Le jeu suit le cours du temps IRL. Nous sommes actuellement en Juillet 1981.

Partagez | .
 

 Maladies magiques ☞ Indispositions et affections magiques les plus communes.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MAÎTRE DU JEU
avatar
Hiboux envoyés : 1801
Crédits : phoenix spirit.


MessageSujet: Maladies magiques ☞ Indispositions et affections magiques les plus communes.   Mar 1 Jan 2013 - 23:33



indispositions et affections magiques.
écrit par hector pollingtonious.



préambule


Hector Pollingtonious, célèbre écrivain-médicomage, nous fait part de toutes ses connaissances en matières médicales à travers plusieurs volumes sur la santé. Dans Indispositions et affections magiques les plus communes, il répertorie les maladies les plus célèbres et banales que les sorciers peuvent attraper et évoque aussi les maladies communes aux sorciers et moldus.

Vous trouverez ici une liste non exhaustive des maladies touchant les sorciers. Il faut savoir que de nouvelles maladies sont découvertes presque tous les jours et il n'existe pas toujours de remèdes.




Marauders' Calling


- compte PNJ, prière de ne pas envoyer de MPs sur ce compte -


Dernière édition par Marauders' Calling le Sam 6 Déc 2014 - 13:25, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.marauderscalling.com
MAÎTRE DU JEU
avatar
Hiboux envoyés : 1801
Crédits : phoenix spirit.


MessageSujet: Re: Maladies magiques ☞ Indispositions et affections magiques les plus communes.   Mer 2 Jan 2013 - 18:20


les maladies.


~ a ~


Accès d’Irascibilité Dragonesque Atypique (AIDA) : Tout comme l’AIDT, cette maladie est un trouble de la personnalité occasionnel mais très violent. En effet, il est en tout point commun avec l’AIDT sauf en une chose : le destinataire de la violence du malade. Alors que les personnes souffrants de l’AIDT sont violents avec les autres êtres humains et les meubles, les personnes atteintes de AIDA se font physiquement du mal à eux même par de multiples façons, tout dépend à vrai dire de la situation dans laquelle la crise se passe. Sainte-mangouste a pu constater que l’AIDA était beaucoup plus rare que l’AIDT. Le traitement pour l’AIDA est le même que pour l’AIDT, avec les mêmes effets secondaires. Il a été constaté que les malades ne sont pour la plupart pas suicidaires, contrairement à ce que l’on pourrait croire. Ils ont d’ailleurs un désir de vivre des fois bien plus important que les personnes saines. Leur maladie n’est pas totalement acceptée dans le monde magique, principalement chez les Sang-purs qui pensent que cela est une tare mais contrairement aux lycanthropes, ils peuvent exercer n’importe quel poste si cela rentre dans leur compétence. Propre à MC

Accès d’Irascibilité Dragonesque Typique (AIDT) : Cette maladie magique est un trouble de la personnalité occasionnel qui est souvent assez violent. En effet le sorcier atteint est sujet à des accès de violence digne d’un dragon, d’où son nom. Les crises surviennent aléatoirement à n’importe quel moment de la journée, ce qui n’est pas très pratique. Durant ces fameuses crises, le malade est pris d’un soudain et violent accès de rage, la raison est pour la plupart du temps futile, il pourrait très bien battre à mort la personne qui est dans la même pièce que lui, que ce soit un proche ou non.. De plus, s’il n’y a personne, il pourrait s’en prendre au mobilier, pourvu qu’il frappe quelque chose, ce qui peut en effrayer plus d’un, la personne atteint d’AIDT en premier. Lors de ces crises, le malade présente étrangement une peau quasi translucide sur l'entier de son corps. De plus, on a pu constater que beaucoup de malades s’étaient suicidés face aux actes qu’ils avaient commis durant leurs crises ou alors étaient devenus de plus en plus violents face aux autres êtres humains avec le temps. Bien évidemment, certains arrivent très bien à faire la part des choses entre leur moi durant les crises et leur moi dans la vie de tous les jours. Ceux qui savent faire la distinction arrivent à vivre plus ou moins normalement et ne sont pas suicidaires. il est impossible de soigner totalement cette maladie qui est présente dès la naissance et non-héréditaire. Mais il est possible, depuis une dizaine d’année seulement, de limiter ses effets en buvant matin et soir un flacon de philtre calmant. Cela réduit fortement le taux de crises, entre une à quatre crises par mois, cela dépend du patient. Malheureusement, les crises se retrouvent alors plus violentes que lorsque le souffrant ne boit pas de philtre calmant. Les cas les plus graves ont d’ailleurs été envoyé à l’asile par demande de leur famille ou du gouvernement. Cette maladie est un véritable fléau pour celui qui en est atteint et ses proches. Malheureusement, certains écrits prouvent de cette maladie existe depuis des siècles sans que beaucoup de chercheurs se soient penchés sur cette maladie étrange et imprévisible. Il a été noté que les personnes souffrants de l’AIDT sont très proches des animaux et créatures magiques car elles ne les blessaient pas et n’ont jamais d’accès violence envers eux. Leur maladie n’est pas totalement acceptée dans le monde magique, principalement chez les Sang-purs qui pensent que cela est une tare mais contrairement aux lycanthropes, ils peuvent exercer n’importe quel poste si cela rentre dans leur compétence. Propre à MC





~ b ~


Bouillantine : C'est une maladie que l'on peut attraper suite à plusieurs rhumes mal soignés ou lors d'un contact avec une plaie ouverte d'un champignon appelés heißpilze et originaire d'Allemagne. C'est une maladie chronique, une fois que vous l'avez, vous la gardez à jamais, les symptômes ne seront juste pas toujours présents. Il y a deux sortes de bouillantine, celle dite bénigne qui n'est que très peu dangereuse, et celle dite aiguë qui est très dangereuse à chaque apparition. Pour les patients atteints de bouillantine chronique aiguë, une hospitalisation est nécessaire à presque chaque apparition des symptômes. Le patient devra baigner dans la glace continuellement jusqu'à ce que sa température redevienne normale. Cette maladie est peu mortelle, mais pour les cas de bouillantine aiguë, il faut vite faire baisser la température afin que les organes internes ne se mettent pas à bouillir et fondre.
Comment la soigner : Il faut prendre des bains d'eau glacée et garder une température normale pour le corps humains. Propre à M.C.





~ c ~


Colorelle : les premiers symptômes n'apparaissent qu'un semestre après le début de la période d'incubation. Il est donc particulièrement difficile d'identifier le malade porteur du syndrome et par là même, contagieux. Lesdits symptômes sont directement liés aux émotions fortes. Un individu placide pourra mettre une éternité à constater la maladie. En effet, la colorelle a pour effet de voir l'épiderme se colorer, lorsque le malade est sous le joug d'émotions violentes (peur, colère, anxiété, jalousie). Des expressions telles que "vert de peur", "bleu de froid", "blanc de rage" ou "rouge de honte" prennent alors tout leur sens. Les individus se retrouvent ainsi avec la peau d'une teinte intense, en fonction de l'émotion ressentie. La couleur se dissipe à mesure que le malade retrouve des émotions plus sereines.
Comment la soigner : il n'existe à ce jour aucun traitement définitif à la maladie. Un sortilège de colorisation peut néanmoins venir à bout d'un symptôme momentané. Propre à M.C.





~ d ~


Dragoncelle : C'est une sorte de varicelle. Elle se caractérise par de très nombreuses plaques, qui peuvent avoir une couleur différente, sur tout le corps. Elle peut toucher absolument tout le monde, mais une seule fois dans sa vie. Un enfant l'aura assez faiblement, tandis que si c'est un adulte qui l'attrape, elle sera terrible, le clouera au lit et peut même entraîner la mort dans certains cas. Elle s'attrape par contact avec une personne l'ayant, mais aussi par voie orale. Bref, pour ne pas l'avoir, il ne faut pas voir une personne malade. Elle se soigne en appliquant une crème sur les plaques et en s'immergeant complètement dans une potion spéciale.





~ e ~


Eclabouille : Cette maladie n’est pas mortelle, mais marque à vie le corps de celui qui en a été atteint. Elle se caractérise par une éruption de boutons sur le visage, puis des démangeaisons à s’en arracher la peau. Le seul remède connu remonte au Moyen-Âge : il faut prendre un foie de crapaud, l’attacher bien serré autour de sa gorge, puis plonger nu à la pleine lune dans un tonneau rempli avec des yeux d’anguilles.





~ f ~






~ g ~






~ h ~






~ i ~






~ j ~


Jellymop :  Maladie mortelle, le malade passe par plusieurs étapes. La première est l’apparition de plaques rugueuses sur le corps qui ressemblent à de la pierre. Peu à peu une paralysie complète emporte le corps du patient. Une forte fièvre s’empare alors du malade, qui plonge peu à peu dans une folie destructrice et surtout qui réveille ses pouvoirs. Il est alors très difficile de l’approcher, toute personne qui s’y essaie est en effet attaquée par un bouclier magique. Le patient était donc à l’époque abandonnée par ses proches, personne ne sait vraiment la suite des symptômes. Quand le bouclier magique disparaît, la personne est morte, elle semble endormie. Plus aucun symptôme. Elle est aujourd’hui encore la maladie la plus étrange qui soit. La jellymop est une maladie assez ancienne. Aujourd’hui, on la considère comme disparue. Les chercheurs cherchent toujours un antidote sur des souches de maladies datant de plusieurs décennies. Personne ne sait comment elle a disparu, elle a disparu tout simplement. Pendant très longtemps la jellymop a été considérée comme le mal du siècle. Elle était l’équivalent de la peste noire dans le monde magique. Son apparition a été très brève, mais destructrice. Elle ne touche que les êtres ayant des pouvoirs magiques. Propre à MC





~ k ~




~ l ~


Lycanthropie : Mine de rien, c'est aussi une maladie. Elle ne se déclare qu'une fois qu'une personne à été griffée ou mordue par un loup garou. Et il n'est possible de savoir que l'on en est atteint qu'à la première pleine lune après l'attaque. Il n'existe, à ce jour, aucun traitement permettant d'en guérir totalement. En revanche, la potion tue-loup, permet de mener une vie à peu près normale et de se transformer en étant totalement conscient de nos actes. Un loup garou ressemble à un énorme loup, mais contrairement au loup qui préférera fuir l'homme, le loup garou cherchera le contact, afin de contaminer d'autres sorciers ou moldus. Fort heureusement, elle ne touche qu'une infime partie de la population.





~ m ~


Mal du Portoloin :  Il s'agit d'un mal qui touche beaucoup de personne et principalement celle peut habituée à ce mode de transport. Il provoque des nausées et des crises d'hystérie. Une simple potion calmante et du repos suffit à la soigner.

Maladie verte : Cette maladie ne s'attrape que lorsque le sorcier à moins de dix ans. Elle se caractérise par un changement de la couleur de la peau, elle vire au vert sur les extrémités, mains, pieds. Il arrive que cela s'étende jusqu'aux genoux ou aux coudes. On pourrait penser que les doigts ont été trempés dans de la peinture, par exemple. Elle s'attrape généralement en mangeant certains ingrédients, ou au contact de certaines plantes. Elle se soigne en prenant un bain de lait de chèvre chaque jour pendant une semaine. Il faut également porter des gants et des chaussettes en laine, imbibé de lait, toute la journée. Si le traitement est correctement suivi, la maladie passe en une semaine. Autrement elle peut s'étirer sur plusieurs mois. Cette maladie n'est pas mortelle. Il est absolument impossible de prévoir si l'enfant l'attrapera ou non. Chaque personne peut la contracter en mangeant quelque chose de différents, en cueillant des fleurs ou en tombant dans l'herbe. Propre à MC

Mogrïn : Connue aussi sous le nom de maladie de l'orc, elle vise à transformer la victime en une sorte d'orc. Les sorciers issus de vieilles branches magiques sont plus sensibles à cette maladie aux contacts des orcs. Les nés moldus au contraire, y sont quasiment immunisés. La contamination peut-être accélérée par le biais de sort de magie ancienne qu'use les orcs. Cette maladie épaissit la peau et la rend grisâtre et l'odeur corporel devient de plus en plus puante proportionnellement à la réduction du cerveau. La soigner n'est pas bien difficile si on agit rapidement, une simple potion de pimentine a des effets étrangement dévastateurs. Cette maladie est très peu connue, car il faut être en contact avec des orcs. Ce qui est fort heureusement très rare. Propre à MC





~ n ~


Nidoripiscis : La traduction littérale du latin est "odeur de poisson" et cela résume bien cette indisposition qui fait que le porteur a une odeur de poisson pas frais qui se dégage. C'est une maladie absolument inoffensive mais dérangeante pour le porteur et son entourage. C'est une maladie plutôt rare qui s'attrape lors de l'ingestion d'un poisson japonais particulier, mais personne ne sait duquel cela vient exactement.
Comment la soigner : Aucun remède durable n'a été trouvé pour le moment. Mais il existe plusieurs potions à base de sauge et de romarin qu'il faut boire plusieurs fois par jour, ainsi que plusieurs onguent qu'il faut badigeonner sur sa peau pour diminuer l'odeur de poisson ou la faire disparaître pour quelques heures. Certaines potions particulièrement compliquées et chères peuvent faire disparaître l'odeur quelques jours.
Précision supplémentaire : Il existe une potion qui simule le problème du Nidoripiscis, il ne faut donc pas paniquer dès que votre entourage vous annonce que vous sentez le poisson. Propre à M.C.





~ o ~


Oreillongoule :  C'est une maladie qui survient le plus souvent dans la jeunesse des sorciers, les enfants contaminés ont du mal à articuler et ne font plus que marmonner, ils ont également le visage et le cou qui enfle de manière plus ou moins importante. C'est une maladie contagieuse pour les enfants mais peu dangereuse. Il est très rare qu'un adulte la contracte mais si par hasard, c'est le cas, les complications peuvent être plus dangereuse que chez l'enfant avec un problème d'aphonie totale pour plusieurs semaines et des problèmes de stérilité. Le remède principal est le repos. Dans les cas les plus bénins, cela suffit. Dans les cas un peu plus grave, il existe une potion qui permet de soulager l'inflammation du visage et du cou.

Origuelle Elfique : Il y a quelques années, cette maladie ne concernait que les elfes de maison, seulement voilà, suite à une mutation, une exposition prolongé entre un elfe infecté et un sorcier et HOP! le sorcier est contaminé. Le symptôme principal chez ce dernier est l'apparition d'oreille d'elfe de maison à la place de ces drôles d'organes humains, ce qui n'est pas vraiment esthétique même si l'avantage de cette maladie est d'avoir un déguisement terrible pour le bal halloween.
Comment la soigner : La maladie est bénigne pour le sorcier, en quelques jours et avec un remède à base de sang de dragon, cela se règle très vite.
Précision supplémentaire : Un sorcier au japon a décidé de ne pas se faire soigner considérant que cette différence le rendait plus beau. Chacun ses goûts ...Propre à M.C.





~ p ~


Pica : Cette affection magique s'attrape uniquement lorsque la personne entre en contact avec une forme de magie de gavage, que ce soit directement un sort, une plante qui favorise l'appétit ou une potion. C'est une sorte d'effet secondaire qui apparaît sur environ un cas sur trente. Le malade aura alors un appétit à tout épreuve et se gavera de tout ce qui passera à sa portée que ce soit des aliments ou non. Il peut ainsi se mettre à manger du parchemin, de l'encre, du bois ou n'importe quoi qu'il aura à disposition. C'est une maladie peu dangereuse si soignée rapidement.
Comment la soigner : Il faut boire deux grands verres d'huile de foie de morue et mangez trois feuille de dictame cueilli lors de la lune noire.
Précision supplémentaire : Cette maladie est connue par les moldus et est considérée comme un trouble psychologique. Les médicomages tentent de repérer les moldus malades pour les soigner discrètement. Propre à M.C.





~ q ~






~ r ~






~ s ~


Scrofulite : Il s'agit d'une maladie qui gonfle les ganglions. Ceux du cou généralement. Si bien que la personne peut avoir du mal à respirer. C'est une maladie terriblement dangereuse qui est mortelle. Pour la soigner, il faut jeter de nombreux sorts pour désenfler. Mais parfois le patient meurt malgré tout.





~ t ~


Troubadourette : Le nom de cette maladie vient du Moyen-Age lorsque les gens atteints de cette maladie était obligés de devenir troubadours pour ne pas être chassé. C'est une maladie absolument pas dangereuse, mais les gens qui en sont atteints sont obligés de chanter continuellement, ils ne sont plus capable de parler normalement. Les personnes les plus atteintes sont même contraintes de chanter en vers ou en rime. La manière dont on l'attrape est un mystère malgré le fait que c'est une très vieille maladie. Il est possible que ce soit dû à des herbes, à un sort ou juste un phénomène étrange et inexpliqué.
Comment la soigner : Il faut mâcher des feuilles de thé vert du Japon, boire de l'eau de pluie et surtout ne pas parler et tout cela durant 7 jours. Propre à M.C.





~ u ~






~ v ~


Variole du dragon :  Elle ne peut s’attraper que lorsqu'il y a contact avec un dragon ou avec quelque chose venant d'un dragon. Il faut une semaine d'incubation avant les premiers signes de la maladie. Tout d'abord, le sujet est touché par des crises de démangeaisons. Puis il en suivra l'apparition d'écailles sur le corps. Les premières parties touchées sont en général le cou et les épaules, puis le visage. Suite à l’apparition des premières écailles, la température corporelle du patient va commencer à grimper. C'est une maladie dangereuse et potentiellement mortelle, elle est extrêmement contagieuse à partir du moment où la température du malade grimpe. Les personnes touchées par la variole du dragon sont immédiatement mise en isolement avec toutes les personnes qui sont entrées en contact avec elle. Suite à cela, des bains glacés doivent être pris à intervalles réguliers pour garder une température acceptable et les écailles sont arrachées. Des pansements magiques d'herbes sont placés à chaque emplacement d'écailles arrachées pour éviter qu'elles ne repoussent. Les soins pour cette maladie sont extrêmement douloureux et long. On compte environ 6 mois pour soigner complètement la variole du dragon. C'est une maladie très peu répandue, car quasiment éradiquée. Actuellement seul quelques dragons sauvages sont porteurs de cette maladie. Propre à MC





~ w ~






~ x ~






~ y ~






~ z ~







Marauders' Calling


- compte PNJ, prière de ne pas envoyer de MPs sur ce compte -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.marauderscalling.com
 

Maladies magiques ☞ Indispositions et affections magiques les plus communes.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Maladies magiques ☞ Indispositions et affections magiques les plus communes.
» Département de contrôle et régulation des créatures magiques
» Cours n°2 : Affections magiques
» Dictionnaire de plantes communes et magiques
» Inscriptions aux cours de Soins aux créatures Magiques

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MARAUDERS' CALLING. :: première page :: Préface. :: Annexes. :: Wiki.-