Le jeu suit le cours du temps IRL. Nous sommes actuellement en Juillet 1981.

Partagez | .
 

 See you again [Pv Jude]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
ORDRE DU PHÉNIX
avatar
Hiboux envoyés : 616
Célébrité : Emma Robert
Crédits : Lulu


MessageSujet: See you again [Pv Jude]   Lun 23 Sep 2013 - 20:34


Je n’ai pas eu le temps de te dire à quel point je t’aimais. Je voulais que tu me haisses, c’était la meilleure chose à faire et plus acceptable. Je préférais voir ta colère que ta tristesse. Je n’ai pas eu le temps de te dire adieu … et je ne saurai que dire après tant d’années.
Never say Goodbye


« Faites très attention, je vous en prie, c’est très fragile … et je viens juste de l’acheter. » Poings sur les hanches, la petite blonde dirige l’équipe de déménageurs d’une main de fer. Sirius n’avait pas pu se libérer pour l’aider et vu le nombre incalculable de choses qu’elle avait accumulé dans son dernier studio … Pour ce qui touché à la magie, elle avait fait appel à sa baguette et à un grand carton. Un sortilège de fond infini pour le carton, de rapetissement pour les meubles et autres bidules typiquement sorciers et enfin d’allégement pour ses pauvres petits bras. Ledit carton reposait sagement à ses pieds tandis qu’elle observait attentivement cette équipe de gros bras monter son Bazard au dernier étage de l’immeuble.

C’était l’endroit parfait. Un peu chic, trace de son ancienne vie plus que luxueuse, lumineux –faut dire que le manoir était vraiment très sombre – et plus grand aussi qui son minuscule studio. Quelques heures plus tard, les gentlemans avaient débarrassé le plancher, ne laissant plus qu’un amas de cartons au beau milieu du salon. Exténuée par cette journée d’allées et venues, Trèfle se posta devant la baie vitrée qui lui donnait une vue imprenable sur la ville de Londres, coté moldu. Pourquoi pas coté sorcier ? Parce qu’au moins, elle serait plus tranquille, moins de rencontres hasardeuses avec des membres de sa famille et autre mais aussi parce qu’elle était passionnée par ce monde. D’ailleurs, mue par un instant de folie, la blonde se rue sur le carton « fragile », déchirant le tout telle une petite fille devant son cadeau de Noël.

C’était tout simplement une télévision, elle en avait tellement parlé. Mais quelle ne fut pas sa déception lorsqu’elle ne réussit pas à la faire marcher. Et pas question d’utiliser la magie. Mais même au bout d’une heure, Trèfle ne parvint pas à animer les petits personnages dans la boite. De longs et nombreux soupirs franchirent ses lèvres fines et son attention fut soudainement détournée par une grondement puissant émanant de son ventre, vide. Sa main se pose douloureusement sur son nombril, cherchant à calmer cette faim qui lui retournait l’estomac. Evidemment, rien dans le frigo. Pas le temps de faire les courses. Heureusement, endroit stratégique puisque son appartement se situait juste en face du chaudron baveur, parfait pour se tenir au courant de l’actualité sorcière tout en restant dans le monde moldu.

Trèfle n’avait qu’une envie : faire une boulette avec le mode d’emploi qui ressemblait plus à un bouquin de langue draconique qu’autre chose. Avec un grognement des plus féminins – quelle ironie – la jeune femme se leva et quitta son appartement en trombe, le regard plongé une énième fois sur les premières instructions.   « Bon, ça je l’ai fait … ca aussi d’ailleurs. Ces moldus ne savent pas expliquer, mais alors vraiment pas. » A vivre seule, parfois on finit par se parler à soi-même. Non pas qu’elle soit devenue folle, mais c’était devenue une habitude que de parler à voix haute, exposant librement ses pensées.  Et puis comme elle était franche de nature, cela ne changeait pas grand-chose. Toujours plongée dans la notice, Trèfle passe la porte du chaudron baveur et s’installe à une table libre. Elle ne remarque rien, elle est dans sa bulle, décidée à comprendre d’où venait le problème.  Le serveur aurait débarqué dans son dos, attendant sa commande qu’elle ne l’aurait pas remarqué. Par contre, son air totalement désespéré était terriblement flagrant.
made by pandora.


Dernière édition par Trèfle Greengrass le Dim 10 Nov 2013 - 17:35, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: See you again [Pv Jude]   Lun 23 Sep 2013 - 21:32

La journée de Jude était beaucoup plus chargé qu'il ne le pensait. Bien sûr, le jeune sorcier savait qu'il y avait beaucoup de travail, mais le nombre de client avait cependant excéder le nombre auquel il s'attendait normalement. Il était devenu le propriétaire et le seul cuisinier en place depuis quelques jours à peine, alors il lui était difficile de jonglé avec les tâches de gérant et de cuisinier en même temps. Bien sûr, Ted lui donnait quelques trucs également, mais il devrait se diviser en quatre hommes pour arriver à faire le travail sans courir d'un coin à l'autre! Et comme il ne connaissait pas un sort qui permettait de le faire, il se contenta d'animé ses accessoires en cuisine pour lui permettre de ne pas perdre le fil. Bien que Ted lui donnait un bon coup de main, cette journée avait été des plus difficiles.

Les pires moments étaient sur l'heure du dîner, bien entendu. La salle se remplissait et Jude devait sortir de la cuisine pour servir lui-même quelques tables tandis que Ted s'occupaient des autres et également d'apporter les plats que le mage culinaire sortait du four. Ceci dit, l'argent rentrait bien, ce qui était une grande satisfaction pour le moment. Mais les efforts fait à chaque jour le drainait de son énergie rapidement, chose qu'il devrait remédié bientôt. Comment? Il ne le savait pas encore, mais il finirait par trouver! Ce serait probablement le mois le plus dur, mais ensuite il pourrait avoir une vision plus poussé des dépenses nécessaires ainsi que de ses ressources pour engager d'autres employés si besoin.

L'heure de pointe était terminé depuis quelques minutes, la salle s'était presque vidé entièrement. Prenant le temps de prendre une verre d'eau, Jude entendit la petite cloche qui signalait qu'un client (ou bien une cliente dans cette situation) était arrivé dans l'établissement. Ne trouvant aucun serveur à porter de main, Jude se dit qu'il devrait prendre en charge la cliente. Voyant sa démarche et prenant une table, cette dernière semblait être très absorbée dans ses pensés. Apportant un menu avec lui, ignorant s'il y en avait déjà un sur la table, Jude se dirigea vers Trèfle qui réfléchissait encore à propos de la boite à image moldu. Bien sûr, Jude ne savait pas ce que la jeune femme pensait et encore moins qui elle était, mais tout ceci n'est qu'un léger détail.

Alors qu'il se retrouvait derrière la sorcière, Jude déposa le menu devant elle, dévoilant ainsi sa présence. N'ayant toujours pas vu le visage de cette dernière, il lui était impossible de la reconnaitre pour le moment. Sortant un crayon et un bloc-note de son tablier de cuisine blanc, Jude se préparait à prendre la commande si possible. Cependant, il n'était pas silencieux pendant qu'il agissait et dit clairement, d'une voix positive avec peut-être une pointe de fatigue:

''Bienvenue au Chaudron Baveur! Au vu du changement de propriétaire, je dois excuser le changement de menu. Bien que nous gardons certains éléments de l'ancien menu, il se peut que certains ai été remplacés. Cependant, je peux quand même vous préparer quelque chose qui était sur l'ancien menu si vous désirez... Enfin, si vous êtes prête à passer commande, vous n'avez qu'à dire un mot. Sinon, je peux vous laisser quelques minutes pour le consulter si besoin.''
Revenir en haut Aller en bas
ORDRE DU PHÉNIX
avatar
Hiboux envoyés : 616
Célébrité : Emma Robert
Crédits : Lulu


MessageSujet: Re: See you again [Pv Jude]   Mar 24 Sep 2013 - 15:31

Je n’ai pas eu le temps de te dire à quel point je t’aimais. Je voulais que tu me haisses, c’était la meilleure chose à faire et plus acceptable. Je préférais voir ta colère que ta tristesse. Je n’ai pas eu le temps de te dire adieu … et je ne saurai que dire après tant d’années.
Never say Goodbye


Sursaut. Ses épaules frémirent d’une peur légère et soudaine lorsqu’une feuille cartonnée apparut devant ses yeux, retenue par une main dont le bras se prolongeait jusque dans son dos. Perdue dans ses pensées, Trèfle ne s’était pas aperçu de la présence du serveur. Il y avait une douce odeur qui flottait soudainement dans l’air, comme si cet homme avait emporté avec lui mille et un plats divers et variés. Cela fit gronder son ventre bien plus encore, un bruit qu’elle étouffa par un petit toussotement, comme si elle se raclait la gorge. « Bienvenue au Chaudron Baveur. » Cette voix. Une douce mélodie grave, aux accents fortissimo  s’imprégnant de gaité, rendant ce simple bienvenue très agréable. Malgré tout, il y avait comme un écho résonnant étrangement dans son esprit. Toujours un peu perdue dans ses pensées, concentrée à la fois sur la notice, le menu et la tonalité de cette voix, Trèfle écouta la suite du discours.

Changement de propriétaire ? Trèfle n’était pas une habituée des lieux donc cela ne lui fit aucun effet. Cependant, lorsqu’elle lut les différents plats proposés, son regard se mit à briller. Il lui propose de la laisser quelques minutes. « Non non, attendez. J’ai déjà fait mon choix. » Dans sa voix claire, on pouvait sentir cette pointe de bonheur. Enthousiaste par nature, de simples choses pouvaient l’émerveiller : de la technologie moldue la plus poussée à un simple plat inscrit sur un menu. Mais ce n’était pas qu’un plat. Depuis qu’elle avait quitté le nid familial et qu’elle travaillait, la jeune femme cuisinait rarement voire quasiment jamais. Et pourtant, à Poudlard, elle en avait fait des menus avec lui. Nostalgie. C’était ces bons moments qu’elle regrettait. Tout cela pour protéger une sœur qui l’avait trahie en guise de remerciement. Rien que d’y penser, cela aurait dû la mettre dans une rage folle, impulsive comme elle est, mais … Il y avait ce suprême de Dirico, accompagné d’une poêlée de champignons farceurs, le tout arrosé d’une sauce à la bierraubeurre.

Du doigt, Trèfle montra le plat en question au serveur qui était toujours derrière elle. Pour l’instant, elle ne s’était pas retournée une seule fois mais en désignant ce qu’elle désirait prendre, la jeune fois dévoilait son profil au jeune homme. Elle rit un peu, mais son sourire semble amer. « Je ne sais pas qui vous a soufflé la recette mais … » Mais son regard venait d’accrocher enfin son interlocuteur, laissant la suite de sa phrase flotter dans les airs. Aucun son ne semblait vouloir franchir ses lèvres tant la surprise la laissait sans voix. Il y a juste ce mot, ce nom, ce prénom. « Jude. » Elle le murmure à peine comme s’il risquait de s’envoler et de disparaitre. Trois ans s’étaient écoulés depuis leur dernière rencontre. C’était à Poudlard, à la fin de l’année. Pas d’au revoir, pas un mot. Rien.

Depuis que Trèfle avait tourné le dos à sa famille et s’était enfin débarrassée de Jeremy, elle avait pensé mainte et mainte fois à le recontacter. Mais à quoi bon, il devait la haïr. Elle n’avait pas été tendre lors de leur rupture, mais c’était voulu. Parce qu’elle ne voulait pas qu’il continue d’espérer, parce qu’elle ne voulait pas qu’il tente quelque chose contre Dolohov, parce qu’elle l’aimait et préférait voir sa colère que sa tristesse. C’était bien plus supportable. Mais maintenant ? Le menu lui avait échappé des mains et il avait échoué sur le planché légèrement poussiéreux du bar. « Je …  » suis désolée ? Je suis heureuse de te revoir ? Je ne voulais pas, j’y étais obligé. Pourquoi était-ce si compliqué de parler à cet instant ? Des lettres, elle en avait écrit des dizaines, lui expliquant la raison de leur rupture, ces sentiments, tout. Mais elles étaient toutes restées enfermées dans une petite boite qu’elle gardait précieusement, conservant leurs photos, leurs lettres, leurs cadeaux.

Sa tête se baisse et ses cheveux viennent dissimuler un peu son visage. Pourquoi était-ce si difficile maintenant qu’elle était face à lui ? Qu’allait-il dire ? Qu’allait-il faire ? Lui cracher au visage ? La bousculer, ou tout simplement l’ignorer ? « Je …  » Elle tente mais n’y parvient pas.  Elle reste là, assise sur sa chaise, désirant plus que tout s’en aller en courant.

made by pandora.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: See you again [Pv Jude]   Mar 24 Sep 2013 - 17:17

Alors que Jude allait se retirer, afin de donner un petit moment à Trèfle pour qu'elle puisse choisir son repas, cette dernière lui dit rapidement qu'elle était déjà prête à choisir. Malgré le fait qu'elle n'avait eu le menu que pendant quelques instants, elle semblait avoir vu du regard un met qui lui plaisait bien. Alors que Jude prenait note du choix de cette dernière, en se penchant légèrement par dessus l'épaule de la jeune femme, il trouvait ça plutôt amusant qu'elle ai prit le plat de Dirico aux champignons farceurs. La majorité des mages, bien que connaissant l'oiseau et se moquant de la naïveté des moldus qui pensaient les avoir exterminés, peu savaient que c'était un animal qui pouvait être cuisiner. Il y avait bien certaines subtilités dans sa cuisson, mais bien honnêtement, le plus difficile était de les attrapés! Avec leurs techniques de téléportation, peu de chasseurs se donnait la peine de les traqués et les élevages de cet oiseau était peu connu. Cependant, Jude avait quelques connaissances en la matière puisqu'il cuisinait ce plat lorsqu'il était encore à Poudlard. Il ne pouvait s'empêcher un petit sourire, lié à la nostalgie de cette période qui lui semblait de plus en plus lointaine...

Alors que son visage passait près de l'épaule de Trèfle, regardant alors le menu, il détourna son regard pour croisé les yeux de '' l'inconnue '' lorsque celle-ci s'exclamait qu'elle ne savait pas qui lui avait donné la recette. Cependant, au moment où les deux regards se fixèrent, quand les yeux de Jude plongèrent dans ceux de la jeune femme, il y eu un moment où le temps lui-même s'arrêta. Ce visage, il l'avait vu tant de fois auparavant... Plus il y pensait, plus Jude se souvenait de sa voix et de ses rires... Mais il devait être fou, ce n'était pas possible qu'une telle rencontre se produise! Quels étaient les chances que, après toutes ses années et ce manque de communication, le hasard les places tout deux au même endroit et au même moment? Non, il devait y avoir une erreur, ce n'était pas possible...

« Jude. »

Tout d'un coup, la seule mention de son propre nom écarta tout possibilité que ce ne soit pas elle. Ce ne pouvait être que Trèfle Greengrass... La personne qu'il avait tant aimé mais qui lui avait brisé le cœur quelques années auparavant. S'il y avait un moment que Jude voulait bien oublié, ce serait ce moment. Elle avait décidé de quitter sa vie, de partir pour un autre sorcier de plus noble ligné. Aucun message, aucune lettre, seulement la plus grande indifférence de sa part... Mais au final, est-ce qu'il pouvait vraiment lui en vouloir? Le mage culinaire était entre plusieurs sentiments de manière parallèle. Sur son visage, son sourire avait disparu pour laissé place à une expression de grand étonnement.

''Tr...Trèfle? C'est bien toi?''

Jude était tiraillé mentalement. De la colère? Un peu, bien entendu... Après tout, malgré le fait qu'il n'était pas de nature violente, cette nouvelle avait été difficile à avaler. Il se souvient même que, une fois un peu énervé suite à cette situation, il avait passé quelques heures à lancer des sorts sur un mannequin d'entrainement. Mais est-ce que c'était cette énergie destructrice qui avait prit le contrôle dès maintenant?

De la tristesse? Bien sûr qu'il en avait vécu à l'époque. Ils étaient si heureux et, malgré le fait qu'ils n'avaient vraiment planifier leurs vies ensemble, ils étaient tout deux persuadés qu'il finiraient par avoir une famille et une vie heureuse ensemble. Si ce n'était pas des études et de l'importance de passer les épreuves d'ASPIC lors de la dernière année, Jude aurait probablement vidé à lui seul une cuvée entière de bièreaubeurre (en ayant augmenter le taux d'alcool dans cette dernière auparavant). Mais le temps passait et avait refermé la blessure dans son cœur.... Probablement...

Il y avait plein de moments qui lui passaient en tête. Les premiers moments où, quand ils étaient plus jeunes, ils n'étaient pas en bon terme et cherchaient à embêter l'autre... Puis cette retenue en cuisine qui les mena à mieux ce comprendre. Tout ses moments joyeux qu'ils ont vécus, c'étaient ses moments là les plus importants après tout...

La salle semblait silencieuse puisqu'il n'y avait presque personne. La seule chose qui brisa ce silence, pendant quelques instants, fût le bruit du menu qui tomba par terre. Trèfle semblait vouloir dire quelque chose, mais en semblait incapable. S'était-il passé quelque chose de grave en trois ans? Avait-elle des remords ou même encore des sentiments pour lui, malgré les apparences froides de la dernière fois? Elle hésitait et Trèfle semblait très mal à l'aise de cette situation. Elle basait même la tête, chose qu'il n'avait pas vu souvent lorsqu'ils étaient ensemble.

Prenant un genou à terre, reprenant le menu qui est tombé par terre, Jude dirigea sa main libre pour mettre les mèches de cheveux couvrant le visage de Trèfle sur le côté. Puis, reprenant un doux sourire, maintenant son visage au même niveau que celui de Trèfle, il attendit de recroisé son regard avant de dire:

''Moi aussi je suis content de te revoir. Je suis désolé de ne pas avoir tenter de te reparler... C'était juste trop dur pour moi... J'espère que tu ne m'en veut pas trop...''

Bien qu'il aurait aimé la serré dans ses bras, il ne savait pas si elle était vraiment prête à ça. De plus, il était en train de travailler... Malgré l'absence de client présentement, il tentait de rester un peu professionnel... Bien que son côté purement Poufsouffle aurait probablement saisit Trèfle pour la serré très fort dans ses bras!
Revenir en haut Aller en bas
ORDRE DU PHÉNIX
avatar
Hiboux envoyés : 616
Célébrité : Emma Robert
Crédits : Lulu


MessageSujet: Re: See you again [Pv Jude]   Jeu 3 Oct 2013 - 9:11

Je n’ai pas eu le temps de te dire à quel point je t’aimais. Je voulais que tu me haisses, c’était la meilleure chose à faire et plus acceptable. Je préférais voir ta colère que ta tristesse. Je n’ai pas eu le temps de te dire adieu … et je ne saurai que dire après tant d’années.
Never say Goodbye


Quelle honte de se retrouver ainsi devant lui, depuis toutes ces années alors qu’elle lui avait brisé le cœur sans lui donner de raison. Cruelle, brutale, impardonnable. Son regard restait fixé sur le bois vieilli de sa table, lamentablement baissé. « Tr … Trèfle ? C’est bien toi ? » Hélas oui. Malgré l’étonnement qui résonnait sans pudeur dans sa voix, Trèfle ne pouvait qu’imaginer son amertume et elle n’avait guère envie de se retourner pour voir ces sentiments se refléter sur son visage. Elle avait vu tellement de colère et de regrets teinter ses traits lors de leur dernière année à Poudlard, des expressions qui continuaient encore aujourd’hui de la hanter, lui rappelant son échec et son amour perdu.

Après toutes ces années, ses sentiments pour Jude s’étaient peu à peu envolés et elle avait cru que la guérison était proche. Mais quelle était cette douleur soudaine dans sa poitrine, un pincement étrange qui fit s’agiter son pied, signe de sa nervosité. Son regard se releva quelques instants pour embraser la salle du Chaudron Baveur. Rien, pas un chat. Ils étaient seuls et cela ne la mit que plus mal à l’aise encore. Seuls … A quoi pensait-elle à ce moment-là ? Elle aurait surement voulu qu’il la prenne dans ses bras pour lui enlever ce poids qui pesaient sur ses épaules depuis quelques années. Elle aurait surement voulu qu’il l’embrasse, pour qu’il se retrouve et vivent enfin cette vie qu’ils voulaient, un désir commun sans même avoir besoin d’en parler. Mais à vrai dire, elle avait surtout envie qu’il s’énerve, qu’il l’ignore, qu’il la rejette comme elle l’avait fait. Même qu’il la frappe. Elle l’aurait bien mérité après tout. Mais …

Quel idiot ! Il se mettait à genou pour mieux ramasser ce satané menu et en profitant pour dégager son visage des quelques mèches qui l’obscurcissait. Ses membres se tendent et Trèfle se sent crispée, encore plus mal à l’aise si cela était encore possible. Son geste était empli d’une douceur quelle ne connaissait que trop bien. Trèfle aimait beaucoup ses mains, porteuses de mille et un parfums des plus exquis. Elle respire profondément. Que de souvenirs qui viennent mettre cette plaie à vif dans son cœur. Alors sans même s’en rendre compte, elle tourne la tête pour mieux recroiser son regard. Pas de colère ni de rancœur. « Moi aussi je suis content de te revoir. Je suis désolé de ne pas avoir tenté de te reparler... C'était juste trop dur pour moi... J'espère que tu ne m'en veux pas trop... » Moi aussi ? Etait-elle si transparente que cela. Ces bafouillages lui avaient-ils révélés la nature de ses sentiments ? Hésitante entre la gêne et le bonheur de le recroiser ? Et pourtant, malgré ces douces paroles, ce ne fut pas un sourire qui éclaira son visage de poupée, mais bien une colère grandissante.

D’un geste brusque et soudain, Trèfle se leva, les bras tendus le long de son corps et les poings serrés. Ses lèvres se pincent comme si elle hésitait à lui jeter son venin, mais elle ne put se retenir plus longtemps. « Pourquoi tu agis comme çà ? T’es vraiment un idiot ou tu le fais exprès pour m’énerver. » La revoilà, cette serpentard au caractère bien trempé qui croisait dans ses jeunes années un certain poufsouffle. Trèfle tente de reprendre contenance. Pourquoi se comportait-elle ainsi, comme une enfant. Son menton se relève un peu. Oui, elle est bien encore là, la petite dernière des Greengrass, quoique maintenant son nom ne figure plus sur l’arbre familial. Son visage devait être brulé à présent. Quoique … Rodolphus cherchait encore à la ramener par la peau des fesses. Jamais ! « Et puis, pourquoi tu t’excuses ? Tu crois que c’est à toi de t’excuser ? T’es vraiment un poufsouffle sans cervelle. » L’émotion fait parfois dire des choses délirantes que son regard semble pourtant démentir.
made by pandora.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: See you again [Pv Jude]   Dim 6 Oct 2013 - 8:34

On pouvait dire que Jude était plutôt heureux de savoir que le reste de l'établissement était vide avec cette situation. Jude était loin de se dire, ce matin, qu'il recroiserait la serpentard qui avait jadis enflammé son cœur de passion. La réaction de Trèfle ne lui était pas inconnu, mais lui semblait un peu décevante... Cependant, il connaissait bien la jeune Greengrass par la passé et il savait que son agressivité n'était pas entièrement pointée vers lui. Après tout, avant de bien se connaître, ils avaient toujours été en froid. Cet excès de colère n'était pas quelque chose qu'il avait subi dans cette lointaine époque où la raillerie et les moqueries se suivaient une après l'autre.

Non, ce n'était pas une animosité contre lui, mais probablement plus profond. Et techniquement, elle avait raison sur le fait qu'il n'avait rien à se faire pardonner. Après tout, ni l'un ni l'autre n'avait donné signe de vie. Dans sa vision des choses, ils étaient tous les deux coupables de ce manque de communication. De plus, il y avait ce doute en lui qui subsistait. Bien sûr, ils avaient cessé d'être un couple depuis quelques années déjà, mais Jude ne savait pas s'il était déjà passé à une autre étape. Avec ses études culinaires, il n'avait jamais vraiment réfléchit à ce qui se produirait s'ils se rencontraient de nouveau! Est-ce que Trèfle avait encore des sentiments pour lui? Est-ce que l'inverse était également vrai? Sa réaction présentement lui démontrait que c'était beaucoup plus complexe qu'un simple oui ou non...

S'étant également relevé, faisant face à Trèfle, Jude pouvait à présent mieux voir les traits du visage de la jeune femme. Si son visage en disait long sur les paroles qu'elle avait dite, ses yeux racontait une autre histoire. Sous cette apparence colérique se trouvait peut-être une personne blessé par les évènements, incertaine de la réaction à avoir. La réaction normale serait de répliquer froidement, voir même d’être en colère… Mais Trèfle avait raison, il n’était qu’un Poufsouffle sans cervelle… Ce n’était pas son genre d’être aveuglé par la colère. Jude avait peut-être son orgueil qui entrait parfois en ligne de compte, mais il n’était pas du genre à vouloir blesser volontairement.

''Je suis peut-être idiot, mais j’ai toujours été ainsi. Je suis en paix avec moi-même au moins en décidant de ne rien cacher… Même si, au final, ça semble ne pas toujours être la bonne solution… Malgré le fait que tout s’est passé si vite et si brusquement, je… Je m’en veux de n’avoir rien fait de plus… De m’être renfermer sur moi-même et de me dire simplement que tout était supposé arrivé ainsi. De penser que tu serais plus heureuse sans moi, un simple aspirant cuisinier…''

Ce n’était pas loin de la réalité. Son inaction avait peut-être eu une influence négative sur elle… Tout aurait été réglé là-bas, à ce moment… Malheureusement, le mage culinaire ne pourrait jamais le savoir… La seule chose possible était qu’il pouvait dire ce qu’il pensait réellement, ici et  maintenant. Au moins, il aurait la conscience tranquille, sachant qu’il avait dit ce qu’il avait en tête. Ils pourraient tout deux tourné la page par la suite au moins si c’était vraiment ce que Trèfle désirait… Lui-même ne savait pas ce qu’il désirait, alors autant savoir ce que la sorcière de sang pur en pensait.

Jude se tenait droit, un peu trop droit même, les bras sur les côtés. Tenant encore le menu entre le pouce et l’index de sa main droite, ses bras étant simplement de chaque côté de son corps. Bien qu’il tente de conserver son regard dans les yeux de celle qui avait été son premier grand amour, Jude regardait parfois un peu le sol, un peu honteux… Cependant, il ne pouvait s’empêcher de faire un petit sourire en coin malgré un regard plutôt triste. Il n’était peut-être pas la personne la plus adapté pour trouver les bons mots ou bien pour comprendre les sens cachés des conversations… Mais il y avait une partie qui lui restait en tête à présent.

''C’est pour cette raison que je m’excuse… Même si tu considères que je n’ai pas à le faire, je me sens responsable de ce qui s’est passé… Et puis, je ne vois pas pourquoi tu devrais t’excuser… Après tout, tu proviens d’une grande famille de sang pur et j’imagine que tu désirais mieux qu’un simple sorcier comme moi. Après tout, je ne suis qu’un Poufsouffle sans cervelle… Tu mérites probablement mieux que moi de toute façon…''
Revenir en haut Aller en bas
ORDRE DU PHÉNIX
avatar
Hiboux envoyés : 616
Célébrité : Emma Robert
Crédits : Lulu


MessageSujet: Re: See you again [Pv Jude]   Dim 6 Oct 2013 - 11:14

Je n’ai pas eu le temps de te dire à quel point je t’aimais. Je voulais que tu me haisses, c’était la meilleure chose à faire et plus acceptable. Je préférais voir ta colère que ta tristesse. Je n’ai pas eu le temps de te dire adieu … et je ne saurai que dire après tant d’années.
Never say Goodbye


Ils étaient désormais face à face, une situation que ne faisait que grandir son mal être. Pour ne pas lâcher son regard Trèfle devait relever la tête, ce qui lui donnait un léger air supérieur qui s'accentuait par la noblesse de ses traits et sa colère. Ce n'était pas dans sa nature d'être ainsi, elle en avait parfois l'air devait des personnes qu'elle n'appréciait guère , qu'elle haïssait même et à cet instant, elle se haïssait. Toute son amertume et sa colère étaient tournées vers elle seule, elle le méritait bien. D'un côté, cette situation lui rappelait leurs débuts. C'était tellement risible en y repensant en connaissant la tournure des événements.

Pendant un instant, son regard se détournant, ne supportant plus son regard inquisiteur. Trèfle avait l'impression qu'il pouvait lire en elle comme dans un livre ouvert. Après tout, même s'ils s'étaient détestés pendant près de six ans, ils s'étaient aussi aimés. Ils se connaissaient bien plus qu'ils ne le pensaient. La jeune femme s'attendait à ce qu'il lui tourne le dos, qu'il ne prononce aucune parole, répondant par une simple et dure froideur qui lui aurait sûrement brisé le cœur, bien plus encore. Les premières fissures étaient due à sa propre auto-destruction et secrètement elle espérait qu'il en finisse. « Je suis peut-être idiot, mais j’ai toujours été ainsi. » Ha ça oui ! Pour le coup, il avait entièrement raison. Un idiot pour être tombe amoureux d'elle, idiot pour avoir accepté leur relation pendant plus d'un an, idiot pour l'avoir laissé partir et d'avoir cru à son cinéma. Idiot ! Idiot ! Idiot ! Il s'en voulait de n'avoir rien pu faire ... Elle s'en voulait pour avoir accepté cette situation pour une sœur qui l'avait au final trahie. Mais lorsqu'il lui dit qu'il pensait qu'elle aurait pu être heureuse sans lui, un simple aspirant cuisinier, Trèfle sentit qu'elle allait exploser, littéralement.

Trèfle s'apprêtait à lui répondre avec toute la violence de son venin, mais elle ne pût le libérer devant ce sourire en coin qui était l'on d'illuminer son visage, apportant au contraire une certaine tristesse. Elle aurait voulu le prendre dans ses bras, elle aurait voulu tout reprendre depuis le début, mais ce n'était que son ressenti. Jude avait sûrement tourné la page, il ne pouvait en être autrement devant sa cruauté et sa froideur lors de leur rupture. « Après tout, tu proviens d’une grande famille de sang pur et j’imagine que tu désirais mieux qu’un simple sorcier comme moi. Après tout, je ne suis qu’un Poufsouffle sans cervelle… Tu mérites probablement mieux que moi de toute façon… » Là, Trèfle ne pût s'en empêcher.

Brusquement, la jeune Greengrass s'empara du menu qui pendait au bout des doigts de son ex amour, et le frappa de toute ses forces sur son crâne. Cela ne devait pas faire grand mal, ce n'était qu'un bout de papier cartonné après tout. Deux fois, trois fois. « Triple andouille ! Un simple aspirant cuisinier hein. Tu crois que ce cloporte de Dolohov vaut mieux que toi parce qu'il vient d'une famille de sang pur ? Quadruple andouille. » Elle continue de le frapper avec ce pauvre menu qui n'avait rien demandé. « Et puis si tu veux tout savoir, je n'ai plus rien à voir avec les Greengrass, j'ai quitté le manoir et je viens d'acheter un appartement juste en face du chaudron baveur alors si ... si ... Hein ! Bon ... » Plus elle avançait dans ses aveux et plus Teefle se sentait comme une idiote à son tour. Le rouge lui monte légèrement aux joues et la jeune femme décide de se rassoir sagement devant son assiette. Mais d'un côté, elle se sentait mieux. C'était comme si un poids venait de se libérer de ses épaules. Intense soulagement et moment de sérénité.

made by pandora.


I wouldn't change a thing about it
Please don't go away I need you now And I'll hold on to it Don't you let it pass you by
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: See you again [Pv Jude]   Lun 7 Oct 2013 - 5:51

La scène qui pouvait s'offrir à tout autre personne entrant ou regardant par la fenêtre avait un petit quelque chose de très cocasse. Alors que Jude se protégeait le visage et la tête, surtout par réflexe que par douleur, les questions pouvaient se poser puisqu'il affichait encore un air désolé et, surtout, confus pour le moment. Les passants pouvaient aussi bien comprendre une bataille entre le cuisinier et la cliente ou bien la réponse d'un très mauvais service. Bien entendu, personne n'était présent étrangement, pas même un serveur ou un résidant. Peut-être se doutaient-ils que la situation ne devait pas être interrompu ou, tout simplement, ne désiraient-ils pas être attaqué eux aussi.

Mais bien honnêtement, Jude ne se souciait que très peu de son apparence pour le moment, plus occupé à écouter ce que lui disait Trèfle à présent. Après avoir tout écouter et que Trèfle avait tout dit, Jude se sentait également comme le pire des idiots... Il avait vraiment fait un des pires choix lorsqu'il était plus jeune... Cependant, il avait obtenu les informations qu'il n'avait pas obtenu ou, pour être plus précis, qu'il n'avait jamais désirer entendre auparavant.

Au début, il y avait Dolohov. C'était pas une personne que Jude appréciait beaucoup malgré qu'il ne lui ai jamais réellement parlé. Il avait bien noté, sans trop y penser, que ce dernier tournait autour de la jeune serpentard et qu'ils étaient liés par la suite. Pour être honnête, le sorcier culinaire n'avait pas tenter de comprendre à l'époque, mais plutôt d'éviter la douloureuse rupture. Mais à présent, il se souvenait des regards haineux que lui lançait le jeune Dolohov quand il s'approchait ne serait-ce un peu trop de Trèfle. Jude croyait qu'il était devenu sont petit-copain après que Trèfle ai rompu, voir la raison de cette rupture sans que ce ne soit forcé... Mais à présent, l'histoire était beaucoup plus clair...

Le fait qu'elle ai renier son nom, tourné le nom à sa famille... C'était presque évident à présent. Elle était une Greengrass après tout, une famille assez noble puisque considéré comme sang pur. C'était le même scénario qu'il avait déjà avec la famille des Black... Donc, toute cette souffrance, ses mensonges de sa part... Tout ça à cause de la famille qui désirait une union avec un sorcier de sang-pur? Jude maudissait intérieurement les familles bornés qui ne désirait que conserver leur statut sans penser aux sentiments des membres de leurs propres familles! Bien sûr, en ayant été lui-même affecté, le jeune sorcier se disait que bien des couples comme le leur avait été coupé de cette façon... C'était tout simplement une idéologie barbare, digne des rois anciens... De tels mariages et liens avaient fini par rendre des rois fou et qui fini par causés leurs propre pertes...

Ils étaient restés dans un passé lointain et tentait de l'implanter dans des temps modernes... Et Jude et Trèfle avaient tout deux été victimes de ses stupidités...

Par contre, il était... Soulagé d'apprendre ceci. Bien qu'il était légèrement en colère contre les familles de sang-pur qui ne désiraient pas comprendre la logique humaine, il savait maintenant pourquoi tout avait basculé... Ce n'était vraiment pas de sa faute si Trèfle avait changer son attitude envers lui! Elle avait été obligée pour satisfaire sa famille... Elle lui avait peut-être même sauvé la vie en agissant ainsi, qui sais? Ce changement soudain et brutal dans leur relation s'expliquait à présent... Ce ne devait pas être quelque chose de simple de faire ce que la jeune Greengrass avait fait. Elle devait s'en vouloir terriblement depuis tout ce temps...

Trèfle s'était calmé et avait laissé le menu en paix pour le moment. Elle avait reprit sa place à la table, la pièce retrouva son silence. Cependant, ce n'était pas un silence
qui rendait les gens nerveux ou qui les couvraient de malaises. C'était un silence qui ne nécessitait simplement aucun mot pour le moment. Cependant, Jude fini par briser le silence avec une voix calme, posé, relaxer surtout...

''Alors... La vérité est arrivé... Quand j'ai décidé de m'installer ici, il y à  peine quelques semaines, je pensais me faire un nom et vivre de ma passion ici. Je me suis dit que c'était la seule chose que je pourrais obtenir puisque, dans ma famille, je ne suis pas l'ainé... Je pensais commencer ici en n'ayant rien du tout... Et pourtant, tu est là, devant moi. J'ignorais tant de chose et maintenant, je comprend pourquoi tout est arrivé auparavant. Alors laisse-moi te dire une chose pour le moment...''

Malgré le fait que Trèfle l'avait frappé à plusieurs reprise avec le menu, ça n'avait aucune importance pour le moment. Pour le moment, il n'avait qu'une seule chose logique à faire... Quelque chose qui dirait qu'il comprenait et qu'il ne lui en voulait pas. Remettant un genou à terre, cette fois il ne se contenta pas uniquement de regarder celle qu'il avait aimé plus que tout au monde. Après s'être mis à son niveau, il ne pouvait s'empêcher de la prendre dans ses bras. S'il avait agis ainsi dès le départ, peut-être que tout ceci ne se serait pas produit... Mais maintenant, il sentait que c'était le bon moment pour laisser son côté Poufsouffle s'exprimer un peu. Et puis, dans le pire des cas, ce seraient des coups de menu...

''Je suis vraiment content de te revoir et de savoir que tu ne me déteste pas. Ça veut beaucoup dire pour moi...''
Revenir en haut Aller en bas
ORDRE DU PHÉNIX
avatar
Hiboux envoyés : 616
Célébrité : Emma Robert
Crédits : Lulu


MessageSujet: Re: See you again [Pv Jude]   Mer 9 Oct 2013 - 10:13

Je n’ai pas eu le temps de te dire à quel point je t’aimais. Je voulais que tu me haisses, c’était la meilleure chose à faire et plus acceptable. Je préférais voir ta colère que ta tristesse. Je n’ai pas eu le temps de te dire adieu … et je ne saurai que dire après tant d’années.
Never say Goodbye


Le silence, quelle belle et magnifique musique, reposante et réconfortante. Ce non-bruit était surement la plus grande révélation qu’elle pouvait faire. Pas besoin de mot, ni de regard à présent. Tout avait été dit. Il n’y avait plus rien à révéler. Elle s’en voulait terriblement pour ce qu’elle avait fait, pour ne lui avoir rien avoué après tout ce temps. Nul besoin d’en parler pour qu’il le sache. « Alors ... La vérité est arrivée ». Trèfle releva les yeux tandis qu’il se décidait à briser cette sérénité silencieuse. Oui, la voilà, cette vérité soudaine qui avait eu tant de mal à sortir. Lors de leur rupture pour que la séparation soit plus facile, pour l’un comme pour l’autre. Pour qu’il ne continue pas de la voir au risque de mettre en danger sa sœur, peut être sa propre vie. Avec les Dolohov, on ne sait jamais ce qu’il peut arriver. Et puis, quand elle est partie du manoir, il y a eu la honte.

Ainsi, il était là depuis quelques semaines déjà. Il y a quelques semaines, elle avait décidé de déménager pour changer d’air, partir du Londres sorciers pour le coté moldu, plus attrayant et plus sûr aussi. Vivre sa passion ? Cuisinier … ici au chaudron baveur ? Qu’était-il au juste, cuisinier, patron de l’établissement, serveur ? Trèfle n’en avait aucune idée même si elle se doutait qu’il devait mijoter quelques plats. Et lorsque son regard accrocha de nouveau le menu, consultant avec plus d’attention les différents services proposés, elle reconnut bien là sa patte. « Je pensais commencer ici en n'ayant rien du tout... Et pourtant, tu es là, devant moi.». Trèfle sentit une petite rougeur s’installer sur ses pommettes. Que voulait-il dire par là ? Même si au fond elle savait très bien ce qu’il insinuait, la benjamine des Greengrass ne voulait pas y penser, elle, cruelle personne. Et la rougeur s’accentua lorsqu’il se remit pour la deuxième fois à genoux et la saisit soudainement dans ses bras. Son regard était écarquillé par la surprise, un air qui s’adoucit progressivement tandis qu’un léger sourire se déposa sur ses lèvres.

Cela faisait si longtemps … et pourtant elle avait l’impression que c’était hier. Leur sixième année lui revint brutalement au visage, lui remettant en mémoire ces gestes de tendresses qui avaient touché son cœur, ses baisers qui avaient su apporter de la douceur dans sa vie. « Je suis vraiment content de te revoir et de savoir que tu ne me déteste pas. Ça veut beaucoup dire pour moi...». Le détester ? Non, elle ne l’avait jamais détesté, toujours regretté. Ses mains se relèvent enfin et se décident à se poser sur ses épaules, les accrochant avec ses doigts fins comme si elle avait peur qu’ils ne s’en aillent à nouveau. « Je ne t’ai jamais détesté … je voulais que tu me détestes. » Là était toute la différence et la subtilité de son comportement en septième année.

Et maintenant ? Que faire ? Que dire ? Rien. Trèfle aurait voulu rester dans ses bras encore pour l’éternité … mais qu’est-ce que l’éternité à part une minute excessivement longue. D’ailleurs, après cette minute, un terriblement grognement résonna dans la pièce vide et silencieuse. Très proche des deux personnes. Terriblement proche et qui fit s’écarter brusquement Trèfle qui, honteuse, mit une main sur son ventre pour en atténuer le bruit, mais regardant ailleurs comme si elle n’était pas cette affamée en question. « Hum … bon ! On va se le faire ce Dirico ? » Le « on » avait été dit avec un tel naturel, comme si elle voulait participer à la recette aussi. Souvenir vif de ces moments avec lui. Son regard accroche la notice de la télévision qu’elle fourre rapidement dans sa poche. Pas question de s’enfoncer plus encore … elle réglerait ce problème plus tard.

made by pandora.


I wouldn't change a thing about it
Please don't go away I need you now And I'll hold on to it Don't you let it pass you by
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: See you again [Pv Jude]   Mer 9 Oct 2013 - 14:38

La capacité humaine du pardon était étonnante parfois et, pour être honnête, était beaucoup plus agréable qu'une rancune qui perdurerait pendant des années. En quelques instants, la colère, la tristesse et tous les sentiments négatifs semblaient s'envoler, comme si de rien était. Bien sûr, les gestes qui ont été posés ne pourraient jamais changer, mais la situation avait changé pour le mieux déjà. S'ils étaient le couple le plus improbable auparavant, ils y avaient encore le potentiel que ce soit le cas de nouveau. Mais avant de penser à tout ça, Jude était simplement content de retrouver Trèfle et que cette dernière lui ai avouée ce qui s'était passé auparavant. Lui aussi se sentait moins lourd intérieurement même s'il avait été un peu manipulé par le passé. Mais la sorcière avait agi selon ce qu'elle pensait juste dans cette situation. Si le mage culinaire n'appréciait pas beaucoup les mensonges, surtout vu l'ampleur de cette situation, il laisserait passer pour cette fois. C'était pour le protéger dans un sens...
 
Mais pour le moment, ce n'était pas le moment d'y penser. L'étreinte familière lui donna quelques frissons. Oh comme c'était nostalgique et agréable... C'était de doux souvenirs qui lui pasait en tête et, bien honnêtement, il était simplement heureux en ce moment. Trèfle avait également répondu à son côté Poufsouffle et, bien qu'il ne voyait pas son visage, s'imaginait au moins un petit sourire en coin de sa part. Tant c'était passé en quelques années et, pourtant, les choses les plus simples comme ce moment démontrait que le temps n'était que très subjectif. Quand était la dernière fois qu'ils avaient passé du temps ainsi? Environs quatre ans? Et pourtant, en ce moment, Jude se souvenait encore exactement de ses sensations et du bonheur avec la jeune Greengrass.
 
Peut-être vivait-il un peu trop dans sa tête et qu'il s'imaginait des scénarios improbables, mais Jude espérait fortement que ses sensations soient les même pour Trèfle. Au moins le temps de cette étreinte... Il n'en demanderait pas plus pour le moment... Et puis, comme il n'avait pas été attaqué par le menu, le cuisinier se confirmait que ce ne devait pas être désagréable pour elle. De plus, bien qu'un peu en retard, sa tête avait captée que, si elle avait pris un appartement près d'ici, ils auraient la chance de se revoir plus souvent à présent! Bien que Jude ignorait ce qui se passerait, c'était une belle perspective qui s'offrait à lui, à elle, à eux...
 
La réflexion du mage fût interrompue par les gargouillements du ventre de Trèfle. Bien qu'il avait entendu ses paroles sur le fait qu'elle avait tout fait pour que lui la déteste, il ne répondit qu'en la serrant un peu plus fort dans ses bras. À première vue, c'était probablement un échec de sa part... Elle devrait vivre avec ce poid toute sa vie à présent... Mais bon, c'était probablement plus agréable d'avoir sur sa conscience l'image d'une personne qui l'apprécie encore malgré tout ce qui s'est passé! Cependant, Jude avait oublié un détail des plus importants...
 
Si Trèfle était ici, assis à cette table en premier lieu, c'était parce qu'elle avait faim. Si elle venait d'emménager, elle ne devait rien avoir à manger chez elle. Se relevant, se grattant la tête discrètement tout en affichant un air plus jovial, il ne pouvait s'empêcher de penser qu'il devrait repenser à faire son travail de cuisinier.
 
''Oui, bien sûr. Je m'occupe de ça en quelques minutes. Si tu veux venir en cuisine, il y a une petite table où tu pourras t'assoir ensuite. Bien que ce ne soit pas l'endroit le plus chic du Chaudron Baveur, je te garantit que c'est en bon état. De plus, comme je suppose que des clients peuvent arrivés d'un moment à l'autre, ça nous permettra de continuer la conversation. Sinon, ce ne sera pas trop long, promis.''
Revenir en haut Aller en bas
ORDRE DU PHÉNIX
avatar
Hiboux envoyés : 616
Célébrité : Emma Robert
Crédits : Lulu


MessageSujet: Re: See you again [Pv Jude]   Lun 14 Oct 2013 - 11:14

Je n’ai pas eu le temps de te dire à quel point je t’aimais. Je voulais que tu me haisses, c’était la meilleure chose à faire et plus acceptable. Je préférais voir ta colère que ta tristesse. Je n’ai pas eu le temps de te dire adieu … et je ne saurai que dire après tant d’années.
Never say Goodbye



C’était si bon de le revoir. Trèfle avait presque oublié à quel point son sourire la faisait chavirer comme une pauvre barque un milieu d’un océan tumultueux. Ce fameux air jovial qui l’avait tant énervé pendant près de cinq ans et qui avait fini par la faire succomber. Il avait aussi cette manie de se frotter l’arrière de la tête avec un air un peu distrait, rêveur même. C’était tellement adorable, enfantin, si bien que Trèfle se sentit repartir quelques années en arrière « Si tu veux venir en cuisine … » Il ne lui en fallait pas plus pour qu’elle se lève et le suive dans cet antre sacré de la gastronomie. Que l’endroit soit sale ou pas, à vrai dire, elle s’en fichait royalement. Du moment qu’elle était avec Jude. C’était une si belle occasion de passer du temps avec lui. C’était comme si elle ne voulait plus le quitter des yeux.

Rattraper le temps perdu. Oui, c’était un peu cela. Si seulement on pouvait revenir en arrière. Si elle avait su, elle ne l’aurait jamais quitté et serait partie bien avant de chez elle, comme l’avait fait Sirius. Il avait eu raison. Elle l’avait soutenu tout ce temps sans avoir jamais eu le courage de l’imiter. Ses relations avec sa famille n’étaient pas aussi chaotiques, mais ce n’était pas le même univers ni la même façon de penser. La liberté. Elle aurait dû la saisir dès sa septième année, avant de quitter Jude et de se mettre avec Jeremy. Si seulement …

Pensive, Trèfle ne revint sur terre que lorsqu’elle entra en cuisine. Tant de souvenir refirent surface et alors que Jude se mettait au travail, Trèfle saisit un tablier qui trainait non loin et l’enfila. « Désolée mais je ne peux pas rester sans rien faire. » Et puis, à Poudlard, ils l’avaient déjà fait. Bon Trèfle ne s’était jamais mise aux fourneaux mais elle faisait le travail du petit commis, hacher les légumes, préparer le terrain pour faciliter le travail du grand chef. « Tu as pu faire un grand pas vers ton rêve. Racontes-moi, qu’est-ce que tu as fait après Poudlard ? » Savoir ce qu’il s’est passé entre deux. Peut-être avait-il eu une relation ? Qui sait, peut-être pour l’oublier, peut-être était-il même retombé amoureux ? Mais aussi ce qu’il était devenu.

C’était un bon début. Recommencer de zéro. Réapprendre à se connaitre. Il était surement trop tôt pour recommencer une relation. Trèfle ne se sentait pas prête et encore troublée par ces retrouvailles. Il fallait du temps, pour se pardonner et pour se refaire aimer, vraiment. Oui, c’était une bonne chose. Ne pas aller trop vite, pas maintenant alors qu’ils venaient de se retrouver.

made by pandora.


Dernière édition par Trèfle Greengrass le Jeu 17 Oct 2013 - 10:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: See you again [Pv Jude]   Lun 14 Oct 2013 - 20:58

Apparemment, Trèfle n'avait pas vraiment besoin de plus d'encouragement pour se diriger en cuisine en sa compagnie. C'était très nostalgique tout ça, mine de rien... De plus, depuis son arriver au Chaudron Baveur, il était le seul cuisinier en place. Cuisiner seul était tellement étrange, même si la compagnie des autres serveurs venaient égayer sa journée. Bien qu'il n'était jamais seul, il n'avait pas encore retrouvé le confort qu'il avait eu auparavant à Poudlard lorsqu'ils étaient nombreux en cuisine. Sans parler de tout ses moments où Jude et Trèfle étaient ensemble... Bien qu'ils se soient séparés auparavant, il y avait une complicité qu'il ne pouvait simplement pas oublier. Certaines choses restent en mémoire pour une vie après tout, ses moments n'auraient pas été oubliés même si la rencontre d'aujourd'hui ne se serait pas produite. La seule chose qui change est que ses souvenirs n'étaient pas douloureux, en quête de revivre ses anciens moments de passion, mais qu'ils les fortifiaient et lui rendait le cœur léger.

Prenant les devants, il arriva rapidement dans la cuisine et Jude s'apprêtait à sortir les ingrédients de son ''réfrigérateur''. Ce dernier était en fait une véritable chambre froide dissimulé pour que les moldus ne se doutent de rien. Après tout, il y avait un grand besoin de nourriture dans un tel établissement, même avec des recettes simples tel que prônait l'ancien propriétaire. Trouvant ainsi une poitrine de dirico ainsi que quelques champignons farceurs ricanant comme toujours, Jude ne pouvait s'empêcher de s'émerveiller sur tout les sons qu'il entendait dans sa chambre froide... Mais ce n'était pas des plus grave et le cuisinier sortit rapidement du réfrigérateur pour retourner en cuisine avec Trèfle.

En voyant Trèfle prendre un tablier afin de le revêtir, Jude ne pouvait s'empêcher de glisser un sourire en la voyant ainsi. Toujours les bons souvenirs qui revenait en tête, c'était presque comme un rêve ce qui se produisait. Enfin, oui il appréciait grandement la présence de la jeune sorcière qui avait été dans son cœur si longtemps, mais tout ceci semblait également si irréel. Dans un bon sens, bien entendu... Mais jamais Jude ne pensait que ce serait possible une telle réunion! C'était presque comme si rien ne s'était passé mais, le mage culinaire ne pouvait pas le renier, seulement quelques années. En fait, tant avait changé, mais rien ne changeait... C'était peut-être ce détail qui rendait la scène aussi irréelle et encore plus agréable à la fois.

''Il n'y a aucun soucis. Si tu veut, il y a les champignons à couper...'' Puis, en constatant que le panier de chmapignon qu'il avait en main ricanait légèrement, Jude ne pouvait s'empêcher de rajouter rapidement: ''Ne t'en fait pas, même s'ils rigolent, ils n'ont pas vraiment de conscience, donc il ne commenceront pas à hurler sous le couteau.''

Tout en parlant avec Trèfle, Jude était déjà en action. Bien que c'était rendu une coutume, il ne perdait que très peu de temps en cuisine. Laver ses mains avant de manipuler la nourriture, sortir les couteaux des tiroirs, placer les épices qu'il avait besoin près de lui. Allumant ainsi le four tout en réchauffant deux poêles, il ajouta un pou d'huile pour pouvoir doré la poitrine de dorico et commença à faire la sauce à la bièreaubeurre. Il écoutait bien entendu Trèfle et ceci ne l'empêchait pas de faire la cuisine alors qu'il lui répondait.

''Après Poudlard, j'ai été choisi parmi plusieurs autre sorciers et sorcières pour faire des études spécialisées en cuisine. J'ai fait le R.E.C.E.T.T.E pendant trois ans et, je dois avouer, c'était très particulier comme études.''

Tout en continuant les assaisonnements ainsi que de vérifier la température pour griller le dirico, il ne pouvait s'empêcher de penser à tout ce qu'il avait fait là-bas, tout ce qu'il avait appris et vu.

''Si je fais un profil rapide, ça peut sembler être un rêve pour les études... Voyager à travers le monde pour connaître les saveurs, être instruits par les meilleurs mages culinaires ici. Même apprendre les procédés moldus pour obtenir des saveurs que même les sorciers ne peuvent connaître. Surtout, le plus important je suppose, la reconnaissance des talents pour pouvoir travailler dans les plus grands restaurants du monde. Nous avions d'ailleurs des stages dans de tel restaurants parfois, pour que l'on puisse être testé sur nos connaissances et capacités.''

Mais son expérience ne s'arrêtait pas là malheureusement. Si ce ne serait que des points positifs ou que ce soit beaucoup trop facile, tous prendraient de tels études et réussiraient. Il avait aimé les cours, les enseignants et tout ce qu'il avait appris, mais il avait détestés quelques parties. De plus, c'était à cette époque que sa famille avait été ébranlé par la mort de Romuald et la naissance de Théodore et Mocca. Jude aurait apprécier passer du temps avec sa famille, ce que les études ne lui permirent pas malheureusement...

''Mais la vérité est que ce fut trois longues années où l'on ne pouvait rien faire à l'exception de la cuisine. Et au final, si je sais que j'adore cuisiner, j'ai appris que je détestait le climat dans les restaurants très gradés. Je n'aime pas que l'on me cris après à cause de détails mineurs... Et je pense que la majorité des gens ayant fait leurs études avec moi ont simplement quitté le monde culinaire... Néanmoins, j'ai beaucoup appris même si j'ai l'impression de n'avoir rien fait en trois ans si ce n'est la cuisine. Je pense que d'avoir acheter l'établissement ici était une meilleur décision. En quelques semaines, il s'est passé beaucoup plus d'action et je pense que je suis beaucoup plus heureux que si je serais un grand chef dans un restaurant qui n'a aucun respect pour ses employés...''

Commençant finalement pour griller le dirico, Jude laissa quelques moments en suspent. Tout en réfléchissant sur ce qu'il aurait vécu comme vie s'il avait décidé de devenir in grand chef immédiatement, il se demandait s'il ne serait pas déjà un homme riche, connu, apprécié dans sa profession. Mais ce n'était pas l'essentiel dans la vie, pas vrai? Il ne pouvait s'empêcher de reprendre un sourire et de perdre son air trop sérieux qu'il avait et il fini en ajoutant, tout en regardant Trèfle de nouveau:

''Qui sais, un jour j'aurais peut-être mon restaurant. Mais pour le moment, je suis content de ce que j'ai. De plus, je suis en très bonne compagnie présentement.''
Revenir en haut Aller en bas
ORDRE DU PHÉNIX
avatar
Hiboux envoyés : 616
Célébrité : Emma Robert
Crédits : Lulu


MessageSujet: Re: See you again [Pv Jude]   Jeu 17 Oct 2013 - 16:47

Je n’ai pas eu le temps de te dire à quel point je t’aimais. Je voulais que tu me haisses, c’était la meilleure chose à faire et plus acceptable. Je préférais voir ta colère que ta tristesse. Je n’ai pas eu le temps de te dire adieu … et je ne saurai que dire après tant d’années.
Never say Goodbye



« Ne t'en fait pas, même s'ils rigolent, ils n'ont pas vraiment de conscience, donc ils ne commenceront pas à hurler sous le couteau. ».  Un fin sourire se dessine sur les lèvres de Trèfle, avec ce petit air rêveur qui lui semblait propre tant il se posait avec naturel sur son visage de porcelaine. Souvenirs, souvenirs. « Je sais », souffla-t-elle doucement. C’était à peine un murmure comme si elle se parlait à elle-même. A vrai dire, Jude lui avait déjà fait cet avertissement quelques années auparavant. C’était lors de cette fameuse retenue qu’elle avait dû passer en cuisine avec lui. Elle avait dû jouer les petits commis du grand chef. Jude ne l’avait pas dit avec un ton aussi gentil, cette fois-là il avait été plus bref, un peu froid même. Normal vu leurs relations de l’époque. Trèfle se souvenait d’avoir retenu son souffle en coupant le premier champignon farceur, elle se souvint de son soupir de soulagement et du rire moqueur de monsieur Citrus.

Après s’être à son tour lavée les mains, Trèfle saisit l’un des nombreux couteaux, pris une planche en bois et une bonne poignée de champignon, commençant la torture qui faisait bien rire ces petits farceurs. Du coin de l’œil, elle pouvait le voir s’activer avec cette même méthode qu’elle lui connaissait. Il avait beaucoup murit, gagné en assurance et réflexes. Ils n’étaient pas bien loin de l’autre, un grand pas les séparait. Il suffisait d’une enjambée pour le rejoindre … mais pas maintenant.

Ainsi, il était parti en cuisine. Ce n’était pas étonnant, Trèfle s’en doutait, mais elle aimait l’entendre parler. Cette voix douce, un peu grave, était rassurante et lui faisait oublier tous ces soucis. Les pressions de Rodolphus pour rentrer dans le rang s’envolèrent vers d’autres horizons, son incompétence pour allumer une simple télévision, partie. Rien, il ne restait plus que le moment présent. Le sel s’échappa du bout de ses doigts, atterrissant sur le noble morceau de Dirico, doré à souhait. La valse des épices commença et Trèfle ne put s’empêcher d’arrêter son travail pour le regarder manipuler avec tendresse cette viande tendre et délicate.

Grand restaurant ? La jeune femme ne put s’empêcher de l’imaginer avec une toque et un tablier blancs, circulant parmi les tables pour s’enquérir du bienêtre de ses hôtes. Un peu trop rêveuse, Trèfle en oublia son ouvrage et un des champignons s’échappa du panier pour gambader sur le plan de travail. In extremis, elle le rattrapa avant qu’il ne se laisse tomber. « J’avais oublié à quelque point ils étaient farceurs ceux-là. ». Mais si un métier n’avait que des points positifs … L’ambiance dans les restaurants très gradés ? Trèfle n’avait toujours vu que le beau côté du décor, les assiettes impeccables, les produits installés avoir rigueur et symétrie, les meilleurs vins de la cave se déversant dans des verres en cristal. C’était de bons moments, un régal pour les yeux et les papilles.

Les pensées de Trèfle s’envolaient, elle se perdait dans ses souvenirs et les paroles de son ancien amour. Beaucoup plus heureux que dans un grand restaurant ? Tout dépend du restaurant. Un petit silence régna dans lequel on n’entendit plus que le frémissement de la viande, le bruit du couteau découpa encore un peu les champignons, les éminçant finement. « L’ambiance des grands restaurants dépend du chef, je pense. Et puis, parfois les cuisiniers se perdent dans leur passion. A trop vouloir la perfection, on en fait trop, on crie, on est parfois même désagréable avec ses collègues, tout cela pour faire plaisir aux clients … ou ne pas nuire à la réputation de l’établissement. » Trèfle leva la planche et mit le résultat de son travail dans un bol, le rapprochant des plaques pour qui Jude puisse les avoir à portée de main.

La blonde partit se laver ses mains, toujours pensive. « J’ai été une fois dans un établissement vraiment surprenant. Il appartenait, et appartient encore il me semble, à un chef doublement étoilé. C’était un magnifique château, et la salle se situait dans une grande véranda, donnant sur un jardin magnifique, illuminé la nuit. » Avec un petit sourire, elle s’assoit sur la petite table de cuisine. « Il faisait une cuisine savoureuse et raffinée, à un prix défiant les restaurants étoilés. Il disait vouloir rendre disponible cette cuisine qui fait tant rêver. » Son regard se tourne alors vers son seul public, Jude. « Je suis sûre que tu ferais un bon chef. » Elle lui sourit avec tendresse, perdue dans son discours. Elle s’en rend compte et détourne un peu le visage. Elle n’est pas honteuse, ni gênée … Quoique. Encore un peu. Peut être intimidée. Elle, Trèfle, intimidée par Jude.
made by pandora.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: See you again [Pv Jude]   Sam 19 Oct 2013 - 1:04

Tout en gardant discrètement un œil sur Trèfle, cette dernière n'avait pas trop de difficulté avec les champignons ni de réticence contrairement à la première fois qu'ils avaient cuisinés ce repas. Bien que, la première fois que l'on manipulait des ingrédients étranges, il y avait toujours une réaction face à ses derniers. Après tout, qui ne s'imaginait parfois des ingrédients hurlant sous le couteau ou bien lorsqu'ils étaient en train de frire? Bien que ne soit que des champignons, la majorité des cuisiniers redoutaient que ce soit réellement le cas une fois qu'ils étaient coupés. La même réaction pouvait être vu avec les huîtres qui chantent dans son assiette ou bien des biscuits en forme d'animaux ayant la capacité de bouger par eux-mêmes. Surtout s'ils étaient remplis de confiture de framboise... Normalement, ce sont les enfants qui en restaient traumatisés pour la vie, plusieurs devenant végétariens!

Jude ne pouvait s'empêcher de sourire légèrement lorsqu'il voyait la belle jeune femme qui s'affairait à ses côtés et qui regardait maintenant attentivement les champignons afin qu'ils ne s'enfuit pas de leur sort funèbre... C'était une vision très sombre de la cuisine, mais il pouvait en être dit autant sur le Dirico... Mais Jude ne préférait pas y penser et, puisque le mal était fait, aussi bien leur rendre justice sous la forme d'un repas digne des plus grandes tables. Ainsi, regardant celle qui était à ses côtés, il espérait qu'elle ne se couperait pas avec les couteaux comme par le passé. Bien que ce n'était pas courant et que même les meilleurs pouvaient subir les conséquences d'un moment d'absence, il était soulagé de ne pas devoir administrer les premiers soins lorsque Trèfle déposa les tranches moqueuses qui continuaient de ricaner, encore et toujours... Enfin, jusqu'au moment de la cuisson, bien entendu.

Trèfle soulevait un excellent point en lui disant que l'ambiance était en corrélation avec les cuisiniers qui y était. Cependant, plus grand est le nombre de sorcier culinaire dans la même pièce, plus les désaccords étaient nombreux. Sans parler de la compétition, du désir de prouver que ses recettes étaient bien faites et qu'ils pouvaient extraire ou créer les meilleurs saveurs de leurs ingrédients. Bien qu'il était possible de travailler de manière efficace avec un grand nombre de cuisinier, ce n'était pas simple... C'est peut-être cet aspect qui inspirait tant de dégoût de sa part... Non pas que Jude Citrus soit un antisocial, loin de là. Mais la cuisine était une passion et il ne désirait pas qu'un autre piétine ses idées dans le but de se prouver supérieur. Plusieurs oubliaient leurs rêves et leurs passions, le jeune citrus ne voulait pas en faire autant uniquement à cause d'un mauvais milieu de travail.

Lança son sort préféré, Jude incorpora la bièreaubeurre après avoir mit les champignons coupés dans la poêle. Mixer pour en faire une sauce onctueuse, Jude utilisa sa baguette de nouveau pour créer une étincelle, créant un petit feu dans sa poêle. Secouant le mélange à de nombreuses reprises, il fit sauté les champignons littéralement, utilisant la sauce pour éteindre le feu avant de tout attraper d'un habile mouvement. Sortant assiette et ustensiles, Jude plaça la poitrine de Dirico dans l'assiette et ajouta la sauce sur cette dernière, contenant les champignons qui s'étaient enfin calmés. La présentation était simple, mais élégante. Après tout, ce n'était pas un restaurant cinq étoile et, selon le cuisinier, il était préférable de servir maintenant pour satisfaire l'appétit de sa cliente.

''Je suppose que c'est vrai que certaines cuisines ont un tel climat, mais pour le moment, je ne suis pas encore prêt à aller dans ce milieu. Et si je veux obtenir mon propre restaurant, il faudra que je travail fort pour me faire un nom. Pour le moment, tout va bien et je m'habitue à vivre dans un restaurant et d'y travailler. Ceci dit, ça semble très beau comme endroit... Un petit paradis culinaire.''

Apportant donc l'assiette à la table, il donna également les ustensiles à Trèfle. Jude espérait que la saveur du plus serait plus que satisfaisante, au vu des progrès qu'il avait fait depuis, mais sans pour autant avoir radicalement changé le goût du plat. Ce serait là la grande erreur à son avis. Cependant, il n'y avait qu'un seul moyen de le savoir et Jude se disait que ça ferrait un grand plaisir à la jeune Greengrass d'être la ''cobaye''.

''Nous verrons bien si je suis un bon chef. Si je dois avoir des critiques culinaires pour m'évaluer, aussi bien que ce soi toi la première! Désolé de l'attente, mais je suis persuadé que tu ne sera pas déçue!''
Revenir en haut Aller en bas
ORDRE DU PHÉNIX
avatar
Hiboux envoyés : 616
Célébrité : Emma Robert
Crédits : Lulu


MessageSujet: Re: See you again [Pv Jude]   Jeu 24 Oct 2013 - 21:40

Je n’ai pas eu le temps de te dire à quel point je t’aimais. Je voulais que tu me haisses, c’était la meilleure chose à faire et plus acceptable. Je préférais voir ta colère que ta tristesse. Je n’ai pas eu le temps de te dire adieu … et je ne saurai que dire après tant
Never Say Goodbye



Il se dégageait à présent une délicieuse odeur dans la cuisine ce qui renforça durement la faim qui grondait dans le ventre de Trèfle. La bierraubeurre apportait une note légèrement sucrée qui lui donnait l’eau à la bouche, littéralement. Descendant de la table sur laquelle elle s’était assise, la jeune femme s’en alla chercher les couverts, les posa sur la table et attendit que son oiseau et ses champignons farceurs s’y dépose pour s’y attabler enfin. Jude disait ne pas être prêt, il avait raison. La plus part des grands chefs étaient des hommes (ou des femmes) mures, aux longues années d’expérience. Posséder un tel établissement demandait un esprit fin, malin, et une tête bien posée et ancrée sur les épaules. « Tu as raison, prends ton temps. Tu le sentiras de toute façon. Et puis, il faut faire ce que l’on aime. » Un petit sourire s’était déposé sur ses lèvres tandis que le Dirico lui faisait les yeux doux.
Prenant une serviette, Trèfle la dépose sur ses genoux, un tic qu’elle avait gardé de son ancienne vie. « Nous verrons bien si je suis un bon chef. Si je dois avoir des critiques culinaires pour m'évaluer, aussi bien que ce soit toi la première! Désolé de l'attente, mais je suis persuadé que tu ne seras pas déçue ! ». La jeune femme n’en doutait pas un seul instant. Dans un petit moment de folie, la blonde joignit ses mains, mimant une prière des plus comiques. Lorsque sa fourchette planta la viande du Dirico, Trèfle sut qu’elle serrait tendre. Lorsqu’elle en découpa un morceau, elle vit une chair délicate, cuite à point. Lorsqu’elle le mit en bouche, ce fut un véritable feu d’artifice tant les saveurs se mariaient avec excellence. C’était … « C’est comme dans mes souvenirs, si ce n’est meilleur. » Une manière de la féliciter tout en savourant son plat de la façon la plus gracieuse qui soit, en évitant de se jeter sur la nourriture – et elle avait tellement faim, et c’était tellement bon.

Assez rapidement, Trèfle reposa ses couverts sur une assiette complètement vide. « Tu devrais faire appel à un critique. Cela pourrait t’aider à promouvoir le Chaudron. » Elle était sérieuse et elle pouvait lui donner quelques noms. La plus part étant des sorciers de la haute, Trèfle en avait rencontré quelques dizaines. Un nouveau silence s’installa. C’était peut-être le moment. Doucement, la jeune femme quitta sa chaise, se redressant et faisant face à son amour de jeunesse. « Merci pour le plat, c’était vraiment délicieux. » Petit sourire en coin, légèrement gênée. Elle toussote un peu.  « Je vais y aller, j’ai encore quelques petites choses à régler chez moi. On aura l’occasion de se croiser. » Assez souvent même puisqu’elle habitait en face.

Enfin, elle tourne les talons et quitte la cuisine. Mais alors que Jude était resté dans la cuisine, Trèfle en profita pour écrire un petit mot sur une serviette en papier : C’est bon de te revoir. Tout simplement. Avec les gallions qui correspondait au prix sur le menu. Et enfin, elle disparut du bar.
made by pandora.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: See you again [Pv Jude]   

Revenir en haut Aller en bas
 

See you again [Pv Jude]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» QUI EST JUDE CELESTIN ? POURQUI ET PKWA LUI ET NON PAS ALEXIS ?
» Jude Celestin:Un pouvoir fasciste en gestation en Haiti
» UN AUTRE CAS D'USAGE DE FAUX ! SENBLE JUDE CELESTIN PA INGENIEUR VRE !
» Un kit pour Jude SVP.
» BRIDES: Mirlande Manigat gagne 7% alors que Jude ne decolle pas

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MARAUDERS' CALLING. :: RP terminés.-