Le jeu suit le cours du temps IRL. Nous sommes actuellement en Juillet 1981.

Partagez | .
 

 Petit rayon de soleil [Pv Sorcha]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
ORDRE DU PHÉNIX
avatar
Hiboux envoyés : 616
Célébrité : Emma Robert
Crédits : Lulu


MessageSujet: Petit rayon de soleil [Pv Sorcha]   Jeu 24 Oct 2013 - 22:16

Les liens nous font faire parfois de drole de chose. Un groupe se dissout et on perd quelques amis. Le tout, maintenant, c'est d'en retrouver
Dans les bras de Morphée


Zombie. C'était le terme le plus approprié par décrire la silhouette qui se faufilait dans l'appartement en dernier étage de l'immeuble. Il devait être dans les alentours de six heures du matin, le ciel hivernal était encore sombre mais le soleil ne devrait pas tarder à apparaître. En ce moment, Trèfle cumulait les nuits au travail, travaillant sur diverses missions qui demandait une surveillance extrême et quasi constante, les équipes tournant pour soulager leurs nerfs. Bien que Jedusor soit derrière les barreaux, la tension et le danger était encore bien présent dans le monde sorcier d'Angleterre. Jetant ses clefs sur l'îlot de sa cuisine, après avoir soigneusement fermée derrière elle, la jeune femme traina des pieds jusqu'à sa chambre. Fermant les rideaux d'un coup de baguette et s'écroulant dans ses draps, tête la première. Dormir, lui hurlait son esprit.

Mais avant, toujours avec les mêmes gestes lents et mécaniques, elle se déshabilla et se faufila sous la couette sans prendre la peine de prendre une nuisette ou un pyjama. Elle n'avait pas la force de fouiller dans son placard. A peine sa tête toucha-t-elle l'oreiller qu'elle sombra dans un sommeil profond. Un bombardement échouerait surement à la réveiller. Demain, au plutôt aujourd'hui, c'était son jour de congé après cette longue période de nuit, elle pourrait donc en profiter pour récupérer, se ressourcer, regarder la télé (qu'elle avait enfin réussi à faire fonctionner avec l'aide de Marcus). Depuis son emménagement, l'appartement avait bien changé. Il était à présent bien meublé, un coin salon où elle se sentait à l'aise, un endroit un peu cocooning. Une table en verre trônait non loin, entre le salon et la cuisine, garnie d'un simple bouquet de fleurs ...qui était en train de dépérir d'ailleurs. L'espace était impressionnant, luxueux et bien décoré ... seule la cuisine semblait délaissée à en voir les placard vide tout comme le réfrigérateur. Speed comme elle est, dans sa vie, il n'y avait pas de place pour la cuisine, demeurant une adepte de la bouffe sur le pouce.

Et puis, près du salon, une petite table où se trouvait du parchemin, un encrier et un panier rempli de lettres ouvertes et précieusement gardées. Leo ... d'ailleurs l'aquarium était non loin, abritant trois poissons dont elle prenait grand soin. Sa chouette, Tiwi, dormait sur son perchoir, calmement. Tout était bien paisible dans l'appartement, jusqu'à ce qu'un cliquettement ne résonne, signe que quelqu'un pénétrait dans l'antre de Greengrass.
made by pandora.



Dernière édition par Trèfle Greengrass le Mar 15 Avr 2014 - 10:51, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Petit rayon de soleil [Pv Sorcha]   Ven 14 Fév 2014 - 23:54


« Un croquemitaine... »


Epée à la main, Sorcha la pointa d’un air décidé sur l’homme qui venait de lui mettre la main au cul. A travers son ivresse, il su connecter ses quelques neurones qui n’étaient pas imbibés d’alcool et très probablement de drogue et recula d’un pas chancelant, avec hésitation. Chaque pas qu’il faisait pour s’éloigner d’elle, elle s’en approchait d’un pas sur la pointe des pieds, la pointe de son épée caressant la peau de sa gorge. A travers les brumes de l’alcool, il y avait une lueur de terreur dans son regard. Il l’avait prit pour une fille de petite vertu, essayant de l’entraînait dans une ruelle sombre, pas de chance, il était tombée sur une écossaise hargneuse.

« - Je… Je… »

Le reste de ses mots est un méchoui incompréhensible qu’il lâchait à un débit impressionnant, probablement lui-même ne comprenait pas ce qu’il disait. La sorcière cru saisir les mots ours en peluches et maman, mais cela ne pouvait être que son imagination. D’un geste vif, elle déchira le pantalon de l’homme qui tomba sur ses chevilles, révélant un caleçon qui autrefois était blanc. Il avait désormais une couleur jaunâtre, tâchés et reprisés à plusieurs endroits. Elle leva un sourcil moqueur et rangea son épée avant de tourner les talons. Derrière elle l’homme fut bien trop occupée pour tenter de remonter son pantalon et de le faire tenir pour essayer de la poursuivre ou tout simplement de l’injurier.

La journaliste poussa un lourd soupire, voilà pourquoi elle détestait les villes. Ces lieux puants avaient tués les traditions, les valeurs et les esprits de la nature. Du coin de l’œil elle crut capter un esprit en train d’agonir, la pollution humaine les tue peu à peu. Quand elle tourne la tête, il n’est plus là, une simple croyance. Le cœur de la jeune femme se serre, elle aurait aimé le prendre dans ses bras, le serrer et le rassurer, mais ce n’était pas possible. Elle reprend sa route, son épée sur son flanc tapote sa jambe au rythme de ces pas. Le ministère de la magie l’avait tapée sur les doigts pour usage de magie dans le monde moldue et devant des moldus… Le prochain écart se solderait par plus qu’un simple avertissement. Elle avait donc dû ressortir sa vieille épée oubliée chez ses parents. Ses réflexes étaient toujours là. Les dieux étaient bienveillants avec leur fille, ils tenaient à sa vie.

Pour une fois, elle n’avait pas besoin de crocheter la serrure, elle avait la clé. Sur la pointe des pieds elle pénétra dans l’immeuble et d’un pas silencieux se dirigea vers l’appartement qu’elle connaissait si bien. Etait-elle là ? Elle espérait que non. Pour ce qu’elle comptait de faire, elle espérait qu’il n’y ait personne. Doucement elle ouvrit la porte qui grinçât. Il suffit qu’elle pose un pied dans l’appartement pour savoir qu’elle était là, rentrée de missions. La sorcière fit une grimace comique, mais qui prêterait moins à rire si l’on savait la cause. Elle ne les vit pas. Ni elle, ni lui. D’un pas rapide et silencieux elle se rendit dans la chambre de son amie. Comme si elle s’y attendait, elle était dans son lit, mais ses yeux étaient grands ouverts. Sorcha posa son index sur ses lèves lui faisant signe de garder le silence. Elle fit deux pas et bondit sur le lit, atterrissant lourdement sur Trèfle. Il pouvait se cacher sous le lit. Elle ne voulait pas prendre de risque. Elle essaya de se montrer rassurante et adressa un sourire charmant à la belle endormie.

« - Je pensais pas que tu rentrerais aussi tôt de missions. Tu as un croquemitaine dans ton appartement. »


Revenir en haut Aller en bas
ORDRE DU PHÉNIX
avatar
Hiboux envoyés : 616
Célébrité : Emma Robert
Crédits : Lulu


MessageSujet: Re: Petit rayon de soleil [Pv Sorcha]   Jeu 3 Avr 2014 - 14:23

Les liens nous font faire parfois de drole de chose. Un groupe se dissout et on perd quelques amis. Le tout, maintenant, c'est d'en retrouver
Du rêve au cauchemar


Un ciel azur, une herbe folle qui se balançait au grès de la brise, une délicieuse odeur marine : partir loin de la ville et des évènements pour retrouver un rêve aussi beau et apaisant, Trèfle sentit ses muscles se relâcher pour profiter de ce moment de répit. Elle entendit alors un murmure qui la fit se retourne. Rien. Elle était seule sur cette colline. « Libère-moi ! » Cette voix… plaintive, murmure brisé, sanglot difficilement retenu. Peu à peu la brume envahit le paysage et la jeune femme se retrouva dans sa chambre, en travers de son lit, les couvertures dans tous les sens. Qu’elle rêve ou cauchemarde, Trèfle avait toujours énormément bougé dans son sommeil, sauf quand parfois Asphodèle venait dormir avec elle mais ce temps remonte à loin.

Le regard grand ouvert, elle se demande ce qui a bien pu la réveiller. Soudainement, la porte s’ouvre, la faisant sursauter. Mais ce n’est que Sorcha, elle reconnait sa silhouette. Encore dans les vappes, elle s’apprête à dire quelque chose mais le doigt de Sorcha l’en empêche. De ce signe, elle l’invite au silence. Ce comportement l’inquiète, ses sens sont plus en alerte. Quelqu’un l’aurait suivi ? Un mangemort ? Un fou furieux ? Un assassin ? Un membre de sa famille pour la ramener ? Ses inquiétudes s’envolent lorsque son amie s’envole et s’écrase sur son ventre. Une plainte pas très gracieuse franchit ses lèvres suite à ce poids venu soudainement écraser son corps. Elle lui adresse un sourire. Trèfle ne sait plus que penser de tout cela. Et puis, enfin, la réponse. « - Je pensais pas que tu rentrerais aussi tôt de missions. Tu as un croquemitaine dans ton appartement. » Croquemitaine… N’était-ce pas l’autre nom de … « Un épouventard… comment un épouventard pourrait… ». Elle sait.

Cette voix, c’est son épouventard, elle en est certaine. Où est-il ? Elle n’en sait rien mais elle n’a pas envie de se retrouver face à cette vision qui l’effraie toujours et contre laquelle elle ne peut lutter. Comment ridiculiser une vision de soi enfermée dans une cage bien trop petite ? Cage, sans liberté. « Purée, Sorcha » dit-elle en enfouissant son visage dans l’oreiller. « Occupe-t-en… et t’as intérêt à me préparer un grooooos bol de café. » Elle était maintenant réveillée et se rendormir serait impossible. « Et un gros câlin aussi parce que je le mérite. »
made by pandora.



Dernière édition par Trèfle Greengrass le Mar 15 Avr 2014 - 10:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Petit rayon de soleil [Pv Sorcha]   Dim 6 Avr 2014 - 10:31



Généralement quand vous débarquez dans la chambre de quelqu'un endormi et que ladite personne se réveille, un grand sourire ne suffit pas à la rassurer : elle hurle. Pas Trèfle, Trèfle elle est cool. C'est pour cette raison qu'elle est sa meilleure amie, parce qu'elle est la fille la plus cool de tous les temps. Le sourire sur les lèvres de Sorcha s'élargit et elle lui fait un clin d’œil rassurant. « - Tu veux le câlin avant ou après que j'ai dégommé cette saloperie de croquemitaine ? » Un rire narquois échappe de sous lit. La jeune femme soupire théâtralement. « - De toute évidence monsieur veut être dégommé avant. » Elle lui tapote affectueusement la tête et d'un bond léger bondit sur un petit fauteuil non loin de lit. Elle ne tient pas à ce que monsieur le choppe. Elle aurait pu devenir aurore ou policière ou même tireur d'élite avec sa manière de partir à l'aventure, le truc c'est que pas de chance, elle était une nullitée sans nom en magie.

Heureusement qu'il n'y a pas besoin de magie pour combattre cet épouventard, enfin pas besoin de baguette. Son épée ensorcelée par les bons soins de son père pouvait faire face à n'importe quel danger. Gloire à son papa chéri qui a rapidement compris que la vie de sa fille dépendait d’Excalibur. D'épée lambda, la magie qui courrait désormais en elle en faisait une épée presque aussi puissante que l'épée légendaire dont était tiré le nom. « - Sort de ton trou vil croquemitaine que je t’occire ! Crains mon s vengeur ! » Nouvel éclat de rire. L'épouventard ne la prend pas au sérieux. Tant pis pour lui. La jeune femme bondit et à terre et se baisse pour piquer de la pointe de son épée la créature cachée sous le lit. Elle laisse échapper un cris de douleurs. Probablement la première fois qu'elle connaît cette sensation. Si elle était une sorcière comme les autres, un simple sort aurait eut raison de cette vile créature, malheureusement ce n'est pas son cas. Elle dû donc reculer pour faire face à un ours en peluche aux allures toute mignonnes si ce n'est ses dents pointues couvertes de sang et ce bout de chaire humaine coincée entre les dents, car il ne connaît pas la brosse à dent.

Elle détestait, déteste et détestera toute sa vie les ours en peluche. Refusant de laisser son amie se faire attaquer par cette chose sans remord elle l'éventra de son épée. De la mousse s'échappe de la blessure tendit que le croquemitaine se retrouve désintégré et disparaît dans les limbe de l'inconnu. « - Et voilà ! Maintenant le câlin ! » La sorcière pose avec précaution son épée sur un fauteuil pour ne pas blesser son amie et saute sur son lit pour la serrer dans ses bras et la câliner comme jamais. « -T'aurais dû me le dire que tu avais un croquemitaine, j'ai l'habitude de les dézinguer pour mes sœurs. Tu crois que je pourrais en faire un métier ? Chasseuse de croquemitaine. C'est cool comme nom. »


Revenir en haut Aller en bas
ORDRE DU PHÉNIX
avatar
Hiboux envoyés : 616
Célébrité : Emma Robert
Crédits : Lulu


MessageSujet: Re: Petit rayon de soleil [Pv Sorcha]   Mar 15 Avr 2014 - 11:20

Les liens nous font faire parfois de drole de chose. Un groupe se dissout et on perd quelques amis. Le tout, maintenant, c'est d'en retrouver
Chevalier servant


Même le visage enfouit dans l’oreiller, Trèfle pouvait sentir le sourire de Sorcha s’élargir. Elle avait cette aura de gaité et de bonne humeur qui s’infiltrait partout et contaminait tout le monde. « Tu veux le câlin avant ou après que j'ai dégommé cette saloperie de croquemitaine ? » Un petit rire étouffé lui répondit, suivi du ricanement narquois du croquemitaine. Après une tape enfantine sur la tête blonde de trèfle, la jeune femme partit au cœur de la bataille, quittant le lit d’un bond agile. Piquée par la curiosité, le regard céruléen de la belle plus tellement endormie se posa sur Sorcha, héroïne aux allures chevaleresques avec son épée tirée. « Ne casse pas tout, tout de même ! ». Le ton est ironique et moqueur, au fond, elle s’en fou. Avec la part d’héritage qu’elle avait emportée dans sa fuite, elle aurait pu largement vivre sans travailler. L’épéiste sembla ignorer ses propos, préférant provoquer son ennemi dissimulé sous le lit. Son vocabulaire semblait sortit tout droit d’un vieux grimoire du Moyen Âge et cela ne la fit que sourire d’avantage.

La courageuse finit par accélérer son destin en sautant à terre pour piquer le monstre à la pointe de son épée. Oserait-elle signer un S sur sa poitrine ? Oui, connaissant son amie elle pourrait ! Un ours en peluche sortit se sous son lit, grandissant jusqu’à devenir énorme face à la rouquine. Un frisson de dégout parcourut son corps à la vue du sang et de la chair pendouillant de ses crocs acérés. Elle pourrait presque sentir l’odeur putride de son souffle morbide. Sans sourciller, le preux chevalier au féminin plongea son épée dans le ventre mou de la créature, l’éventrant sans peine et sans remords, le laissant disparaitre définitivement. Un soupir de soulagement franchit ses lèvres, étouffé par un poids soudain venu s’écraser sur sa poitrine.

Un rire franc et amusé retenti dans la chambre tandis qu’elle serrait sa belle amie contre elle. Ca faisait du bien de la voir et de l’avoir. Le câlin fut à la hauteur de son sentiment d’amitié, fort et puissant. « T'aurais dû me le dire que tu avais un croquemitaine, j'ai l'habitude de les dézinguer pour mes sœurs. Tu crois que je pourrais en faire un métier ? Chasseuse de croquemitaine. C'est cool comme nom. » Un sourire étira ses lèvres bien que pendant un instant un éclair de nostalgie passa dans son regard clair. « Tu rendrais service à bien des enfants… et des adultes aussi en y réfléchissant bien. Que ferai-je sans toi !». Puis, poussée par une soudaine source d’inspiration, Trèfle sauta du lit et prit avec précaution l’épée magique de Sorcha. « Agenouillez-vous ! ». Le délire était parti, elles pourraient presque faire partie d’une troupe de théâtre, dansant et chantant sur scène, mimant des prouesses chevaleresques. « Moi, trèfle Greengrass, vous nomme chevalier chasseur de Croquemitaine. », déclara-t-elle tout en posant la pointe de l’épée sur les petites mais solides épaules de la rousse.

Après son cinéma, elle posa l’arme et… « Et maintenant du café, par pitié ou je risque de défaillir. ». Tout en riant, la blonde parti dans la cuisine ouverte de son appartement, agitant sa baguette pour mettre les ustensiles au travail. Il n’y avait plus de trace de fatigue dans son regard, seuls les cernes demeuraient une preuve de sa nuit de mission. « Tu devrais éviter de trainer toute seule dans les rues la nuit. Même si Jedusor est en prison, la vigilance est extrême… un peu trop peut être… »
made by pandora.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Petit rayon de soleil [Pv Sorcha]   Jeu 24 Avr 2014 - 15:51





Un fin sourire sur les lèvres, elle mit un genou à terre et posa ses deux mains croisées sur le gauche. Sorcha leva la tête dignement, prête à recevoir l'adoubement des mains de sa bien aimée amie. L'épée se posa lourdement sur l'épaule droite, puis la gauche pendant que Trèfle déclamait les nobles mots protocolaires. « Moi, trèfle Greengrass, vous nomme chevalier chasseur de Croquemitaine. » « Moi, Sorcha Riddel, je jure de faire honneur à mon titre ô Dame Trèfle.  » D'un bond leste elle se releva et partit rejoindre son amie dans la cuisine. Elle était à chaque fois émerveillée par tant de facilité à faire de la magie. D'un geste de la baguette et paf ! Cela suffisait. Si elle tentait de faire de même, l'appartement aurait prit feu depuis fort longtemps. Jouant avec la garde de son épée, elle recula d'un pas pour éviter le café qui se prenait pour un joueur de quidditch bourré en filant vers la cafetière. « Tu devrais éviter de traîner toute seule dans les rues la nuit. Même si Jedusor est en prison, la vigilance est extrême… un peu trop peut être… »   Elle hausse des épaules mal à l'aise. En tant que membre de l'étoile du centaure, elle n'avait pas vraiment ce soucis. Elle pouvait aller et venir quand bon lui semblait. « La loi empêche de protéger les citoyens correctement, c'est pour notre bien tu sais...  » Elle poussa un lourd soupire et jetât un regard inquiet à son amie. Qui trompait elle ? Elle-même s'insurgeait d'une telle mesure.

Elle esquissa un pas de danse pour tourner sur elle-même avant de s'asseoir sur la table, les pieds sur le rebords de la chaise. «Tu as entendu parler de l'étoile du centaure non ?  » Bien entendu qu'elle en avait entendu parler, tout le monde n'avait plus que ce nom aux lèvres. Certains les traitaient de dictateurs, d'autres d'anarchistes. Les rumeurs disaient qu'ils travaillent contre le ministère officiellement, mais avec lui officieusement. Il y avait ceux aussi qui les décrivaient comme une secte. Tous avaient leur avis dessus. Rare étaient ceux qui avaient raison. Mal à l'aise elle reprit. « Ils ne sont si mauvais tu sais, après tout c'est grâce à eux que cet affreux type a été arrêté et...  » Elle s'humecta nerveusement les lèvres. Cherchant dans le regard de son amie de l'approbation. Du bout du pied elle fait balancer la chaise sur ses deux pieds arrières. Bien qu'elles aient plusieurs années de différences, Trèfle était sa meilleure amie. La seule personne qui lui importait autant que ses sœurs. Elle pesait donc le moindre de ses mots. Une dernière impulsion fit tomber la chaise. « Merde.  » Elle sauta à terre pour la relever. « Je suis sûre que quelqu'un comme toi les intéressait, t'es une sorcière douée tu sais !  »

Elle ne savait pas garder sa langue. Elle avouait presque qu'elle était elle-même membre de l'étoile du centaure. Ce qui était pas la chose la plus intelligente à faire.


© fiche créée par ell

Revenir en haut Aller en bas
ORDRE DU PHÉNIX
avatar
Hiboux envoyés : 616
Célébrité : Emma Robert
Crédits : Lulu


MessageSujet: Re: Petit rayon de soleil [Pv Sorcha]   Jeu 1 Mai 2014 - 12:10

Les liens nous font faire parfois de drole de chose. Un groupe se dissout et on perd quelques amis. Le tout, maintenant, c'est d'en retrouver
Confiance


Trèfle était inquiète pour la sécurité de son amie. Elle le montrait par ces dernières paroles. Pas de faux semblant, elle n’était plus dans cette famille de sang pur prout prout sur les bords. Libre d’exprimer ses envies, ses désirs, ses pensées. Tout en surveillant les allées et venues de la cafetière, Trèfle essuyait le plan de travail. « La loi empêche de protéger les citoyens correctement, c'est pour notre bien tu sais... » La jeune femme se contenta d’hausser les épaules, sans dire un mot de plus. Elle n’était pas dupe. Cette protection allait finir par les priver complètement de liberté. Du coin de l’œil, elle vit son amie tournoyer sur elle-même avant de s’installer sur la table d’un petit saut, laissant la pointe de ses pieds sur un des hauts tabourets. Elle semblait pensive et cela l’invita à arrêter son œuvre. «Tu as entendu parler de l'étoile du centaure non ? » Bien sûr. Maintenant tout était révélé. Et même avec l’Ordre du Phénix, elle était au courant.

Mais pourquoi cette question ! Elle en devinait aisément la réponse mais préférait l’entendre. Trèfle n’avait pas une très bonne opinion sur ce groupe qu’elle jugeait trop violent, trop répresseur. Elle avait l’impression que la justice disparaissait lentement pour ne laisser qu’un homme au pouvoir. « Ils ne sont si mauvais tu sais, après tout c'est grâce à eux que cet affreux type a été arrêté et... » Trèfle eut un sourire en coin. « Oui, je sais. » dit-elle doucement tandis qu’elle plongeait son regard dans celui de Sorcha. Elle y vit une certaine inquiétude, une demande silencieuse. Un bruit soudain les fit sursauter. Le tabouret était désormais à terre et Sorcha sauta rapidement à terre pour ramasser sa bêtise. Trèfle eut un petit sourire mais qui était loin de dissimuler son angoisse. Elle était chez eux. Elle avait du mal à l’imaginer… Et ces dernières paroles ne firent qu’affirmer ses pensées mais firent naitre également de la surprise sur son visage pâle portant encore des traces de fatigue.

La cafetière finit par déverser dans de large tasse le breuvage sacré, diffusant en odeur qui l’apaisa quelques peu. Trèfle s’approcha de Sorcha, autre tasse en main pour la lui tendre. Comment lui dire ? Devait-elle d’ailleurs ? Ne serait-ce pas dangereux compte tenu de sa position au ministère come tireur d’élite ? Non, pas Sorcha. Elle était comme une sœur pour elle, remplaçant le vide de son cœur après la trahison d’Asphodèle. « Tu connais l’Ordre du Phénix ? », demanda-t-elle avec un sourire en coin, ironique mais également contrit. Devant l’inquiétude de la rouquine, Trèfle s’approcha et entoura ses épaules de son bras, déposant un baiser sur sa tempe. « J’ai déjà fait mon choix, Sorcha. Mais rien ne change. »

made by pandora.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Petit rayon de soleil [Pv Sorcha]   Sam 3 Mai 2014 - 23:57

L'Ordre du Phoenix, elle connaît oui, elle avait écouté d'une oreille vague quand ils en avaient parlé en réunion. Des ennemis, voilà comment ils étaient décris. A vrai dire le monde entier est un ennemi potentiel pour l'étoile du centaure, elle avait ensuite décroché. Pourtant le message était clair, si l'étoile du centaure un jour décidait de faire face à l'ordre du phœnix, elle devrait faire face à Trèfle. Nerveusement la rouquine tortilla une mèche de cheveux autours d'un doigt. « Vaux mieux de toute manière, c'est une véritable arnaque l'étoile du centaure. Les gens comme toi sont utiles, mais les gens comme moi.» Elle lâche un petit rire nerveux. Par plusieurs fois elle avait prouvé qu'elle n'était pas vraiment utilise, simplement de la chaire à canon et rien d'autres. Pourtant elle avait proposé à Trèfle de venir, dans l'espoir de ne plus être seule, dans l'espoir qu'ils ne lui feraient pas de mal. Il valait toujours mieux être dans leur camps. « Je te protégerai si un jour on doit se faire face. Je te le jure. » Trahir l'étoile du centaure au péril de sa vie, cela valait le coup si c'était pour sauver son amie. Après tout, elle était l'égale de ses sœurs à ses yeux n'était-ce pas la moindre des choses ?


Elle but une gorgé de café et grimaça devant l'amère de la boisson. Elle se dirige vers les placards et se mit à fouiller, jusqu'à ce qu'elle tombe sur le sucre. « Je sais pas comment tu fais pour boire ce breuvage infecte. » Marmonna-t-elle. La rouquine versa sur sucre dans son café jusqu'à ce qu'un petit îlot se forma sur le dessus de la tasse. Attrapant une cuillère, elle se mit à touiller doucement, un air rêveur sur le visage. « Tu étais partie où cette nuit ? Pour traîner dehors comme ça ? » Elle ne changeait pas de sujet de conversation, elle considérait simplement qu'il était finit et il n'y avait plus rien à dire sur le sujet. Jetant un regard amusé à son amie, elle l'interrogea sur un ton taquin. « Tu étais dans les bras d'un bel éphèbe avec qui tu ne voulais pas prendre le petit déjeuner ? » Trèfle n'était pas ce genre de fille qui couche à droite à gauche, mais en tant que bonne amie, elle se sentait obligée de la taquiner sur le sujet. Elle posa sa tasse à peine touchée sur la table et s'accouda dessus, fixant de ses grands yeux son amie. Sans lui laisser le temps de répondre à sa première question, elle reprit. « J'ai envie de pancakes et de scones. Avec du beurre et de la confiture de citrouilles. Tu comptes te recoucher ouuuuu ? » Tout était dit.
Revenir en haut Aller en bas
ORDRE DU PHÉNIX
avatar
Hiboux envoyés : 616
Célébrité : Emma Robert
Crédits : Lulu


MessageSujet: Re: Petit rayon de soleil [Pv Sorcha]   Dim 4 Mai 2014 - 15:58

Les liens nous font faire parfois de drole de chose. Un groupe se dissout et on perd quelques amis. Le tout, maintenant, c'est d'en retrouver
Amitié fraternelle


Restant à ses côtés, Trèfle ne put que constater son inquiétude à travers cette mèche auburn qui tournoyait autour de son index. D’un geste qu’elle veut rassurant, la blonde massa les épaules tendues de Sorcha, déliant une fois encore sa langue. Une arnaque ! Elle regrettait son choix ? Trèfle se mordilla légèrement les lèvres, arrachant les petites peaux avec ses incisives, ne sachant que faire. Elle ne pourrait pas en parler à l’Ordre, la situation était tellement tendue en ce moment et ramener de suite un ancien membre, ce serait risqué. De leur point de vue. Trèfle connaissait trop bien Sorcha pour savoir qu’il n’y avait aucune mauvaise intention chez elle. Et le fait qu’elle se dévalorise de la sorte… Elle n’aimait pas cela ! Pas du tout. Puis, se faisant face, elle remarqua son air déterminé. « Je te protégerai si un jour on doit se faire face. Je te le jure. » Cette révélation la laissa muette ! Elle ne fit que prononcer son prénom, un faible murmure qui laisser entrevoir tant de chose surtout qu’il était accompagné d’un doux sourire. Et elle en ferait de même de son coté. Son regard lui répondait silencieusement.

Puis la discussion s’envola avec le café coulant entre leurs lèvres. Trèfle ne put retenir un petit rire moqueur en voyant sa mine écœurée. Breuvage infecte ? « Le café est ton meilleur ami pour le travail de nuit. Et puis, on n’y habitue. Tout est une question d’habitude. » Clin d’œil malicieux tout en savourant les arômes de l’arabica. Mais alors qu’elle dégustait une autre gorgée, elle faillit s’étouffer. A sa question de « où elle était cette nuit », elle avait soupiré. Travail de nuit, en l’occurrence. Mais ses suppositions ? Trèfle toussa longuement ! « Non mais je t’en pose des questions moi ? » Elle faisait semblant d’être en colère. Bien que la question l’avait surprise et la mettait un peu mal à l’aise, elle avait bien vu cette étincelle de malice briller dans ses yeux. L’amour !

Elle poussa un long soupir à fendre les cœurs les plus tendres. Trèfle, mine de rien, était une grande romantique qui attendait le prince charmant… qui ne s’était toujours pas pointé d’ailleurs. Elle n’eut même pas le temps de lui répondre qu’elle enchainait sur un futur petit déjeuner. Rien qu’en parler… un grondement sourd résonna dans son appartement, provenant de son estomac. « Direction le café le plus proche ! » Trèfle avala d’un très le reste de son café et continua sur sa lancée avec celui de Sorcha, grimaçant à la trop grande quantité de sucre. Elle passa rapidement dans sa chambre pour prendre un jean, un t-shir et une veste, se passant le visage à l’eau fraiche dire de se réveiller plus encore et hop, la voilà partie, Sorcha sur ses talons. Trèfle proposa d’aller au chaudron baveur, juste en face. Elles furent rapidement installées et servie, un petit déjeuner royal les attendait ! Tout ce qu’elle aimait !

Trèfle prit pour sa part une autre tasse de café. Bien que totalement réveillée, elle sentait que son esprit n’était pas complètement sorti des bras de Morphée. Le tout accompagné de croissant, de confiture de citrouille mais aussi de leurs inconditionnels cupcake à la bierraubeurre. Un véritable délice ! Et sans oubliette l’omelette aux œufs de crabe de feu. De quoi être complètement réveillée. De bonne humeur, Trèfle se pencha sur la table comme pour faire une confidence. « Tu sais… J’attends toujours ce chevalier vaillant, venant voler mon cœur et m’emmener sur son destrier, pour répondre à ta question de où j’étais cette nuit. Mais je ne l’ai pas encore trouvé. » Puis elle mit un doigt sur ses lèvres. « Mais chut, c’est notre secret. J’ai pas envie que tout le monde sache que je suis une grande romantique. J’ai une réputation à tenir. » Elle ria de bon cœur. Elle avait envie d’oublier ce qu’il se passait à l’extérieur. Juste passer du bon temps avec celle qui embellissait ses journées et parfois ses nuits en sautant sur son lit, amorçant une bataille de polochon. Une amie comme cela, on n’en a pas deux. C’est comme une sœur… « On passe la journée ensemble ? » Shopping, promenade, jeux, pavaner dans les rues, tout était bon pour elle, du moment qu’elle la passait avec Sorcha.
made by pandora.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Petit rayon de soleil [Pv Sorcha]   Dim 11 Mai 2014 - 21:59

Trépignant d'impatience devant la porte, elle tapote du bout du pied, suivant du regard la course de son amie. Son ventre jusque là profondément endormis se met à gargouiller comme si elle avait cru amusant de ne pas le nourrir depuis des jours. Chose tout à fait inconcevable. Du bout des doigts elle remonta ses cheveux en une haute queue de cheval pour tromper le temps. Un simple sourire illumina son visage quand Trèfle la rejoignit enfin. Elle s'assura que son épée était bien accrochée à sa ceinture et s'en alla sur les talons de la sorcière d'un pas sautillant. Londres n'était jamais réellement endormie et après avoir traversée la rue au péril de leur vie évitant avec peine ses voitures qui pensaient avoir les rues pour elles seules, elles atterrirent enfin dans le chaudron baveur. Le lieu était encore calme cette fois-ci et Sorcha apprécia la silence apaisant qui régné pour une fois dans l'établissement. Du bout des doigts elle fit signe au barman avec qui elle avait flirtait la dernière fois autours d'une bierre au beurre pour passer le temps. En un rien de temps se trouvait devant les deux jeunes femmes milles et une victuailles dans lesquelles la rouquine piocha sans vergogne. Sa mère ferait une crise cardiaque si elle voyait les joues de sa fille enflait au fur et à mesure qu'elle stockait dans sa bouche la nourriture.

La conversation se résumait jusque là aux mâchoires qui s'actionnent jusqu'à ce que Trèfle se penche sur la table. Intriguée, la journaliste fit de même. Sentant le ragot pointait le bout de son nez, elle ouvrit grands les oreilles. « Tu sais… J’attends toujours ce chevalier vaillant, venant voler mon cœur et m’emmener sur son destrier, pour répondre à ta question de où j’étais cette nuit. Mais je ne l’ai pas encore trouvé. » Sorcha poussa un petit soupire déçu et se laissa aller au fond de son siège. « Mais chut, c’est notre secret. J’ai pas envie que tout le monde sache que je suis une grande romantique. J’ai une réputation à tenir. » Sérieuse. Elle était beaucoup trop sérieuse. Pourquoi donc pas s'amuser et folâtrer à droite à gauche, tant que personne ne le savait cela suffisait très bien. Elle se saisit d'un cupcakes aux chocogrenouilles et mordit dedans à pleine dedans. Ce genre de conversations, elle l'avait eut mille fois avec ses sœurs, elle n'y croyait pas au romantismes, c'est beau pour les autres, pour les romans d'amour, pas pour elle.  « On passe la journée ensemble ? »  De la manche, elle s'essuie la bouche et hoche joyeusement la tête. « Je dois faire un article sur le nouveau zoo magique qui a ouvert il y a quelques jours. Tu veux venir avec moi. » Le ton excité elle reprit en énumérant sur ses doigts. « Il y a des licornes, des kappas, des kelpis, des knarls et même un dragon ! » Elle mordit de nouveau une grosse bouchée dans son gâteau et reprit la bouche pleine. « Ch'aurais bien aimé faire griller des chamallow sur le chouffle du dragon, mais cha fait pas chtrop chérieux en tant que chournalichte. » Quelques miettes s'échappèrent de la bouche qu'elle chassa d'un revers de la main. Elle déglutit la dernière bouchée. « Mais avant faut que je passe chez Solène pour prendre une douche et récupérer des fringues décents. » Elle retroussa le bout de son nez. « Et qui ne puent pas. » Elle reprit d'un ton ragaillardit. « Tu vas pouvoir voir mon neveu ! Il est trooooop mignon avec sa petite bouille. » Elle mordit pensivement de nouveau dans son gâteau. Elle espérait que sa sœur n'allait pas profiter de leur passage expresse pour leur refiler Charles pour la journée. Elle lui avait déjà fait plusieurs fois le coup...

« Vous n'avez besoin de rien d'autres mesdemoiselles ? » Le barman avait quitté son nichoir et était planté maintenant là devant elle, un sourire rayonnant et un regard lourd de sens dans sa direction. A moins qu'elle devienne parano. D'un geste de la main elle lui indiqua que rien n'était nécessaire. « Non c'est bon, merci. » « Vous êtes sûuuuuuuure ? » Il lui jetât un regard appuyé. Sorcha se contenta de lever les épaules, préférant ignorer le sous-entendu.
Revenir en haut Aller en bas
ORDRE DU PHÉNIX
avatar
Hiboux envoyés : 616
Célébrité : Emma Robert
Crédits : Lulu


MessageSujet: Re: Petit rayon de soleil [Pv Sorcha]   Jeu 29 Mai 2014 - 19:43

Les liens nous font faire parfois de drole de chose. Un groupe se dissout et on perd quelques amis. Le tout, maintenant, c'est d'en retrouver
Petit piège


Le Zoo. Rien que d’y penser Trèfle en trépignait d’impatience. Cela faisait bien longtemps qu’elle n’y avait pas mis les pieds. Au moins une bonne quinzaine d’années. Sur regard déjà fort enthousiaste ne fit que pétiller plus encore lorsque son amie énuméra les créatures présentes, elle n’en avait pas assez de deux mains… « Je ne me rappelle pas avoir vu de licorne depuis mes premières années à Poudlard. Et encore, cela n’a duré qu’une heure dans toute ma vie. » Elle revoyait encore son poil d’un blanc éclatant, digne de sa pureté. Un soupir quelque peu mélancolique s’échappa de ses lèvres, soufflant par la même occasion sur sa boisson à base de chocogrenouille terriblement brulante. Son regard accrocha les miettes de cake qui s’évadaient de sa bouche, tentant vainement d’engloutir l’épaisse passe qu’elle y avait engouffré. Levant les yeux au ciel avec un sourire en coin, Trèfle fit glisser une serviette en papier dans sa direction. « Tu manges toujours comme une cochonne. » Et elle avait toujours eu ce coté immature. Au fond, elles ne se ressemblaient pas du tout. Trèfle, trop sérieuse, romantique, dévouée bien que parfois digne de la plus grande sournoiserie. Sorcha, libre, indépendante et un peu casse-cou parfois. Mais elles savaient s’apprécier et surtout se compléter.

Journaliste. Trèfle savait où s’adresser pour avoir les derniers ragots. « Tu n’as jamais été sérieuse alors un peu plus un peu moins… » Avec un air moqueur, la blonde tira la langue en se cachant à moitié derrière sa tasse de chocolat. Prendre une douche et se changer… oui, ce serait effectivement une bonne idée. Lorsqu’elle entendit parler de neveu et donc d’enfant, Trèfle fit une légère grimace. Elle n’était pas très à l’aise avec les enfants, elle ne savait pas comment se comporter, ni comment réagit, surtout quand ils commençaient à pleurer. Malgré tout, elle hocha la tête pour faire plaisir à Sorcha. Pourvu que ce ne soit pas trop long.

Trèfle terminait sa boisson lorsque le serveur vint s’enquérir de leur satisfaction… Enfin, plus particulièrement de celle de la rouquine. Trèfle toussa légèrement pour cacher un ricanement moqueur. « Gourmande comme elle est… Sorcha, je te connais bien. » Elle accentua sur son prénom pour que le serveur l’imprime et connaisse déjà son identité. Trèfle n’avait pas manqué son air lorsqu’elle avait parlé de son gout pour le romantisme. « Je reviens. Je vais… me repoudrer le nez. » Elle était évidemment à peine maquillée et n’avait pas pris la peine de prendre sa trousse sur elle. Juste un prétexte pour l’abandonner en se faufilant jusqu’aux toilettes de l’établissement. Jetant un regard en arrière avant d’entrer, Trèfle fit un dernier signe à son amie. Seule dans la toilette, la blonde eut un rire un peu plus franc tout en se recoiffant dans le miroir. Elle était affreusement cernée à cause de sa nuit au travail mais ses prunelles pétillaient de bonne humeur, chassant les ombres de son visage.

Elle chantonnait doucement en faisant tourbillonner sa baguette entre ses doigts, très habile, autant que l’on pourrait en attendre d’un tireur d’élite. Elle attendait. Combien de temps allait-elle la laisser ? Cinq minutes ? Non, ce n’était certainement pas assez. Mais après le serveur pourrait s’interroger… Quoique s’il est absorbé par Sorcha il ne verra pas le temps passer. Bref, Trèfle allait de toute façon jeter des coups d’œil régulier pour s’assurer des choses.
made by pandora.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Petit rayon de soleil [Pv Sorcha]   Mer 11 Juin 2014 - 22:15

« Gourmande comme elle est… Sorcha, je te connais bien. »  Les yeux de Sorcha s'écarquillèrent de fureur. Elle n'a pas osé. « Je reviens. Je vais… me repoudrer le nez. »   A vrai dire si, elle a osé et elle a fait pire que cela, probablement très fière de son petit coup. Les lèvres pincées la sorcière jette un regard furieux à celle qui est sensée être sa meilleure amie. Elle aurait dû jeter son dévolue sur quelqu'un de plus âgée, elle aurait évité un tel comportement. Quel manque de maturité franchement ! Elle s'en va, les laissant seuls. « Je croyais que tu t'appelais Roxane. »  Maintenant qu'elle est seule il passe au tutoiement, comme la dernière fois. Une bière, quelques sourires, des petits rires, des petits gestes avaient subis à faire disparaître la barrière sociale qui les pousser à se vouvoyer. Il a l'air sincèrement surpris. Elle en était un peu peinée, elle ne comptait pas lui reparler, ni même le revoir à vrai dire, espérant qu'il l'oublie. Sauf qu'il ne l'avait pas oublié. Elle tortille une mèche de cheveux et prit un air surpris. «   Roxane ? »  Elle fronce les sourcils. «   Ah ! Je crois que tu as rencontré ma sœur jumelle. »  Elle lui décoche un sourire rayonnant. «   Elle m'avait dit qu'elle avait rencontré un barman mignon, mais ses propos ne font pas honneur à la réalité. »  Elle glousse de manière un peu stupide. « Ho tu es sa jumelle, je vois ! »  Il ne voit pas, il se doute qu'elle lui ment. Il est un peu mal à l'aise. Sorcha tapote le dos de sa main affectueusement. «   On nous confond tout le temps, je suis désolée, je lui dirais de repasser. »  Il est vexé, il prend une moue de gamin. Elle aurait pu mieux faire, elle le reconnaît. Mais aller au-delà d'un simple flirt serait une trahison. Soudainement elle se lève. «   Il faut que j'y aille. Je te promet je dirais à Roxane de passer pour te donner de ses nouvelles ! »  Il n'y croit pas. Cela lui pince étrangement le cœur. Elle n'aime pas blesser les gens.

Elle s'enfuit, échappant à son regard blessé pour rejoindre Trèfle dans les toilettes. «   Toi ! Je te jure que tu vas le payer ! »  Elle lui donna une tape sur le derrière du crane. «   Je vais plus pouvoir remettre les pieds par ici ! »  Siffle-t-elle entre ses dents. Elle se saisit de son bras. «   Allez vient, on doit aller chez Solène. »  Sorcha ne lui laissa même pas le temps de protester. Elle n'avait qu'une envie et c'était de fuir cet endroit, de partir le plus vite et le plus loin possible immédiatement. Elle l'entraîna hors des toilettes, ne prenant même pas la peine de jeter un petit coup d’œil au pauvre barman. Elle l'entraîne dans la petite cours arrière qui donnait sur le chemin de traverse, mais au lieu de tapoter de sa baguette les briques, elle se transplana directement dans le petit appartement situé au-dessus du salon de thé. Pas un bruit si ce n'est le tic tac incessant de l'horloge au-dessus de la porte. Ils dorment encore. Un petit sourire amusé se dessine sur les lèves de la jeune femme. Du bout du doigt elle désigne une porte. «   La salle de bain est là si tu veux prendre une douche. »  Elle se retourne brusquement. «   Ah, tu veux des vêtements propres ? » 
Revenir en haut Aller en bas
ORDRE DU PHÉNIX
avatar
Hiboux envoyés : 616
Célébrité : Emma Robert
Crédits : Lulu


MessageSujet: Re: Petit rayon de soleil [Pv Sorcha]   Sam 5 Juil 2014 - 14:57

Les liens nous font faire parfois de drole de chose. Un groupe se dissout et on perd quelques amis. Le tout, maintenant, c'est d'en retrouver
Impatience


« Franchement, tu n’as pas honte ? » Trèfle jeta un œil sur le miroir poussiéreux des toilettes, observant son propre reflet avec une moue désapprobatrice sur le visage. La jeune femme lui répondit par un sourire satisfait et hautain. Cependant, elle soupira bien vite en constatant l’état de ses cheveux : encore emmêlés par endroit, s’éparpillant n’importe comment autour de son visage. Avec un claquement de langue, elle replace correctement les mèches, grimaçant parfois lorsqu’un nœud persistait douloureusement. Et puis … « Toi ! Je te jure que tu vas le payer ! » Trèfle sursauta lors de l’intrusion soudaine de son amie et la toute aussi soudaine claque qu’elle lui assena à l’arrière de la tête. « [color=#3399ffHey ![/color] » Protesta-t-elle en se massant le crane avec néanmoins un petit sourire en coin.

Elle s’apprêtait à répliquer mais la rouquine ne lui laissa guère le temps, l’entrainant dans la petite cour à l’arrière du pub et transplanant en un plop sonore sans attendre une seconde de plus. L’arrière-cour se transforma en un petit salon coquet. Trèfle n’était jamais venue ici aussi se sentit-elle mal à l’aise dans cet élément qu’elle ne connaissait pas et surtout en l’absence des propriétaires. Certes c’était la sœur de Sorcha mais tout de même. Salle de bain, vêtement. « T’inquiète pas. Vas-y en premier. Tu sens comme trois dragons. » Elle fait mine de balayer un air putride sous son nez. « N’empêche, tu aurais pu le faire chez moi. On fait la même taille. Je t’aurai prêté des vêtements. Et j’ai aussi une douche … et une baignoire. » Souffle-t-elle à mi-voix tandis que Sorcha s’enfermait dans ladite salle de bain.

Trèfle secoua la tête d’un air de dire « irrécupérable » mais avec un sourire tendre, trace de ses sentiments d’amitié pour Sorcha. Son regard embrasa la pièce, se posant sur le vase fleuri trônant sur la table basse puis glissant sur le journal et plus particulièrement sur la première page. Des photos sans couleur se mouvaient. Edric était sous le feu des projecteurs. Étonnant ? A peine ! Néanmoins Trèfle prit la peine de l’ouvrir pour en lire les grandes lignes. Quelle déception. C’était encore une fois le même discours d’une soit disant mesure de protection.

En tendant l’oreille, Trèfle perçoit quelques ronflements et des respirations profondes issues des portes closes de l’appartement. Ils étaient là ! La jeune femme reposa le journal, regardant avec impatience la porte de la salle de bain. « Dépèche toi ou je te jure que prète ou non, je te sors de là et je transplane au beau milieu du zoo. » siffle-t-elle en se collant à la porte pour que Sorcha puisse l’entendre sans réveiller toute la maisonnée.
made by pandora.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Petit rayon de soleil [Pv Sorcha]   Lun 14 Juil 2014 - 14:36

Elle avait pensé qu'ils seraient debout à cette heure-ci, mais un bref coup d'œil lui permit d'entrapercevoir deux corps tendrement enlacés dormant de concert. Quand elle les voyait tous les deux ainsi, parfois, il lui prenait cette envie très étrange de vouloir fonder une famille elle aussi. « Ne t'inquiète pas. Vas-y en premier. Tu sens comme trois dragons.  » Sorcha prit un air outré lui tira la langue. « J'aurais dû te laisser aux prises de ce croquemitaine, fille ingrate.  » « N'empêche, tu aurais pu le faire chez moi. On fait la même taille. Je t'aurai prêté des vêtements. Et j'ai aussi une douche ... et une baignoire.  » « Tu aurais dû me le dire que tu voulais prendre un bain avec moi !  » Répliqua-t-elle de l'autre côté de la porte de la salle de bains en riant. D'un geste vif, elle fit tomber ses vêtements, les jetant dans la corbeille à linge qu'avait installé Solène, car « j'en ai marre de voir vos fringues sales et puantes traîner partout dans mon appartement, vous donnez des mauvaises habitudes à mon fils et je suis sûre qu'ils vont finir par prendre vie un jour. » Gare à celle qui ne respectait pas cette règle ! Elle finit couler l'eau brûlante et poussa un petit soupire d'aise. Elle aurait pu la prendre chez Trèfle, mais il n'y avait que chez l'une de ces sœurs où elle n'avait pas l'impression d'être une invitée. Et puis il y a que chez Solène qu'elle trouve du shampoing avec des minies noix de coco qui tournent autour de son crâne avant d'exploser dans des petits pops musicaux. La magie, c'est tout de même génial.

« Dépèche toi ou je te jure que prête ou non, je te sors de là et je transplane au beau milieu du zoo. » La sorcière ouvrit brusquement la porte, habillée d'une simple serviette, se reculant quand elle comprit que Trèfle était collée à la porte. « Te plains pas ! Tu n'as pas vu mes sœurs prendre la douche.  » D'un pas léger, elle se mit à fouiner dans l'appartement à la recherche de vêtement. Elle découvrit sous un coussin une culotte, dans le four un jean et un t-shirt bien caché dans le coffre à jouets de son neveu. Sans la moindre pudeur, elle laissa tomber sa serviette et se mit à expliquer, nue, à Trèfle « Quand Solène est épuisée, elle ne sait plus ce qu'elle fait et range ses fringues à peu partout.  » Ils étaient un peu grands pour elle, sa grossesse lui avait des kilos ici et là dont elle n'arrivait pas à se débarrasser, mais qui la rendait tout à fait charmante. Cependant sur Sorcha, ils retombaient de manière étrange et donnaient l'impression d'une petite fille qui venait de se déguiser. « On a encore le temps pour que tu prennes une douche.  » Souffle-t-elle tendit qu'elle se battait avec une chaussette qu'elle tentait de mettre en sautant de manière ridicule à cloche-pied pour finir par tomber dans un grand cri.

Son père aurait été mortifié de voir sa petite fille avec si peu d'équilibre à l'instant même. Il ne cessait de répéter d'une voix forte et assurée que cela était-ce qu'il y a de plus importants dans le monde. Le monde pour lui désignant bien entendu le vol et le quidditch... Elle crut entendre des bruits s'échapper de la chambre de sa sœur. Elle lâcha un petit bouse, espérant qu'elle ne les avait pas réveillés.
Revenir en haut Aller en bas
ORDRE DU PHÉNIX
avatar
Hiboux envoyés : 616
Célébrité : Emma Robert
Crédits : Lulu


MessageSujet: Re: Petit rayon de soleil [Pv Sorcha]   Mer 3 Sep 2014 - 9:40

Comment ça elle n'avait pas à se plaindre ? Sorcha avait le don de tout faire en catastrophe, à la toute dernière minute. Et elle avait une organisation à faire peur. Et pas pudique pour un sous. Certes la serviette qu'elle portait autour du de son corps encore humide ne lui faisait aucun effet, mais un homme seul (ou pas) n'hésiterait pas un instant à lui sauter dessus pour la découvrir plus en profondeur. Trèfle fronça les sourcils en la voyant fouiner, elle ne savait quoi encore, dans des endroits incongrus. Elle comprit rapidement en la voyant sortir une culotte en dentelle de sous un coussin. La suite la fit soupirer davantage. « A croire que c'est de famille ! Et.... purée Sorcha tu pourrais être un peu pudique parfois. » Effectivement, la rousse était dans sa tenue d'Eve et, ne faisant cure de son commentaire, elle lui expliqua que sa sœur rangeait ses affaires n'importe où quand elle était dans le coaltar.

Un soupir franchit les lèvres de Trèfle tandis que, le dos tourné, elle entendait son amie se débattre avec ses vêtements. Quand elle fut certaine que sa nudité n'était plus qu'un souvenir, elle se retourna. Le sourcil arqué, elle la détailla en observant à quel point ces habits ne lui allaient pas du tout. Le Pantalon tombait mollement sur ses hanches et baillait complètement au niveau des fesses. Elles étaient d'ailleurs inexistantes à travers le jeans. Et son haut... elle ne pouvait en parler sans lâcher d'injures. « Après le Zoo, on va faire les magasins. C'est non négociable. ». Qu'elle ait au moins un truc potable sur le dos. « On a encore le temps pour que tu prennes une douche. » Elle sautait sur place, sautillant sur son pied droit, tentant d'enfiler une chaussette... en vain. La main sur le front, pinçant l'arrête de son nez, Trèfle n'en revenait pas de tant de maladresse, et de discrétion.

Elle aussi perçut des bruits provenant d'une des chambres. « Maintenant, je n'ai plus le temps ! », dit-elle en saisissant son amie par le bras, l'obligeant à se lever. La main dans le dos, elle la poussait vers la sortie. « Allez ! Hop ! Zou ! On file. » La jeune femme attrapa une paire de chaussure, des ballerines toutes simples, avant de fermer la porte et de transplaner à l'entrée du zoo. « Tiens, enfile ça. Maintenant, tu sors ton petit carnet et tu nous ponds un bel article. » Trèfle avait déjà le regard pétillant en observant les premiers animaux, comme une enfant découvrant pour la première fois les joies de la nature. Et cela alla crescendo plus l'enclos des licornes se rapprochait. « J'en ai pas vu depuis ma troisième année à Poudlard. J'étais émerveillée et waou, tu aurais vu cette magnifique licorne. J'ai même pu la toucher. » Et blablabla. Quand elle était sur son petit nuage, Trèfle montrait son coté enthousiaste au grand jour, laissant un sourire béat couvrir ses lèvres et déverser un torrent de paroles.

Mais elle ne quittait jamais les cotés de Sorcha. C'était en quelque sorte son point de reperd depuis qu'elle avait quitté le manoir familial. Sans elle, elle ne serait qu'un bateau à la dérive. Soudain, elle saisit le bras de son amie en pointant du doigt un enclos. Limite elle sautillait comme une enfant pressée d'ouvrir son cadeau de Noël. Et alors qu'elle arrivait à la sortie du parc zoologique magique, Trèfle vit une personne courir dans leur direction. « McMilan ? Qu'est-ce que tu fais ici, tu n'es pas en poste ? » Le pauvre était essoufflé et s’appuyait sur ses genoux pour laisser le temps à son cœur de prendre un rythme normal. « Pudmore est malade. Il a attrapé une Pica. » Trèfle grimaça en imaginant son collègue en trian de manger les dossiers du ministère. « Ok, j'ai compris. J'arrive ! Il n'y avait personne d'autre de disponible. » McMilan hocha négativement la tête. Avec un soupir, Trèfle enlaça la rouquine en déposant en baiser sur sa joue. « On se revoir plus tard ! Je guetterai la sortie de ton article. » Et après un dernier clin d’œil, elle transplana avec son collègue au ministère.



I wouldn't change a thing about it
Please don't go away I need you now And I'll hold on to it Don't you let it pass you by
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Petit rayon de soleil [Pv Sorcha]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Petit rayon de soleil [Pv Sorcha]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Petit rayon de soleil [Pv Sorcha]
» Rayon de soleil... Vent agréable printanier... [Pv]
» Dans un dernier rayon de soleil, une lumière s'éteint~LIBRE
» (f) ma fille, ma moitié, mon rayon de soleil - Lien familial
» Miranda Volonski, un petit rayon de soleil~[terminer](mes très court)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MARAUDERS' CALLING. :: RP terminés.-