son tour pour se retrouver à nouveau devant Warren. « Vous voyez, la vérité a parfois besoin de temps, mais elle se fait toujours entendre. Et à présent, c'est terminé. » Elle lui fit un sourire avant de se retourner et rejoindre la table.

« Qu'allez-vous faire à présent ? Qu'allez-vous me faire ? Un sort d'oubliette ? Vous allez me faire perdre la mémoire ? Ou simplement me faire oublier votre existence, mais pas tout ce que j'ai subis ? Qu'allez-vous me faire ? »

Amber rit légèrement aux remarques. « Un sort d'oubliette ? Vous croyez sincèrement que je suis assez stupide pour croire qu'un sort d'oubliette pourrait marcher ? Vous êtes un oubliator, vous savez parfaitement comment empêcher ce sort de fonctionner. »

« Alors comment allez-vous faire ? »Amber reprit alors une voix enjouée qui pourrait sérieusement la faire passer pour une folle en vue des circonstances. « En vous tuant évidemment. » « Mais... vous aviez dis... »Et d'une grave et un visage, Amber se retourna pour faire face à l'homme.« J'ai menti. » « Vous n'avez alors aucune parole vous, les mangemorts ? »  Et toujours avec ce regard dur, mais avec un petit sourire au coin, Amber le fixa dans les yeux. « Pas avec les gens comme vous. »Et avant même qu'il ait pu dire un seul mot, qu'il n'ait pu faire un seul geste, la baguette de la Nott fut pointée vers le prisonnier. « Avada Kedavra ! »

Amber se nettoya les mains, l'eau utilisée devenant rouge. Il y avait une boite à côté d'elle. Une boite fait de bois, qui détenait quelque chose. Amber se retourna ensuite pour voir la salle. Le sol était propre, tout avait disparu sauf le corps. Il ne restait plus que le corps sur la chaise. Alors, pour la dernière fois, Amber pointa sa baguette en direction de l'homme « Evanesco »  et Warren Van Druck disparut à jamais, ne laissant derrière lui qu'une simple chaise vide.
La Nott attrapa la boite puis, avec un dernier regard sur la pièce vide, elle disparut, sans plus ni moins, laissant cet endroit vide comme si rien ne s'était jamais passé.

Personne, il n'y avait personne. Le bureau était vide. La jeune brune laissa alors la boite sur le bureau et déposa à côté un petit appareil magique qui permettait d'enregistrer des paroles. Puis elle partit, laissant tout cela pour l'occupant du bureau. Celui-ci arriva quelques minutes plus tard pour retrouver le colis sur sa table. Et ainsi, il alluma l'appareil.

«" Tom Jedusor. Tom Jedusor mérite sa place de chef. L'hôpital n'est pas sous la direction du ministère, mais bien sous la sienne et uniquement la sienne. Et il n'aurait pas pu trouver meilleur directeur. Parce que Tom Jedusor est le plus grand sorciers de sa génération...de l'histoire. "...Il semble que Monsieur Van Druck ait réalisé ses erreurs et enfin concédé à dire la vérité. Ce que vous venez d'entendre son ses paroles exacte. Parmi ses dernières paroles. À présent, il ne pourra plus jamais vous gêner. Dans la boite que vous voyez se trouva ce que vous m'aviez demandé de vous apporter une vois ma mission accomplie. De cette manière, il ne pourra plus jamais vous contrarier avec des paroles -même s'il techniquement, la mort suffisait à le faire taire, mais vous voyez la signification. En tout cas, la cible n'est plus un problème et il a bien compris qu'il ne fallait pas vous mettre à dos. Il n'encombrera plus, ni vous, ni personne...maître. »

Et l’appareil s’éteint. Le maître ouvrit la boite et il vit ce qu’il y trônait tel un bijou de grande valeur, la langue de Warren Van Druck.



© Chieuze


MISSION TERMINEE


Amber Kathleen Nott

© belzébuth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: La loi du plus fort est toujours la meilleure [Terminée]   

Revenir en haut Aller en bas
 

La loi du plus fort est toujours la meilleure [Terminée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La loi du plus fort est toujours la meilleure [Terminée]
» Flore de Clermont - "La raison du plus fort est toujours la meilleure"
» « Au-dessus des nuages, le ciel est toujours bleu. » [Terminé]
» La raison du plus fort est parfois la meilleure. [TERMINE]
» La colocation n'est pas toujours la meilleure option

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MARAUDERS' CALLING. :: Londres :: Ste Mangouste.-