Le jeu suit le cours du temps IRL. Nous sommes actuellement en Juillet 1981.

Partagez | .
 

 Derrière chaque visage se cache un aventurier.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Derrière chaque visage se cache un aventurier.    Ven 8 Nov 2013 - 0:23



Songe d'une nuit d'hiver


A chaque souffle qui s'échappe de ses lèvres bleuies, un brume scintillait dans l'obscurité de la nuit. On aurait dit que la vie s'échappait de ce corps. Son regard s'éleva vers le ciel. Dans son esprit, la proposition de la directrice la turlupinait. Quand on n'était qu'une fille comme, une sang de bourbe, quelqu'un qui n'a pas de parents sorciers, pas de situations, rien du tout, ce genre de proposition était le plus précieux des cadeaux. Elle avait l'impression de briser sa confiance en agissant ainsi. En se cachant dans les recoins du parc de l'université jusqu'à ce que le portail soit fermé. A attendre sans un bruit, sans un souffle, suçotant du chocolat probablement périmé pendant des heures, l'angoisse au ventre que quelqu'un la découvre et lui demande ce qu'elle faisait là. Elle n'avait pas la moindre excuse, comptant uniquement sur son sourire et ses grands yeux larmoyants pour qu'on ne lui pose pas trop de questions. Personne n'avait posé de question, personne n'était venu. Ce ne fut que lorsque la pleine lune fut à son zénith que la rousse dédaigna de sortir furtivement et avec précaution de son refuge. Elle n'avait plus que la moitié de la nuit pour agir. Après, il lui faudrait disparaître au petit matin, se mêlant au flot des élèves. Elle ne savait si la nuit l'université était gardée ou surveillée, elle tenait pas vraiment à le savoir au fond.

Ses yeux papillonnaient, seul l’adrénaline qui la tenait au corps l'empêchait de plonger tout droit dans les bras de Morphée. Elle était éveillée comme si elle venait de se faire injecter dans les veines de la poudre de lutin de Cornouailles. Nerveuse, avec des petits gestes impatients et excitées elle sortie ses affaires de son sac à dos les unes après les autres. Une lampe torche, une boîte d'allumette, du chocolat périmé, la carte qu'elle avait trouvé, un carnet, un appareil photo et enfin le poignard qu'elle avait acheté avec ses derniers gallions sur le chemin de traverse. Du bout des doigts elle caressa ce dernier. Sa peau frémit au contacte glacée de l'arme. Ce n'était pas un poignard comme les autres lui avait assuré le vendeur. Des pouvoirs exceptionnels, mais des pouvoirs qu'il n'avait pas pu lui expliquer. Simplement des pouvoirs exceptionnels qui expliquait son prix exorbitant. Elle remit les objets les uns après les autres dans son sac, excepté le poignard qu'elle glissa aux côtés de sa baguette. Lily ne savait si cette dernière lui serait utile, si la magie reviendrait ou non. Elle l'avait prise, comme un grigris porte bonheur sans réel pouvoir.

Mettant son sac sur son dos, elle se releva avec précaution. Chacun de ses pas se faisait dans le plus grand silence. Ses yeux avaient l'allure d'une biche effarouchée qui attendait à tout moment la venue du chasseur. La lune était pour le moment là pour éclairer ses pas. Beau, rond et généreux, l'astre nocturne avait un aspect reposant et serein. Au loin elle entendit un hurlement de loup. Nerveusement elle se mordit la lèvre inférieur pour s’empêcher de crier de surprise. Hors de question de se laisser trahir parce que la crainte du grand méchant loup la prenait. Ce n'était qu'un hurlement lointain, aucune créature la bave à la mâchoire allez lui sauter dessus et tenter de la dévorer. Pourtant la peur au ventre, elle accéléra le pas. Jetant des regards inquiets autours d'elle, elle s'imaginait que derrière chaque buisson se cachait un montre. Le monde n'était qu'ombre chinoises. Le vent les rendaient mouvantes et l'allure calme et sereine du paysage prenait au son de ce hurlement une nouvelle impression. L'angoisse, la terreur la prenait. Elle ne devait pas être là. Elle brisait le charme de ce lieu qui ne devait pas connaître de présence humaine en de telles heures. Pourtant elle le devait. Pour rattraper son échec, parce qu'on lui faisait confiance, parce que lorsqu'elle a reçu cette lettre, elle a su qu'elle n'avait pas le choix.

Rien. Il n'avait rien. Elle avança, un mètre, puis un second. Elle marchait, impunément, mais rien. Sauf ce grognement, indistinct, léger, presque un doux murmure. Il se fait de plus en plus fort. Elle se retourne, ne voit rien, il n'y a personne. Il n'y a rien. Si ce n'est cette bête qui rode pour la traquait.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Derrière chaque visage se cache un aventurier.    Ven 8 Nov 2013 - 12:19

Dés:
 



Ce n'est que le début


Le grognement devient plus rude, plus menaçant. Elle s’enjoint de ne pas courir. Ses jambes tremblent, elle n'a qu'une idée en tête, fuir, courir pour aller le plus loin possible, ne pas se retourner. Dans son esprit, elle ne sait trop comment, l'image d'un loup garou s'impose peu à peu. Déjà elle croit entrapercevoir des yeux rougeoyants. Elle croit. Au fond d'elle, sa raison lui reproche que cela n'est qu'un tour de son esprit. Que quelque chose ne va pas, n'est pas normal. La bête tapis n'existe pas vraiment. Sinon elle serait depuis longtemps à terre poussant ses derniers cris, suppliant qu'on l'achève pour que la douleur cesse. Qu'une illusion. Elle arrive presque à croire. Pourtant elle énumère dans son esprit tout les plans les plus abracadabrant qui soit. Lancer une balle, après tout, un loup garou c'est un gros chien. Sauf qu'elle n'a pas de balle et s'il lui prenait l'envie de lui rapporter... Un sort ? Elle aimerait bien, mais elle n'a pas de magie, elle n'a rien. Courir ? Elle en rêve, mais dans la nuit c'est dangereux et la bête reste étrangement tapis quand elle se contente de marcher et dès qu'elle accélère elle croit l'entendre s'approcher. Avancer, regarder autours de soit. Elle serre son poignard. Il n'est plus qu'un poignard comme les autres sans magie. Une arme dont elle ne sait même pas comme l'utiliser. Probablement devrait-elle éviter d'en faire usage, après tout, blesser la bête pourrait ne faire que renforcer sa rage, sa colère.

Elle avance, un pas après l'autre. Le grognement de la bête dans ses oreilles. Elle longe le lac, de temps en temps elle y jette des coups d’œil. Se demandant si cela ne serait pas une bonne idée de plonger pour sauver sa peau. Si ce n'est pas la bête qui mettra fin à sa vie, cela sera alors le froid. Plusieurs fois elle manque de trébucher. Le parc qui semble si serein, si accueillant d'habitude a désormais des allures menaçantes et sournoises. Il veut la blesser, il veut châtier l’intrus qu'elle est. Pourtant elle continue d'avancer, puisant au fond d'elle les dernières parcelles de courages nécessaire. La dernière mission avait été un échec, elle ne considérait pas les maigres informations obtenues comme une réussites. Elle ne sait plus trop où se hasarder. La lune éclaire sa route, mais les arbres tentent de cacher sa lumière. Ces souvenirs tentent de donner des couleurs et des formes distinctes aux ombres chinoises qui parsèment sa route.

Enfin ! La grotte apparaît. Sombre, menaçante, des allures d'entrée de l'enfer. Elle accélère le pas, le grognement se fait plus proche. Elle ne tient plus, elle court. Pour sa survie. La bête hurle maintenant, ses aboiements résonnent dans son esprit. Comme si la bête était tassée au fond de sa tête. Elle court, elle sait que ce n'est pas raisonnable, mais elle ne peut s'en empêcher. Fuir, aller dans la grotte. Plus quelques mètres. Plus que quelques pas. Puis le silence. L'obscurité. Elle était encore en vie et la magie était de retour. Tassée au fond d'elle. Là. Elle la sentait. Le vide qui la prenait à chaque fois qu'elle pénétrait dans le domaine de l'université n'était plus, elle était complète.

Elle retira de son dos son sac et se mit à farfouiller dedans. A l'aveuglette elle attrapa un bout de chocolat et sa lampe torche.

« - Okay Papa Noël, c'est pas le moment de me lâcher, tu dois faire en sorte que cette putin de lampe torche marche. »

Elle marche. Elle s'allume parfaitement, éclairant le visage rayonnant de Lily. Elle aurait pu utiliser un lumos, mais la magie était instable. Elle le sentait, à tout moment elle pouvait disparaître. A chacun de ses pas. Pointant la lampe torche en direction de grotte elle éclaira des murs rocheux. Elle ne put s'empêcher d'éclairer dehors, de voir qui se cacher, mais il n'y avait rien. Si ce n'est l'herbe se pliant sous le vent glacial de novembre. S'agenouillant au sol, la jeune femme posa devant elle sa carte et traça une croix à l'entrée de la carte. La grotte était un dédale remplis de pièges. Retrouver sa route avec une simple carte n'était pas suffisant.

« - Filodiuscita. »

Un fil brumeux et doré s'échappa de la baguette de la rouquine, il s'enroula autours de sa taille et partit à l'entrée de la grotte. Le phénomène ne dura que quelques secondes avant de disparaître. Il suffirait qu'elle l'invoque de nouveau pour retrouver le chemin qu'elle avait fait précédemment. Si la magie le voulait bien...



Dernière édition par Lily Evans le Ven 8 Nov 2013 - 12:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
MAÎTRE DU JEU
avatar
Hiboux envoyés : 1801
Crédits : phoenix spirit.


MessageSujet: Re: Derrière chaque visage se cache un aventurier.    Ven 8 Nov 2013 - 12:19

Le membre 'Lily Evans' a effectué l'action suivante : Lancé de sortilège

'Dé du destin' :


- compte PNJ, prière de ne pas envoyer de MPs sur ce compte -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.marauderscalling.com
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Derrière chaque visage se cache un aventurier.    Sam 9 Nov 2013 - 18:47

Dés:
 



Le prix de l'aventure


Sa lampe torche pour seule source de lumière, Lily avance d'un pas hésitant. Elle était déjà venue par ici la dernière fois. Elle connaissait pour l'instant la route à suivre. Seule ou à trois, ce n'était pas la même chose. Elle n'aime guère Emily, c'était une petite française stupide et prétentieuse qui était repartie bien vite dans son pays après l'attaque de l'université. Comme bon nombre d'étudiants étrangers. L'université du lac n'était plus réputé sûre et ils préféraient s'en aller. La rouquine pousse un léger soupire, elle les comprend. Elle non plus n'aimait pas remettre les pieds par ici, tout ceci lui rappelait bien trop d’événements. Ses pas résonnaient étrangement dans la grotte, renforçant simplement son sentiment de solitude. Elle aurait bien aimé chantonner ou même parler, entendre sa propre voix aurait eut un aspect rassurant. Combler ce vide, ce silence. Elle avait peur. Peur que si elle fasse le moindre bruit on la surprenne, peur que si quelque chose ou quelqu'un l'entende lui fasse regretter sa venue. Elle se tait donc. Se contentant d'avancer le plus silencieusement possible.

Deux chemins, deux voies. Elle s'en souvient très bien. Le dernière fois elles avaient pris le chemin de gauche. Lily n'avait pas vraiment eut le choix. Emily avait avancé d'un pas décidé, la rouquine agacée l'avait donc suivit. Un frisson parcourut tout son corps à l'idée des pièges qui y résidaient. La bulle, les chauves-souris. Son regard se fit plus dur et elle se dirigea sans hésitation en direction de la gauche. Elle ne savait si les pièges étaient encore activés ou non. La magie était bien présente, elle le sentait et le savait au fond d'elle. Elle ne pourrait le dire comment, mais elle savait que c'était elle. Qu'elle avait les droit pour l'instant d'accéder à cette source de pouvoir. Tout droit, toujours tout droit. Pas de virage, rien, simplement continuer tout droit. Les murs de ce couloirs étaient nus, il n'y avait pas de runes, pas de dessins, simplement de la roche.

Un mur. Elle était face à un mur, du moins cela était sa première impression. Levant sa lampe torche pour mieux observer, elle vit que ce qui lui semblait être un mur était en réalité une porte en forme d'arche. En haut, sur l’alcôve était inscrit des runes. Reculant de quelques pas pour mieux lire l'inscription, elle buta comme un cailloux et manqua de perdre l'équilibre de peu. Elle se retint au mur, mais s’érafla la main.

« -  Bordel de merde. »

Elle appuya sa main contre son pantalon comme si cela allait pouvoir atténuer la douleur et redressa la lampe torche qui avait manqué de tomber vers les inscriptions. Les runes n'avaient plus beaucoup de secrets pour elle, si ce n'est certaines, mais celles-ci étaient... anciennes. Très anciennes, comme si elles dataient de la construction de l'université.

« -  Payer... dîme de sang. » Elle poussa un grognement. «  Ca date bien du moyen-âge, il fallait être masochiste pour partir à l'aventure à cette époque. » Elle plissa les yeux, incertaine de saisir ce qu'il se disait. «  Tout homme... Misogyne va. A une part sombre. Fait face à la tienne. » Elle rabaissa sa lampe torche. « Fait face à la tienne, qu'est-ce que cela signifie ? »

La rouquine leva les yeux vers le plafond de pierre, comme si une force divine allait lui apporter la réponse tant attendue. Bien entendu rien ne vient. Même pas son très cher Père-Noël. Elle regarde sa main, éraflée, mais pas assez pour que le sang s'échappe. Son visage pâlit à l'idée de ce qu'elle allait devoir faire. Elle devait aller jusqu'au bout, elle n'avait pas le choix. Tremblante, elle s'assit en tailleur devant la porte, glissant sa lampe torche entre ses jambes pour s'éclairer. Avec des gestes hésitants, elle attrape son poignard. De la pointe, elle caresse la paume de sa main, sans oser l'enfoncer dans sa chaire. L'idée de la douleur l'arrête, l'empêche. Elle ne doit pas fermer les yeux, pas l'enfoncer trop profondément. Elle doit être forte, elle doit être concentrée. Son grand-père lui disait toujours que la peur était son pire ennemie. Que pour l'éviter il suffisait d'agir sans penser. C'est ce qu'elle fit, un éclair argentée, un cris étouffée et une enfilade rougeoyante apparue dans sa main. Des larmes de douleurs perlaient au coin de ses yeux. La jeune femme se releva avec difficulté et remit son poignard ensanglanté au côté de sa baguette. Reprenant sa lampe torche qu'elle avait fait tomber au sol en se relevant, elle avança d'un pas déterminé vers la porte et paya la dîme de sang.



Dernière édition par Lily Evans le Sam 9 Nov 2013 - 23:36, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
MAÎTRE DU JEU
avatar
Hiboux envoyés : 1801
Crédits : phoenix spirit.


MessageSujet: Re: Derrière chaque visage se cache un aventurier.    Sam 9 Nov 2013 - 18:47

Le membre 'Lily Evans' a effectué l'action suivante : Lancé de sortilège

'Dé du destin' :


- compte PNJ, prière de ne pas envoyer de MPs sur ce compte -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.marauderscalling.com
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Derrière chaque visage se cache un aventurier.    Sam 9 Nov 2013 - 19:27

Dés:
 



Une promesse


Au début rien ne se passa. Elle pensa lors d'un court instant qu'elle n'avait pas mis assez de sang et qu'elle devait en réalité badigeonner littéralement de son sang le mur. Quitte à être exsangue. Cependant  des briques informes se détachèrent les unes des autres pour former une arche. Elle la regarde hésitante, était-ce réellement sûre ? Pouvait-elle vraiment la traverser sans qu'elle lui tombe dessus. Elle ne tenait pas à mourir écraser. Elle prit une grande bouffée d'air enfermée depuis des siècles sous terre et s'avança, jetât un regard en direction de l'arche.

« - Tss et tu te dis gryffondor ? »

Cette voix. C'était sa voix. Elle baissa son regard et tomba sur... Elle ? Du moins était-ce une fille qui lui ressemblait. Les même cheveux, la même tenue, le même visage, les mêmes yeux. Seul son regard était différend, méprisant, moqueur, du genre qui vous détaille de la tête au pied et vous rabaisse. Ce n'était pas son reflet, ce n'était pas elle, elle n'imitait pas ses gestes. Cette... personne ? Ce double. Cela était elle sans être elle. Elle ne sait trop ce que c'était exactement.

« - Et bien... En plus d'être mal fringuée, tu es incapable de marcher. »

Lily haussa un sourcil, pour qui cette fille se prenait-elle ? Elle passa sous l'arche d'un pas vif et en quelque pas se retrouva face à cette fille. Croisant les bras, elle regarde son double. Elles étaient exactement pareils, jusqu'au moindre détail, le double aussi avait une baguette coincée au niveau de la ceinture en compagnie d'un poignard. Même son sac à dos avait les mêmes accroches que le sien. Étrange. Un rictus déforma les lèvres de la jeune femme. Sa part sombre, y faire face, elle était ravie de voir qu'au fond elle était une garce.

« - Bien, bien, je suis une méchante fille qui dit du mal des gens et ? Faut que je fasse quoi, que je me casse la figure à moi-même ou un truc du genre ? » Lily ricane, enfin la fausse Lily se met  ricaner et hausse un sourcil sarcastique.
« - Entre autre, à moins que tu préfères pleurer sur ton sort. »

La jeune femme pousse un soupire, hausse les épaules d'un air lasse et tourne les talons. Elle ne tenait pas à se battre avec elle-même. Cette fille n'était même pas elle ! C'était une stupide garce qui se prenait pour elle. Ce piège était défectueux. Elle n'était pas ainsi après tout ! Elle avait tendance à se disputer avec Trèfle et ne pas réagir de la meilleure manière, mais cette fille ?

«  - Ou bien je préfère me  tirer et prendre l'autre chemin, bye ! »

Elle fait un petit signe sarcastique de la main et s'apprête à s'en aller. Cependant cela n'avait pas l'air d'être  de l'avis de la salle qui referma l'arche juste devant son nez. Ses yeux s'ouvrirent en grand et s'écarquillèrent de surprises devant la rapidité qu'avait le mur à se refermer. Furieuse, elle se retourne et pointe un doigt accusateur en direction de son double.

« - Toi ! Ouvre tout de suite cette putin de porte... ou, ou
- Ou quoi ? Tu vas pleurnicher comme tu le fais comme d'habitude.
- Ou je vais te briser oui ! »  

La rouquine attrapa sa baguette furieuse. Triomphante, son double fit de même. Le duel s'engagea. Le soucis de se battre contre son double, c'est que son adversaire connaît les mêmes sorts, se bat de la même manière. Blessée, fatiguée, les coups de Lily se font plus lasse. Elle n'a pas eut le temps de soigner sa main blessé, le sang continue de s'échapper. Le double est toujours plus agile, toujours plus fort. D'un simple sort il arrive à envoyer la baguette de Lily au loin. Un sort sort la plaque contre le mur et la fait tomber au sol. Le double s'assoit sur la sorcière. Elle est étrangement lourde. Tss, elle savait qu'elle devait faire se régime. Elle essaie de la poussée, de lui donner des coups de pieds, de la mordre. D'un geste sec, le double lui plaque les bras au sol.

« -Okay, je te lâche et en plus je vais te faire un petit cadeau vu que tu n'es pas très adroite, je te soigne. »

Lily lui cracha au visage, furieuse. Pour qui se prenait-elle ? Son sosie se met à rire. Elle ne prend même pas la peine de retirer le cracha.

« -Avant de dire non, écoute-la. » La rouquine serre les dents, mais ne dit rien. Satisfaite l'autre reprend. «Bien. Il y a des choses qu'on ne peut changer, tu seras toujours une harpie. Quoi qu'il arrive. Mais... Avant de hurler et de confirmer ce que je de dire écoute moi. Mais, tu peux cesser de t’apitoyer sur ton sort. Le destin n'est pas tendre avec toi, il ne le sera pas. Jure moi que tu ne t'apitoieras  plus sur ton sort, quoi qu'il arrive. Promet-le. »



Dernière édition par Lily Evans le Sam 9 Nov 2013 - 21:59, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
MAÎTRE DU JEU
avatar
Hiboux envoyés : 1801
Crédits : phoenix spirit.


MessageSujet: Re: Derrière chaque visage se cache un aventurier.    Sam 9 Nov 2013 - 19:27

Le membre 'Lily Evans' a effectué l'action suivante : Lancé de sortilège

'Dé du destin' :


- compte PNJ, prière de ne pas envoyer de MPs sur ce compte -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.marauderscalling.com
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Derrière chaque visage se cache un aventurier.    Sam 9 Nov 2013 - 22:36

Dés:
 



Danger


Allongée sur le sol, son double assise sur elle, Lily n'était pas dans le genre de position que l'on pouvait envier. Une promesse, elle devait faire une promesse. Une promesse un peu ridicule, à l'entendre Lily passait son temps à pleurer sur son sort. Son sac dans le dos, ce n'était pas très confortable, elle priait pour que son appareil photo ne soit pas brisé. C'est vrai... A y repenser, elle n'avait pas cessé de pleurer sur elle-même, déclarant que le destin était un enfoiré. C'était le cas, mais elle avait passé son temps à rejeter les autres, ses amis, sa famille... Elle avait cherché ses soucis. Elle pousse un soupire.

« - Okay. Je promet. » Le sosie hausse un sourcil, le regard méfiant. «  Hey ! J'ai dit que je promet !  
- Tiens ta promesse. Tient là ou bien je reviendrais, tu seras maudite et je reviendrais te le faire payer. Les pouvoirs à l’œuvre ici sont très puissants, tu ne sais pas à quoi tu t’intéresses petite sorcière. 
-  Je sais.  »

Le sosie a l'air satisfait. Comme si elle venait de s'éveiller d'un rêve, tout disparaît, la blessure, le sosie, sa baguette et de nouveau dans sa main. Perdue, un peu surprise, elle regarde autours d'elle. Son dos la fait souffrir, mais c'est tout. Plus la moindre douleur. Plus rien. L'arche est toujours fermée, mais une nouvelle porte s'est ouverte. Elle se relève avec précaution, perturbée par la promesse qu'elle venait de faire. Il n'y avait aucune preuve qu'elle soit réel, pourtant elle sait fort bien que c'était vrai. Qu'elle avait conclu un pacte avec une puissance magique qui la dépassait. Elle redressa son sac à dos et s'en alla d'un bon pas. Son cœur était... plus léger. Elle avait l'impression qu'elle avait besoin de cette promesse. Maintenant elle n'aurait plus d'autre choix que d'avancer. Sur le pas de la porte, elle se retourna et regarda la salle désormais vide. Son double était peut être une chic fille au fond. Non, à vrai dire c'était une affreuse garce, pire qu'elle.

La sorcière reprit sa route, sa lampe de poche s'était retrouvée elle ne sait trop comment dans sa poche. Elle avait dû tomber lors du duel et l'esprit ou elle ne sait trop qui avait eut la bienveillance de la lui rendre. Sa lumière était plus faible et ce n'est qu'après l'avoir secouée, injuriée et frappée qu'elle concéda à éclairer sa route. Quelque chose n'allait pas, quelque chose manquait. Elle le sentait, mais ne savait trop quoi. C'était là. Sur le bout de sa langue, mais les mots ne voulaient pas se former.

« - T'arrive à lancer un sort toi ?
- Ouais, mais je suis plus doué que toi ! »

La jeune femme se fige, des voix qui montaient des profondeurs. Elle n'était plus seule, peut-être ne l'était-elle pas depuis le début ? Elle avance d'un pas, elle n'entendait que des échos de leur conversation. Elle avait fait une promesse, mais le destin ne l'aidait pas, bien trop occupée à essayer d'entendre les voix, la jeune femme butta fit tomber des cailloux. Elle poussa un juron silencieux et se colla contre le mur.

« - Qui est là ? »

Comme si elle allait répondre ! Elle se plaqua un peu plus contre le mur, cherchant une issue de secours, un couloir, elle ne savait trop quoi. Les deux personnes montaient, ils chuchotaient maintenant entre eux. Ils savaient qu'ils n'étaient plus seuls. Se rapprochant de plus en plus d'elle, Lily serra sa baguette et comprit alors le drame qu'était sa vie. Elle n'avait plus la moindre once de magie en elle à l'instant. Si elle devait leur faire face, elle n'avait qu'un misérable poignard dont elle ne même pas se servir ! Inspirant profondément, elle fixa sa lampe torche contre le mur. Déjà les lueurs les guidant apparaissait. Elle pouvait maintenant distinguer ce qu'il disait. Sous ses doigts apparut ce qui semblait être une alcôve. Petite certes, mais suffisamment grande pour qu'elle puisse se faufiler à l'intérieur. Vivement, elle retira son sac à dos et se glissa dans le trou, rampant vers l'arrière pour garder un œil sur le colère.

« - T'es sûr que la directrice ne devait pas venir ce soir ? On dit qu'elle y vient de plus en plus souvent.
- Ouais, elle est un dîner de charité, ils l'ont dit dans le journal. »

Deux hommes passent devant elle. Leur conversation devient de plus en plus éloignée. Elle ose à peine respirer. D'étranges bruits se font entendre, comme si un mur venait de se refermer. Elle ose passer une tête curieuse hors de son trou. L'entrée d'où elle venait était désormais close. De l'autre côté des cris. Un frisson d'horreur parcourut la jeune femme. Il ne fallait pas jouer avec la puissance de ce lieu.



Dernière édition par Lily Evans le Sam 9 Nov 2013 - 23:07, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
MAÎTRE DU JEU
avatar
Hiboux envoyés : 1801
Crédits : phoenix spirit.


MessageSujet: Re: Derrière chaque visage se cache un aventurier.    Sam 9 Nov 2013 - 22:36

Le membre 'Lily Evans' a effectué l'action suivante : Lancé de sortilège

'Dé du destin' :


- compte PNJ, prière de ne pas envoyer de MPs sur ce compte -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.marauderscalling.com
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Derrière chaque visage se cache un aventurier.    Sam 9 Nov 2013 - 23:27

Dés:
 



Un pion sur un jeu d'échec


Elle venait d'apprendre deux choses importantes : elle n'était pas la seule à venir ici pour savoir ce qui se passer et la directrice avait l'habitude de venir dans les tréfonds de l'université. Son instinct lui disait que tout cela était liée. Que la directrice connaissait la raison de l'absence de magie. Que le pouvoir qui rendait ce lieu magique était vivant ou du moins conscient et qu'il pouvait privé ou accordait du pouvoir aux sorciers selon son bon vouloir. Lily balança son sac devant elle et se tortilla pour sortir tant bien que mal de l'alcôve. Les bribes de conversations qu'elle avait entendu était plus que ce qu'elle pouvait espérer. Il fallait qu'elle fasse désormais attention, d'autres pouvaient apparaître. Elle jetât un regard en direction de la salle d'où elle était sortie. Elle pourrait aussi revoir les deux hommes, s'ils étaient encore en vie. Les hurlements avaient cessé. Elle devrait trouver une autre porte de sortie. La lampe de poche les dents, elle chercha dans son sac son bloc de note et un bout de chocolat. Elle mit la gourmandise périmé dans sa bouche, c'était mieux que rien. Se saisissant du stylo accroché au bloc note, elle écrit ce qu'elle vient d'apprendre. Ce lieu regorge de piège, un sort d'amnésie pourrait la frapper à tout instant. Il ne vaut mieux pas perdre ses précieuses informations.

Rangeant le tout dans le sac, elle reprit sa route. Tout s'expliquait maintenant. Les grognements, la salle, sa magie qui allait et venait. Les puissances jouaient avec elle. Elle n'était qu'un pion sur un plateau d'échec. Elle prit la direction d'où venait les deux hommes. Une petite voix au fond d'elle lui conseille de regarder la carte, de savoir où elle va, mais elle la fait taire. Elle croyait avoir entraperçu des runes, un indice. Elle presse son pas, son cœur s'emballe, la magie est de retour, plus puissante que jamais. Omniprésente, étouffante, elle a l'impression d'avancer dans de la mélasse, d'être entraînée par le flux. Elle était manipulée, ce n'était plus une impression, mais bel et bien une évidence. Elle ne lutte pas, leurs intentions sont les mêmes. Cette puissance veut qu'elle découvre la vérité et elle veut la connaître elle aussi.

La jeune femme se retrouve face à des runes. Ses yeux d'émeraudes se mettent à briller de cette lueur si particulière. Elle avait trouvé ce qu'elle cherchait. D'anciennes runes, datant du Moyen-Age. Attrapant son appareil photo, elle se mit à les photographier. Quelqu'un de plus experts qu'elle pourra probablement savoir à quoi elles correspondre. Elle saisissait quelques mots vagues, mais elle n'était même pas sûre de ce qu'ils signifiaient. Oui, leur forme, la manière dont ils étaient dessinés et son incapacité à les saisir. Elle avait déjà vu des runes médiévales, si elle devait être apte à les reconnaître, cela ne serait que l'année prochaine qu'elle n'apprendra qu'à les déchiffrée. Toute excitée, elle les mitrailla, craignant d'en oublier, quitte à en prendre d'autre.

Perdue dans les crépitements de l’appareilles, elle ne vit pas la tentacule verdâtres qui se glissait sur le sol dans sa direction. Sourire aux lèvres, elle ne voyait que les runes. Ce ne fut que lorsque la tentacule végétale s'enroula autours de sa cheville que Lily se rendit compte de ce qui se passait, mais il était trop tard. Tombant au sol, la jeune femme hurla, elle était entraînée à toute vitesse en direction du vide.



Dernière édition par Lily Evans le Sam 9 Nov 2013 - 23:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
MAÎTRE DU JEU
avatar
Hiboux envoyés : 1801
Crédits : phoenix spirit.


MessageSujet: Re: Derrière chaque visage se cache un aventurier.    Sam 9 Nov 2013 - 23:27

Le membre 'Lily Evans' a effectué l'action suivante : Lancé de sortilège

'Dé du destin' :


- compte PNJ, prière de ne pas envoyer de MPs sur ce compte -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.marauderscalling.com
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Derrière chaque visage se cache un aventurier.    Sam 9 Nov 2013 - 23:44

Dés:
 



On n'invente rien dans les pièges.


Des hurlements perçants, ses mains qui s'écorchent sur les pierres dans une tentative désespérée de s'échapper à la prise de la plante. Elle sort douloureusement son couteau et se tortille pour essayer d'enfoncer le poignard dans la tentacule. Mouvante, refusant de se laisser faire, Lily n'a d'autre choix que de se faire entraîner dans le vide. Dans sa chute, elle a perdu sa lampe de poche, mais a su sauvegardé son appareil photo qu'elle sert précieusement contre elle d'une main. Comprenant qu'il n'y a plus rien à faire, elle enroule le lacet de l'appareil autours de son main et attend la chute. Elle a l'espoir d'y survivre. Tout piège a une issue de secours. De toute manière soit elle essaie de survivre, soit elle pleure sur son sort et ce stupide sosie mal coiffé va débarquer pour lui botter le derrière. Le choix est rapidement fait. Son appareil a la chance d'être protéger des chocs par un sort, son corps aurait aimé lui aussi d'être protéger. Les murs défilent à toute vitesse devant elle. Puis... Plus rien. Le vide. Elle tombe dans quelque chose de... gluant. Dans le noir ses yeux d'émeraudes sont grands ouverts, cherchant une source de lumière qui pourrait lui montrer où elle a atterrit. Rien, simplement l'obscurité, le noir et d'être à genoux sur ce nid grouillant.

La rouquine déglutit. Elle tente de se saisir de sa baguette, mais une liane se saisit de sa main droite. Elle n'a même pas le temps de lever la gauche qu'une autre fait de même avec la gauche. Sous elle tout bouge, le nid se réveille et enveloppe à peu à peu son corps. Elle les sens glisser sur sa peau, allait sous son pantalon. Un gémissement de dégoût s'échappe de ses lèvres. Les lianes lui enserrent le torse. Elle n'a pas le temps de faire le moindre geste.

« - Okay. Calme toi Evans. Tu peux pas mourir ici. »

Les hurlements des hommes lui reviennent dans l'esprit. Peut-être qu'ils sont morts à cette heure. Peut-être qu'ils devaient mourir. Sa magie n'est plus là. Elle est seule, dans le noir, sans aide, sans personne, s'enfonçant peu à peu vers ce qui semble être sa mort. Non, quelque chose n'allait pas. Ce n'était pas des pièges comme les autres, elle avait survécut à la bulle, elle avait survécut au double, elle pouvait survivre maintenant. Les pièges n'étaient pas mortels. Il suffisait simplement de jouer les règles du jeu, de fermer les yeux, d'inspirer un grand coup, de ne pas paniquer et de se laisser aller.

La chute fut rude. Elle se releva en bougonnant contre ce stupide piège. Elle venait d'atterrir dans une petite salle qui semblait être les sous-sols de l'université. Autours d'elle les murs étaient cette fois-ci sculpté, des torches s'allumaient sur son passage avant de s'éteindre. Pas de gaspillage, on n'allume que ce qui est nécessaire. Le corps endoloris, mais le regard curieux, elle s'avança, baguette en avant, le cœur battant. La jeune femme ne savait pas où elle était, sur sa carte n'était indiquait aucune pièce de ce genre. Cela ne devait être qu'une suite de grotte et de passages secrets. Elle leva les yeux sur le plafond. Tout cela était construit, ce n'était pas l’œuvre de la nature. Elle range son appareil photo dans son sac, pour l'instant elle n'en n'aurait plus besoin. Plus de pièges, plus de runes, plus rien. Oui, elle devait être dans les sous-sols de l'université. Elle se retourna derrière elle un mur et au-dessus le plafond de filet du diable. Une petite moue boudeuse déforma ses lèvres, elle s'était trompée de chemin, voilà pourquoi les hommes avaient fait demi-tour.

Échec. Voilà le mot pour décrire sa mission. Le mot disparu bien vite de son esprit. Son regard venait se poser que une ancienne bibliothèque abandonnée. De lourds grimoires poussiéreux reposaient sur les étagères. La poussière s'éleva quand elle se saisit d'un des livres et la fit éternuer. Ce qui ne fit que créer un nouveau nuage qui poussière qui révéla un vieux titre latin.


Dernière édition par Lily Evans le Dim 10 Nov 2013 - 21:02, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
MAÎTRE DU JEU
avatar
Hiboux envoyés : 1801
Crédits : phoenix spirit.


MessageSujet: Re: Derrière chaque visage se cache un aventurier.    Sam 9 Nov 2013 - 23:44

Le membre 'Lily Evans' a effectué l'action suivante : Lancé de sortilège

'Dé du destin' :


- compte PNJ, prière de ne pas envoyer de MPs sur ce compte -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.marauderscalling.com
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Derrière chaque visage se cache un aventurier.    Dim 10 Nov 2013 - 21:00

Dés:
 



Bien des secrets sont dans les livres


Du latin. Si son instructeur la voyait dans une elle situation, sans magie, devant du latin. Il la pointerait d'un index orgueilleux et lui ferait HAHA vous avez vu ! Vous avez vu que la magie ne fait pas tout ! Que l'apprentissage du latin est nécessaire. Elle glisse une mèche de cheveux derrière son oreille et soupire. Elle avait bien tenter de se pencher sur l'apprentissage du latin. Apprendre les déclinaisons, le vocabulaire, toutes ces choses. La sorcière avait plongé son petit nez retroussé dans les livres de grammaires. Finalement elle les avait repoussés, un soupire agacé et avait abandonné l'apprentissage de cette langue morte. A cet instant elle était bien embêtée. Du bout du doigt, elle cherchait un mot qui puisse la guide, capter son regard. Lacus. Elle tapote ce mot. Elle l'a déjà vu. Pas dans un livre, ailleurs. Elle ferme les yeux pour essayer de se remémorer où. Une gravure, ancienne, représentant l'université. Et ce n'est mot à côté. Ne serait-ce pas... Si, cela était bel et bien le nom de l'université. Le titre était long, elle n'en saisissait pas tout le sens, mais elle était proche de but, elle le sentait. Histoire. Un des rares mots qu'elle avait retenu. Elle avait aimé son son et sa graphie. La jeune femme regarde songeuse le livre entre ses mains. Elle n'avait jamais volé de sa vie. Ses joues s'enflammèrent tendit qu'elle tourne et retourne entre ses mains le livre. Elle l'aurait bien emprunter, peut-être que personne n'a connaissance de cette bibliothèque, personne ne se rendra compte de la disparition du livre. Un sourire sur le livre, elle le glisse dans son sac. L'abandonner ici serait criminel et puis il pourrait contenir des informations sur l'histoire de l'université et les mystères qu'elle contient. Cette foi-ci elle n'échouerai pas.

Elle jetât un regard vague aux autres livres de la bibliothèque. Combien de temps avait-elle passé dans les grottes ? Elle n'avait pas de montres et l'aventure fait disparaître tout sens du temps. Elle n'avait pas le temps de fouiller et de chercher un autre livre. Elle devait se contenter de celui-là. De son pas léger, elle se mit à faire le tour de la bibliothèque, à la recherche d'objet, gravure ou autre. Le tour fut rapidement fait, minuscule. Elle ne recelait aucun autre secret si ce n'est ses merveilleux ouvrages. Fatiguée, blessée, son sac alourdie, il était temps pour elle de trouver une sortie. A part revenir sur ses pas, il n'y en avait pas malheureusement. Autours d'elle uniquement des rayonnages de livres, des murs et le couloirs qui mène au filet du diable. Son cœur s'emballe, elle n'a jamais ressentie l'angoisse d'être enfermée, mais il se pourrait fort qu'elle se retrouve enterrée vivante.

« - Une sortie, il doit bien avoir une sortie. Un souffle d'air, il faut que je trouve un souffle d'air. »

Comme une toupie elle tournoie sur elle. La fatigue, la douleur, le poids de son sac. Tout cela elle l’oubli. Tout ce qu'elle ce qu'elle désire c'est trouver un souffle d'air qui lui indique un endroit où chercher. Elle cours d'un mur à l'autre, oscule les murs, se griffe les mains sur les pierres. Là ! Une porte, du moins un passage derrière qui lui permettrait de sortir. Maintenant, trouver le mécanisme qui permet de l'ouvrir.  



Dernière édition par Lily Evans le Ven 15 Nov 2013 - 14:15, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
MAÎTRE DU JEU
avatar
Hiboux envoyés : 1801
Crédits : phoenix spirit.


MessageSujet: Re: Derrière chaque visage se cache un aventurier.    Dim 10 Nov 2013 - 21:00

Le membre 'Lily Evans' a effectué l'action suivante : Lancé de sortilège

'Dé du destin' :


- compte PNJ, prière de ne pas envoyer de MPs sur ce compte -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.marauderscalling.com
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Derrière chaque visage se cache un aventurier.    Lun 11 Nov 2013 - 13:30

Dés:
 



Lorsque le jour apparaît, il est temps de disparaître.


Dans les romans lorsque le héros est enfermé dans une bibliothèque, il n'y a pas mille et un passage secret. Soit ce dernier se cache derrière un livre qui n'est pas réellement un livre, soit un tableau. En ce lieu, la solution était rapidement choisis, il n'y avait pas de tableaux. Des livres, il n'y a uniquement des livres et rien d'autre. Un souffle de vent la chatouille, soulevant quelques mèches de cheveux. Elle tourne sur elle-même, le regard un peu perdu. Où chercher ? Des livres il y en avait. Il y en avait bien trop à vrai dire. Laisser faire le destin, lui faire confiance pour une fois. La rouquine ferme les yeux et tourne sur elle-même, une fois, deux fois, trois fois. Elle perd pied, tout autours d'elle tangue comme si elle était sur un bateau en pleine mer. Lorsque le vent la soulève. La tentation d'ouvrir les yeux, mais non, elle ne devait pas. Les garder fermés était en cet instant la chose la plus importante qui soit. Lily avance d'un au début hésitant, puis de plus en plus ferme. Sa main tendu vers un livre, vers ce livre qu'elle doit saisir pour ouvrir le passage secret. Plus que quelques pas. Son doigts glissent sur la tranche d'un livre, elle est douce, ses doigts marquent dans la poussière des sillons. Du bout des doigts elle se saisit du haut du livre et le fait basculer. Elle reste quelques instant dans cette position, les yeux fermés. Derrière elle, le mur glisse lentement, le bruit d'une pierre qui glisse contre le sol. Un sourire de fierté rayonne sur le visage de la sorcière. Quand elle se retourne, la porte est grande ouverte, plus petite qu'elle ne le pensait, mais ce n'est pas un soucis. C'est la sortie, elle le sait. Elle resserre sa queue de cheval et se met à quatre patte pour se glisser dans l'entrée qui venait de s'ouvrir.

Ce n'était même pas une vraie porte, elle avance d'une pas rapide ou plutôt, d'un genou rapide et d'une main rapide. A quatre pattes elle s'en va au loin, elle est dans le noir et ne sait pas où aller. Enfant, elle était persuadée que dans le noir se cachait croquemitaines et montres dans le placard. A cet instant, la seule chose qu'elle craignait c'était de se prendre un mur. Le chemin n'était malheureusement pas la route de briques jaunes. Il ne suffisait pas d'avancer en chantonnant. Elle était escarpée, blessant les mains et les genoux de Lily. Elle montait qui plus et surtout... ne cessait pas de se cogner contre des tournants, s’écorchant le bout du nez et poussant des jurons à tout va qui ferait la honte de sa pauvre grand-mère. Elle continue son chemin, de toute manière elle n'a pas le choix. Serrant les dents, se retenant de gémir ou même de pleurer. Elle avait mal, mais la souffrance semblait être le propre de l'aventure.

Finit, le chemin était finit. Elle tapote avec précaution ce qui l'entoure. Derrière elle le vide, à droite, à gauche, devant elle, un mur. Elle cherche au-dessus d'elle. La texture n'est pas la même, ce n'est plus la pierre rude, mais du bois, doux, agréable après qu'elle ait passé son temps à s'écorcher les mains sur la pierre. Des deux mains elle pousse la trappe.

« - Putin ! »

Elle se glisse tant bien que mal et en plus de ses deux mains, elle appuie de ses pieds, poussant de toutes ses forces. Serrant les dents. Hors de question de rester enfermer dans un passage. Elle ferme les yeux, rassemblant tout le courage en elle. Un. Deux. Trois. Elle donne une dernière impulsion et la trappe décide enfin de s'ouvrir. L'air enfermé et putride caresse son visage. Une moue de dégoût déforme son visage. Le lieu ne faisait pas envie de monter. La rouquine se redresse et de ses mains cherche un appuie pour sortir et se soulever. Elle n'avait jamais été douée pour le sport et aujourd'hui elle le regrettait. Elle grimpa tant bien que mal dans la pièce, ne savant trop où elle était. A travers les fenêtres, elle vit la fin de la nuit. L'aube ne tarderait pas à poindre. Il était temps pour elle de rentrer.


Dernière édition par Lily Evans le Ven 15 Nov 2013 - 12:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
MAÎTRE DU JEU
avatar
Hiboux envoyés : 1801
Crédits : phoenix spirit.


MessageSujet: Re: Derrière chaque visage se cache un aventurier.    Lun 11 Nov 2013 - 13:30

Le membre 'Lily Evans' a effectué l'action suivante : Lancé de sortilège

'Dé du destin' :


- compte PNJ, prière de ne pas envoyer de MPs sur ce compte -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.marauderscalling.com
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Derrière chaque visage se cache un aventurier.    Ven 15 Nov 2013 - 12:08

Dés:
 



Le tout est de disparaître


Il était temps de s'en aller, elle devait faire vite. Pas le temps de regarder autours d'elle, d'essayer de deviner où elle était. La seule chose qu'elle devait faire c'était avancer et continuer sa route. D'un pas décidé, elle se dirigea vers la porte, avec précaution elle actionna la poignée. L'aventure se décidait à lui rendre ses peines ! La porte s'ouvrit sans faire de difficultés. Elle l'ouvrit avec un peu trop d'enthousiasme et... Non, en fait non, le destin aime lui donner de faux espoirs de toute évidence. Face à elle, quelqu'un, peu éveillé, la tête baissé qui passe sans faire attention à elle. La rouquine referme avec précaution la porte. Bien. Elle devrait trouver un autre moyen. Elle ne sait pas quelle heure il est et de toute manière, elle ne sait pas comment expliquer tout simplement son état. Poussiéreuses, couvertes d’égratignures, pas mal blessée. Les autres disaient qu'elle était étrange, qu'elle ne pouvait pas s'empêcher d'être une miss je sais tout lorsqu'ils la voyaient s’intéresser à l’université, à ses constructions. Avoir cette image n'était guère plaisante, mais fort utile. Quand elle disparaissait entre deux cours, ils se disaient qu'elle était dans un coin en train de lire un livre ou étudier un sort dans son coin sans vouloir déranger personne. Elle le faisait, mais il lui arrivait de partir à la recherche de passage secret, de lieux où se cacher et de trésors. Elle n'avait pas trouver de trésors, mais des lieux où se cacher, des lieux merveilleux, des passages secrets. Pendant une année, elle les avait cherchés. Il lui en restait bien à trouver.

Elle repousse la porte, plus doucement cette fois-ci. Lentement. Il n'y avait personne. Elle s'engouffre dans le couloir et court tout droit. Elle ne sait pas où elle est, elle n'est allée dans ce lieu. Il suffit de courir et de se cacher jusqu'à ce qu'elle trouve où est-ce qu'elle est.

« - Je t'avais dit que je n'avais pas rêver ! Il y a quelqu'un ! 
- Damned ! »

Elle avait couru, elle s'était faite repérer. Là, elle reconnaissait l'endroit. Derrière cette tapisserie, Lily avait eut la mauvaise idée se disputer avec la jolie blondinette qui passait son temps à se coiffer. Une sombre histoire où Lily avait mis le feu à la tapisserie pour donner une bonne leçon à cette ingénue qui ne cessait de rire de tout et de rien. En particulier du malheur des autres. La magie n'étant plus, elle ne pouvait pas l'empêcher de se glisser dans le passage qui était derrière.

« - Tu m'en voudras pas n'est-ce pas ? » La tapisserie ne lui répond pas. « Je crois que si, mais ce n'est pas un soucis. »

Les pas se rapprochent, elle soulève un coin et se glisse dans la petite pièce. De l'autre côté elle entend les pas se pressaient et courir. Ils la cherchent. Prise dans son élan, elle n'a pas fait attention et a été repérée. Derrière la tapisserie elle attend. Les pas s'éloignent, leurs voix se font moindre avant de disparaître, n'être plus rien. Elle attend, qui sait si d'autres pourrait venir. Elle n'est pas loin d'un couloir qui pourrait l'emmener tout droit hors de l'université, non loin des grilles. Il suffit qu'elle se glisse et cours jusqu'à lui, priant le père noël pour rencontrer personne. Sa main repoussa la tapisserie, il n'y a personne. Elle met un pied dehors, hésitant, puis un seconds. La course reprend. Quelques mètres, le couloirs n'est à quelques mètres.

« - Je crois avoir entendu du bruit par là ! »

Lily se colle contre le mur, elle doit les attirer dans l'autre direction. Elle retire ses chaussures pour ne pas se faire entendre. Dans sa poche des cailloux se sont glissés. Elle les envoie dans la position opposée où elle se dirige et sur la pointe des pieds court en direction du passage secret. Ses chaussettes grises glissent sur le carrelage, mais la peur de se faire prendre lui donne des ailes et de l'équilibre. Elle s'enfonce dans le mur, du moins à cet endroit il y avait un mur. Que la magie faisait apparaître, cachant le passage. Caché dans l'ombre, ils n'y feront pas attention. Elle continue sa route, ses chaussures toujours dans ses mains. Elle avait espoir qu'il ne découvre pas l'endroit, mais le destin semblait avoir quelque chose contre elle. Le sol était froid et dur, mais elle continue de courir. Son souffle est court, son sac est lourd, mais elle n'a pas le choix.

Le jour commence à poindre. L'aube devient magnifique quand on pense que plus jamais on ne pourrait le voir. L'herbe remplace peu à peu les pierres. Le passage donne sur des buissons non loin des grilles. Elle les repousse. Fermées. Ils savaient que c'est le seul moyen d'entrer et de sortir. Ils ne pourront pas les garder tout le temps fermées. Elle vont bien devoir être ouvertes pour laisser entrer les élèves. Lily soupire et se laisse tomber au sol.


Dernière édition par Lily Evans le Ven 15 Nov 2013 - 13:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
MAÎTRE DU JEU
avatar
Hiboux envoyés : 1801
Crédits : phoenix spirit.


MessageSujet: Re: Derrière chaque visage se cache un aventurier.    Ven 15 Nov 2013 - 12:08

Le membre 'Lily Evans' a effectué l'action suivante : Lancé de sortilège

'Dé du destin' :


- compte PNJ, prière de ne pas envoyer de MPs sur ce compte -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.marauderscalling.com
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Derrière chaque visage se cache un aventurier.    Ven 15 Nov 2013 - 13:32

Dés:
 



Toute chose à une fin


Assise sur le sol, elle remet ses chaussures. Elle agite ravie ses orteils dedans, il n'était pas bon de se promener dans ce froid pied nus. Glissée entre ses buissons, elle attend. Bientôt ils vont ouvrir les grilles et alors elle pourra s'enfuir. Elle se saisit d'un mouchoir qu'elle glisse dans sa bouche pour l'humidifier. Son plan est simple, sortir de l'université et dès qu'elle retrouve ses pouvoirs se transplaner  non loin du QG de l'Ordre du Phoenix pour déposer le livre. Attendre. Cela n'a jamais vraiment été son fort la patience. A toujours vouloir tout, tout de suite, on n'apprécie plus la vraie valeur des choses lui disait sa grand-mère. Elle attend, cachée dans son buisson. Que l'heure vienne pour les élèves de rentrer en cours. Elle-même devrait y retourner dans quelques heures, comme n'importe qui, cachant sa fatigue, souriant et se penchant sur les runes. Faire comme si rien n'était.

Quand on attend dans le froid, le temps semble passer bien trop longtemps. Un grincement lui fait lever la tête. Ils ouvrent enfin les grilles, quelques élèves  rentrent, mais ce n'est pas la masse qu'elle espérait. Ils sont là, ils restent là, faisant mine d'être là pour voir ceux qui rentrent, mais ils désirent surtout voir ceux qui sortent. Voir qu'elle va sortir. Difficile de ne pas se faire repérer quand on est rousse comme elle parmi ses têtes blondes et brunes. Elle regrette de ne pas avoir de cape pour pouvoir cacher sa chevelure. Ce n'est pas très pratique pour partir  en mission. Maintenant elle doit trouver un moyen de s'enfuir sans se faire repérer, le tout est de cacher sa chevelure. Bien entendu la magie n'est pas là. Par contre il y a des élèves et certains ne semblent pas très pressés d'aller en cours, préférant se promener dans la parc. En amoureux ou bien pour piquer un petit somme. Derrière ses buissons, elle observe les élèves. Certains s'embrassent, d'autres rient très fort. Personne ne fait vraiment attention à elle. On ne fait jamais attention aux buissons, dommage pour eux.

Tout n'est que coup de chance. Il suffit d'étendre un peu la jambe, encore un peu et... Quelqu'un trébucha sur sa chambre, d'une main vive et elle se saisit du chapeau qui venait de tomber. Elle n'était plus à un vol prêt. La personne regarda surprise autours d'elle, mais elle n'y était plus. Elle était retournée au fond de son trou, cachant sa masse de cheveux sous son tout nouveau chapeau. Derrière les buissons, elle entendit sa pauvre victime jurée et cherchait son chapeau qui avait disparu, se demandant bien où il était passé. Elle retira son sac de son dos et entreprit de rendre sa tenue un peu plus présentable. Ressembler à n'importe qui. De l'autre côté du buissons, les jurons cessèrent, la personne s'en alla ailleurs dans l'espoir de voir si ce n'était pas le vent qu l'aurait emporté au loin.

Elle se décide enfin à sortir des buissons, tel un lapin qui sort de son terrier, elle jette des petits coups d’œils furtif autours d'elle. Il y a maintenant des allées et venues. Tout ce qu'elle doit faire, c'est ne pas courir. Son sac à dos dans une main, Lily se mêle à la masse. Avoir l'air normal, ne pas baisser le visage, se contenter d'avancer tout droit. Un surveillant appelle quelqu'un, le dos de la jeune femme se raidit, mais elle continue sa route. Ce n'est pas elle qui est arrêtée, mais un autre élève. Plus que quelques pas, quelques secondes, quelques mètres. Elle avance. Une boule se forme dans son estomac. La magie est là, elle est de nouveau présente.  Un sourire fait rayonner son visage.

Elle transplane non loin du QG. Maintenant elle doit déposer le livre et rentrer à l'appartement se changer pour ressembler à n'importe quel élève et être n'importe qui. Elle est épuisée, sous son chapeau elle cache son visage tuméfié. Faire comme si rien n'était n'est pas si aisé. Le sac dans la main, elle pénètre enfin dans le QG, il n'y a personne. Un soupire soulagé s'échappe de ses lèvres. Elle ne veut voir personne, devoir raconter ce qu'elle a vécut maintenant. La rouquine se laisse tomber dans un fauteuil dans l'idée de fermer les yeux cinq minutes. Une nuit remplit de rebondissements, mais surtout une nuit où elle n'a pas pu dormir. Ses yeux se ferment tout seul. Les mains accrochées au sac, elle s'endort.



Dernière édition par Lily Evans le Dim 17 Nov 2013 - 10:04, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
MAÎTRE DU JEU
avatar
Hiboux envoyés : 1801
Crédits : phoenix spirit.


MessageSujet: Re: Derrière chaque visage se cache un aventurier.    Ven 15 Nov 2013 - 13:32

Le membre 'Lily Evans' a effectué l'action suivante : Lancé de sortilège

'Dé du destin' :


- compte PNJ, prière de ne pas envoyer de MPs sur ce compte -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.marauderscalling.com

MessageSujet: Re: Derrière chaque visage se cache un aventurier.    

Revenir en haut Aller en bas
 

Derrière chaque visage se cache un aventurier.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Derrière chaque sourire se cache une personne d'exception. Ҩ Rose.
» 03.Au sein de chaque monstre se cache un coeur
» " Vous savez pas ce qu'il se cache derrière chaque personne. Chacun a ses problèmes même si ils en parlent jamais "
» Jeu des citations
» Quand le soleil illumine ton visage et que tu ressembles à une ange tombée du ciel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MARAUDERS' CALLING. :: RP terminés.-